mardi 14 mai 2013

30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d’être mis au grand jour


Cet article a été rédigé sur la base de documents anglais puis rapproché du programme vaccinal américain mais la situation est bien sur tout à fait transposable à la France et dans le reste du monde. Il ne fait qu'exposer davantage l'arnaque vaccinale et les moyens mis en oeuvre pour couvrir cette folie. 

"Des documents britanniques mettent à jour 30 années de camouflage
Le « Freedom of Information Act » (Acte donnant libre accès à des documents secrets) au Royaume-Uni auquel a eu recours un médecin a permis de révéler le contenu de 30 années de documents officiels secrets montrant que les experts gouvernementaux
1. savaient que les vaccins ne fonctionnaient pas
2. savaient que les vaccins pouvaient provoquer les maladies qu’ils étaient sensés prévenir.
3. savaient que les vaccins présentaient des dangers pour les enfants
4. se sont entendus pour mentir au public
5. se sont attelés à empêcher les études de sécurité.
Ce sont ces mêmes vaccins qui sont rendus obligatoires pour les enfants américains.
vaccin

Les parents peuvent soit épargner tout ce mal à leurs enfants, soit continuer à s’incliner devant l’un des plus affreux mensonges de l’histoire, ce mensonge qui veut faire croire que des vaccins – remplis de métaux lourds, de maladies virales, de mycoplasme , de matières fécales, de fragments d’ADN d’autres espèces, de formaldéhyde, de polysorbate 80 (Agent stérilisant) – sont un miracle de la médecine moderne.
Un médecin américain dont le fils est autiste a eu recours au « Freedom of Information Act » pour obtenir des documents du CDC (Centres Américains de Contrôle des Maladies). Il voulait avoir accès à l’information que possédait le CDC au sujet des dangers que présentent les vaccinations. Selon la loi, il devait recevoir réponse endéans les 20 jours. Pratiquement 7 ans plus tard, le médecin s’adressa finalement à la justice, et c’est là que le CDC a fait valoir qu’il n’était pas obligé de remettre ces documents. Finalement, un juge a ordonné au CDC de remettre ces documents au médecin pour le 30 septembre 2011.

Le 26 octobre 2011, l’éditorialiste du « Denver Post » s’est dit choqué que l’administration Obama, après avoir promis d’être particulièrement transparente, proposait des modifications au Freedom of Information Act , permettant d’entraver la révélation de documents secrets en autorisant les agences gouvernementales (comme le CDC) à déclarer certains documents « inexistants ». [...]
Le CDC agit manifestement à l’encontre de la santé de la population américaine. Mais la menace que présente le comportement du CDC sur la vie des Américains ne s’arrête malheureusement pas là. Il a participé à l’élaboration des lois concernant les pandémies qui permettent au gouvernement d’utiliser l’armée, en cas d’urgence pandémique déclarée, pour contraindre toutes les personnes du pays à subir des vaccins non testés, des médicaments, des produits chimiques et d’autres traitements « médicaux ».
En se basant sur le Freedom of Information Act, on peut dire que le CDC perdrait toute crédibilité s’il devait déclarer pareille urgence pandémique. Après avoir déclaré la pandémie du H1N1 en 2009, le CDC a refusé de répondre à la requête d’information de CBS qui s’en référait au « Freedom of Information Act ». A cette époque, le CDC a tenté de bloquer toute leur enquête. Ce que voulait cacher le CDC, c’était son propre rôle dans un des plus grands scandales médicaux de l’histoire, en s’en référant à des données follement exagérées sur les cas de grippe H1N1 en vue de créer une fausse impression de « pandémie » aux Etats-Unis.
Le CDC a aussi dissimulé un scandale financier concernant la fausse pandémie qui a coûté des milliards de dollars. Il y a pire, le CDC n’a pas hésité à mettre les femmes enceintes en première ligne pour un vaccin non testé qui comprenait un agent stérilisant, le polysorbate 80. Grâce au CDC, le nombre de rapports de morts fœtales a augmenté de 2.440% en 2009 comparativement aux années précédentes ; situation qui est encore plus choquante que les statistiques de fausses couches qui avaient augmenté de 700%. [...]
En tentant de sauver les derniers vestiges du secret qui concerne les vaccins et en déclarant que les documents de l’Agence sont inexistants, l’Administration Obama a réduit à néant toutes ses prétentions à la transparence. Mais les lois prévues pour rendre obligatoires des vaccins pandémiques peu connus sont toujours en place et toute responsabilité a été dissoute. Il n’empêche qu’une étude canadienne vient de montrer que le vaccin contre la grippe qui contient le H1N1 et qui a tué des bébés in utero, contribue en fait à augmenter le risque de pandémie.
Les américains qui ont été dupés en soumettant leurs enfants aux vaccins meurtriers du CDC possèdent aujourd’hui des moyens de riposte. Les personnes de tous horizons, de chaque organisation doivent :
1. Prendre connaissance des textes révélés grâce au Freedom of Information Act du Royaume Uni et qui ont trait aux mensonges sur les vaccins. Ces personnes doivent prendre connaissance du refus du CDC de fournir quelque information que ce soit sur ce qu’ils savent au sujet de ces mensonges ; elles doivent aussi prendre connaissance des efforts déployés par l’administration Obama pour camoufler ce que sait le CDC au sujet de ces mensonges. Ces personnes doivent contacter leurs représentants et exiger l’annulation immédiate du calendrier vaccinal du CDC et des lois concernant les pandémies.
2. Informer chaque vétérinaire, personnel militaire, policiers, agents du DHS, ainsi que le personnel médical de toute la mystification vaccinale. Expliquer à ces personnes que leurs familles sont aussi gravement menacées. Ces personnes ne pouvaient probablement pas savoir qu’elles avaient été manipulées à l’intérieur même de leurs structures par l’industrie pharmaceutique qui les ont transformées en agents meurtriers grâce à la déclaration de « pandémie » ou « d’attaque bioterroriste ». Il est tout à fait clair aujourd’hui que les structures terroristes/bioterroristes ne sont que des escroqueries. Ainsi tous les projets qui sont envisagés pour « protéger » le pays sur base de ces mêmes lois ne feraient que menacer l’existence et la liberté des américains.
Grâce au Freedom of Information Act (FOIA), nous savons que le calendrier des vaccinations relève du canular. Ce sont les vaccins qui constituent un danger pour la santé des enfants et des adultes Américains.
Ce sont aujourd’hui des vaccins obligatoires mal testés avec des adjuvants dangereux qui menacent le pays et qui pourraient provoquer quantité de morts. A l’extérieur d’Atlanta, le CDC a stocké quelque 500.000 cercueils géants, construits pour être incinérés. Il commence à devenir clair que le CDC ne devrait en aucune façon être mêlé de quelque manière que ce soit aux problèmes de santé publique.
Grâce au Freedom of Information Act, nous savons aujourd’hui que les vaccins ne constituent nullement le miracle de la médecine moderne que l’on a voulu nous faire croire. Toute autorité médicale ou gouvernementale qui prétendrait que les vaccins préviennent les maladies, ignore les documents gouvernementaux comme les innombrables études qui révèlent l’exact opposé, mais ignore également les tentatives du CDC de cacher au public la vérité sur les vaccins."
source : nsnbc.me
Traduction: fr.sott.net

6 commentaires:

  1. Citation :
    Le « Freedom of Information Act » (Acte donnant libre accès à des documents secrets) au Royaume-Uni ,,,,,,,

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Freedom_of_Information_Act_(2000)

    Le Freedom of Information Act de 2000 (FOIA, Loi sur la liberté de l'information) est une loi britannique promulguée par le gouvernement Tony Blair, et qui vise à permettre et réguler la liberté d'accès aux documents administratifs.

    donc , PAS une acte qui donnant libre accès à des documents secrets ,,,,,,,, mais une ACTE qui donne libre acces aux documents administratifs.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. http://nsnbc.me/2013/05/10/the-vaccine-hoax-is-over-freedom-of-information-act-documents-from-uk-reveal-30-years-of-coverup/


      1)
      Contenu d'une source externe

      Freedom of Information Act au Royaume-Uni déposée par un médecin, il a révélé 30 ans de documents officiels secrets montrant que les experts gouvernementaux ont

      1. connus les vaccins ne fonctionnent pas
      2. connus, ils provoquent les maladies qu'ils sont censés prévenir
      3. connus, ils sont un danger pour les enfants
      4. entendus pour mentir au public
      5. travaillé à empêcher les études de sécurité

      2)
      Contenu d'une source externe

      - vaccins complets de métaux lourds, des maladies virales, des mycoplasmes , des matières fécales, des fragments d'ADN provenant d'autres espèces, de formaldéhyde, de polysorbate 80 ( un agent de stérilisation )

      3)
      Contenu d'une source externe

      Simultanément à la continuité de ce massif CDC couvrir impliquant son principal «santé» pas une recommandation mais MANDAT pour les enfants américains, la CDC est en grande difficulté sur ses décennies de couvrir les effets néfastes du fluorure et affectant la vie de tous les Américains, en particulier les enfants et les immunodéprimés. poursuites sont en cours de préparation . Les enfants sont l'ingestion 3-4 fois plus de fluorure par le poids corporel que les adultes et «[l] es grand nombre de citoyens potentiellement lésées - les personnes ayant la fluorose dentaire, les patients insuffisants rénaux déversés dans besoin de dialyse, les diabétiques, les patients de la thyroïde, etc - nombre dans les millions . "

      4)
      Contenu d'une source externe

      La crédibilité de la CDC dans la déclaration d'une telle situation d'urgence en cas de pandémie est inexistante, à nouveau basé sur Freedom of Information Act. Pour en 2009, après la CDC a déclaré le H1N1 "pandémie", la CDC a refusé de répondre à Freedom of Information Act déposée par CBS Nouvelles et la CDC a également tenté de bloquer l'enquête. Qu'est-ce que la CDC se cachait était son rôle dans un des plus grands scandales médicaux de l'histoire , mettant en données follement exagérées sur ce qu'il revendiquait étaient des cas de grippe H1N1, et ce faisant, a créé la fausse impression d'une «pandémie» aux Etats-Unis.

      5)
      Contenu d'une source externe

      Le CDC a également dissimule scandale financier de e pour rivaliser avec le plan de sauvetage puisque les vaccins pour le coût fausse pandémie les montants en milliards US. Et le pire, le CDC a mis les femmes enceintes en première ligne pour un vaccin non testé avec un agent stérilisant, le polysorbate 80, en elle. Merci à la CDC, "le nombre de liés à la vaccination", "rapports de mort fœtale a augmenté de 2440 pour cent en 2009 par rapport aux années précédentes, ce qui est encore plus choquant que la statistique fausse couche [augmentation de 700%].

      6)
      Contenu d'une source externe

      L'exposition de la mystification de vaccin est en cours d'exécution au coude à coude avec le canular beaucoup plus d'un mortel 1918-1919 grippe . C'était l'aspirine qui a tué des gens en 1918-19, pas une pandémie de grippe. C'était la plus grande catastrophe industrielle de l'histoire humaine mais avec 20-50 millions de personnes qui meurent, mais il a été attribué à une grippe. Le début de l'industrie du médicament a commencé avec ce succès (et Monsanto faisait partie ). Le mythe de la grippe a été utilisé par George Bush de menacer le monde avec «une autre pandémie de grippe qui pourrait tuer des millions" - une tactique de la terreur pour obtenir des lois pandémie sur les livres dans chaque état ​​et dans le monde entier. Ensuite, le canular CDC utilisé du canular de pandémie pour créer la terreur sur la grippe H1N1 et de pousser les vaccins mortels sur le public, tuant des milliers d'enfants à naître et les autres. ( CDC ne sera pas communiqué les données

      Supprimer
    2. (Même si ce document est légitime, et même si elle montre ce qu'elle prétend montrer - le reste est sans doute la preuve de ces allégations, et il a une longue liste de sources qu'au moins l'air raisonnable d'un glance-- rapide il ne prétend même pas ce que l'article lié prétend. Revenons à cette liste:


      Savaient-ils les vaccins ne fonctionnent pas?
      Le plus proche que je peux trouver ici, c'est qu'ils «sur-gonflés" avantages de la vaccination. En d'autres termes, les vaccins ont fait un travail, ils ont eu des avantages, ils ont juste (selon ce document) ne sont pas aussi bénéfique que le JVCI réclamé.

      Savaient-ils qu'ils causent les maladies qu'ils sont censés prévenir?
      Je ne peux pas trouver dans ces revendications à tous, donc pas, et nous n'avons pas non plus. Il est possible que c'est l'une des revendications de sécurité formulées, mais qui semble tout à fait douteuse, car je ne vois pas du tout dans le billet de blog Wordpress, et je serais très surpris si l'auteur de la "foodfreedomgroup" post fait est allé en arrière et lire l'article original.

      Savaient-ils ces maladies sont un danger pour les enfants?
      Le plus proche que je peux trouver, c'est qu'ils promus "... un programme de vaccination scientifiquement non pris en charge qui pourrait mettre certains enfants à risque ..." Notez les mots ambigus. Ce ne sont pas un danger pour les enfants. Ils pourraient constituer un danger pour certains enfants.

      Ont-ils s'entendent pour mentir au public?
      Le mensonge est une peut forte. L'article, au mieux, suggère qu'ils exagéraient les avantages et minimisé les faiblesses , ce qui est à peu près ce que chaque acheteur fait.

      Ont-ils travaillé à empêcher les études de sécurité? L'article ne prétendent qu'ils découragent la recherche sur l'innocuité des vaccins. )

      Supprimer
    3. 1.
      Contenu d'une source externe

      Avant 1985, Haemophilus influenzae de type b (Hib) a causé de graves infections chez 20.000 enfants chaque année, y compris la méningite (12 000 cas) et la pneumonie (7500 cas). 1 En 2002, il y avait 34 cas d'infection à Hib.
      Lors de l'épidémie 1964-1965, il y avait 12,5 millions de cas de rubéole (rougeole allemande). 2 Sur les 20 000 enfants nés avec le syndrome de rubéole congénitale, 11 600 étaient sourds, 3580 étaient aveugles, et 1800 ont été retardés mentaux à la suite de l'infection. 2 Il y avait 9 cas de rubéole en 2004 et seulement quatre cas de rubéole congénitale entre 2001 et 2004.
      Avant 1963, plus de 3 millions de cas de rougeole et 500 décès dus à la rougeole ont été signalés chaque année. 2 Plus de 90% des enfants avaient la rougeole âge de 15 ans. 2 En 2002, il y avait 44 cas de rougeole
      En 1952, la polio a paralysé plus de 21.000 personnes. 2 En 2002, il n'y avait pas de cas de poliomyélite dans les Etats-Unis.
      Au début des années 1940, il y avait une moyenne de 175 000 cas de coqueluche (coqueluche) par an, entraînant la mort de 8.000 enfants chaque année. 2 En 2002, 9771 cas ont été signalés.
      Dans les années 1920, il y avait 100.000 à 200.000 cas de diphtérie chaque année et 13 000 personnes sont mortes de la maladie. 2 En 2002, il n'y avait qu'un seul cas de diphtérie dans les Etats-Unis.
      À la suite de l'immunisation de haut niveau aux Etats-Unis ces maladies ont diminué de près de zéro.

      http://www.immunizationinfo.org/parents/why-immuniser



      2 Il s'agit, d'un mensonge. Il ya eu une poignée de problèmes de production, mais le système non humain est impeccable ... il existe des preuves zéro pour soutenir l'idée que les vaccins propagation des maladies, ni est-il abordé dans le pdf FIOA ...

      Contenu d'une source externe

      "Sentir une légère température et / ou une douleur au bras après avoir obtenu un vaccin est en fait une bonne chose. Alors que certaines personnes interprètent mal ce que" d'attraper la grippe après la vaccination contre la grippe », il indique simplement que votre système immunitaire réagit. Vaccins fonctionnent en amorçant votre système immunitaire avec une partie de la maladie, généralement des particules inactivées ou une fraction de l'organisme, de sorte qu'il peut fabriquer des anticorps. Cela signifie prochaine fois que vous tombez sur la maladie dans l'environnement de votre corps est prêt avec un arsenal d'anticorps pour attaquer avant qu'il peut vous rendre vraiment malade vaccins ne sont pas sûrs à 100% -. aucune intervention médicale est sans risque -. et les erreurs ne se produisent dans les années 1950 en Amérique il y avait une série de cas de polio causé par le vaccin, mais cela était dû à une erreur dans le processus de fabrication et a été rapidement corrigée. Règlement, suivi et contrôle de la qualité a considérablement augmenté depuis ce temps, ce qui signifie incidents de ce genre sont très peu susceptibles d'être répétées. Les risques associés à la maladie l'emportent largement sur les risques d'un vaccin . "

      http://www.mamamia.com.au/news/vaccination-mythes-éclaté par la science-cheat-sheet-sur-immunisation/

      http://www.cdc.gov/vaccines/vac-gen/6mishome.htm

      Supprimer
    4. 3.
      Contenu d'une source externe

      "Nous avons, sur et en nous, à environ 100 milliards de bactéries, ce qui est 10 à 100 fois plus de bactéries que il ya des cellules qui font de nous. C'est seulement la flore normale. Celles-ci représentent environ 1.000 espèces différentes de bactéries. Humains naissent bactéries exempt et acquérir une flore bactérienne normale complexes et énormes en quelque mois. Dans la première année de vie, les bébés sont exposés , pour la première fois, à toutes les bactéries de leurs parents, frères et sœurs et certains de l'animal de compagnie de la famille et de l'environnement.

      L'exposition de l'antigène résultant est des milliers de fois supérieure à l'exposition à partir de l'horaire de vaccin. Le nombre de bactéries dans votre propre écosystème, bien sûr, est dérisoire par rapport aux bactéries dans le sol, à environ un million d'espèces par gramme de sol, ainsi que ceux de l'eau, sur les animaux, dans l'air, etc, etc . estimations sont aussi élevés que d'un milliard d'espèces bactériennes différentes dans le monde. Les virus, les levures, les moisissures, les parasites et les acariens peuvent fournir des millions d'autres. Ces micro-organismes sont maintenus à distance par le système immunitaire. Chaque espèce de bactérie possède plusieurs sites qui peuvent provoquer une réponse d'anticorps. Ce n'est pas simplement un anticorps pour chaque organisme. Combien de développer à l'encontre d'un micro-organisme dépend de la complexité de l'organisme. Il n'est pas rare de faire des douzaines d'anticorps contre une souche bactérienne. Si nous répondons avec seulement 3 anticorps à chaque espèce de bactéries dans la flore normale et 3 anticorps chacun pour seulement 100 000 des 10 + milliards d'organismes environnementaux. ce serait 300.000 anticorps. Faire que de nombreux anticorps âge de 18 ans serait en moyenne de 46 par jour. Le calendrier de vaccination de l'enfance norme provoque un total d'environ 150 [6]. Le premier manuel des maladies infectieuses identifie environ 1.300 bactéries qui peuvent causer des maladies. Cela se traduit par plus de 13.000 antigènes potentiels, près de 100 fois plus que le calendrier de vaccination recommandé.


      Même si le nombre de coups a augmenté ces dernières années, la charge réelle sur le système immunitaire est au sol. C'est parce que les vaccins d'aujourd'hui sont plus «intelligents» et mieux conçus que les coups de feu d'il ya quelques décennies. Par exemple, avant 1991, le vaccin coqueluche (coqueluche) avait 3.000 antigènes différents. Coqueluche coup de toux d'aujourd'hui n'a pas plus de cinq particules-tout aussi efficace, mais beaucoup mieux conçus pour être facile de votre système immunitaire [7].


      En mai 2010, la revue Pediatrics a publié une étude qui a comparé plus de 40 variables liées aux fonctions mentales et neurologiques chez un grand groupe d'enfants pour voir si la vaccination retarder apporte un bénéfice. Après avoir constaté que pas de différences statistiquement significatives ont favorisé les enfants de moins vaccinées, les chercheurs ont conclu: «la vaccination en temps opportun durant la petite enfance n'a aucun effet négatif sur les résultats neuropsychologiques de 7 à 10 ans plus tard, ces données peuvent rassurer les parents qui s'inquiètent de ce que les enfants reçoivent trop de vaccins. trop tôt ". [8] "

      http://www.quackwatch.com/03HealthPromotion/immu/too_many.html

      http://www.skepticalraptor.com/skep...eaken-enfants-immune-systè-mythe-vs-science/

      Supprimer
    5. 4 Pas vraiment. il s'agit d'une supposition de l'auteur à partir de données non représentées sur la pdf

      5 Peut-être sorta parfois, et seulement dans une certaine mesure. problèmes de l'entreprise, pas un plan diabolique. Il existe un besoin pour des modifications à certains processus d'examen, mais pas pour les raisons partagées au sein du mouvement antivac. Cela s'applique à tous les domaines des affaires et de la peur mongering de l'internet et canular perpétuation n'aide pas..

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog