lundi 10 juin 2013

Des mois dans l'obscurité: Une tempête solaire pourrait laisser l'occident sans électricité (MAJ 12/06)





Cette fois-ci, ce n'est plus seulement une théorie avancée par des remote viewers, la société de réassurance Aon Benfield (société qui couvre les assureurs en gros) a effectué un rapport pour évaluer les conséquences que pourraient avoir une super tempête solaire non seulement d'un point de vue économique mais également pour savoir ce que cela impliquerait pour notre société ultra dépendante des nouvelles technologies. La société a rendu public son rapport en Janvier dernier. Comme on pouvait s'y attendre, les nouvelles ne sont pas très encourageantes, et encore ils ne s'attardent que bien peu sur l'aspect humain. On se doute par ailleurs que s'ils ont mandatés un expert pour cela, c'est qu'ils prennent la menace très au sérieux.


Extrait d'un Article de RT:

"Une forte tempête géomagnétique peut causer une panne de courant et laisser les nations occidentales sans électricité pendant des mois. Selon un nouveau rapport, ce scénario pourrait se produire alors que le soleil se rapproche du maximum de son cycle. (ndlr: la NASA pense qu'il pourrait y avoir un pic fin 2013 et un autre en 2015, c'est donc la période à risque).

On sait que l'activité solaire est interconnectée avec le champ géomagnétique de notre planète et affectant la vie normale sur Terre, par exemple, provoquant des pannes d'électricité généralisées. Actuellement l'activité du Soleil est proche de ce qui est connu comme «maximum solaire», un cycle qui devrait culminer en 2015.



Le pronostic est-il mauvais?

L'étude, préparée par l'assureur britannique Lloyd's of London et la recherche atmosphérique du groupe et de l'Environnement, présente un scénario «apocalyptique», car il annihilerait les services quotidiens sur lesquels la vie des gens est basé de nos jours. Par exemple, les systèmes de contrôle du trafic aérien cesseraient, ce qui pourrait provoquer des pannes dans le ciel. Les satellites de télécommunications de monde seraient hors service. Les patients qui comptent sur les appareils électriques pourraient ne pas y survivre.

Il est probable que les clients demanderaient des comptes aux entreprises qui n'auraient pas pris les mesures de prévention adéquates en cas de panne, ce qui aurait des conséquences importantes pour l'industrie de l'assurance."


Selon le rapport, les coûts économiques seraient catastrophiques. Le coût total de ce scénario en Europe et en Amérique du Nord est estimé à $ 2,6 trillions si la panne d’électricité durait cinq mois.(ndlr: il faudrait de toute façon s'attendre à plusieurs semaines de blackout apparemment dans le meilleur des cas).



































Un autre article provenant de l'assurance Lloyd's of London n'est guère plus rassurant:

"Nous croyons que les tempêtes solaires constituent une menace potentielle importante pour les entreprises et la société en général».

Dans son rapport de 2010, la société d'assurance indique:
"Les menaces de la météo spatiale sur les réseaux électriques comprennent aussi la possibilité d'événements très graves dans lesquelles un grand nombre de transformateurs pourraient être endommagé. Dans ce cas, la réparation complète du réseau pourrait prendre plusieurs mois (voire plusieurs années) car la disponibilité globale des équipements de remplacement est limitée. Cela aurait un impact énorme sur l'économie mondiale dans son ensemble, et pas seulement sur ​​la production d'électricité et les entreprises de distribution."

Un autre rapport de la même société d'assurance s'intéresse cette fois à l'impact d'un tel événement centrée sur l'Amérique:

"La population américaine totale qui risque une de panne de courant prolongée lors d'une tempête du niveau de Carrington se situe entre 20 à 40.000.000, avec une durée de 16 jours à 1-2 ans. La durée des interruptions dépendra largement de la disponibilité des transformateurs de remplacement de rechange. Si de nouveaux transformateurs doivent être commandés, le délai est susceptible d'être un minimum de cinq mois. Le coût économique total pour un tel scénario est estimé à $ 0,6-2600000000000 USD."

(MAJ 12/06):




Un rapport de la National Academy of Sciences de 2008 a constaté que si une tempête solaire du type Carrington se produisait aujourd'hui, elle pourrait causer jusqu'à 2 trillions de dollars de dommages à l'infrastructure high-tech du monde et demander jusqu'à 10 ans pour tout réparer.

Il est également bon à savoir qu'une explosion EMP (du type explosion atomique) qui aurait lieu à une altitude de 300 miles (environ 480km) pourrait aussi causer un blackout total similaire aux effets d'une grosse tempête solaire et qu'une seule EMP peut plonger tout les Etats-Unis ou toute l'Europe dans le noir pendant des mois. Espérons donc que l'on essaye pas de nous la faire à l'envers en forçant le destin.




Maintenant nous allons partir de ce postulat de blackout pour dresser une liste des services qui seraient indisponibles pendant ces mois ou années de réparation:

- Plus de satellites ni d'infrastructures téléphoniques opérationnelles donc plus de communications possible.
- Plus d'internet ni de télé évidemment donc on se retrouverait complètement isolé et sans aucune informations du jour au lendemain.
- Plus d'accès aux comptes en banque donc à notre argent qui ne servirait de toute façon à rien.
- Les magasins seraient non seulement fermés car non réapprovisionnés et seraient dans l'incapacité d'encaisser les clients. C'est pourquoi il n'y aurait aucun accès ni à l'eau ni à la nourriture assez rapidement.
- L'eau du robinet serait coupée également car l'alimentation est électrique: il n'y aurait donc aucun accès à l'eau potable quelle qu'elle soit.
- On ne pourrait cuisiner ni par gaz, ni pas électricité et ne pourrions conserver nos denrées périssables au frigo comme nous en avons l'habitude.
- Si l’événement se produit en hiver, nous n'aurions aucune possibilité de chauffage si ce n'est pour ceux qui ont des cheminées. 
-Nous ne pourrions pas non plus nous déplacer en voitures assez rapidement car il n'y aurait plus de carburant disponible. Il semblerait que les tempêtes solaires ne puissent pas griller l’électronique embarqué des voitures, c'est déjà une bonne chose.
- Bien sur, nous n'aurions plus le moindre éclairage extérieur, il serait quasi impossible de se déplacer la nuit et pas évident de gérer les choses chez soit sans un équipement adéquat. 
-L’approvisionnement en médicaments deviendrait compromis voir inexistant tandis que l'hygiène globale deviendrait également compromise favorisant parallèlement les maladies.
-Dans un chaos social très probable, la police serait soit débordée soit inexistante et la population deviendrait alors livrée à elle même. 
- Les hôpitaux, SAMU et pompiers seraient dans le même cas donc aucune aide à attendre de ce côté là non plus en cas d'incendies ou de blessures sévères.
- On pourrait également faire une croix sur l'utilisation des toilettes qui ne seraient plus alimentées en eau courante. Les égouts ne seraient de toute façon plus opérationnels non plus.
- Pour finir, privés de refroidissement actif, les centrales nucléaires ne feraient pas long feu non plus. Curieusement, aucun rapport ne mentionne ce problème là qui est pourtant de taille. Cette thèse d'un étudiant de physique dresse un constat accablant concernant cette problématique en indiquant qu'un panne des refroidissements actifs des centrales au delà d'une semaine pourraient contaminer des continents entiers. L'obstination des hommes à utiliser le nucléaire pourrait donc nous mener à notre perte.



Voilà un peu à quoi nous pourrions être confrontés dans un scénario vraiment pessimiste. Ce qui viendrait confirmer ou non cette version catastrophe serait principalement deux choses: l'étendue des dégâts initiaux et le temps nécessaire pour réparer. Si les dégâts sont limités et localisés, ce serait un mauvais moment à passer dont on sortirait peut être grandit. Si par contre les dégâts sont étendus et que les réparations prennent des mois ou des années, là ça sera une toute autre histoire.


En conclusion:
les "remote viewers" ont prévus que ça arrivera mais ne savent pas quand cela va se produire,  certains assureurs le savent et envisagent des scénarios catastrophes, les scientifiques également ont modélisé cette menace, quand aux gouvernements, certains ont construits des bunkers souterrains autosuffisants. Et nous autres citoyens, qu'avons-nous pour nous protéger?

Liens connexes:

NASA 2009: météo spatiale - Impacts économiques et sociaux
NASA 2011: Super tempête solaire
NASA 2011: Se préparer pour la prochaine grosse tempête solaire

Sources:

Le killshot aura-t-il lieu en 2013?
RT
Rapport Lloyd's 2010
Article Lloyds Février
Rapport Loyd's sur l'Amérique
Rapport de la National Academy of Sciences
U-sphere
thèse d'un étudiant de physique


Publié par Fawkes News

33 commentaires:

  1. Ah ? Il y a un deuxième pic prévu pour 2015 maintenant ? Ça sort de plus en plus du cadre des cycles de 11 ans.

    RépondreSupprimer
  2. dixit la NASA:
    http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2013/01mar_twinpeaks/

    En gros, ils considèrent que le solarmax a deux ans de retard d'après ce que j'ai compris.D'ailleurs, ce cycle n'est pas toujours de 11 ans apparemment:

    http://wattsupwiththat.files.wordpress.com/2011/05/sosoon2.png

    RépondreSupprimer
  3. Un black out est toujours mieux qu'un déluge mondial.
    Voyons le bon côté des choses, sachant qu'il faudra bien à un moment donné que l'on arrête cette course folle dans laquelle nous sommes pris.

    Tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut réduire grandement notre consommation de façon générale, mais pas grand monde ne s'y met réellement. Ceci aura le don de nous donner un coup de pouce.

    RépondreSupprimer
  4. Rassurant le refroidissement des centrales nucleaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. les centrales ont un dispositif d'urgence en cas de black out electrique; c'est à dire que les cuves seront inondés d'un produit qui arrête le processus et qui empercherais la fusion! je pourrais redonner le nom de ce produit! ce dispositif s'actionne manuellement! on m'a certifié qu'il n'y aura aucun souci de de coté la! dixit un ingenieur copain d'une centrale

      Supprimer
    3. Il me semble qu'une centrale nucléaire n'est jamais complètement à l'arrêt, il ne faut pas plusieurs années pour vraiment la stopper?

      Supprimer
    4. Kalrike Kal : dans cette vidéo JP Petit parle un peu de tout ça mais pas de ce fameux produit. Si tu retrouves fais moi signe ;) Merci

      Supprimer
    5. bonjour
      ce soir, j'aurais l'info et vous communiquerez le principe de fonctionnement!

      Supprimer
    6. bonjour à tous
      le fameux produit, c'est du bore et acide borique utilisait deja dans le controle de fusion. Visiblement si on noie la piscine de ce produit ca arrête la fusoin qui est dangereux, mais n'arrete pas la radioactivité!Il m'a expliqué que pour tchernobyle, ils sont allé trop loin dans la fusion, explosion donc rien à faire, et pour le japon infrastructure détruite donc pareil impossible!
      voila; j'espere avoir répondu pour d'autres questions plus technique à ce sujet je demanderai à mon pote de venir en parler.

      Supprimer
    7. Merci pour l'info ;) Je connaissais qqun qui bosse sur Cherbourg et qui avait été quelques semaine à Tchernobyl, une sacré aventure

      Supprimer
  5. En parlant de blackout, je vous conseille de voir la série révolution si vous ne connaissez pas. Ils ont repris le concept en maquillant l'origine du blackout sinon tout y est.

    En tout cas si on y a le droit, ça arrangera bien les affaires de l'élite: dépopulation mondiale massive et gouvernement mondial à la clé, c'est ce qui nous pend au nez. Enfin d'ici là, ça sera le cadet de nos soucis parce que vivre sans électricité dans une ville européenne ce n'est pas comme le faire dans la savane en Afrique (nous n'y somme pas préparés). D'ailleurs, faut-il encore arriver jusqu'à ce après et je ne suis pas convaincu que cet après soit forcément mieux.

    Donc je suis tout sauf impatient perso car trop conscient de ce que cet événement amènera: mort, famine et désespoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est surtout l'Homme qui me fait peur! quand tu vois l'agressivité des gens actuellement, j'imagine que ça va être le chaos...meurtre, viols...la lois du plus fort risque de régner. je connais la série dont tu parles mais j'ignorais qu'elle était déjà sortie! En gros tout peut foutre le camps entre maintenant et 2015? Par contre il ne faut pas oublier qu'il y a des générateurs, ça aidera au moins un temps.

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord, l'être humain étant égoiste et cupide , nous nous entre tuerons vite fait bien fait !
      le pire est que je suis persuadé qu'avec de l'entre aide , nous nous en sortirions , mais c'est pas gagné !

      Supprimer
    3. @LeChatMaya
      Les générateurs ça ne peut aider qu'un temps comme tu dis(en l’occurrence très limité) et surtout ça ne nous aidera pas nous. On passera directement de l'aire moderne au Far West.

      @Yor Sehj
      l'homme est un loup pour l'homme, les vicieux le seront davantage, beaucoup le deviendront pour les autres, espérons que les hommes intègres le restent.

      @Hotchinawa
      je ne sais pas trop pour les centrales. En tout cas espérons que ça ne sera pas du fukushima puissance 10.

      Supprimer
  6. @ Toto Mateau : C'est sûr que ce scénario me semble un peu moins horrifique qu'un déluge universel.

    Pour ce qui est des centrales nucléaires, très inquiétant, surtout que les centrales ne peuvent pas auto-alimenter leur refroidissement avec l'électricité qu'elles produisent. Cette possibilité n'est pas faisable ou en tout cas pas prévue.

    @ Guy Fawkes : Quand on voit les graphiques de la NASA, il semble y avoir eu déjà un "pic" conforme aux niveaux prévus en fin 2011. Sur le 1er graphique dans l'article de la NASA que tu as mis en lien, on voit que le maximum de la courbe "prédite" est en fin 2013, début 2014. Et aussi il est écrit que les maximums solaires de 1989 et 2001 ont eu deux pics, séparés par une période plus calme de DEUX ans. Je ne serais donc pas étonné que le killshot survienne dans une période à partir de l'automne 2013 jusqu'en 2014.
    Pour l'estimation du coût de cette catastrophe, j'avais lu un chiffre précédemment d'un montant de 2000 milliards de dollars. Ici ils parlent d'une estimation maximale de 2600 milliards de dollars... ça se tient.

    Pour la connection avec les remote viewings de l'équipe à Ed Dames : Le revirement de politique de la Corée du Nord ne m'inspire pas confiance... Je m'explique : Ed Dames disait qu'il voyait le leader nord-Coréen faire pêter une ogive sur la Corée du Sud par réaction de colère. Or, qui sait si le pays n'est pas complètement exsangue financièrement. Imaginons que Kim Jong-un s'attende à ce que l'assouplissement de sa politique vis-à-vis de son voisin du Sud lui vaille une levée des sanctions économiques. Et puis que l'ONU lui refuse cette faveur car il a effectué des essais nucléaires. Frustré et pris de cours, le "gamin" pourrait piquer une crise de rage et envoyer une ogive en représailles ! C'est ce qui m'est venu à l'esprit en lisant les articles sur la reprise des discussions entre le Nord et le Sud...

    RépondreSupprimer
  7. @Skeptikos Evlavis

    N'oubliez pas que Kim Jong à été éduqué et instruit en Suisse, ce n'est qu'une marionnette donc oubliez des actions impulsives de sa part...

    RépondreSupprimer
  8. Il y aura des licenciements à la pelle, il n'y aura plus de rentrée-sortie d'argent, ce sera la crise économique mondiale, le KO mondial :(

    RépondreSupprimer
  9. Et peut-être que des guerres éclateront :(

    RépondreSupprimer
  10. Licenciements tu dis? mais les gents n'iraient de toute façon pas travailler. Pourquoi le feraient-t-il? Ils n'aurait de toute façon ni véhicule pour se rendre au travail, ni versement de salaire et encore moins de quoi le dépenser.

    Quand aux guerres, elle se trouveraient juste en bas de chez nous. Ce serait des guerres pour la survie, des guerres civiles. Les quartiers huppés seraient la proie de bandes organisés et les magasins seraient pillés pour récupérer de la nourriture. Le chaos social arriverait très vite et serait surement incontrôlable par manque de moyens policiers. ça serait chacun pour sa peau. En milieu urbain ou règne violence et égoïsme, il ne peut en être autrement.

    La seule solution est de ne pas être seul, d'avoir des moyens de défense et de ne pas être en plein centre ville mais en zone excentrée ou mieux en campagne ou montagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Guy, suis un peu inquiet ce matin, après les brindherbes,c'est au tour des moutons enragés auquel il est impossible de se connecter ! As tu de l'info là dessus ? Bien à toi.

      Supprimer
  11. Je confirme pour moi c'est pareil bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non je n'ai pas d'info pour le moment, pour les brins d'herbes la rumeur dit qu'ils ont été victime de leur succès. C'est le problème des hébergements gratuits, à un moment donné les visiteurs deviennent trop nombreux et le serveur ne tient plus la charge. Si c'est le cas soit ils vont devoir lâcher l'affaire, trouver un hébergeur gratuit qui tienne la charge ou plus probablement, il faudra payer.Les moutons ont eu le même problèmes problème, peut être est ce un nouveau couac technique, il y en a eu plusieurs ces derniers mois. Je vais poser la question à Benji. J'espère qu'ils reviendront tout deux rapidement.

      Supprimer
    2. voilà c'est fait, si j'ai une réponse je vous tiens au courant. En tout cas leur site web répond au ping contrairement à celui des brins d'herbes qui est mort (nul doute qu'il renaîtra de ses cendres).

      Supprimer
    3. Merci Guy. Si c'est de la censure, la lutte n'est pas prête de s'arrêter, les gens s'éveillent de plus en plus !! ;-) Tenez bon les blogueurs !

      Supprimer
  12. Vraiment bizarre cette histoire. Je suis l´activité solaire depuis deux ans de facon qusi quotidienne, et je n´ai pas entendu grand chose de serieux à ce sujet. Je me demande si, même parmi les gens qui tirent les ficelles, quelqu´un sait réellement ce qui va se passer avec le Soleil...

    Soleil très tranquille ces derniers temps d´ailleurs.

    RépondreSupprimer
  13. Il est très calme mais de temps en temps il fait parler de lui, le soleil est imprévisible. Même les spécialistes n'avaient pas prévu que le cycle 24 ne serait pas de 11 ans. Le calme apparent ne permet donc pas de conclure à un absence de risques.

    Je me suis rendu compte d'un problème supplémentaire en cas de black out, pas le pire mais quand même gênant. Les évacuations d’égouts sont aussi gérés de manières électriques et comme il n'y aura pas d'eau courante, ça veut dire qu'il ne sera plus possible d'utiliser ses toilettes: il faudra pisser dans des bouteilles et faire la grosse commission soit dans des toilettes sèches soit dans des sachets...

    Evidemment comme il n'y aura plus de ramassage des ordures, cela deviendra vite une ambiance absolument infecte, malsaine et propice aux maladies un peu partout.

    RépondreSupprimer
  14. Le plus grand risque dans ce scenario de panne electrique de longue durée est encore celui venant des centrales nucléaires. Meme si un produit chimique de secours peut stopper la fusion en cours, il faut continuer à refroidir le réacteur et les piscines de stockage pendant des années pour éviter les rejets radioactifs. Voyez le problème actuel à Fukushima et le lien pdf que quelqu'un a posté chez Rorschach !

    RépondreSupprimer
  15. Donc si une centaine de centrales dans le monde foirent (il y a +- 700 réacteurs civils et militaires) ça sera VRAIMENT l'enfer sur Terre !
    @ Guy F : Est-ce que Ed Dames en parle dans ses prévisions ? Pas vraiment dans le Dvd gratuit, il me semble. Les rapports des assureurs et autres, non plus. Peut-être qu'ils ne PEUVENT PAS en parler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après mes souvenirs, Dames n'en parle pas du tout non, pas plus que les assureurs.

      Supprimer
    2. Et pourtant c'est plus que probable que le problème se pose. Quelqu'un parlait de bore à injecter dans le coeur du réacteur, pour stopper la fusion. Ca fonctionne probablement. Mais un dispositif d'injection et de stockage du produit est-il prévu dans les centrales en France, Belgique, Allemagne ? Et si oui, ce n'est pas nécessairement le cas partout. Dans le monde, il y a plein de types de centrales différentes.
      Imaginez un black-out de plusieurs mois et qu'on a aucune info sur ce qui se passe dans les centrales environnantes... Bonjour l'angoisse ! Il faudra avoir des compteurs Geiger. Je me suis dit qu'il y aurait peut-être la radio nationale qui continuerait d'émettre des bulletins d'infos, avec l'aide d'un générateur électrogène ? Vaut mieux avoir une radio à piles avec un stock de piles ou une radio à dynamo ou solaire...

      Supprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. La série Révolution je la suis, mais je commence à décrocher... une bonne idée dont ils ne savent quoi faire...
    Pour ce qui est de la trame, il y a beaucoup de choses qui ne tiennent pas debout, d'abord si on annihile toute forme d’électricité, par un système quel qu'il soit, il n'y a plus de vie, même les plantes meurent
    Ensuite le concept du pendentif qui remet tout en marche dans un périmètre très restreint, quelques mètres, mais sans remettre en marche les centrales électriques à l'autre bout du pays... ;)
    Bon ça se regarde quand même et puis c'est pas site sur les séries... lol

    Sinon il y a une nouvelle de ASimov ou la radioactivité disparait...

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog