jeudi 13 juin 2013

Facebook: une vitrine sociale de l'espionnage "made in CIA"


Facebook c'est environ 1,1 milliard d'utilisateurs de par le monde. Environ 54% des américains (167,4  millions) et 39,5% des français (25,6 millions) détient un compte actif. Le géant des réseaux sociaux à réussi à multiplier ses utilisateurs par 10 en passant d'un million à un milliard en 8 ans. Cela n'a été possible que grâce au buzz qui a été fait pour le promouvoir ainsi que le lavage de cerveau intensif qui a été mené sur les populations pour les convaincre que pour avoir une vrai vie sociale il était indispensable de détenir un compte Facebook (si possible mis à jour très régulièrement) et peu importe si cela implique d'exposer sa vie entière (et celle de sa famille parfois qui n'a rien demandé) sur la toile, des informations laissaient le plus souvent accessibles au monde entier par beaucoup d'utilisateurs.


 Difficile de croire toute fois que cette aubaine d'informations tombés dans les mains d'une entreprise unique et d’envergure aller rester dans le strict domaine de la sphère Facebook, d'ailleurs tout porte à croire que ça a toujours été le but de Facebook: espionner les utilisateurs, collecter, traiter et revendre les informations gracieusement fournis par les utilisateurs eux mêmes à des fins commerciales. Pire encore, Facebook serait en fait  un programme crée par la CIA, confié à Zuckerberg avec pour mission de créer une base de données mondiale à des fins d'espionnage des citoyens. Cette information n'est pas nouvelle en soit mais suite au récent scandale PRISM, il était important à la fois de rappeler la mission de Facebook mais également de constater que cette surveillance Orwellienne a déjà été dénoncé dans le passé, sans que cela n'ait provoqué le moindre sursaut de la part des utilisateurs. 



Du côté des conditions d'utilisation, le site indiquait il y a quelques temps encore la chose suivante:

"Vous accordez à Facebook le droit irrévocable, perpétuel, non-exclusif, transférable et mondial (avec l'autorisation d'accorder une sous-licence) d'utiliser,copier, publier, diffuser, stocker, exécuter, transmettre, scanner, modifier, éditer,traduire, adapter, redistribuer n'importe quel contenu déposé sur le site."

Force est de constater que ces conditions générales n'apparaissent plus sur leur site heureusement et il est désormais possible de supprimer intégralement son compte Facebook si on le souhaite ce qui n'était pas possible auparavant, un comble.


En 2007 déjà, cet article évoquait des liens troublants qu'entretenaient les principaux investisseurs initiaux de Facebook avec des sociétés de la CIA. Cela était plus que douteux mais ne constituait pas une preuve irréfutable de leur implication dans le programme. La vidéo suivante, lève certains doutes à ce sujet.




Autre élément intéressant que l'on peut constater, ce sont les similitudes entre les signes cachés sur les dollars et le logo caché derrière le dos de Zuckerberg. D'ailleurs, s'il est si fier de celui ci, pourquoi le cache t-il en permanence?



On notera avec le dollar qu'en reliant les points on obtient le mot MASON. Coïncidences on pourrez penser...et que dire de cela?




Cela doit être également un drôle de hasard que cette fameuse date de 2010 inscrite sur la devise de Facebook s'avère être l'année de départ du soit disant printemps arabe, des révolutions orchestrés de toute pièce par la CIA, une grande spécialité de la maison.




Le général Clark indiquait d'ailleurs lors d'une conférence de presse que ces pays seraient envahit dans les années qui suivraient et de fait ils l'on été pour la plupart, certains militairement d'autres via des révolutions planifiés, orchestrés et souvent financés par la CIA. Dès lors, en connaissant la connivence de longue date des Etats-Unis avec Israël (pour ne pas dire la main mise), en constatant les signes de reconnaissance vus plus haut et la forte impulsion qu'a permit Facebook dans la réalisation de ces déstabilisations de régimes, on peut se demander si en plus d'être un outil d'espionnage, Facebook ne serait pas également l'arme de propagande politique par excellence. Quelle brillante stratégie que de laisser le peuple se charger des gouvernements qui dérangent. Cette logique impérialiste déguisée s'inscrit totalement dans le projet de construction du grand Israël glorifié par Jacques Attali et dénoncé par Laurent Louis.



Publié par Fawkes News

5 commentaires:

  1. Merci Fawkes pour ce nouveau sujet, qui je l'espère ouvrira les yeux de certains sur la dure réalité de notre monde...mais à chacun sa quête de vérité
    Dans l'attente de ton prochain sujet, bien cordialement
    Thehawk

    RépondreSupprimer
  2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Echelon

    rien de nouveau, peut être un poil moins de désinformation, mais pas certain.

    RépondreSupprimer
  3. j'ai bien indiqué que ce n'était pas nouveau au début de l'article, c'est simplement un rappel. Tout le monde n'est pas au courant du vrai but de Facebook. Quand à la désinformation, à quoi te réfère-tu exactement?

    RépondreSupprimer
  4. Facebook, c'est plus de 1 milliard de comptes, pas 1.1 million ;-)
    Merci pour l'article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui merci, j'ai corrigé, c'est bien ce que je voulais écrire.

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog