lundi 3 juin 2013

L'arnaque du retrait du vaccin DTPOLIO





Je profite de l'article vu aujourd'hui sur les moutons enragés pour aborder ce thème hautement symbolique de la manipulation des laboratoires pharmaceutiques concernant la vaccination obligatoire. Comme vous le savez sûrement, le vaccin DTPOLIO a été retiré du marché en 2008 en raison d’une soit disant recrudescence des cas d’allergies liées au vaccin (pourtant celui-ci était le seul à concorder avec les valences obligatoires en France c'est-à-dire Diphtérie, Tétanos et Polio). Ce vaccin avait en plus l’avantage de n’être composé ni d’aluminium ni de mercure. On constate par ailleurs, que ce retrait du marché était totalement injustifié avec notamment des chiffres manipulés: il s'agissait tout simplement d'un pré-requis pour le hold-up qui allait suivre.





Aujourd’hui plus aucun vaccin n’est à la disposition des parents qui souhaitent une primo vaccination de leurs enfants par les seuls vaccins obligatoires. Car oui, il existe bien un DTP toujours en vente, c’est le Revaxis mais il n’est pas autorisé pour les moins de 6 ans et uniquement pour les rappels, jamais en primo vaccination (qui plus est il contient de l’aluminium). C’est donc une manière habilement masquée de forcer tous les parents à utiliser les autres vaccins, parfois sans même leur en parler. 

D'ailleurs beaucoup de parents ne s'intéressent pas réellement à ce que les médecins injectent comme vaccins à leurs enfants (pas tout heureusement) car on constate que de nombreux médecins prescrivent ces vaccins sans en indiquer la composition et en les faisant passer pour des vaccinations obligatoires et cela ne dérange pas grand monde. C'est toujours plus facile que d'avoir à expliquer à des parents pourquoi on sur-vaccine leurs enfants pour le plus grand bénéfice des laboratoires. Et si par malheur on indique au pédiatre que l'on ne souhaite faire vacciner son enfant que du strict nécessaire aux yeux de la loi, on a le droit alors en général à une diatribe de la peur en bonne et dû forme pour nous forcer la main, quitte à sortir la grosse artillerie. Ne nous laissons pas avoir et faisons un état des lieux.

Autre particularité surprenante : c’est le laboratoire Sanofi qui a demandé le retrait du DT Polio. Les seuls vaccins incluant le DTP pour la primo vaccination étant désormais des vaccins disposant de plus de valences (entre 1 et 3 supplémentaires), nous sommes passés d’un simple DTPolio sans l’aluminium (neurotoxique) fixé à un prix de 6,70€ à, cette fois, de multiples valences faisant passer le prix de vente de 15-25€ pour 4 à 5 valences et jusqu'à 40€ pour l’Infanrix Hexa (vaccins qui par dessus le marché contiennent tous de l’aluminium).

 Même concernant les rappels pour les adultes, on passe du DTP au Revaxis (du même laboratoire) qui est aussi 50% plus cher. Le laboratoire Sanofi a donc sciemment arrêté la production pour promouvoir la couverture vaccinale sur le territoire et au passage en faisant des bénéfices substantielles sur toute la ligne sans qu’il n’y ait la moindre alternative pour les parents : soit on cède à la pression en sur vaccinant son enfant (en allant jusqu'à vacciner pour l’hépatite B, une maladie sexuellement transmissible un enfant de 2 mois) soit on ne vaccine pas son enfant en attendant un plan B qui n’arrivera jamais (cela fait 5 ans déjà) car non rentable et on se fait mal voir à la fois par la société et pas le corps médical. 

Le fait est qu’à l’heure actuelle, même si l’on n’est pas opposé à la vaccination et que l’on souhaite simplement faire vacciner par un DT Polio (de préférence sans aluminium comme cela était toujours le cas dans notre enfance) cela n’est tout simplement pas possible et c’est parfaitement scandaleux. Comment se mettre en règle avec la législation si on ne nous donne pas la possibilité de le faire? Ou est passé le libre choix thérapeutique?

Quand au fait d’injecter de l’aluminium à un bébé (et à tout le monde par extension), les laboratoires et autorités ont beau dire que c’est inoffensif, voici les conclusions du groupe d’Etudes et de recherches sur les maladiesmusculaires acquises et dysimmunitaires (GERMMAD), composé de professeurs en médecines à l’hôpital Salpétrière en 2001:


« Les lésions de la Myofasciite à macrophages prouvent la persistance à long terme d'hydroxide d'aluminium dérivé des vaccins, dans le muscle.

La MMF émergence, de cause inconnue, détectée chez des patients manifestant des arthromyalgies et de la fatigue et caractérisée par des infiltrations du muscle, par des granules de macrophages et de lymphocytes, réagissant positivement avec le réactif: periodic-acid-Schiff.

Des inclusions intracytoplasmiques ont été observées dans les macrophages de certains patients
Pour établir leur signification, des microscopies électroniques ont été effectuées dans 40 cas et des analyses chimiques faites par microanalyse et spectrométrie d'absorption atomique.

Dans tous les cas des inclusions sont détectées et correspondent à de l'hydroxide d'aluminium un immunostimulant fréquemment utilisé comme adjuvant des vaccins.
Les tests sérologiques étaient compatibles avec une exposition aux vaccins contenant de l'hydroxide d'aluminium.
L'historique révèle que 50 patients sur 50 avaient reçu des vaccins: hépatite B (86%), hépatite A (19%) ou tétanos (58%), 3 à 96 mois (avec une moyenne de 36 mois) avant la biopsie.

Des myalgies diffuses étaient plus fréquentes chez les patients ayant des lésions MMF vues par biopsie du deltoïde que chez ceux qui n'en avaient pas.
L'apparition de myalgies était postérieure à la vaccination(en moyenne de 11 mois) pour 94% des patients.

La lésion MMF a été expérimentalement reproduite chez des rats.
Nous concluons que la lésion MMF est un effet secondaire de l'injection intramusculaire d'hydroxyde d'aluminium contenu dans les vaccins, montrant, à la fois, la persistance à long terme de l'hydroxyde d'aluminium et la survenance d'une réaction immunitaire locale et qu'elle est détectée chez des patients avec des symptômes systémiques qui apparaissent à la suite de la vaccination. »


Si l’on rajoute à cela, l’effet que l’aluminium a sur le cerveau et que les autorités de santé s’efforcent de camoufler aussi, vous comprendrez pourquoi il est particulièrement dangereux d’accepter d’injecter sciemment de l’aluminium en intramusculaire à un enfant en sachant cela.

Dans ces conditions, on constatera que c’est un vrai dilemme: on ne peux ni vacciner son enfant pour les seuls Diphtérie, Tétanos et Polio dans de bonnes conditions de sûreté compte tenu des risques liés à l’aluminium et de l'ajout de valences non obligatoires et on ne peux pas non plus refuser totalement la vaccination sans autre explication sous peine de priver l'enfant d’école (des poursuites pénales sont même prévues pour les parents). Heureusement, il y a des solutions.





Communiqué de la LNPLV (infovaccin.fr)

Que peut-on faire devant cette situation ?

Au regard des articles L 3111-2 L3111-3 et R3111-17 du Code de la Santé Publique en ce qui concerne les obligations vaccinales, pour l'entrée en collectivité, crèche, école maternelle, école primaire, le médecin traitant ou le pédiatre peut établir, sans engager sa responsabilité, l'attestation ci-dessous :

Le vaccin DTPolio® a été retiré du marché le 12 juin 2008, les autres vaccins comportent des valences non obligatoires (coqueluche,ou/et haemophilus influenza b ou/et hépatite B) et ne correspondent pas au caractère légal de l’obligation. De plus cette situation supprime la possibilité d’utiliser l’article L 3111-9 du code de la santé publique en cas d’effets indésirables.

D’autre part le vaccin DT VAX® (diphtérie-tétanos) offert (car il n’est plus commercialisé en France depuis février 1999) par le fabricant, contient du thiomersal (mercure) en contradiction avec la recommandation de l’EMEA et de l’AFSSAPS demandant la suppression du mercure dans les vaccins pédiatriques en juillet 1999.

Par ailleurs le vaccin Revaxis® n’a pas d’AMM pour les enfants de moins de six ans et ne peut s’utiliser qu’en rappel, après la primo-vaccination.

Compte tenu de cette situation, en conformité avec l’article R 3111-17 du CSP, je soussigné docteur (nom, prénom) déclare surseoir à la vaccination de l’enfant (nom, prénom, date de naissance) par le DTP en attendant le retour de ce dernier dans les pharmacies.


Fait à ................................................... le ............................................


Tampon


Signature




Commentaires.


Le vaccin le plus proche du DTPolio® – le Revaxis® – n'ayant pas d'AMM pour les enfants de moins de 6 ans ni pour une primo-vaccination, les autres vaccins comportant des valences non obligatoires et donc non couvertes pour leurs effets indésirables par l'État, puisque non obligatoires, l'obligation de vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est donc suspendue pendant la période d'indisponibilité du vaccin DTPolio®.


La situation perdure, le DTP a été retiré du marché depuis plus de quatre ans ; en conséquence, nous conseillons aux parents d'écrire, sur la page des vaccinations du carnet de santé, le texte suivant :


L'endos de la responsabilité civile et pénale des effets indésirables dus aux vaccinations s'impose à toute personne exigeant ou pratiquant un vaccin comportant, en plus du DTP seule vaccination obligatoire, [ à adapter selon la situation ] une ou plusieurs valences obligatoires, ou des rappels non obligatoires, ou des vaccins non obligatoires comme le ROR, ce qui entraîne de facto l'impossibilité d'utiliser la procédure simplifiée induite par l'article L.3111-9 du Code de Santé Publique.

Sont dans la même situation ceux qui proposent d'utiliser le vaccin Revaxis®, qui n'a pas d'AMM pour les enfants en dessous de 6 ans, ni en primo-vaccination.

Sont également dans cette situation ceux qui proposent d'offrir gratuitement le vaccin DT VAX® ; ce dernier n'est plus commercialisé en France et ne correspond pas à la recommandation de l'AFSSAPS pour les vaccins pédiatriques car il contient du thiomersal.


Pour finir, j'en profite pour laisser en téléchargement, à ceux qui le souhaitent, cette compilation d'une quarantaine d'articles, études et parutions médicales qui démontrent à la fois l'inefficacité de la vaccination ainsi que les nombreux problèmes en résultant. Il y en a certainement bien d'autres mais c'est ceux que j'ai accumulé ces dernières années sur le sujet et qui m'ont paru les plus intéressants.Voici également un témoignage poignant de la mère d'un enfant de onze mois, publié sur le site du fort sympathique Bickel.

Pour ceux qui ne l'auraiten jamais vu, le documentaire "silence on vaccine" est également incontournable. Une fois que l'on a toutes les cartes en main, on peut faire son choix en son âme et conscience. Notre santé nous appartient, ne laissons par la mafia médicale décider à notre place.




Liens connexes:


30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d’être mis au grand jour

Phosphate de calcium: une alternative à l’aluminium, efficace, sûr et disponible, que les autorités de santé feignent d’ignorer

Le Japon cesse de recommander les vaccins Gardasil & Cervarix suite aux nombreux effets secondaires

Le Formaldéhyde interdit dans tous les objets pour enfants, sauf les vaccins !

Cancer, vaccins polio et SV40: ce que les autorités ne vous diront jamais

Excellent fichier sur la composition des vaccins du Dr Jean PILETTE



Publié par Fawkes News


25 commentaires:

  1. Bonjour Guy et contre le tétanos quelles sont les solutions?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.votre-sante.net/publications/tetanos.html

      http://www.amessi.org/Les-bienfaits-du-chlorure-de-magnesium

      Supprimer
  2. Le site le plus actif à ce sujet (existant depuis les années 50) qui aide les familles et les enfants face au forcing des lois, textes à l'appui, mesures et solutions :

    http://www.infovaccin.fr/

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait, très bon site, c'est d’ailleurs de là que provient le formulaire de certificat. Ils ont une permanence téléphonique si besoin si certains ont des problèmes ou questions administratives..

    RépondreSupprimer
  4. Merci d'aborder ce sujet si important et terriblement d'actualité.

    Et pour cause...

    En ce moment, des malades sont en grève de la faim devant le Ministère de la Santé (depuis lundi) pour exiger le retour du vaccin DTPolio sans aluminium. Cette action fait suite à une grève de la faim de 26 jours en décembre dernier, au terme de laquelle l'association E3M (entraide aux malades de myofasciite à macrophages) et le Ministère de la Santé ont abouti à un accord : financer la recherche sur l'aluminium vaccinal et créer un comité de pilotage qui réfléchirait à la remise à disposition d'un vaccin sans aluminium.

    Cependant, aujourd'hui, seul le premier de ces engagements a été tenu (encore qu'il y a eu 3 mois de retard et que le montant des financements doit être suffisant pour que la recherche puisse réellement bien se mener), il y a un blocage énorme pour la remise à disposition du DTPolio sans aluminium.

    Face à cela, les "sentinelles" de l'association E3M sont revenues devant le Ministère de la Santé depuis le 5 juin et, aux côtés des grévistes de la faim, elles n'en repartiront que lorsque le retour du DTPolio sans aluminium sera annoncé.

    Pour cela, une pétition à diffuser massivement : http://www.change.org/VaccinSansAluminium. Déjà 59 000 en une semaine, il faut encore aller beaucoup plus loin pour que le Ministère entende cette demande forte qui émane des citoyens.

    2 reportages sur France 3 dans la même journée aux JT nationaux (hier) : http://youtu.be/ig3Qa0R1ujw et http://youtu.be/1ymMjrcVC3Q.

    Le dernier communiqué de presse de l'association : https://dl.dropboxusercontent.com/u/23252885/Com%20presse%2010.06.2013.pdf

    Et toutes les infos sur :
    http://myofasciite.fr/
    http://www.facebook.com/VaccinsEtAluminium
    http://blog.myofasciite.fr/

    ou lambert.camille2@gmail.com

    Merci pour votre soutien, nous sommes tous concernés par cet enjeu de Santé Publique !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Le document contenant la quarantaine d'articles n'est plus disponible. Pouvez-vous nous redonner un lien qui fontionne svp ?

    RépondreSupprimer
  6. Normal, le lien ne reste téléchargeable que pendant 30 jours sur les serveurs free. J'ai remis l'archive en ligne pour un mois de plus:

    http://dl.free.fr/pT2381IQi

    RépondreSupprimer
  7. Pour info, si vous êtes à la date pour devoir faire votre rappel de vaccin antitétanique, pas de panique, vous pouvez faire une prise de sang qui va vous dire si vous êtes encore immunisé et selon le taux pour combien de temps. Car les recommandations sont de le refaire tous les 10 ans, mais selon les cas le vaccin couvre plus longtemps. Il s'agit de l'immunité tétanique, demandez à votre médecin.

    RépondreSupprimer
  8. bonjour ma fille a deux mois le médecin et l. puéricultrice me disent de la faire vacciner contre DT polio coqueluche .... j'aurai besoin de confirmer ou d'infirmer ce que j'ai compris via différents site : je ne suis obligée d'après la loi de la vacciner contre uniquement dtpolio et sans aluminium avant ces 18 mois? or ce vaccin dtpolio SANS aluminium n'est plus disponible sur le marché ? donc si je comprends bien Je suis dans mon droit en ne la vaccinant pas du tout tant que ce vaccin n'est pas remit a la vente et tant que je fais remplir par un médecin l'attestation de l'article ci dessus? en vous remerciant par avance pour votre réponse je suis un peu perdu au milieu de tout ces professionnels !

    RépondreSupprimer
  9. oui c'est tout à fait ça. Par contre, je vous préviens de nombreux médecins défendront bec et ongles la vaccination et vous inciteront à pratiquer tout de même ces vaccinations. Je vous conseille de ne pas aller voir de pédiatres (Qui vivent en grande partie de la vaccination et qui n'ont donc pas un avis objectif sur la question vu qu'il s'agit de leur fonds de commerce) et de consulter directement des généralistes homéopathe ou (anthroposophes).

    Vous pouvez vous renseigner auprès de l'association des patients de la médecine anthroposophique (www.apma.fr ) et leur demander la liste des professionnels dans votre département. Si vous trouvez par hasard un homéopathe anthroposophe vous maximiser vos chances de réussite. De nombreux médecins soutiennent aveuglément la vaccination sans vraiment la comprendre mais heureusement il existe également des professionnels qui soutiennent le combat de ceux qui la refusent. Bonne chance, c'est un combat difficile que j'ai mené moi-même.

    P.S: Le problème de la vaccination avant 18 mois se pose surtout pour l'entrée en crèche. Si vous gardez vous-même votre enfant ou qu'il est mis chez une nourrice, on peut ainsi gagner du temps.

    RépondreSupprimer
  10. erci pour votre réponse, je compte garder ma fille jusqu'à son entrée en maternelle! si je ne la vaccine pas du TT tant que le vaccin DT polio sans aluminium n'est pas sur le marche suis je dans mon droit ( même après c'est dix-huit mois voir plus j'entends) ? ont-ils le droit de me la refuser a l'entrée en maternelle ? merci encore. j'ai du mal a saisir si oui ou non ,on a le droit de faire AUCUN vaccin quel qu'il soit (sans limite dage)tant que le DT polio sans aluminium n'est plus sur le marche .merci

    RépondreSupprimer
  11. Oubliez ça, le vaccin dtp ne reviendra jamais sur le marché. Cela fait cinq ans qu'il a été retiré et les remplaçants sont bien plus rentables que le vaccin obligatoire. Il n'y a donc aucune raison qu'ils recommercialisent un vaccin qui marchait bien jusque-là d'ailleurs et qui a été retiré du marché pour des intérêts commerciaux.

    Par ailleurs, la plupart des parents n'y voient pas d'inconvénient majeur et les médecins jouent bien leur rôle dans cette mascarade. Théoriquement, vous êtes dans votre bon droit effectivement vu que l'on ne peut pas vous imposer des vaccins non obligatoires. Dans les faits, tout est fait en France pour que les enfants soient vaccinés quoi qu'il arrive. Vous risquez donc de vous heurter à des murs médicaux, administratifs et parfois même juridiques pour certaines personnes. Pour aller au fond de cette question, il conviendrait d'avoir l'Avis d'un juriste ou d'un avocat pour savoir qui a tort et qui a raison.

    Concrètement, ce certificat médical devrait être suffisant mais il ne correspond pas au texte de loi. Actuellement, la loi dit que tout le monde doit recevoir ces vaccins saufs certificat médical de contre-indication pour raisons médicales. Or, il ne s'agit pas là d'une contre-indication médicale mais plutôt de raison juridique du au fait que l'on ne peut pas nous imposer des valences non obligatoires. Il y a donc en ce moment une forme de vide dans lequel on peut s'engouffrer, sans garantie de succès néanmoins dans la mesure où chaque institution interprète ces certificats comme bon leur semble. Il y a donc parfois de réels blocages.

    Dans tous les cas, si vous ne souhaitez pas administrer à votre enfant plus de vaccins que nécessaire, c'est la première étape à faire : trouver un médecin qui acceptera de signer ce certificat et vous éloigner définitivement des pédiatres (en privilégiant ultérieurement des médecins homéopathe ouverts pour ne pas que l'on vous stigmatise davantage). Pour ma part, j'ai carrément eu le droit à être renvoyé de plusieurs pédiatres au départ lorsque j'ai émis des doutes quant à la vaccination. Cela n'a fait que me conforter dans mes choix et je ne l'ai jamais regretté. Mon fils est en pleine santé.

    Si en plus vous avez la chance de pouvoir vous occuper de votre fille jusqu'à son entrée en maternelle, vous serez tranquilles au moins jusqu'à ses trois ans. À son entrée en maternelle, il est effectivement possible que la directrice refuse ce certificat. Certaines familles en ont fait les frais malheureusement comme à Allevard.

    La question que vous devez vous poser maintenant est de savoir si oui ou non vous voulez faire vacciner votre fille et non de savoir si cela sera possible avec les seuls vaccins obligatoires. Cette situation n'est plus d'actualité et ne le sera probablement plus en l'absence de réaction de la population.

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    Je suis maman et pour moi, la question du vaccin (le faire ou pas) ne se pose plus.
    Je me suis renseigner au maximum, par tout les moyens a ce sujet.
    Je viens de commander le livre "vaccins, mais alors, on nous aurais menti ?" de Jean-pierre Joseph (J'appréhende de le lire, mais je veux tout savoir). J'ai parcouru des sites et des sites, des forums, des avis de mes proches et connaissances, j'ai surpris une discutions secrète entre ma gynéco et sa secrétaire a ce sujet (ce qui a confirmer mon avis) etc ...
    J'ai fais mon enquête et peut importe ce que les gens pourront me dire, je veux pas faire vacciner mon enfant. Une mère se doit de protéger son enfant. Pour moi, le protéger c'est l'épargner de se poison au plus loin.
    En revanche, je vais avoir quelques soucis avec la PMI qui m'oblige à faire vacciner ma fille si je ne veux pas que quelqu'un d'autre le face a ma place.
    J'aurais aimé savoir si quelqu'un sait s'il est vraiment obligatoire de la faire vacciner ? Elle a 6 mois et aurais du recevoir le DTP a 2, 4 et 11 mois (comme il n'est plus vendu seul en pharmacie, ils me demande de faire le pentavax). Elle na jamais recu aucun vaccin aujourd'hui.
    Y a t-il des moyens de ne pas la faire vacciner légalement ? La PMI ne veut plus me lâcher, aidez moi ...
    Merci de ne pas me juger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La raison pour laquelle vous passez par une PMI vous appartiens mais vous n'êtes aucunement obligé de passer par un organisme de ce type pour la santé de votre fille. D'après la loi, il n'y a que 3 rdv obligatoires: premier mois, à 9 mois et 2 ans, ça s'arrête là. Là encore, rien ne vous oblige à voir un pédiatre, un généraliste homéopathe convient très bien. Les PMI sont typiquement des usines à vaccinations donc n'attendez pas de ces organismes une ouverture d'esprit par rapport à vos convictions. Pour le reste, tout est dit dans l'article. La seule alternative légale est le certificat médicale cité plus haut.

      Supprimer
  14. Bonjour ! Merci pour toutes ces infos. Y a-t-il des vaccins sans dangers et à l'unité vendus en Suisse ou en Allemagne ? merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé mais je ne suis pas de bon conseil à ce sujet. A mon sens, il n'existe aucun vaccin sans dangers. Ils comportent tous des risques (certains plus que d'autres) sont tous pleins de toxiques (là aussi, certains des métaux lourds et aluminium, d'autres pas mais sont composés d'autres produits chimiques dommageables). Aucun d'entre eux n'ont été pensés pour être sans danger, uniquement pour être rentables et peu onéreux à la production.

      Supprimer
    2. Bonjour à tous,
      Je suis médecin, et je dois modérer ici vos propos. Oui, je suis d'accord avec le fait que les laboratoires sont dans cette affaire coupables, et je suis aussi d'accord avec le fait que le principe de precaution devrait nous rendre très méfiants vis à vis des vaccins. Cependant, il faut tout de même garder à l'esprit une chose : les vaccins ne sont pas là pour "faire beau", c'est grace à eux que nous avons éradiquer des maladies infectieuses qui tuaient nos enfants, ou les rendaient stériles, sourds, infirmes. Ne perdons pas cela de vue, et arrettons de blamer les médecins. J'ai lu que les vaccinations étaient le fond de commerce des pédiatres, c'est scandaleux de lire ça. Les pédiatres sont très occupés avec le traitement des gastro enterites, bronchites asthmatiformes, avec les examens de depistage. Un médecin a choisi ce métier pour soigner, et non pour rendre les gens malades !! Restons respectueux de ce corps de metier...

      Supprimer
    3. Le profession de médecin est respectable en soit, tout à fait, mais beaucoup de médecins ont oublié leur serment d’Hippocrate. J'ai pu voir moi même le sinistre jeu de terreur joué par les pédiatres. Ils forcent la main aux parents avec des arguments fallacieux pour qu'ils vaccinent leur enfants à tout prix (sinon ils peuvent en mourir par exemple ou contaminer les autres, un argument qui n'a aucun sens). SI les vaccins sont si efficaces, que 9 enfants sur 10 sont vaccinés, le 10 dixième ne risque pas de contaminer les autres s'il n'est pas vacciné. Si c'est du 5/5, c'est pareil, il faut être cohérent, soit c'est efficace, soit ça ne l'est pas.

      Hors, mon médecin de famille m'a confirmé par exemple que ses patients attrapaient la grippe même en étant vaccinés: très efficace n'est ce pas?...consultez la compilation de documents sur la vaccination et vous verrez que de nombreuses maladies ont été éradiquées par autre chose que la vaccination (à mon avis, une eau de meilleure qualité, l'alimentation et l'hygiène de vie). En Afrique, à la place d'aider les populations dans ces 3 voix d'évolution, on les gave de vaccins toxiques, ce qui compromet davantage leur système immunitaire déjà rendu déficient par la malnutrition et l'eau infectée.

      J'ai parlé de ces choses avec certains médecins et j'ai pu constater que quasiment tous préfèrent croire au mythe vaccinale qui a sauvé l'humanité. Malheureusement, ce n'est pas la réalité (même le génie de Pasteur est un mythe). De toute façon, les médecins qui n'adhèrent pas à ce dogme sont traités comme des parias dans la profession donc cela n'incite pas à l'émancipation de ce dogme par les médecins qui préfèrent rester dans les rangs. Quand aux vaccins eux même, si le but était d'être bon la santé, on n'y mettrait pas des substances cancérigènes et neurotoxiques, remplaçant un risque ultérieur hypothétique et gérable par le système immunitaire par un risque immédiat, bien réel et pouvant déboucher sur des maladies auto-immunes. Chaque vaccination est comme jouer à la loterie...

      Oui les pédiatres ont d'autres pathologies à traiter que de faire des injections vaccinales mais cela représente une grand part de leur chiffre d'affaire vu que les enfants doivent revenir périodiquement pour faire des rappels. Par ailleurs, les vaccins fragilisant totalement l'équilibre du système immunitaire d'un enfant, ils creusent le sillon des maladies chroniques que les pédiatres auront à traiter ultérieurement.

      Les études montrent bien que les enfants non vaccinés sont en nettement meilleure santé:

      http://www.therapiesequentielle.be/?La-sante-des-enfants-non-vaccines

      10X moins d'angines à répétition
      6X moins de Retard du développement
      5X moins d'asthme
      4X moins d'otite chronique
      2X moins d'eczéma

      Ce sont des chiffres significatifs.

      Supprimer
  15. TVL : Les dangers de la survaccination

    https://www.youtube.com/watch?v=Sxp7DLKGPcg

    Une étude, de 2008, menée par des scientifiques de l'Université de Pittsburgh, en Pennsylvanie, a révélé que de nombreux bébés singes ayant reçu des doses standard de vaccins donnés aux enfants ont développé des symptômes d'autisme. Des interrogations sur la sécurité ultime des vaccins ont pris de l'importance suite à cette nouvelle recherche.

    Les résultats révolutionnaires de la recherche ont été présentés lors de la Réunion internationale pour la recherche sur l'autisme (IMFAR) à Londres, en Angleterre. Il a été révélé que les jeunes singes macaques ont reçu le même calendrier vaccinal recommandé par le CDC depuis les années 1990, à des doses appropriées pour les tailles et âges des singes, et ces derniers ont généralement développé des symptômes de l'autisme. Leurs homologues non vaccinés n'ont pas eu de tels symptômes, ce qui indique une forte connexion entre les vaccins et les troubles du spectre de l'autisme.

    http://www.safeminds.org/news/2008/05-2008-1.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, vous dites que l'on peut attendre le plus longtemps possible avant de faire vacciner son enfant tant qu'il n'est pas en crèche et avant ses 18 mois, pour le dtp.
      Malheureusement je n'ai su cela que trop tard, lorsque je me suis intéressée de vraiment près aux vaccins, mon bébé avait alors 7 mois. Il a été vacciné à 2 et 4 mois avec infanrix hexa et prevenar. Lorsque j'ai su tout ce que ces vaccins contenaient j'étais furieuse de ne m'y être pas intéressée plus tôt. Les pédiatres ne nous informent de rien et nous laissent croire que tout est obligatoire.
      Donc ce que je souhaite savoir : puisqu'il est possible d'attendre si longtemps pour la première vaccination de dtp, est il vraiment obligatoire de faire les rappels? Et notamment celui de 11 mois?
      Mon bébé va avoir 11 mois et quand je vois tout ce que ces vaccins contiennent et ce qu'ils peuvent avoir comme conséquence, je me dis que j'aimerais éviter une autre injection, surtout que mon enfant a déjà été vacciné contre le dtp.

      Le cas échéant j'essaierai de trouver un médecin qui écrira ce que vous indiquez plus haut mais comme vous dites, ça ne va pas être facile à trouver.

      Merci d'avance pour votre réponse et merci également pour votre article très clair.

      Supprimer
    2. Je ne comprendrais jamais ces médecins irresponsables qui osent vacciner un enfant de 2 mois contre 6 maladies en même temps. S'il a eu aussi prevenar, ça fait même 7. Pourtant, il n'y en a que 3 d'obligatoires et l'hépatite B est une maladie sexuellement transmissible, c'est complètement inutile de vacciner un nourrisson contre cette maladie.

      Un enfant doit avoir ses vaccins à jour pour rentrer en collectivité. S'il reste avec vous, vous n'avez aucun soucis jusqu'à la maternelle. Si ce n'est pas le cas, pour eux que vous en ayez fait une ou deux infections, ça ne change rien, il faut que ce soit à jour avec les rappels ou ils vous mettront la pression en général. Par contre vous n'êtes absolument pas tenu de lui redonner le prevenar et un simple DTCP suffit actuellement. C'est à vous de choisir.

      Sinon, il est tout à fait possible de trouver des médecins qui accepteront de signer ce document. Pour mon fils, j'en ai trouvé un facilement. Après, ce n'est pas dit que les administrations vous l'acceptent mais c'est mieux que rien, cela vaut la peine de tenter le coup.

      Juridiquement, la France ne respecte pas ses propres lois vaccinales en ce moment donc c'est à nous de nous engouffrer dans la faille. L'école n'a pas le droit de faire survacciner votre fils pour qu'ils puisse aller à l'école et les autorités françaises ne vous permettent pas de le faire vacciner avec les seuls vaccins obligatoire donc il y un vide juridique.

      L'école est donc tenue d'accepter votre enfant. Mais je vous préviens, certains chefs d'établissement peuvent s'avérer très têtus. Pour l'instant, vous n'en êtes pas là, le premier obstacle devrait être la crèche si vous comptez l'y inscrire.

      Supprimer
    3. Merci beaucoup de votre réponse si rapide.

      Je ne referai bien sûr pas prevenar et ne ferai un autre vaccin de dtcp que si j'y suis vraiment contrainte et que je ne m'en sors plus.
      Mais qu'est ce qu'un simple dtcp d'ailleurs? Quel nom a ce vaccin je veux dire?
      Car j'ai vu que tous les vaccins commercialisés actuellement étaient potentiellement dangereux. Et tout ce que j'ai lu sur infanrix hexa est alarmant. Donc je me dis que même infanrix tetra doit être dangereux... et je ne sais pas ce qui existe d'autre à part ça puisque le simple dtp n'existe plus.
      Pour l'instant nous avons la chance que notre fils soit gardé par moi et parfois par ses grands mères mais nous recherchons une assistante maternelle... j'imagine que ce sera les mêmes règles qu'à la crèche en matière de vaccination..?

      Et vous, je me permets de vous demander, avez vous réussi à faire admettre votre fils à l'école sans le vacciner ou non?
      Merci d'avance.

      Supprimer
    4. Infanrix Tetra, c'est effectivement le minimum actuellement mais il n'est recommandé qu'en rappel entre 16 mois et 13 ans. Tetravac peut être utilisé avant mais il contient aussi de l'aluminium.

      On ne peut pas dire que l'un est mieux que l'autre si ce n'est que plus il y a de valences, plus votre enfant risque de mal supporter la vaccination. De même le Revaxis, n'est utilisable que pour les adultes à la base (même si en 2004, il a eu une extension d'AMM pour les rappels des enfants de plus de 6 ans).

      Je rappel que l'obligation vaccinale est de commencer la vaccination avant 18 mois. S'il ne va pas à la garderie, on peut très bien attendre. S'il va aller chez une assistante maternelle, certaines ne sont pas regardantes sur le sujet. De toute façon, vu que le votre en a déjà eu deux, elles ne peuvent rien dire.

      Donc faites comme vous le souhaitez mais à l'heure actuelle, personne ne vous dira quoique ce soit si votre enfant n'est plus vacciné jusqu'à ce qu'il aille à la maternelle. D'ici là, vous avec le temps de trouver un médecin qui vous fait soit un certificat de contre-indication médical (en indiquant par exemple que votre fils a mal réagit au précédant vaccin), cela respecte a loi. Soit, si aucun médecin ne veut vous le faire, vous avez la version montrée dans cet article.

      En plan C (et pour votre dernière question), vous pouvez me contacter par le formulaire contact.

      http://fawkes-news.blogspot.fr/p/contact-us_8563.html

      Supprimer
    5. Pour info, il existe une méthode pour drainer les vaccins en utilisant l'homéopathie. Je ne peux pas garantir l'efficacité mais certains enfants ont eu des améliorations notables de leur santé qui avait été détériorée par des vaccins en utilisant des isothérapiques.

      Il s'agit d'une dilution homéopathique des vaccins qu'il a eu. Certaines pharmacies en ligne le font http://pharmaciedesarchers.com/
      Sinon, si ça vous intéresse, renseignez-vous auprès d'une pharmacie près de chez vous ou demandez à un homéopathe compétent.

      Ce médecin évoque cette technique:

      http://www.jelmiger.com/la-therapie-sequentielle-fr440.html

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog