lundi 1 juillet 2013

Affaire Snowden : Hollande exige que l'espionnage US «cesse immédiatement»

Franchement, cette histoire est ridicule. Ecouter le gouvernement français qui se dit choquer d'être espionné, Flamby le mou qui exige des choses de Washington (c'est risible), ou Marine Le pen qui déclare: «C'est un scandale pour les peuples européens qui vont découvrir une réalité terrible: ils ne sont plus libres». L'Elysée ne sait-il donc pas que les Etats-Unis nous espionnent à plein régime depuis plus de 30 ans via Echelon, Hollande ne sait-il pas pertinemment qu'il ne peut rien exiger d'Obama?Espérons au moins que tout cela aura pour conséquence de plomber le traité transatlantique. On pourra alors dire que Snowden ne se sera pas mouillé pour rien (pour l'instant ce n'est pas flagrant et en plus il est devenu persona non grata partout dans le globe ou presque: sa nouvelle vie s'annonce difficile. Il a fait des demandes d'asile politique dans 15 pays. Qui va oser se frotter au mécontentement du gouvernement américain?).


Le parisien:

"La réaction est ferme. «Nous demandons que cela cesse immédiatement», a lancé ce lundi François Hollande à l'adresse de Washington, accusé par voie de presse, et sur la base de documents diffusés par l'ex-analyste de la NSA Edward Snowden, d'avoir mis en place un système d'espionnage des institutions européennes et de plusieurs pays, dont la France.


Et si la France accueillait Snowden? L'affaire enflamme ce lundi la classe politique française, certains responsables appelant même le chef de l'Etat a accordé l'asile politique au «lanceur d'alertes».

«Nous ne pouvons pas accepter ce type de comportement entre partenaires et alliés», a également averti le président en marge d'une visite à Lorient, jugeant que «les éléments sont déjà suffisamment réunis pour que nous demandions des explications».

Pellerin relativise
La ministre française de l'Économie numérique Fleur Pellerin s'était pourtant démarqué de cette fermeté ce lundi, en relativisant l'importance de cette affaire d'espionnage par l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) de «cibles» institutionnelles, dont ferait partie l'Union européenne. «Il faut distinguer deux choses: il y a l'affaire d'espionnage de l'Union européenne et des postes diplomatiques et ça, ce n'est pas vraiment la première fois que ça arrive dans l'Histoire», a affirmé la ministre ce lundi matin sur BFM TV. Elle estime néanmoins «très choquant» la surveillance de millions de particuliers dans le monde.

Sa collègue Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, juge quant à elle que, si les accusations d'espionnage se révélaient exactes, la situation serait «extrêmement préoccupante».

Michel Barnier, le commissaire français, a également réagi sur son compte Twitter en déclarant que «clarté, vérité et transparence sont ce que l'on peut et doit attendre de nos amis et alliés. Les explications américaines sont nécessaires et urgentes».

«Inacceptable» pour Bayrou, «terrible» pour Le Pen
François Bayrou, président du MoDem, s'est dit partisan d'un «geste fort» des Européens, comme l'interruption des négociations commerciales avec les USA, pour que les Américains comprennent qu'il y a «des attitudes inacceptables».

Plus virulente, Marine Le Pen, présidente du Front national, a demandé l'arrêt immédiat des négociations commerciales engagées par l'UE avec Washington. «C'est un scandale pour les peuples européens qui vont découvrir une réalité terrible: ils ne sont plus libres», a-t-elle déclaré sur LCI.

UE : des réactions contrastées
Un porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré ce lundi que « les Etats-Unis doivent rétablir la confiance» avec leurs alliés européens. Le gouvernement allemand a communiqué à la Maison Blanche son «étonnement» durant le week-end, a déclaré le porte-parole, Steffen Seibert, ajoutant que cette affaire devait faire l'objet d'éclaircissements. «L'Europe et les Etats-Unis sont des partenaires, des amis, des alliés. La confiance doit être la base de notre collaboration. Et la confiance, dans cette affaire, doit être rétablie», a affirmé M. Seibert, lors d'une conférence de presse ordinaire du gouvernement.

L'Italie a également demandé aux États-Unis des «éclaircissements» sur l'affaire, mais s'est déjà déclarée «confiante» dans les explications qui seront apportées par Washington, selon un communiqué du ministère italien des Affaires étrangères publié lundi.
«Nous avons demandé les éclaircissements nécessaires sur cette affaire très délicate» et les États-Unis «nous ont assurés que tous les éclaircissements seront donnés à l'égard de l'Union européenne et des États-membres», écrit la ministre Emma Bonnino dans le communiqué.

QUESTION DU JOUR. L'Europe doit-elle prendre des sanctions commerciales contre les Etats-Unis ?


Hautement improbable sur le plan diplomatique, la décision d'accorder l'asile en France à Edward Snowden taraude de plus en plus de partis politiques, note ce lundi le site atlantico. «Europe Ecologie-Les Verts et l'ensemble de ses parlementaires français et européens demandent solennellement au président de la République et au gouvernement d'accorder l'asile politique à un homme qui non seulement a eu le courage de révéler l'existence d'une surveillance illicite, mais a permis d'en connaître l'ampleur qui s'étendait jusqu'aux bureaux de l'Union européenne, aux Nations unies et à Bruxelles», écrit ainsi le parti écologiste ce lundi dans un communiqué. Sur LCI, Marine Le Pen n'a pas dit autre chose en posant la question : «Si on n'accorde pas l'asile politique à Edward Snowden, à qui exactement est-ce qu'on va l'accorder ?». Jean-Luc Mélenchon avait été de son côté l'un des premiers a demandé «que la France accorde l'asile politique à M. Snowden, bienfaiteur de l'Europe qui a permis de démasquer ce complot»."


Source:


Publié par Fawkes News

4 commentaires:

  1. « Qui va oser se frotter au mécontentement du gouvernement américain??? »

    Le nouveau président vénézuélien Nicolas Maduro...Hugo Chavez l'aurait fait aussi avec plaisir :)

    http://www.alterinfo.net/Le-president-venezuelien-pourrait-ramener-Edward-Snowden-de-Russie_a92044.html

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Ils nous prennent pour des idiots ces politiques français , sans déconner !ils étaient pas au courant ?

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi l'UE a quelque-chose à cacher?

    Revenons sur le blocage des comptes chypriotes.
    Comment l'UE savait-il que c'étaient de gros comptes mafieux?

    Tic, tac, tic, tac... PRISMMMMMMM

    Revenons encore plus en arrière, peut-être avec Chavez, les comptes offshores... creusons un peu :)

    Tu tiens un bon article Fawkes ;)

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog