mercredi 31 juillet 2013

Décès d'un hacker qui devait révéler des informations sensibles jeudi (MAJ 20h30)


Encore une mort mystérieuse qui tombe à point nommée, juste avant une conférence ou il allait dévoiler des failles de sécurité des systèmes de santé. Cet événement n'est pas sans rappeler la mort du journaliste d'investigation Michael Hastings qui lui tentait d'exposer la corruption du gouvernement US. Décidément, il ne fait pas bon dire la vérité de nos jours.
Le hacker Barnaby Jack lors de la présentation des failles des distributeurs automatiques de billets, en 2010.

Le point: 
"Sale temps pour les hackers "white hat" (chapeau blanc, donc "gentils") : après le suicide en janvier d'Aaron Swartz, 26 ans, c'est le génie Barnaby Jack, 35 ans, qui a été retrouvé sans vie à son domicile de San Francisco jeudi. L'agence Reuters a pu confirmer le décès auprès de la police, sans toutefois obtenir d'informations sur les circonstances du drame.

L'homme était notamment célèbre pour avoir mis au jour les faiblesses des distributeurs automatiques de billets (voir la vidéo du "jackpotting"), au grand dam des banques qui avaient tout fait pour décrédibiliser ses découvertes. Lui affirmait avoir travaillé "simplement pour prouver la faiblesse des dispositifs électroniques du quotidien". Deux mondes qui ne pouvaient se comprendre...

Internet s'émeut de la mort du hacker, l'un des leaders des "white hats", d'autant plus qu'il devait dévoiler ce jeudi à la conférence Black Hat de Las Vegas des informations cruciales sur la sécurité des systèmes de santé, dont notamment les pacemakers et les défibrillateurs implantés. Barnaby Jack affirmait que la scène de la série Homeland dans laquelle un homme est tué par la désactivation malicieuse de son pacemaker à distance est parfaitement réalisable. Ses affirmations étaient prises au sérieux, puisqu'il avait déjà prouvé qu'il était capable de détourner une pompe à insuline pour déclencher une dose mortelle à un patient.
Tensions avec les autorités

La proximité du décès avec la conférence durant laquelle il devait mettre en péril les intérêts de puissants lobbies de la santé génère les spéculations les plus folles. Il avait notamment déclaré avoir fait des découvertes "aux conséquences potentiellement fatales". En l'absence d'explications claires sur les circonstances du décès, les théories du complot se multiplient en ligne, parmi ses amis et ses partisans. Selon Reuters, c'est un proche qui a découvert le corps jeudi, et le médecin légiste pourrait avoir besoin d'un mois pour déterminer la cause du décès.

"Sa passion était de dénicher les problèmes de sécurité avant que les individus malicieux ne les découvrent", a rappelé Stuart McClure, qui avait travaillé avec Barnaby Jack pour l'antivirus McAfee. "Il faisait partie de ces gens qui étaient sur Terre pour trouver les vulnérabilités dangereuses pour les gens", a-t-il ajouté. Un représentant du gouvernement américain avait aussi reconnu ses travaux : "Les résultats auxquels Barnaby Jack et d'autres sont arrivés ont largement contribué aux progrès dans le secteur", avait expliqué William Maisel. Son dernier employeur, l'entreprise de cybersécurité IOActive, a salué sur Twitter "son pirate adoré", "décédé mais jamais oublié".

Les organisateurs de la conférence Black Hat ont décidé de ne pas remplacer la session de Barnaby Jack : les participants seront invités à honorer la mémoire du hacker durant l'heure initialement prévue. Cette nouvelle arrive dans un contexte de tension grandissante entre les autorités américaines et la communauté des hackers. Début juillet, l'organisateur de la conférence Def Con avait signifié aux "fédéraux" qu'ils ne seraient pas les bienvenus pour l'édition 2013 du forum, qui permettait pourtant de nouer des alliances entre les agents du gouvernement traquant le crime, et ces "ninjas" de l'Internet. En cause, les révélations sur Prism, le système de surveillance généralisée des internautes du monde entier, qui semblent avoir durablement créé des barrières. Les proches de Barnaby Jack ont mis en place une page de financement collaboratif pour aider la famille."


Source:
Le point

Publié par Fawkes News

6 commentaires:

  1. Etrange aussi la mort du journaliste Michael Hastings, le 22/7:
    https://www.youtube.com/watch?v=1CpPAjVh3dM

    Il avait parlé d'un hacking de voiture dans Forbes:
    http://www.inquisitr.com/868158/digital-carjackers-video/

    Il est mort dans un terrible accident de voiture.
    La voiture a t'elle était hackée?
    Il aurait eu des contacts avec Wikileaks...

    Très étrange sa mort, on en parle partout.
    Même Alex Jones en parle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 22/7 ? euh... 2 + 2 + 7 = 11

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. Oui tout à fait, j'avais posté un article le mois dernier à ce sujet:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/06/aurait-on-assassine-le-journaliste.html

    Les assassinats sont souvent maquillés en suicide ou accidents de la route, classique et personne ne se pose de question. Dans ces cas, il faut se demander à qui profite le crime...

    Hastings a clairement été liquidé, seul la méthode employée prête à interprétation mais il y a de nombreuses incohérences dans la VO.

    RépondreSupprimer
  3. Ces meurtres à répétition pourraient être un signe que l'humanité évolue et qu'ils vont se faire débusquer.

    RépondreSupprimer
  4. Encore un homme de paix et liberté qui a risque sa vie pour le bien de tous . Que son âme repose en paix !!!

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog