vendredi 5 juillet 2013

Nous sommes le changement, à nous de commencer notre révolution

Bonne synthèse de Benji des moutons enragés. L'article a sûrement été pas mal consulté sur leur site mais comme il y a de nombreux articles tout les jours, celui ci est vite disparu de la première page. J'en profite donc pour lui donner une seconde vie ici pour ceux qui ne l'auraient pas lu.


"La meilleure révolution n'est pas celle que l'on fait par les armes mais celle que l'on fait dans son cœur et dans son âme."


Les moutons enragés:


nous sommes les 99"A en croire certains, nous serions « les 99% », ceux qui pourraient agir, changer les choses, le système, mettre le monde en mouvement pour le rendre meilleur, pourtant…rien ne change vraiment. Bien sur, nous pourrions passer des heures à tenter d’analyser les véritables raisons de cette inertie généralisée (télévision, peur, confort, endoctrinement, ignorance des possibilités d’action, etc…) ou nous pouvons tenter de trouver des solutions, avancer, faire notre part du colibri et AGIR! Chaque petit geste est une avancée, multipliez ce geste par 10 000, 100 000 voire plus, et alors nous influerons sur les événements, même à notre échelle, nous en avons la capacité. Il y a une différence entre vouloir et pouvoir, et nous pouvons, reste à vouloir passer à l’acte, à faire notre révolution pacifique et si nous ne changeons pas le monde ni le système, nous aurons au moins amélioré notre vie, alors osons l’effet papillon, et voyons au-delà des frontières qui sont imposées à notre regard.


Notre révolution alimentaire:


Vivre mieux en consommant intelligent, la base du changement. Si l’agro-alimentaire et l’industrie mettent à notre disposition mille et un produits, ils n’en sont pas pour autant recommandables. Un aliment qui n’est pas sain a toujours un impact, et si celui-ci n’est pas sur votre santé, il l’est au niveau de l’environnement. Bien évidement, nous ne vous conseillerons pas de boycotter tel ou tel produit, nous vous donnons juste quelques pistes de réflexion pour consommer plus sain, plus intelligent, et « plus durable », un argument très utilisé dans le « greenwashing » qui peut faire passer le pire poison pour la meilleure des guimauve.

Commencez par oublier toute alimentation contenant de l’huile de palme, même « durable » ou « responsable » puisque ceux-ci sont des arguments trompeurs qui perdent tout leur sens dès que la notion de « commercial » y est rattachée. Bien sur, vous pourrez lire ici et là que l’huile de palme peut être bonne pour notre organisme, voire que cela peut aider à lutter contre le cancer. Mais ne pensez pas que l’huile de palme est un « aliment-miracle »non plus, car tous les spécialistes ne s’entendent pas sur le sujet, et le danger est présent pour notre organisme. Il est également important d’éviter tout produit contenant des acides gras-trans (également appelés graisses hydrogénées) qui augmenteraient le mauvais cholestérol, et les risques cardiovasculaires. « Ceux-ci sont d’origine technologique. Ils sont synthétisés via des procédés industriels comme l’hydrogénation des huiles végétales. Ce type de procédé permet de faire passer des graisses de l’état liquide à l’état solide, ce qui facilite leur utilisation et leur stockage et les rend moins sensibles à l’oxydation » (source anses.fr).

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) n’échappent pas non plus à la règle, surtout lorsqu’on voit que la principale société (dont je tairai le nom) jouant à Dieu est également une des plus criminelle de la planète, des par ses méthodes, ses mensonges, mais également le nombre de personnes décédées directement ou indirectement avec ses produits et pratiques.Pourtant, le débat n’a jamais cessé sur la dangerosité ou non des OGM alors que logiquement, leurs semences ne sont que, en résumé, des insecticides intégrés génétiquement dans la plante. Vous vous imaginez manger un ou deux cuillère d’insecticide au repas? Pourtant vous acceptez les OGM…Je ne saurai que trop vous conseiller de revenir sur les deux meilleures plaidoiries anti-OGM: « le monde selon Monsanto » et « l’étude Serralini », les deux résument tout.


Et je passe sur la viande qui nous est vendue, celle-ci dépendant directement des méthodes « d’élevage », nom utilisé pour parler d’exploitation des animaux. Médicaments à outrance, conditions d’hygiène parfois douteuse, souffrance, alimentation à base de farines animales (un remake de « Soleil vert » version animale)…
Eyeball-Pasta

Notez quand même ceci, il nous est généralement expliqué que ces « additifs » que nous en ingurgitons sont potentiellement dangereux à hautes doses alors que nous en ingérons systématiquement de petites doses, rien à craindre initialement, sauf que ces petites doses , ajoutées les unes aux autres, finissent par faire une grosse dose…


Nous devons donc repenser notre manière de consommer, choisir notre alimentation et devenir des « consomm’acteurs », ne plus être clients mais modifier notre comportement alimentaire, et pourquoi pas nous mettre nous-même à produire notre propre nourriture, ou faire appel directement aux petits producteurs? Il est tellement plus agréable au final de consommer ce que nous faisons nous-même que du « tout-prêt », en sachant de plus ce que nous mangeons réellement…


Notre révolution technologique:

slave-to-your-cell-phone-mobile-phone-addiction-cell-phone-slaves-technology-slaves


La technologie, cela se résume à toujours plus de services pour notre plus grand bien, du moins en apparence, puisqu’il y a toujours un revers à la médaille. Derrière le plaisir, le luxe, le confort ou la praticité, se cachent souvent certains problèmes qui ne sont pas médiatisés, ou si peu… Malheureusement, pratiquement tous les domaines sont touchés (si ce n’est tous) car la technologie est une évolution fantastique de l’évolution humaine quand elle est destinée à de grandes choses, elle est pourtant trop souvent entre de mauvaises mains. Que cela soit le matériel dont la durée de vie est réduite à peau de chagrin au nom du profit, quitte à détruire et polluer la planète de manière irrémédiable, ou la multiplication des ondes avec le risque qu’elles représentent, le revers de la médaille est toujours douloureux…

La technologie nous a apporté beaucoup, la libre circulation d’informations à la vitesse de la lumière sur internet, de nouveaux moyens de sauver des vies chaque jour, l’exploration de l’univers à la recherche de vies, toujours plus de connaissances, de découvertes, d’avancées…et de conséquences!

Parmi toute la technologie disponible, il y a le nucléaire, une « révolution énergétique », pleine de promesses et d’espoir, c’est ce qu’on nous a vendu, et depuis nous avons eut Tchernobyl et Fukushima (pour ne citer que les plus célèbres) qui n’ont malheureusement pas servit de leçon, nous avons eut des bombardements nucléaires, des cancers à la pelle, nombre de déchets dont il est impossible de se débarrasser sans les enfouir dans les entrailles de la planète ou des océans. Il serait pourtant tellement plus bénéfique de se tourner vers les alternatives viables et écologiques, ces techniques qui ont été écartées par n’étant pas assez lucratives…




Il y a également les ondes de toute sorte, notre corps vit en harmonie avec les ondes naturelles de la planète, chaque onde non-naturelle rajoutée à notre environnement entre en conflit avec notre organisme, et agit sur celui-ci. Bien sur, les mots sont rassurants, les études officielles également, pourtant les études généralement étouffées (pour des raisons commerciales notamment ) se multiplient. Ces études existent avec une petite préférence ces dernières années pour les ondes GSM (dont ma merveilleuse 4G qui débarque!) ou encore le Wifi..

La liste des points négatifs des technologie risque par contre d’être extrêmement longue, si longue que l’idée même de la réaliser parait difficilement concevable…

La révolution technologique consiste à réduire l’impact de celles-ci sur nos vies, car nous pouvons nous demander « comment ils faisaient avant », et étaient-ils pour autant moins heureux? Elle consiste également à réduire notre demande énergétique en utilisant du matériel mécanique ou économique. Détachons-nous du superficiel et redécouvrons ce dont la technologie nous a privé sans que nous nous en rendions vraiment compte: les sorties, la nature, la famille, les moments ensembles, le temps devant soi…


Demandez-vous quelle technologie vous est réellement indispensable? L’était-elle il y a 10 ou 20 ans alors que vous ne la connaissiez pas et qu’elle n’existait même pas? Demandez-vous ce qu’elle vous apporte réellement d’essentiel? En se posant les bonnes questions, viennent parfois les réponses qui peuvent aider à avancer…




Notre révolution philosophique/spirituelle/intellectuelle:


Trois révolutions, trois évolutions qui sont là pour changer le monde et nos vies. Nous devons changer notre manière de voir le monde et les autres, même si cette tache parait difficile voire impossible. Le monde actuel, la société, nous proposent (pour ne pas dire « donnent en pâture ») des vérités, des opinions, des combats « essentiels », des lignes de conduite, des priorités, quitte à nous faire oublier que nous pouvons penser par nous même, notre perception des réalité elle-même est biaisée par toutes ces informations contradictoires qui nous sont données chaque jour. Il devient même compliqué de remettre en cause certains dogmes. Tentez d’avoir une opinion différente sans vous faire remettre en place, rien que cela, nous sommes censés suivre une ligne guide et surtout ne pas nous en écarter, quitte à se noyer dans la masse anonyme.
brain

Une des solutions si ce n’est LA solution est de tout remettre en cause, de chercher les réponses par soi-même, et de vérifier ce que nous pensons connaître. L’humain est ce qu’il est, il n’a cessé au fil des millénaires d’avoir envie de gouverner, de se sentir puissant, d’avoir le contrôle sur autrui, tous les moyens sont bons pour cela, et l’information en est le principal.


Que cela soit au niveau intellectuel, philosophique ou religieux, il y a toujours un livre qui représente « la pensée idéale », mais pouvez-vous réellement croire que celle-ci soit irréfutable si vous ne la mettez pas à l’épreuve une fois de temps en temps? En allant voir ce qui se dit ailleurs, en se posant des questions qu’il vaut mieux évincer la plupart du temps plus par confort qu’autre chose, comment être sur que le livre en question est réellement la pensée idéale? Et en puisant dans d’autres courants de pensée plutôt que dans ceux allant dans votre sens.


Allez savoir, peut-être cela renforcera vos croyances et convictions, mais peut-être que…


Ne nous bornons pas à un seul mode de pensée sans l’avoir testé, éprouvé, et en poussant la curiosité à en savoir toujours plus. Finalement, la meilleure connaissance est celle que l’on acquiert soi-même, trop souvent celle que l’on partage avec nous ne l’est pas pour rien, il y a toujours un but, une raison de ce partage, reste à savoir laquelle… Contrôle de l’individu ou simple générosité?


Notre révolution médicale:

Le domaine du médical n’est plus un moyen de soigner, c’est devenu un moyen de faire toujours plus d’argent sur le dos des autres, le serment d’Hippocrate et devenu celui d’hypocrite, le business avant tout pour certains, le droit et le devoir de soigner pour d’autres. Car si à l’heure actuelle, certains continuent de penser que la médecine est un moyen d’aider autrui medical scamen lui

prodiguant des soins, d’autres préfèrent voir la cagnotte qui peut se remplir, quitte à proposer du vent et du charlatanisme à tout va! Il suffit de revenir sur les affaires de vaccination, de maladies inventées, de tests sur des cobayes humains en Afrique ou en Inde, de, médicaments dangereux retirés du marchés pour bien s’en rendre compte.


Quand aux médecins, quand ils ont encore la foi, il est triste de les voir se débattre face aux « références absolues » du domaine qui les empêchent de « trop bien soigner » les patients, la preuve en est dans le milieu du cancer avec la chimiothérapie, pour ne citer que ce scandale…


S’il est indispensable de faire appel à un spécialiste pour la plupart des problèmes médicaux, il n’est plus insensé de se tourner vers les médecines alternatives et les remèdes d’autrefois pour soigner-se soigner de manière toute aussi efficace. N’oubliez pas que beaucoup de problèmes peuvent être réglés en utilisant des plantes, des astuces, des remèdes naturels de toutes sortes. Combien de solutions contre les verrues en pharmacie alors que du simple lait de figue est redoutable pour les enlever (en plus d’être gratuit)? Combien de cachets pour les troubles du sommeil alors qu’une simple tisane suffit généralement?


Notre révolution financière:


Il n’y a pas à chercher, les banques n’ont jamais été une solution ni même une alternative, encore moins ces dernières années avec leurs multiples abus, leurs arnaques, leurs sauvetages au détriment du reste, le système bancaire n’est qu’un moyen mis en place pour mettre la main sur l’argent de la planète, il y a encore 40 ans, les salaires étaient versés en liquide de la main à la main sans que cela ne dérange personne (hormis les banquiers eux-même).


Entre autres crimes dont certains banquiers peuvent être accusés (quand ce n’est la plupart), citons par exemple le blanchiment d’argent, les rapports avec les cartels de drogue, la fraude fiscale, la prostitution enfantine, la manipulation du cours du Libor, la ruine organisée de villes et de pays, les placements toxiques, la spéculation et la manipulation des cours des matières premières, la manipulation des cours des métaux, le mensonge, la saisie de manière parfois totalement illégale de propriétés, la manipulation des organes de presse, et j’en passe… Et l’avenir s’annonce tout aussi peu reluisant, notamment avec la disparition programmée de l’argent réel pour ne garder que l’argent virtuel.
bad-bank-578x260

Pour tout cela, combien se sont déjà approché d’un tribunal ou des portes d’une prison? Le nombre est proche de zéro, aucune justice pour ces financiers, au contraire, la protection est de mise (pour l’ennemi intime de Hollande?), allant jusqu’à l’oubli de leur existence (voir le gouvernement français) ou au blanchiment pure et simple (voir le gouvernement américain).


La finance n’est pas la solution, elle est actuellement le problème, les banques sont au plus mal financièrement et vont devoir être sauvées, encore et encore, et toujours avec notre argent. A moins qu’on le sorte du circuit bancaire…


Ne laissez que le minimum sur vos compte, pour les factures tout au plus, retirez vos placements, assurances-vies ou décès, PEL, Livrets A car vous risquez de tout perdre, et investissez dans des valeurs sures: or, habitat (de préférence une maison), réserves, potager, etc…




Notre révolution, pas celle des « autres »…


Nous attendons tous un changement, une évolution de notre société et la plupart d’entre nous ont attendu que « les autres » se bougent eux aussi, voire fassent le premier pas. Pourquoi attendre? Pourquoi compter sur ceux qui ne s’informent pas, soit par ce qu’ils n’y pensent pas, bercés par les illusions offertes par nombre de médias et de personnalités, soit par refus, histoire de ne pas être trop déprimés par la réalité, nous connaissons tous et avons tous autour de nous des personnes qui refusent de croire ou de voir l’actualité réelle. Quoiqu’il en soit, nous ne pouvons dans un premier temps compter que sur nous, et uniquement sur nous, ne comptez pas sur les moutons qui ne souhaitent pas bouger de ce petit confort rassurant qu’offrent les apparences, ils ne feront aucune révolution avant que leurs priorités ne soient directement attaquées par le système, un jour viendra bien sur où tous se mettront en mouvement, tous seront animés par une colère certes justifiée mais tardive, tous descendront dans la rue poussés par la peur et le raz-le-bol, mais à ce moment là, il sera déjà trop tard. Nous, nous pouvons encore la commencer.
Revolution

Bien sur, il est difficile de « faire sa révolution », mais cela n’est pas impossible. Le système vous a rendu dépendant, à vous de trouver les solutions pour vous débarrasser des chaines qui vous maintiennent encore esclave, que cela soit la cigarette, la télévision, le mode de pensée, l’alimentation… De toute manière, l’actualité nous le prouve, nous allons tous être confrontés à des événements majeurs que nous allons subir de plein fouet, à vous de choisir si vous voulez en être la victime ou si vous voulez vous en sortir un peu mieux qu’autrui.


Tant de choses auront été mises en place pendant ce temps qu’ils se battront contre les conséquences, pas contre les origines des problèmes, il ne leur viendra même pas à l’idée de se tourner vers les véritables responsables, juste vers les pantins qui ont été manipulés, s’ils ne se tournent pas tout simplement vers leurs égaux…


C’est à nous de bouger pour notre propre compte avant tout, et j’anticipe, pour ceux qui attendent des liens, des références, des ressources quand aux affirmations de cet article, A VOUS DE CHERCHER, ce n’est pas en attendant que l’information vienne jusqu’à vous que vous commencerez à faire votre révolution, aussi silencieuse soit-elle! Allez chercher, puiser, soyez curieux, remettez tout en cause et ne prenez rien pour acquis. Votre voisin de fera aucune révolution à votre place.


N’oubliez pas non plus de soutenir les bonnes personnes, celles qui ont du courage, qui ont commencé leur révolution ou qui montrent la voie, citons entre autres noms Bruno Boulefkhad ou Slim Rehouma.


Prenez soin de vous, préparez-vous, continuez à vous informer pour savoir ce que nous allons devoir affronter au niveau systémique au fil du temps, restez ouverts aux autres tout en ne comptant réellement que sur vous."


Source:

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog