samedi 14 septembre 2013

Connaissez-vous les 5 tactiques psychologiques que votre médecin utilise pour vacciner votre enfant ?


Expovaccins:

Beaucoup de médecins souhaitent que les mamans se taisent et se contentent de faire vacciner leur enfant.

Il est cependant bien connu que les médecins utilisent des pressions psychologiques à l’égard des parents qui veulent poser trop de questions sur les vaccins.

Ci-dessous les 5 tactiques psychologiques utilisées contre vous, les parents et quelques suggestions pour ne pas vous faire embobiner.


Tactique psychologique N°1 : le pouvoir de l’autorité

Il s’agit ici de la tactique psychologique la plus puissante.

Les médecins se trouvent dans une position d’autorité – ils ont suivi une longue formation médicale (et vous pas). Ce fait, à lui seul, les situe dans une position unique, et en outre, c’est vous qui payez leurs conseils.

La société en général imagine que les médecins ont une connaissance quasi absolue des  informations qui concernent la santé et ce, dans tous les domaines, y compris dans le domaine des vaccins. Mais, la plupart du temps, les médecins se contentent de répéter l’information que leur transmettent les Centres de Contrôle des Maladies  et la Food and Drug Administration.

L’hypothèse des médecins est la suivante : si la FDA approuve un médicament et si le CDC le recommande, c’est qu’il doit être sans danger. Il n’est pas impossible que ces médecins n’aient jamais entendu parler  des 100.000 décès qui surviennent annuellement en tant qu’effets secondaires des médicaments (approuvés par la FDA). [1]

Il semble évident que certains médecins abusent de leur pouvoir. Devriez-vous suivre leurs conseils en ce qui concerne les vaccins ? Après tout pourquoi pas ? Ils portent une blouse blanche !

Le pouvoir de l’autorité

  • Stanley Milgram a conçu des expériences pour montrer la facilité avec laquelle des gens suivent les ordres qui leur sont donnés mêmes si ces derniers heurtent et violent leurs plus profondes convictions morales. [2] 


  • Selon le professeur Michael Cohen, “ affaire après affaire, les patients, les infirmières, les médecins ne remettent jamais en cause les prescriptions.”

Soumission à l’autorité – expérience de Milgram

milgram.JPG

Pour voir la vidéo :


Que pouvez-vous faire ?

Il y a d’abord lieu de réaliser que le médecin pourrait ne pas avoir une connaissance aussi étendue sur les vaccins que vous pourriez imaginer, qu’il n’a peut-être pas reçu de formation en vaccinologie. Votre médecin vous enseigne-t-il les meilleurs moyens de rester en bonne santé, comme  il se doit, ou se sert-il de sa position pour vous convaincre de faire vacciner votre enfant ?

Les médecins ont autant de pouvoir que vous leur en donnez. Et ils ne peuvent pas vous garantir que le vaccin fonctionnera ou sera sans danger.

Il s’agit de reconnaître que le pouvoir est en VOUS ! C’est VOUS qui avez le pouvoir de dire “oui” ou de dire “non” !

Tactique psychologique N°2: culpabiliser les parents ou leur faire éprouver de la honte

Cette tactique vise à rendre mal à l’aise les parents qui s’autorisent à poser des questions sur les vaccinations. Les parents peuvent faire l’objet de remarques sournoises, se sentir insultés. Le résultat est évidemment prévisible: ces parents se sentiront coupables et honteux d’avoir osé poser leurs questions. Il est également possible que les parents ne reçoivent pas de réponses à leurs questions et acceptent à contre-cœur que leur enfant soit vacciné.

Il est arrivé que des médecins ou des infirmières se permettent de dire des choses particulièrement cruelles aux parents qui s’interrogent sur les vaccinations. Les paroles suivantes ont été rapportées:

  • Vous êtes un parasite de la société
  • Vous êtes irresponsable
  • Vous êtes de mauvais parents
  • Vous n’êtes pas médecin
  • Sans vaccins, votre enfant ne pourra pas fréquenter l’école
  • Votre enfant mourra s’il ne se fait pas vacciner
  • Vous êtes un obstacle à l’immunité collective
  • Vous bénéficiez de la vaccination des autres sans en payer vous-même le prix
  • Vous êtes intoxiqué par internet
  • Vous ne comprenez rien à la science
  • Vous ne vous souciez nullement de la santé de votre enfant, ni de son avenir.
  • Votre ignorance va permettre la recrudescence des maladies.

Ce que vous pouvez faire

D’abord reconnaître ce comportement pour ce qu’il est: une forme de comportement agressif qui prend sa source dans l’insécurité du médecin. Il s’agit d’un comportement purement émotionnel.

La plupart des mamans se rendent seules avec leur bébé aux consultations. Pourquoi ne pourraient-elles pas demander à leur mari ou à une bonne amie qui partage leur point de vue de les accompagner à la consultation médicale ?

Ci-dessous quelques suggestions de questions à poser éventuellement au pédiatre, en utilisant bien entendu votre propre discernement:

  • Pourriez-vous lire à haute voix et relever avec moi tous les ingrédients du vaccin que vous vous proposez d’injecter à mon enfant ?
  • Comment la combinaison de ces ingrédients pourra-t-elle contribuer à améliorer la santé de mon enfant?
  • Si les vaccins sont vraiment efficaces, comment mon enfant pourrait-il représenter une menace pour les autres enfants vaccinés?
  • Si les vaccins sont vraiment efficaces, à quoi servent les rappels ?
  • Etant donné que chaque enfant est différent biologiquement comment pouvez-vous savoir quand un vaccin est efficace et quand il ne l’est pas? Comment testez-vous la chose?
  • Quels tests comptez-vous effectuer avant et après la vaccination pour vous assurer que mon enfant ne souffrira pas d’effets secondaires?
  • Si vous injectez plusieurs vaccins à mon enfant, et que celui-ci fait une réaction défavorable, comment pourrez vous identifier le vaccin coupable?
  • Pouvez-vous me montrer les études ayant trait à la sécurité de l’injection en une seule fois de vaccins multiples?

Note: Il est vraisemblable que votre médecin ne puisse vous donner de réponse à ces questions. Il est même probable qu’il se fâche. S’il se met en colère vous pourrez immédiatement vous inspirer de la tactique N°4.

Tactique psychologique N°3 : sens de l’urgence

Si vous n’êtes pas préparé, cette tactique pourrait vous prendre par surprise. Voici comment…

Si vous êtes dans un environnement médical, le cabinet d’un médecin, une maternité, aux urgences, etc. – les médecins pourront utiliser ce truc dans un langage chargé d’émotion pour vous faire accepter de faire vacciner votre enfant. Les infirmières peuvent, elles aussi se montrer agressives; elles peuvent vacciner un bébé à la moindre occasion après la naissance – dans les bras de la maman, quand on lave le bébé ou quand il est circoncis.

Pour quelle raison devriez-vous faire vacciner votre enfant sur le champ? Vous avez le droit de poser des questions pour trouver un maximum d’informations sur la toxicité des produits chimiques et des agents biologiques que l’on veut injecter à votre enfant.

Soyez conscient que votre médecin pourrait utiliser un langage très chargé émotionnellement. Voici quelques trucs psychologiques dont vous devez être conscients quand votre médecin parle des vaccins:

  • Les vaccins peuvent “sauver des vies”
  • Les vaccins sont “sûrs et efficaces”
  • Les vaccins ne comportent pas de risques, ou alors vraiment très peu.
  • Les vaccins peuvent éviter des “décès”, des “maladies mortelles”, des “handicaps”.
  • Utilisation interchangeable des termes “vaccins” et “immunisation” comme si ces termes avaient la même signification.

Tactique psychologique N°4: peur de perdre l’aide du médecin

Cette crainte de perdre l’assistance du médecin a été une tactique assez répandue parmi les pédiatres.

Cette tactique relativement récente de “virer le patient” trouve son origine chez l’Académie Américaine de Pédiatrie. Voici comment elle fonctionne.

Si des parents s’interrogent sur les vaccins ou posent des questions sur ce que dit le médecin au sujet de la vaccination, ce dernier fera simplement savoir aux parents qu’il ne veut plus être leur médecin.

Cette tactique marche à merveille car elle met les parents dans une situation extrêmement  stressante: ou bien ils acceptent que leur enfant soit vacciné sur le champ, ou alors ils peuvent dire au revoir à leur médecin. Il existe heureusement des réponses à ce genre de situation, car il ne s’agit ici, une fois de plus, que de techniques de manipulation et d’intimidation…

Que pouvez-vous faire ?

En tout premier lieu soyez conscients de l’option que vous avez choisie ! Que font les pédiatres ? Ils pèsent et mesurent le bébé - et ils les vaccinent ! Vous parlent-ils d’alimentation, d’hygiène de vie et de bonnes pratiques de santé ? Avez-vous déjà essayé de demander à un pédiatre de vous donner des conseils en matière de nutrition ?

Le Dr Mendelsohn a écrit un livre merveilleux qui peut aider tous les parents à surmonter leurs anxiétés, leurs peurs. Le titre du livre : « Des enfants sains même sans médecin. » [4]


Tactique psychologique N°5: promesse d’espoir

Les médecins considèrent les vaccins comme étant des moyens préventifs, comme des protections contre la maladie tout en ne prenant pas suffisamment en compte le rôle majeur que joue une bonne nutrition, une bonne hygiène de vie et un environnement sain, autant d’éléments qui ont cependant joué un rôle décisif dans la décroissance des maladies.

Ils veulent vous faire croire que l’injection de vaccins comprenant de l’aluminium, du formaldéhyde, du MSG, ainsi que des virus cultivés sur des cellules animales pourra protéger vos enfants de la maladie.

Il s’agit bien sûr ici d’une promesse et de faux espoirs. Voici pourquoi…
Les médecins appliquent la même stratégie (vaccins) à tous les enfants tout en espérant récolter des résultats identiques. Les parents, eux, savant que tous les enfants sont différents. Les médecins ignoreraient-ils cette réalité?...

Conclusion

Les médecins veulent vous fourguer des vaccins – et nombreux sont ceux qui utilisent les tactiques dont on vient de parler. Certains ne sont pas conscients de leurs propres manipulations. Mais les parents qui ne se doutent de rien sont d’autant plus vulnérables à ces pressions.

La seule manière de ne pas être affecté par ces tactiques psychologiques est de devenir des parents bien informés – quantités de livres existent, comme aussi les notices propres à chaque vaccin. Au mieux, les parents seront informés au plus grandira leur courage et leur confiance pour faire face à des médecins qui sont dans l’émotionnel.

Références
  1. http://www.fda.gov/Drugs/DevelopmentApprovalProcess/DevelopmentResources/DrugInteractionsLabeling/ucm114848.htm
  2. http://en.wikipedia.org/wiki/Milgram_experiment
  3. Cialdini, Robert (2007). Influence. The Psychology of Persuasion.HarperCollins Publishers. Pg. 219-220.
  4. Mendelsohn, Robert (1987). How to Raise a Healthy Child In Spite of Your Doctor. Random House Publishing. (version française du livre lisible gratuitement ici)

Conclusions de Stanley Milgram
« La conscience est la principale clé permettant de contrecarrer les abus d'autorité. La développer et la nettoyer des fonctionnements parasitaires de la conscience fausse entraîne le déploiement du discernement et de la solidarité dans une société où une majorité de personnes, quelque soient les mensonges qu'elles se racontent à elles-mêmes, dans leur for intérieur, aspirent à la paix et à l'harmonie. »


Source: Expovaccins

7 commentaires:

  1. Oui ont ne le dira jamais assez, réfléchissez bien avant tout vaccins.
    Moi je ne suis plus en ordre depuis que j' ai quitté l' armée, la s' étai obligatoire et je ne m' en porte pas plus mal malgré des vacances sur le continent africain.
    Un témoignage qui fait peur « Dès que l'aiguille a été introduite, mon enfant a commencé à pleurer et à vomir une grande quantité de sang. Le sang sortait même par son nez, c'était vraiment horrible. Puis, d'un coup, il a arrêté de respirer, j'ai bien senti que mon enfant était mort »
    le lien < http://www.initiativecitoyenne.be/article-deces-du-petit-sekoumar-apres-le-bcg-le-vaccin-blanchi-d-avance-109221901.html >
    Un autre site < http://vaccinh1n1.blog.mongenie.com/ >
    Et celui ci qui répond a d' autre question et comment est t' ont venus a accepté les vaccins dans l' histoire.

    Merci pour cette pitite piqûre de rappelle.

    RépondreSupprimer
  2. Pour mon enfant nous avions décidė de ne faire que les vaccins obligatoires, à la PMI on a pris ma femme pour une criminelle en la fesant bien culpabiliser. Je lui ai dit de ne pas y retourner, on était bien assez grand et informés pour s'occuper de lui.

    J'avais des soucis d'inflammations intestinales, mon doc ne me soignait que avec des corticos plusieurs années. Ne supportant plus la prise de ces medocs et les soucis qu'ils me causaient en plus (ulceres de l'estomac et autres joyeusetés) j'ai fait des recherches et trouvé des gens qui se soignaient avec des probiotiques. Ca paraissait si simple... Je lui ai montré le document imprimé, il l'a lu car il est quand même sympatique. Sa réponse : je ne connais pas
    Il m'a donc donné l'adresse d'une doc qui soignait avec les probiotiques. Depuis je vais mieux...
    Ma femme toussait 24h sur 24 comme quelqu'un qui a une bronchite depuis des années, on lui a fait avalé des tonnes de medocs en tout genre qui lui on detruit son systeme himunitaire. Le doc lui a dit maintenant vous avez un systeme himunitaire d'enfant. Elle a été soignée aux probiotiques aussi, elle ne tousse plus...

    Sur un site d'infos, le monde je crois, un article parlait d'une femme qui s'était soignée en changeant son alimentation. Les commentaires des gens : Conneries ! Si les docteurs ne le conseillent pas c'est forcément des foutaises...

    Si j'avais attendu les conseils de mon doc je serai encore aux corticos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Je vous dit bravo pour le courage envers et contre tous que vous et votre femme avez montré contre cette médecine sois disant bénéfique.
      Vous avez eu du courage car l' article explique bien par quoi ont doit passez si ont ne suis pas la médecine officielle. Vous avez tout mon soutient et l' avenir vous donnera raison.
      Je serai intéressé de savoir quelle traitement votre femme a eu car ma belle mère a le même problème et malgré plusieurs médecins et diffèrent traitement rien n' y fais. Elle crois toujours a la médecine officielle et ne veux pas voir la médecine dite alternative.
      Je vous remercie d' avance pour toute réponse et je vous souhaite un bon dimanche.

      Supprimer
    2. "Sa réponse : je ne connais pas "c'est la réponse classique des médecins qui n'ont pas envie de se creuser la tête. La plupart ne s'intéressent qu'à leur domaine de compétence et dès qu'ils ne connaissent pas, ils ne s'y intéresse pas et bottent en touche. Le mieux encore c'est d'avoir un médecin homéopathe assez ouvert aux traitements alternatifs.

      Personnellement, je me suis assez rapidement rendu compte que les pédiatres sont pour la plupart des escrocs. Beaucoup s'intéressent davantage à leur chiffre d'affaires qu'à la santé des enfants. Ce n'est donc pas un hasard s'ils insistent autant pour faire vacciner nos enfants dans la mesure où cela représente facilement un bon tiers de leurs revenus. Ne pas recommander les vaccins d'usages c'est leur ôter le pain de la bouche en gros.

      En ce qui concerne les problèmes d'inflammation intestinale, la médecine alternative recommande l'utilisation de probiotiques associés à l'acide aminé L-glutamine. On peut également y associer du curcuma qui est un puissant anti-inflammatoire intestinal. Cela apporte de bons résultats. En ce qui concerne l'alimentation, c'est une évidence que cela a une influence forte sur nos intestins et donc sur notre état de santé. Pour ceux que ça intéresse, je recommande le livre du docteur Seignalet qui traite très bien de ce sujet:

      http://www.lyc-gillesdegennes.ac-aix-marseille.fr/spip/IMG/pdf/L_Alimentation_ou_la_troisieme_medecine.pdf

      Pour les parents qui veulent se débrouiller sans pédiatres, le livre du docteur Mendelsohn:

      http://users.swing.be/carrefour.naissance/biblio/ES/E.pdf

      Supprimer
  3. Hello
    David : Les probiotiques qu'elle prend c'est immunostim
    Guy : Le Curcuma je savais, mais je note pour le L-glutamine ;)
    Et entre deux je prends de l'extrait de pépins de pamplemousse aussi !

    Pour ce qui est des pédiatres, celui de la maternité était un imbécile notoire, mon fils est né avec le frein sous la langue trop court, en 2mn le problème pouvait être réglé, mais ce nul de pédiatre a trouvé un prétexte, je ne sais plus lequel d'ailleurs pour ne pas le faire, résultat ma femme n'a pas pu allaiter alors qu'elle y tenait. Par la suite, le petit avait beaucoup de mal à téter son biberon, il se fatiguait et chaque prise durait 1h30. (pour 90ml de lait !)
    Ca a été assez difficile de trouver un pédiatre qui puisse le faire et mon fils a pu enfin téter normalement
    J'ai appris par la suite que dans les temps anciens s'était fait systématiquement à la naissance

    RépondreSupprimer
  4. Nous avons fait faire les vaccins obligatoires à notre petit garçon. Après avoir étudier le sujet depuis fort longtemps, j'étais contre toute forme de vaccinations, et puis il y a eu cette phrase du pédiatre face à mon refus et mon incompréhension de ses tentatives de persuasion: "si vous ne le vaccinez pas, il ne pourra jamais intégrer la crèche et l'école plus tard". Ma femme, inquiète, a cédé... et on l'a fait vacciner.

    Vrai ou pas, je ne sais pas. Maintenant qu'il est entré à l'école, je constate toutefois qu'ils ont demandé une copie des pages de vaccination du carnet de santé pour le dossier scolaire. Que ce serait-il passé si nous avions refusé la vaccination ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La maternelle n'est pas obligatoire donc l'école n'est pas tenu d'accepter l'enfant et c'est ce qui arrive en général dans les faits. Deux enfants sont privés d’école depuis deux ans car les enfants n'ont pas reçu leurs rappels, c'est du n'importe quoi. On en est là en France.

      Article sur le sujet:
      http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-les-parents-qui-derangent-sont-diabolises-116689950.html?fb_action_ids=397496727024290&fb_action_types=og.likes&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=288381481237582

      site de la famille :
      http://apartheid-ecole-allevard.dyndns.info/accueil

      Par contre à 6 ans, ils sont obligés d'accepter l'enfant vu que l'école est obligatoire mais l'enfant reste stigmatisé et mis à l'écart vu qu'il est le seul à ne pas être vacciné (genre pas de sortie en forêt, des bêtises dans le genre), c'est inacceptable.

      Certains ne cèdent pas et refusent de faire vacciner leur enfant mais doivent s'y prendre autrement :)

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog