mercredi 11 septembre 2013

Les tours du 11 Septembre ont-elles été détruites par des mini bombes nucléaires?


Cette hypothèse paraît difficile à croire, mais c'est une théorie qui mérite d'être envisagée. En effet, rien ne permet d'expliquer à l'heure actuelle certaines conséquences plutôt curieuses des attaques du 11 septembre. 


Je cite : «Il ne restait pratiquement rien des 1634 victimes occupant les bâtiments et qui ne disparurent pas complètement. La plupart des restes humains découverts et identifiés grâce à leur ADN étaient sous forme de toutes petites pièces et non pas de corps intacts ou peu s’en faut. Qu’est-il arrivé aux près de 3000 corps qui furent annihilés pendant les dix secondes que durèrent les disparitions des tours de 110 étages ? Réponse: la même chose que ce qui est arrivé aux meubles des bureaux, aux placards, aux téléphones, aux ordinateurs et autre contenu des tours. Virtuellement aucune trace de tous ces objets usuels ne fut non plus retrouvée. Ces objets, comme les corps humains, se sont transformés en une mixture de tous petits éclats et de poussières d’une taille inférieure à 100 microns, qui flottèrent sur l’océan et y retombèrent en grande partie. Comme l’avait fait remarquer un des tamiseurs et investigateurs de ground zéro, la plus grosse pièce d’équipement qui fut retrouvée, fut un fragment de cadran de téléphone.»

A gauche les tours du World Trade Center, à droite une explosion nucléaire. 

Les seuls événements créant des flots pyroclastiques vers le sol sont les volcans en éruption et les explosions thermonucléaires.

Qu'ont en commun ces deux images ? Elle représente toutes deux une libération d'énergie destructrice très peu conventionnelle, avec des températures plus élevées que celle du soleil. 

Alors où sont passés ces 50 millions de tonnes d'acier? Elles ont été littéralement pulvérisées dans l'atmosphère à l'état de nano-poussière, Un peu comme cette colonne d'acier que l'on voit littéralement se désintégrer. 


Que penser également des 1400 véhicules qui ont fondu suite à l'explosion des tours?



Des vidéos troublantes viennent également confirmer la thèse d'une explosion nucléaire dans les tours:



Susan Lindauer, Ancien agent de la CIA, affirme en 2011 qu'on lui a explicitement Conseiller de ne pas aller à New York car c'était trop dangereux, qu'il allait y avoir de nombreux morts et qu'une bombe thermonucléaire miniature allait être utilisée. Un ancien officier du ministère de la défense de l'Union soviétique indique quant à lui qu'une explosion nucléaire aurait eu lieu à la base des bâtiments ce qui aurait provoqué leur effondrement, et explique la très petite taille des débris retrouvés.




L'administration américaine aurait ensuite tenté par tous les moyens de falsifier les rapports pour ne pas alarmer la population et cachée la vérité. La suite de l'interview de cet agent peut être visionnée ici. Pour ceux qui maîtrisent mieux l'anglais écrit, un article de cet expert russe est disponible ici. Son dernier livre sur le sujet peut être téléchargé gratuitement ici même.

D'autres faits troublants plaident également en faveur de cette théorie:

1) Il y aurait eu ce jour-là de nombreux témoignages de personnes ayant constaté des explosions spontanées de voitures, des flashes inexpliqués et des coupures de téléphone pouvant s'expliquer par une explosion électromagnétique de type EMP (pouvant être causé par une explosion nucléaire par exemple).

2) Plusieurs survivants du 11 septembre avaient de la peau fondue ou pendante, un phénomène largement reporté chez les survivants de l'explosion d'Hiroshima.

3) Des températures extrêmement hautes ont été constatées dans les débris pendant plusieurs mois après l'effondrement des tours. On pouvait notamment y trouver du métal en fusion. Photos d'Octobre 2001 provenant des archives de la ville de New York:






















7 semaines après les effondrements, des températures supérieures à 500° étaient encore répertoriées sur site:



4) De nombreux cas de cancer se sont déclarés ces dernières années chez des personnes ayant travaillé dans les décombres de Ground zéro. Cela dit cela pourrait très bien venir de la toxicité des débris ambiants également.

5) Des traces de tritium (55 fois supérieur à la normal) et de l'uranium (jusqu'à 7 fois la dose habituelle constatée) ont été retrouvées dans les analyses faites sur la poussière des débris.

Même si ces éléments ne permettent pas de conclure à 100 % l'origine de l'effondrement des tours, c'est une piste à explorer.

Sources:
http://resistance71.wordpress.com/2013/04/04/11-septembre-quand-la-pulverisation-des-tours-pulverise-la-legitimite-du-gouvernement-americain/
http://www.henrymakow.com/911_-_nukes_caused_this_devast.html
https://www.youtube.com/watch?v=Rtao5JEw4hE#t=146
https://www.youtube.com/watch?v=SvBTDdGgPk4#t=344
http://www.sott.net/article/220802-9-11-Nuclear-Demolition-Theory-Censored-Wikipedia-Article
http://anonymousphysicist.com/combating-the-fetzer-prager-jones-op-plan-of-denying-the-massive-evidence-of-emp-during-wtc-destruction/
http://911encyclopedia.com/wiki/index.php/World_Trade_Center_Hot_Spots
http://www.veteranstoday.com/2013/07/13/open-letter-to-steve-jones-hard-evidence-supports-the-911-mini-nuke-hypothesis/


Publié par Fawkes News

9 commentaires:

  1. Non, non, la plus grosse pièce à avoir été retrouvée c'est le passeport d'un des terroristes mdr
    Impressionnant la colonne qui s'évanouit en poussière.. Ah si tout le monde pouvait voir ça

    RépondreSupprimer
  2. ah mais ça ne compte pas ça, on ne compte que ce qui était dans les tours avant qu'elles ne tombent ;)

    RépondreSupprimer
  3. Arf ils sont vraiment d'un cynisme ahurissant. Savez-vous ce que veut dire ground zero?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ground_zero

    Ground zero (point zéro) est un terme anglais utilisé pour indiquer l'endroit précis sur le sol où a lieu n'importe quelle explosion.



    Ce terme fut utilisé initialement, lors du 1er essai (Nom de code : Trinity) d'une bombe atomique au Nouveau-Mexique, le 16 juillet 1945. Il désigna alors le point à partir duquel se mesurait le rayonnement radioactif libéré par l'explosion.

    Cette expression est souvent associée aux explosions nucléaires, mais elle est aussi utilisée pour déterminer l'emplacement de l'épicentre d'un tremblement de terre, une épidémie et tout autre désastre faisant beaucoup de dégâts.

    Les dommages occasionnés décroissent depuis ce point.
    Ce terme peut aussi être utilisé pour situer l'endroit où explose une bombe, soit au point d'impact dans le cas où celle-ci explose au sol, où à la verticale de celui-ci dans le cas d'une explosion atomique (voir bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki).

    Ce nom désigne la cour centrale du bâtiment du Pentagone, car elle était susceptible d'être la cible prioritaire d'un éventuel bombardement nucléaire ennemi.

    Il a également été utilisé à partir des attentats du 11 septembre 2001 pour désigner l'ancien emplacement du World Trade Center à New York.

    RépondreSupprimer
  4. Difficile de savoir quelle(s) arme(s) a(ont) été utilisée (s) pour détruire ces tours parce que j'ai entendu toute sorte de théories étranges. Il est clair que la version officielle ne tient pas et à vrai dire c'est inquiétant. On dirait que c'était un test grandeur nature dans lequel on a sacrifié beaucoup de gens et peut-être pire. En tout cas je ne doute pas que connaître la vérité sur cette affaire permettra de comprendre à quel genre de démons on a affaire. Il n'y a que les mentalement morts pour gober sans sourciller la version officielle. S'ils ont pu croire un mensonge aussi grossier que ne goberont-ils pas d'autre ?

    RépondreSupprimer
  5. Nano thermite seul arme capable de dézinguer de telles tours. Nano thermite seule capable de faire fondre l'acier et de faire de la zone un point de fusion visible par satellite.
    Les twins sont construites comme des moustiquaires ou des toiles d’araignées, un avion qui percute une des twin et cela c'est déjà déroulé ne fait pas tomber la tour il est juste "prisonnié" dans l'acier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la nano-thermite aurait pu fragiliser les structures mais cela n'explique pas que l'ensemble des bâtiments et ses occupants se soient littéralement vaporisés à l'état macroscopique.

      Supprimer
    2. C'est vrai que dès le bébut j'ai été frappé par l'incohérence du fait qu'il n'y ait pas plus de corps et de gros objets retrouvés. Des corps peuvent être broyés, écrasés, brûlés dans un effondrement, mais il doit toujours rester des morceaux quand même ?!

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog