dimanche 22 septembre 2013

L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant

Goldbroker:
Que ce soit en Europe, aux États-Unis, au Japon ou dans plusieurs autres pays, la situation est devenue totalement irréparable. Mais ce n’est pas seulement que la situation est irréparable, mais il semble que nous soyons à la fin d’un cycle économique qui a débuté à la fin du Moyen-Âge.

J’ai déjà écrit à ce sujet, en 2009, dans un article intitulé « Les années sombres sont là ». Les cycles économiques majeurs prennent beaucoup de temps à se développer et, si nous sommes maintenant au début d’un ralentissement important de l’économie mondiale, les gens qui vivent aujourd’hui ne connaîtront que le tout début de cette baisse.
Mais, malheureusement, ce début entraînera des chambardements importants et très déplaisants qui n’épargneront presque personne.


Nous venons de vivre un siècle de fausse prospérité, basée sur de la monnaie imprimée et du crédit. Ces 100 dernières années, nous avons eu la création de la Fed aux États-Unis (une banque centrale appartenant à des banquiers privés, qui l’ont créée et la contrôlent) et du système bancaire fractionnel (permettant aux banques d’utiliser l’effet de levier de 10 à 50), qui ont fait exploser la dette gouvernementale et créé un marché de produits dérivés de plus de $1,4 million de milliards.
C’est ce qui explique principalement pourquoi l’économie mondiale a pris tant d’expansion, ce dernier siècle et, particulièrement, ces 40 dernières années. Ces quatre jambes très vacillantes, i.e. l’impression monétaire des banques centrales, l’usage de l’effet de levier par les banques, les emprunts gouvernementaux et la fabrication de produits dérivés, ont créé un monde de richesse illusoire et de prospérité illusoire.
Il y a également une totale absence de valeurs morales ou éthiques. Nous sommes à l’étape finale d’une ère d’extrême décadence, une ère qui, malheureusement, ne peut bien finir, et qui finira mal.
Il n’y a pas d’espoir pour l’Europe
Là encore, les gouvernements et les médias continuent de nous nourrir de nouvelles qui n’ont rien à voir avec l’état réel de l’économie mondiale. En Europe, le pays méditerranéens s’endettent à un rythme exponentiel. Les ratios dette/PIB de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie et de la Grèce vont de 100% à 180%. Ils essaient, de manière futile, des mesures d’austérité, mais cela n’engendre rien d’autre qu’une croissance plus faible et des dettes supérieures.
Malheureusement, il n’existe pas d’issue pour ces pays où la population souffre terriblement. La meilleure solution consisterait à sortir de l’Union européenne et de l’euro, renoncer à payer les dettes, et dévaluer les monnaies. Mais les « eurocrates » ne sont pas prêts à accepter cela, et préféreront plutôt ajouter encore plus de dette et imprimer plus de monnaie, rendant la situation bien pire.
La dette des États-Unis va engloutir le monde entier
La situation aux États-Unis n’est guère mieux. Il n’existe pratiquement aucune statistique publiée qui ait quoi que ce soit à voir avec la réalité. Le vrai taux de chômage est de 23%, et non de 7%, tel que publié. Le PIB, si l’on utilise les chiffres réels d’inflation, est en déclin depuis des années, et les salaires, en valeur réelle, sont en déclin depuis quarante ans.
L’augmentation perçue du niveau de vie n’a été possible que par une augmentation massive de la dette du gouvernement américain. La dette du gouvernement américain était de $1 mille milliards en 1980, $8 mille milliards en 2006, lorsque Bernanke est devenu président de la Fed, et elle est maintenant de $17 mille milliards, et elle augmente d’au moins mille milliards de dollars par an. Alors Bernanke a réussi à créer $9 mille milliards de dette durant ses courtes sept années à la tête de la Fed.
Cela avait pris 230 ans, de 1776 à 2006, pour que la dette des États-Unis atteigne les $8 mille milliards, et Bernanke a battu ce record en sept ans. Une réussite étonnante. Et cette dette n’inclut pas le passif non capitalisé du gouvernement, qui tournent autour de $220 mille milliards. Mais quelle personne saine d’esprit pourrait bien croire que les États-Unis se sortiront de ce trou!?
Et oui, les États-Unis et les autres pays imprimeront des quantités illimitées de monnaie. Mais cette monnaie imprimée n’est que des bouts de papier sans valeur et n’a rien à voir avec la création de richesse. Toute cette impression monétaire ne fera que s’ajouter à cette dette insoutenable et ne créera pas un sou de prospérité. À la place, nous assisterons sans doute à une dépression hyperinflationniste dans plusieurs pays.
Pour les quelques privilégiés qui ont des actifs financiers à protéger, l’or physique entreposé hors du système bancaire devrait constituer la meilleure façon de préserver sa richesse et son pouvoir d’achat.

Egon von Greyerz - Fondateur de Goldswitzerland.com (Mattherhorn Asset Management) / Membre du conseil d'administration de Goldbroker.com

Lien connexe:
Alerte rouge de la BRI sur le tsunami de la dette mondiale

6 commentaires:

  1. Je suis persuadé que ça va s'écrouler, ce n'est qu'une question de temps. Mais peu de gens veulent me (y) croire : ils sont tellement habitués à voir les crises êtres surmontées. Mais la crise qui dure maintenant depuis 2008 n'est pas du même genre que celles des décennies précédentes. Ils ne réalisent pas bien que les dettes grandissent partout de plus en plus vite.
    USA : 1980 :1000 milliars de dollars, 2006 : 8000 milliards, 2014 : 17000 milliards !

    RépondreSupprimer
  2. Le prochain crash économique va certainement nous toucher tous de plein fouet et personne n'aura rien compris. Pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait et qui ont un peu d'économie, il est conseillé d'acheter un peu d'or ou d'argent (le plus important à mon sens restant d'acheter de l'eau et de la nourriture, il y a des choses qui se gardent des années, c'est toujours utile et cela peut valoir plus que de l'or en des temps difficiles).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour

      j'adore ce blog,je l'ai connu par l'intermediaire de celui de rorschach,si j'achete de l'argent en ce moment je pense investir 5000€ en mapple leaf en argent ce qui represente 25 % de toutes mes economies,que vais je en faire apres le crack,ma banque existera t elle encore? devrais je continuer de rembouser mon credit maison?
      J'ai tant de questions!!

      sinon en ce moment je pense que la conscience des gens s'eveille un peu ,je trouve que la reaction des personnes a qui je parle d'un grand bouleversement qui pourrait de produire et differente,je passe moins pour le fou du village :)

      merci d'avance de m'eclairer si vous avez quelques reponses!

      stay safe

      Supprimer
  3. Je n'ai pas plus confiance en l'or qu'aux billets.
    On nous donner du plomb enrobé d'or ;)
    Et qui va l'acheter et à quel prix, une fois que le crack sera là? :D

    Acheter du terrain, bof, ça va partir en live, le terrain sera vite occupé par toutes sortes de chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @hotchiwawa

      Pour les pieces d'argent c'est sur qui va l'acheter et a quel prix!Il est clair que je n'ai pas plus la reponse que toi,mais il ne peut y avoir que du troc,et le jour ou la nouvelle monnaie apparait si il y a nouvelle monnaie,cela permet d'avoir une poire pour la soif et de ne pas avoir tout perdu!!

      Supprimer
  4. Moi perso mon économie est pas loin de l'économie mondiale voir pire

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog