mercredi 11 septembre 2013

Mise en ligne du documentaire "11-Septembre : Le Nouveau Pearl Harbor"


Petite astuce pour vous permettre de voir les longues vidéos de youtube et daily motion sur votre télé plutôt que sur l'ordinateur. Le logiciel freemake permet de télécharger n'importe quelles vidéos et les convertir en fichiers .avi compatible avec les boxs.
Reopen 911:

"Ce nouveau documentaire exceptionnel en 3 parties du réalisateur Massimo Mazzucco devrait enterrer ne bonne fois pour toutes la thèse officielle. Il répond également à nos détracteurs régulièrement invités dans les médias et dont les arguments peuvent sembler convaincants ... pour celui qui ne prend pas le temps de les étudier.

Nous vous présentons aujourd'hui la première partie de ce documentaire, doublée en français, suivie d'une interview du réalisateur.
L'intégralité du documentaire sera prochainement accessible gratuitement, et également disponible dans un "coffret 3 DVD". Vous pouvez d'ores et déjà le réserver dans notre boutique.


Vidéo sur Youtube:


Ou sur Dailymotion, au choix:
11-Septembre : Le Nouveau Pearl Harbor (1/3) par ReOpen911


ReOpen911 : Bonjour Massimo, pouvez-vous vous présenter ?
Massimo Mazzucco : Je m’appelle Massimo Mazzucco, je suis réalisateur et scénariste. Je suis également responsable d’un site italien de News, luogocomune.net, qui est né en 2004 autour de la recherche sur les attentats du 11-Septembre. Ensuite, les années passant, le thème s’est élargi à tout ce qui concerne les « grandes conspirations » de l’Histoire : de l’assassinat de John F. Kennedy à Big Pharma, de l’économie globale aux questions sur l’environnement.
Je crois que le plus important, ce n’est pas le sujet dont on parle, mais la façon d’en parler : si l’on utilise une approche analytique, basée exclusivement sur des faits documentés, on peut parler de n’importe quel sujet sans peur d’être démenti. Si au contraire on adopte un comportement dogmatique et basé sur la croyance, en disant « tout le monde sait bien que... », c’est le meilleur moyen de traiter de manière erronée même l’argument le plus solide et véridique.
 
R911 : Encore un autre film sur le 11/9 ? Quelle est la particularité de votre film par rapport aux autres (Loose Change, Zéro, etc.) ?
MM : J’avais moi-même déjà fait un documentaire sur le 11-Septembre (Inganno globale, ou « L’arnaque globale » en français), sur la même longueur d’onde que Loose Change ou Zéro et beaucoup d’autres, où j’énumérais toutes les incohérences et les omissions de la version officielle. Mais ce film est différent, car pour la première fois, il synthétise en les confrontant  l’une après l’autreles positions du Mouvement pour la vérité et toutes les réponses de nos détracteurs, ceux que l'on appelle débunkers. Autrement dit, le public a enfin la possibilité de confronter les thèses entre elles et de se faire sa propre opinion sur ce qui s’est réellement produit le 11 septembre 2001.
R911 : A-t-on des éléments nouveaux sur le 11/9 ?
MM : Il y a eu beaucoup d’éléments nouveaux ces dernières années. L’un des plus importants a certainement été la publication en 2008 du Rapport du NIST sur l’effondrement du Bâtiment 7. En effet, ce document a paradoxalement fourni les preuves nécessaires pour démontrer que la version officielle fausse. Ce rapport du NIST reconnait en effet que le Bâtiment 7 s’est effondré en chute libre sur plus d’un tiers de son effondrement complet, et admet donc de manière implicite qu’il s’agit d’une démolition contrôlée (il n’existe pas au monde d’autre moyen connu pour atteindre une accélération en chute libre lors de l’effondrement d’un immeuble, que par l’utilisation d’explosifs).
J’ai à mon tour découvert certains points intéressants lors de mes recherches documentaires pour le film, mais cela, je préfère que vous le découvriez en visionnant le film en ligne.
R911 : À quel public s’adresse ce film ?
MM : Le film s’adresse avant tout à un public large, qui ne connait pas forcément grand-chose du 11-Septembre. Cela signifie – malheureusement – 99 % de la population mondiale. Cela dit, et comme suggéré plus haut, les chercheurs et les experts du 11/9 peuvent également être intéressés par certaines nouveautés que j'apporte au débat.
R911 : Vous parlez de « 10 ans de débat sur le 11-Septembre ». Mais il n’y a jamais vraiment eu de débat, les questions gênantes sont toujours évitées, n'est-ce pas ?
MM : Quand je parle de débat, je pense à l’affrontement qui a eu lieu sur Internet entre le Mouvement pour la vérité sur le 11/9 et les débunkers partout dans le monde, depuis 2002 jusqu’à aujourd’hui. Notre souhait est que tôt ou tard, ce débat puisse atteindre les grands médias, dans les différents pays, et c’est précisément pour cela que j’ai fait ce film. Pour mettre à disposition toute la documentation la plus solide et crédible que je suis parvenu à rassembler, afin que cela soit utilisé si le débat parvient au niveau mainstream.
En réalité, il y a déjà eu différentes émissions (en Italie, en Allemagne, en France, etc.) qui ont fait semblant d’affronter de manière équilibrée les thèses opposées à la version officielle du 11/9. Mais ces émissions n’ont jamais été honnêtes, leur but n’était pas de chercher la vérité, c’était exactement le contraire : ces émissions sont faites pour rendre les idées du public encore plus confuses, dès que celui-ci commence à se poser des questions sérieuses sur des problèmes importants comme celui du 11/9. (D’abord ils se moquent de vous, ensuite ils vous attaquent...).
R911 : En effet, on retrouve toujours les mêmes techniques télévisuelles dans différents pays.

MM : Bien sûr. Si vous y prêtez attention, ces débats sont souvent extrêmement brefs, et les participants sont bien trop nombreux : de cette façon, chacun parle au maximum trois ou quatre fois, et on ne peut rien en tirer de définitif, ce qui est précisément le but de ces émissions : faire voir qu’ « on en parle » (car en réalité, ils sont obligés de le faire, vu la curiosité croissante du public à ce moment-là), sans pour autant courir le risque d’arriver à des conclusions incertaines.

Ces situations finissent ainsi par favoriser systématiquement les débunkers, dont l’objectif est justement de brouiller les idées dans la tête des spectateurs, et non pas de les éclaircir. En France par exemple, il y a eu « l’objet du scandale » qui a consacré plusieurs émissions au sujet du 11-Septembre. On y a vu votre débunker national Jérôme Quirant qui a toujours eu la part du lion, car il est facile de passer à la télé et de dire « les complotistes n’ont jamais sorti la moindre preuve contre la version officielle », lorsque les autres n’ont pratiquement pas de temps à disposition pour les démentir, et qu’en plus ils ne sont pas forcément bien préparés pour le faire.
R911 : De toute façon, la bataille est déséquilibrée au départ. Avez-vous une solution à proposer ?

Après de longues années de bataille, à la radio, à la télévision et sur Internet, j’ai compris que la seule façon d’être convaincant dans une confrontation de ce genre, c’était de poser dès le début une question précise aux débunkers, qui place immédiatement le cadre et empêche toute échappatoire.
Si par exemple vous dites : « On voit des éjections de matière (squibs) sur les côtés des Tours Jumelles pendant leur effondrement, » Quirant vous répond, « ces squibs sont dus à la pression de l’air causée par la chute des étages supérieurs. » Et il n’est pas possible de renchérir, le conducteur du débat a déjà passé la parole à quelqu’un d’autre.
Si au contraire vous dites : « On voit des squibs sur les côtés des Tours Jumelles qui ne peuvent pas être causés par la pression de l’air puisqu’ils ont lieu 20 ou 40 étages sous la ligne d’effondrement, et qui ne proviennent pas non plus du transfert d’air dans les cages d’ascenseur et les escaliers, à cause de telle et telle raison... », alors là, il a beaucoup plus de mal à répondre, il hésite, et vous gagnez le 1er set 6-0.
 
R911 : Vous voulez dire, exclure les échappatoires et les réponses faciles dès l'énoncé de la question ?
MM : Exactement. Si vous dites : « Ils ont retrouvé des débris du vol UA 93 à 12 km du lieu de l’impact, » Quirant va répondre « il s’agit de morceaux de papier ou d’objets très légers emportés par le vent, » et il vous sera très difficile d’y revenir de manière efficace.
Si au lieu de cela, vous dites dès le début : « Expliquez-moi comment il est possible que des débris du vol UA93 – et il ne s’agit pas seulement de papier, mais de morceaux solides, comme le dit CNN – ont été retrouvés à 12 km de l’impact, un jour où il ne soufflait qu’une légère brise, » il restera sans réponse, ou hésitera, et vous gagnez le 2e set 6-0 également.

Comme disait Sun Tzu, « Si tu connais ton adversaire, tu as déjà à moitié gagné la bataille ».

C’est une simple question de dialectique : plus votre question est précise et soignée, plus le débunker sera obligé de reconnaitre qu’il n’existe pas de réponse valide. C’est pour cela que mon film dure presque 5 heures : j’ai dû prendre chacun des arguments et 1) le présenter en détail pour ceux qui ne le connaissent pas, 2) faire entendre les réponses des débunkers sur ce sujet particulier, et 3) expliquer au spectateur pourquoi ces réponses ne sont pas valables.
 
Et pour que cela soit clair dans mon documentaire, j’ai posé une question précise et fondée sur les critères décrits ci-dessus à la fin de chaque sujet traité. Le but ultime est de démontrer qu’en réalité, les débunkers, malgré ce qu’ils disent, n’ont aucune réponse valide à faire valoir pour maintenir debout la version officielle sur le 11-Septembre.
Tout cela a nécessité un travail minutieux, souvent ennuyeux (il n’est pas particulièrement excitant de devoir expliquer que l’air du 70e étage ne peut pas faire exploser une fenêtre au 40e), mais il fallait absolument le faire, pour sortir du blocage que les débunkers ont réussi à créer grâce à la masse énorme de mensonges qu’ils nous ont racontés.
Rappelez-vous qu’en 2004-2005, il n’y avait que le mensonge de la version officielle qu’il fallait démasquer. Aujourd’hui, nous avons affaire à deux couches bien distinctes de mensonges, qu’il faut décortiquer, l’un couvrant l’autre : la première couche reste celle de la version officielle, tandis que la deuxième est constituée des dizaines de mensonges que les débunkers ont inventés pendant toutes ces années pour pouvoir continuer à couvrir le mensonge initial."


Source:

1 commentaire:

  1. Pour info, j'ai vu la première partie du doc est c'est du gros calibre, très bien documenté. Je vous le conseil. ça démonte bien les arguments dse debunkers en plus.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog