mercredi 6 novembre 2013

Soignez-vous avec la vitamine C liposomale faite maison


« En fait, même si aucun symptôme extérieur n’indique de problème, une personne peut être dans un état de carence en vitamine C plus dangereux que le scorbut lui-même. Lorsque cet état n’est pas détecté, et persiste sans être corrigé, les dents et les os seront endommagés, et plus grave encore, le flux sanguin peut s’affaiblir jusqu’à ne plus pouvoir résister ou combattre des infections difficilement guérissables comme le scorbut. »
-Food and Life Yearbook 1939, Département de l’Agriculture des Etats-Unis.

La vitamine C est pour beaucoup le complément alimentaire préféré, depuis longtemps et pour de très bonnes raisons. Elle fait toute la différence dans une détoxication, mais a aussi sauvé la vie de nombreuses personnes dans le monde. Elle a regagné en popularité récemment pour son effet protecteur sur les dommages causés par les radicaux libres sur l’ADN chez les travailleurs sévèrement exposés aux rayonnements à la centrale nucléaire de Fukushima, où les travailleurs prenant de la vitamine C n’ont eu aucun changement significatif à la fois de l’ADN libre et du risque global de cancer.
La vitamine C favorise aussi la production de collagène, vital pour la santé de tous nos tissus et la réparation des vaisseaux sanguins, des dents, des articulations et des os. Elle aide aussi à normaliser la pression sanguine, guérir les maladies dégénératives et prévenir le vieillissement prématuré. Elle est vitale dans la lutte de notre système immunitaire contre les virus, les bactéries et autres microbes. La vitamine C est également importante dans la synthèse de substances chimiques du cerveau, comme notre neurotransmetteur de la bonne humeur – la sérotonine.

Les mégadoses de vitamine C

Le prix Nobel Linus Pauling et le Dr. Irwin Stone ont contribué à initier le concept de médecine orthomoléculaire qui utilise une thérapie par mégadose de vitamine – une dose supérieure de vitamine C à celles requises pour les fonctions cellulaires normales. Prise en très hautes doses (10 ou 100 grammes ou plus par jour, selon les besoins et la maladie de la personne) la vitamine C lutte contre les maladies graves. Par exemple, quand le corps est mis à l’épreuve par le cancer, le rhume, la toxicité ou les maladies, nous sommes submergés par la production de radicaux libres. C’est alors que nos besoins de de vitamine C augmentent. Plus d’informations dans l’article : Vitamin C’s Historical and Miraculous Record. (Les antécédents historiques et miraculeux de la Vitamine C).
La médecine traditionnelle reste dans le noir quand il s’agit de la connaissance de la vitamine C, malgré les effets miraculeux qu’elle a eu sur les gens dont le pronostic était fatal. La vitamine C, ou acide ascorbique, est quelque chose que vous voudriez avoir dans votre armoire à pharmacie, car elle peut vous sauver la vie comme elle l’a fait pour tant de gens à travers le monde. La vitamine C est également la meilleure chose qu’on connaisse pour aider les surrénales durant des périodes de stress intense et/ou d’extrême fatigue.
Comme c’est un anti-oxydant puissant, soluble dans l’eau, et que nous ne sommes pas capables de le synthétiser dans notre corps, vous voudrez peut-être prendre 1 pleine cuillère à café (4 grammes) par jour, lorsque vous commencez à vous détoxifier. Durant les périodes de stress (émotionnel ou du à une maladie) davantage de doses sont nécessaires, surtout si votre alimentation est riche en glucides.
En l’occurrence, la vitamine C et le sucre utilisent le même port d’entrée pour accéder à nos cellules et quand il y a peu ou pas de sucre en compétition, un pourcentage plus élevé de vitamine C pénètre dans les cellules, ce qui diminue nos besoins. C’est pourquoi dans un régime cétogène – un régime basé sur les aliments et les graisses d’origine animales – les besoins en vitamine C diminuent au point où la plupart des gens ont dû la réduire ou même la supprimer. Et puisque la plupart des animaux font leur propre vitamine C, il est possible d’obtenir suffisamment de vitamine C dans un régime cétogène sans aliments d’origine végétale en mangeant les parties adéquates de l’animal : les organes.
Gardez à l’esprit que notre corps doit s’adapter au changement, de sorte que la posologie de la vitamine C doit être augmentée peu à peu, et il en va de même quand on diminue la dose. Y aller lentement prévient aussi les réactions d’Herxheimer qui interviennent au début de la détoxification. Une réaction d’Herxheimer, parfois appelée une réaction de « dépérissement », est causée par l’excrétion des toxines des microbes mourants (cela peut être une prolifération des levures).
Certains disent que les femmes enceintes ne doivent pas dépasser 5 grammes de vitamine C par jour, bien que les pionniers de la vitamine C aient utilisé des doses très importantes pour le plus grand bien de la mère et du bébé. De fortes doses peuvent provoquer la diarrhée car quand la vitamine C excède les besoins de votre corps, elle n’est pas absorbée. Lors d’une maladie, vous pouvez augmenter progressivement la vitamine C de 2 à 4 grammes par heure jusqu’à ce que votre ventre commence à se gargouiller ou que vous avez des selles molles. On appelle cela le titrage de doses de vitamine C.
La vitamine C la moins chère est l’acide ascorbique que vous pouvez avoir en grosse quantité, bien que d’autres formes de haute qualité et des versions alcalines mieux absorbées sont disponibles comme l’ascorbate de sodium [NdT : Voir ici ou ici]. Si vous trouvez l’acide ascorbique acide, mélangez le avec un peu de stévia, du xylitol ou un peu de bicarbonate de sodium pour l’adoucir.
Pour ceux qui ont peur que la vitamine C augmente leurs niveaux de sucre dans le sang, eh bien, il semble que ce ne soit pas le cas, même à des doses de 2 grammes toutes les 3 heures.
Malheureusement, avec autant de réglementations médicales et de protocoles médicamenteux, les effets thérapeutiques de la vitamine C sont restés dans les coulisses du système gouverné par Big Pharma. Malgré cela, elle continue d’aider de nombreuses personnes dans le monde et elle redevient de plus en plus populaire pour les troubles où aucun médicament n’a été plus efficace que la vitamine C.
Aujourd’hui, il est possible de remplacer la thérapie de la vitamine C administrée en mégadoses par voie intraveineuse (IV), par de la vitamine C liposomale qui peut être prise par voie orale et faite à la maison. Si vous souhaitez bénéficier des avantages de la vitamine C IV en mégadoses sans quitter le confort de votre maison, ne manquez pas cette information pertinente !

La vitamine C liposomale

Schéma d’un liposome
Un liposome est comme un sac qui transporte une substance dans votre corps et ses cellules. Il est incroyablement efficace pour accomplir cette tâche, car il est fait de graisse. Il se trouve que c’est le même type de graisse qui constitue les membranes cellulaires, ce qui lui permet de traverser cette barrière beaucoup plus facilement. De plus, les liposomes sont minuscules et peuvent ainsi passer par toutes fissures les plus infimes de nos barrières cellulaires.
Pour un dosage efficace d’une mégadose de vitamine C – comme pour tuer les cellules cancéreuses – vous devez atteindre un taux de vitamine C dans le sang d’environ 250-350 mg/dl. Une personne moyenne aura généralement environ 1 mg/dl avec un régime alimentaire à peu près correct. Après un traitement de 25 à 50 grammes de vitamine C IV sur une période d’environ 90 minutes, le taux sanguin varie de 200 à 300 mg/dl.
Selon les rapports, 6 grammes de vitamine C liposomale par voie orale, délivrant la vitamine C dans les cellules, là où elle oeuvre, équivalent à 50 grammes de vitamine c intraveineuse.
Pour faire de la vitamine C liposomale, vous avez besoin d’un nettoyeur à ultrasons pour bijoux comme celui de l’image. Il suffit d’en chercher un sur amazon.fr ou dans tout autre magasin de votre choix et de voir la taille la plus pratique pour vous.
Ensuite, vous aurez besoin de lécithine de tournesol ou de lécithine de soja non-OGM sans hexane, et de vitamine C, de préférence sous la forme d’ascorbate de sodium.

Recette

  • 3 cuillères à soupe rases de lécithine.
  • 1 cuillère à soupe rase d’ascorbate de sodium.
Dissolvez la lécithine dans 1 tasse (240 mL) d’eau chaude ou froide, de préférence distillée. Laissez tremper pendant quelques heures environ. Il ne faut pas qu’elle s’agglutine, donc l’utilisation d’eau chaude est préférable (pas bouillante !).
Dissolvez l’ascorbate de sodium dans 1/2 tasse d’eau chaude, de préférence distillée.
Verser les deux solutions ensemble dans le nettoyeur à ultrasons et mélangez pendant environ 20 à 25 minutes.
Une dose de charge de vitamine C liposomale, pendant plusieurs mois, est d’environ 2,000 mg trois fois par jour, et la dose d’entretien est de 1,000 mg deux fois par jour, en augmentant les doses et les quantités si nécessaire.
Cette recette fournit 12 grammes (12000 mg) de vitamine C ascorbate avec une efficacité d’encapsulation liposomale de 70%–90% . Elle se conserve à température ambiante pendant environ 3 à 4 jours, et beaucoup plus longtemps si elle est réfrigérée.
Rappelez-vous que 6 grammes de cette substance équivalent à 50 grammes de vitamine C IV. Ainsi, vous pouvez prendre la moitié de la solution tout au long de la journée pendant un jour ou deux en cas de maladie. Mais sevrez-vous progressivement, pour que le corps ne perçoive pas de manque artificiel drastique.
J’ai ainsi utilisé 3 cuillères à soupe d’ascorbate de sodium avec de bons résultats d’absorption. Trois cuillères à soupe au lieu d’une cuillère à soupe, comme indiqué dans la recette ci-dessus, donneront environ 16 grammes de vitamine C par tasse. L’absorption de la forme liposomale est d’environ 5 fois l’absorption de la vitamine C pure, de sorte que cela fait approximativement 80 grammes efficaces (thérapie IV). C’est une très forte dose en effet ! Il vous faudra cependant boire cette tasse en plusieurs fois tout au long de la journée, car je doute que vous puissiez la prendre d’un coup sans avoir de diarrhée.

Une mise en garde

Ceux qui ont une surcharge en fer (demandez à votre médecin de tester la ferritine, la transferrine, la capacité totale de fixation du fer (TIBC) et le fer) devraient garder à l’esprit que la vitamine C augmente l’absorption du fer dans l’organisme, en particulier dans le cœur où il peut provoquer une insuffisance cardiaque, des palpitations, etc. Les taux de ferritine devraient être idéalement sous 80 et la saturation de la transferrine devrait être inférieure à 40%. Si vous êtes au-dessus de ces niveaux, vous voudrez peut-être donner un peu de sang ou consultez le Iron Disorders Institute. Un excellent livre sur le sujet est The Elephant Iron de Roberta Crawford.

Source:

5 commentaires:

  1. Oula...Arretons de faire compliquer...Cela ne vous menera a rien dans quelques temps...un nettoyeur à ultra-sons..bon pour la santé je presume..Et en terme de resilience, ça se pose là..Pour ma part, habitant en pays celte, je mange beaucoup de fruits (riche en Vitamine C) de ma region lorsque c'est la saison..C'est à dire, fraises, kiwis principalement...Voici entres autres les legumes/Fruits poussant dans ma region et dont je me nourris.
    Arretons svp, la nature nous donne ce qu'il faut et nous montre le chemin.Prenons le.
    Il est indispensable de simplifier au maximum sa façon de vivre et de se nourrir car les temps vont changer et toutes les commodités dites 'modernes' disparaitront..Il est bon de ne pas etre dependant de ce genre de choses..

    Aliments les plus riches en vitamine C
    Cassis frais, persil frais 200mg/100g
    Poivron rouge cru 165mg/100g
    Poivron vert cru 127mg/100g
    Brocoli cru 110mg/100g
    Radis noir cru 100mg/100g
    Kiwi 80mg/100g
    Brocoli cuit, ciboulette, cresson, fraise 60mg/100g
    Chou-fleur cru 50mg/100g
    groseille 42 mg/100g
    Epinard cru, Chou-fleur cuit, mâche, pissenlit cru mg/100g35-40
    Oseille cuite, framboise,patate douce crue, chou vert cuit 20-26mg/100g
    Rutabaga cuit, bette cuite, céleri rave cru, tomate crue, pâtisson, roquette 15-19 mg/100g
    Potimarron cru, fève cuite, navet cuit, asperge cuite, épinard cuit 10-12mg/100g

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord, revenons à l'essentiel est d'ailleurs le dernier article que j'ai relayé sur le blog. Pour quelqu'un en bonne santé, la nature pourvoit à tous nos besoins. L'article s'adresse surtout à des maladies chroniques (ou même aiguë d'ailleurs, la vitamine C à haute dose est alors une solution qui peut sauver des vies ou tout simplement nous aider à surmonter certaines maladies difficiles à traiter).

      Tout ce qui peut nous permettre de nous soigner par nous-mêmes sans passer par le cartel pharmaceutique est à encourager vivement. Certes, cette méthode reste une solution hybride pas tout à fait naturelle mais n'en demeure pas moins efficace et je tenais donc à la partager avec vous. Il existe bien sur bien d'autres méthodes pour traiter certaines maladies hivernales comme par exemple les huiles essentielles.

      Supprimer
  2. Avec tous les pesticides q´utilsent les agriculteurs en général j hésite a manger des fruits ou légumes .

    RépondreSupprimer
  3. l'ideal est de produire ses propres legumes/fruits..Potager+serre..c'est la clé...
    La base de mon potager : Pdt / Betterave / Poireaux / Panais / Fruits rouges / Pommiers / Kiwis / Fraises / Coueges + Aromatiques a foisons pour la medecines (sauge/romarin/thym/melisse/tanaisie/rue/Raifort/coriandre)...En serre : Tomates / Condiments..En mini-tunnels: Ail / oignons / echalotes..C'est tout..
    + des ruches (warre/ TBH).
    + 2 poules.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ton comm détaillé , habitant en région parisienne pas évident d'avoir un potager mais c'est une bonne idée pour la maison de campagne

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog