lundi 18 novembre 2013

Télé: manipulation mentale et prosélytisme cathodique



Diktacratie:
Quand je pense qu’il suffirait d’éteindre sa télévision pour amorcer une révolution.
En même temps pourquoi passer à l’action quand on peut se prélasser dans l’indolence neuroleptique ? Car, même un téléspectateur averti demeure, au mieux, disposé à se désinformer en se divertissant, au pire, heureux de se divertir en s’abrutissant. Il ne souhaite aucunement échapper à cette dialectique de la propagande.


Une propagande sournoise, subtile et ensorceleuse qui nous asservit d’autant plus facilement que, désormais, les chaînes sont virtuelles. Ce n’est plus par les pieds et les mains qu’elles nous lient, mais par cette télé qu’elles nous commandentTélécommande ! Troublant d’ailleurs de désigner du même nom le mécanisme de notre aliénation et l’appareil qui, d’un clic, pourrait nous affranchir. Ce paradoxe illustre malheureusement toute l’insolente actualité de notre servitude volontaire.
Auparavant les fers immobilisaient la moindre envie de résistance, plombant ainsi toute volonté physique d’émancipation – alors réactivement légitime. Dès lors, les images inhibent et assomment notre esprit de rébellion au point de le subjuguer. Plus besoin de cage ou de cellule, l’écran nous emprisonne de par son simple éclat. Plus besoin, non plus, d’arme ou d’armée pour imposer sa loi.  Processus d’ailleurs pernicieux et viral qui s’est propagé jusqu’à nous convaincre de condamner toute violence. Alors qu’il suffirait d’un bon coup de marteau ou de casserole – mesdames ! – sur cet écran fragile pour signifier notre refus de servir ! Mais nous préférons définitivement étourdir notre cervelle dans les récréations télévisuellesAinsi se formate notre fausse réflexion et vraie servitude.
La variété des programmes et la démultiplication des chaînes comblent notre passive curiosité jusqu’à saturation. Un formatage tel un viol, mais sans agressivité, avec douceur et bienveillance. Donc inutile de fuir, car il ne rate jamais sa cible, tout téléviseur distrait, prêche et désinforme simultanément…nous offrant en contrepoint une fugue virtuelle.
Ainsi, aux heures de grande écoute, un nombre indécent de guignols surpayés nous sermonnent leur moraline de bourgeois ethnocentré : impossible  d’y échapper : du moindre commentaire sportif jusqu’au commérage journaleux, il n’y a pas de sortie de secours pour celui qui espère penser par lui-même. A moins, encore une fois,d’éteindre, de débrancher ou de détruire. Qui en est capable ?
Y a même des arrogants s’imaginant qu’en zappant ils actionnent leur libre arbitre. Mais le libre arbitre n’est en rien le revers de l’ennui : quelle différence entre les mensonges de Fabius et ceux de Pujadas, les provocations du FN et celles des Femensle ballon d’Evra et le ventre de Ménès, le sourire de Belkacem et celui de NKM, le déhanché d’Alizée et l’ivresse de Stromae, les seins de Nabila et ceux de Lapix, la fatuité de Caron et l’impudence du mentalistles crachats de Valls et les postillons de Mélenchon, le soleil de la météo et les nuages de Fukushima, les bouffonneries d’Hanouna et les insolences d’Haziza, la mafia marseillaise et les « rebelles » de Syrie, l’intimité de Sarko et celle de Dexter ?… Tout ça c’est la même mascarade ! Mieux qu’Hollywood ! Nous abrutissant au point que cette profusion de propagande nous offre l’illusion d’une pensée multiple qui se décline irrémédiablement dans un horizon unique – un paradis d’esclaves !

Source:

Voilà deux vidéos très intéressantes pour approfondir le sujet. Le problème de la télé n'est pas seulement son potentiel de désinformation mais également sa nature hypnotique particulièrement adaptée au contrôle mental. Dans le reportage qui suit, il n'y a qu'a voir les yeux de la petite fille devant ses dessins animés pour comprendre ce qui se joue devant nos yeux. Fawkes


Les aveux d'un ancien directeur de recherche sur les publicités

Extrait du film "Le Tube ou les effets de la télévision sur le cerveau"(version 1H20).Les révélations du docteur Krugman (ancien directeur de recherche sur la télévision et les pubs aux US) sont inquiétantes ; son nom est d'ailleurs associé au "brainwhashing" ou "lavage de cerveau". Il explique que la télévision ne nécessite pas une attention active ou critique, et que les ondes de la réflexion du cerveau disparaissent lorsqu'on visionne la télé. Un responsable de l'ARS (fondation de la recherche sur les publicités) dit "qu'ils pourront bientôt détecter par la télévision la sensation de plaisir ou de dégoût des gens, mais que cela entre dans le domaine de la manipulation, de big brother" (je cite). Le docteur Krugman avoue avoir embauché des "laveurs de cerveau" comme il les appelle, pour ses recherches, et que tout cela a été testé sur des prisonniers pendant la guerre de Corée. Considérons que la télévision, plus que toute autre chose, est entre les mains des Illuminati, et qu'ils s'en servent comme d'une arme invisible.

Regardez l'intégralité du Film "Le tube ou les effets de la télévision", réalisé par le journaliste Luc Mariot, qui a voyagé à travers le monde pour rencontrer des médecins et divers spécialistes, afin de mener son enquête. Très bien fait et très édifiant, surtout si vous avez des enfants (cas de plusieurs centaines d'enfants japonnais hospitalisés pour des convulsions après le visionnage du dessin animé Pokémon).


La vérité scientifique sur les effets de la télévision:




Publié par Fawkes News


0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog