samedi 28 décembre 2013

CHEMTRAILS dans les médias



Dans quelques pays, des médias ont consacrés des reportages sur les chemtrails.

Au Canada, le 8 décembre 2000, Terry Stewart, directeur de la planification et de l'Environnement à l'aéroport international de Victoria, a répondu à la plainte d'un appelant à propos de formes étranges de cercles et quadrillages se tissant au-dessus de la capitale de la Colombie-Britannique. Stewart laissa un message sur le répondeur automatique - message qui plus tard sera entendu par plus de 15 millions d'auditeurs, expliquant : « Ceci est un exercice militaire des forces aériennes du Canada et des États-Unis. Ils n'ont pas voulu donner plus de précisions. »

Au Royaume-Uni, un article paru dans le journal The Observer du samedi 21 avril 2002, écrit par Antony Barnett, est titré « Millions were in germ war tests » (« Des millions de personnes exposées à des tests de guerre bactériologique »). Bien que n'utilisant pas le terme « chemtrail »,
il fait part d'un rapport du ministère de la défense retraçant l'historique de tests chimiques et bactériologiques sur de vastes régions du Royaume-Uni, de 1940 à 1979. Il est intéressant de noter que la porte-parole de Porton Down, laboratoire militaire concerné, interrogée sur la poursuite de ces tests de nos jours a répondu qu'il n'était pas dans leur politique d'évoquer les programmes en cours. Plus de 100 programmes sont décris dans ce rapport, évoquant la dispersion de produits chimiques (cadmium, zinc...) et de diverses bactéries (e.coli et bacillus globigii), par des machines au sol ou par avion. Ces produits sont présentés comme non-dangereux, néanmoins plusieurs plaintes ont été déposées, notamment en relation avec les naissances d'enfants anormaux.

En Allemagne, en juillet 2004, Monika Griefahn (en), ancienne ministre de l'Environnement de Basse-Saxe (1990-1998) et actuellement députée SPD au Bundestag, écrivait, dans une lettre aux activistes anti-chemtrails : « Je partage votre inquiétude quant à l´emploi d'alliages d´aluminium ou de baryum, qui ont des potentialités toxiques. Toutefois, à ma connaissance, ils n'ont été utilisés jusqu´à présent qu´à une échelle très limitée. »
En décembre 2007, lors d'un reportage d'un journal télévisé de la chaine RTL, des météorologues allemands dont Karsten Brandt, ont affirmé l'existence de ces aérosols et qu'ils étaient en lien avec des tests militaires de manipulation du climat. Selon Karsten Brandt, météorologue54 ayant observé la formation de nuages dans certaines zones : « Nous pouvons affirmer avec une certitude de 97 % que nous avons entre nos mains des trainées chimiques (chemtrails) composées de poussières fines de polymères et de métaux [...] L'armée fédérale manipule les cartes météorologiques ». Johannes Remmel (de), le représentant du parti des Verts en Allemagne, déclare : « Le gouvernement doit fournir des explications à la population. Quand les radars détectent un avion suspect, les militaires allemands utilisent alors des images satellites contrefaites pour masquer leurs opérations ».

En Italie, le 25 janvier 2006, Antonio Di Pietro, député européen depuis 1999 et ancien ministre des infrastructures de l'ex-gouvernement Romano Prodi II, était invité à un JT diffusé sur Canale Italia (en). À la question d'un téléspectateur demandant pourquoi des avions de l'OTAN survolent l'Italie en laissant des trainées chimiques composées de métaux lourds, Di Pietro répondit : « Sur la question des avions, il s'agit d'un problème encore plus complexe. Nos espaces aéronautiques [...] mais aussi nos sites Maritimes et Terrestres sont encore aujourdhui occupés par des réalités militaires non italiennes ».


En France, le 6 mai 2009, l'association partisane ACSEIPICA faisait part de ses interrogations au sujet des chemtrails dans un article du Ouest-France. Le 20 avril 2009, sur le site du Nouvel Observateur, Corinne Lepage, ex-ministre de l'environnement, a accepté de répondre aux questions des internautes portant sur divers sujets. Un internaute a soumis la question suivante : « Que pensez-vous des trainées blanches persistantes et qui confluent, laissées par les avions : est-ce une procédure anti-réchauffement par confection d'un voile microparticulaire et sur laquelle on maintient le silence, et pour cause ? », « joker ! » répondit Corinne Lepage.

Aux États-Unis, un reportage diffusé en février 2009, sur la télévision locale de Los Angeles, USA News, a enquêté sur la composition des présumés chemtrails révélant la présence de baryum. Le 12 avril 2010, sur KTVL News10, une chaine locale couvrant le sud de l'Oregon et le nord de la Californie, un présentateur météo dénonçait le réalité des épandages.

Toni Thayer, Directeur exécutif de Blue Skies International, une organisation aujourd'hui disparue qui dénonçait les chemtrails, sur le site de Jeff Rense (en), théoricien des théories du complot, animateur d'une émission de radio et d'un site web sur les « mystères de ce monde », avance que « les chemtrails ressemblent de prime abord aux contrails, mais sont plus denses et s'étendent dans le ciel en divers motifs formant des X, des quadrillages pleins ou hachurés, ou des lignes parallèles. Au lieu de se dissiper rapidement, ils se répandent. Si bien qu'en moins de 30 minutes, les différentes trainées s'assemblent pour former un mince voile de « faux nuages » de type cirrus qui persistent pendant des heures. »


Source:
chemtrails.fr

4 commentaires:

  1. Ola,

    Ce que les chemtrais impliquent à moyen et long terme c'est une augmentation importante et incontrôlable de maladies et une destruction progressive de la biodiversité. Ceci dans le moins pire des scénarios..... Bonne année 2014 !

    RépondreSupprimer
  2. Je me demande pourquoi ils s'embêtent avec ce système plutôt compliqué et un peu aléatoire (en fonction des vents, de la météo, etc...) alors qu'ils pourraient le faire directement à la source, à savoir les réseaux d'eau potable ? Non seulement ils seraient sûr de toucher au moins 99% de la population (je parle des populations qui ont accès à ces réseaux et s'en servent tous les jours bien sûr, donc essentiellement occidentales), sans mettre en péril la nature, qui semble être un des piliers à préserver dans les commandements du NOM. Sans les remettre en cause, tant des preuves semblent s'accumuler, c'est ce qui me fait douter des chemtrails.

    Bref, pourquoi faire compliquer (et cher) quand on peut faire plus simple et radical ?

    RépondreSupprimer
  3. D'une part l'eau du robinet n'est pas consommée par tout le monde (sans parler des zones qui n'y ont pas accès). Ensuite, elle fait l'objet de contrôles partout en France, difficile de l'empoisonner sans éveiller les soupçons. L'air est nettement plus difficile à tester et est moins contrôlé.

    L'élite se fiche bien de la nature, elle a développé des semences résistant à l'aluminium et elle a préservée les principales semences mondiales non OGM à Svallbard. Les commandements des guidestones sont faites pour un "jour d'après", pour l'instant leur but c'est la dépopulation (et probablement aussi cacher au passage un astre qui commence à pointer furtivement le bout de son nez).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes depuis longtemps intoxiqués par le fluor dans l'eau comme dans les dentifrices. Le scandale des vaccins prend mondialement de l'ampleur. Les épandages aériens ont un double but. Les multinationales qui financent ces programmes détiennent les laboratoires pharmaceutiques qui vous vendront les soi-disant traitements qui soigneront. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que la santé de l'homme passe par l'absorption journalières de vitamines naturelles. Ces vitamines sont détruites à coup de pesticides et d'engrais depuis le début des années 50. Mais l'homme peut cultiver son potager et avoir ces arbres fruitiers. Pour contrôler l'humanité, il suffit de contrôler son alimentation. Je vous renvoies à l'intervention de Mme Rosalind Peterson en 2008 à l'ONU. Elle vous explique pourquoi ces multinationales épandent des métaux lourds, entre autres, dans l’atmosphère. Outre le fait de vendre de la "chimie pharmaceutique", les racines de la végétation sont saturées d'aluminium, et absorbent de moins en mois de nourriture et d'eau. A terme, seuls les OGM résistants à l'aluminium déjà breveté par Mosanto et ses amis Gates, Soros, Turner etc pourront poussés. Vous comprendrez mieux le pourquoi de l'"arche végétale" de Bill Gates en Norvège. Il est possible de décontaminer les métaux lourds de l'organisme par une alimentation saine c'est à dire à base de vraies vitamines. C'est ce qu'ils sont en train de nous enlever en fait.
      Non seulement l'humanité est malade,dans tous les sens du terme,mais en plus elle est réellement en danger.

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog