vendredi 27 décembre 2013

Tomboy : la théorie du genre fait son cinéma à l’école primaire



À vous de répondre à cette question en toute sincérité: un élève de primaire doit-il être confronté à une réalité qui ne fait pas partie de sa vie ni de sa manière de la voir? Les programmes scolaires sont de plus en plus vidés de véritables enseignements, les grandes figures de l’histoire ont disparues voire sont censurées, plus de De Gaulles, plus de Napoléon, ni de Clovis, Hugues Capet, Saint-Louis et bien d’autres. Est-ce pour rajouter la théorie du genre, la sexualité et l’enseignement LGBT? - Benji (LME)
Plusieurs parents vigilants nous ont alertés sur la programmation dans les écoles du film Tomboy.
Dans le cadre du programme Ecole et Cinéma, mis en œuvre par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC dont nous vous parlions déjà dans cet article) et le Ministère de l’Education Nationale, certains élèves du cycle 3 (ce2, cm1, cm2) devront donc visionner l’histoire de Laure, une petite fille se faisant passer pour Michaël auprès de ses nouveaux voisins. Laure choisit ce nom en référence à Michael Jackson, « le chanteur pop androgyne » [1]



Ecole et Cinéma est un dispositif qui doit permettre aux élèves d’aller voir 3 films dans la liste agréée par le Ministère. Suite à la projection du film, l’enseignant est chargé de conduire un débat grâce à un « Cahier de note sur…  ». Pour avoir « les bons arguments », il reçoit un « temps de formation pour l’accompagnement à la lecture du film  » [2]. Les enfants reçoivent, eux, une fiche « mémoire » et un document d’analyse d’image fournit par le CNC.
C’est cette dernière instance qui va en grande partie déterminer les pistes d’analyse du film [3].Or, dans son dossier de présentation de Tomboy, le CNC fait preuve de prosélytisme et n’hésite pas à se féliciter que le personnage du film, Laure, «  est ici justement autant Michaël que sa réalité féminine. Cet arrêt sur image en devient poétique : garçon ou fille, l’affiche ne tranche pas » [4]
Un film militant non adapté à un très jeune public
Au rythme des difficultés que le mensonge de Laure (se faire passer pour Michaël) engendre (faux pénis en pâte à modeler pour pouvoir se baigner sans évoquer les soupçons de ses camarades, premiers baisers (homosexuels) avec sa copine Lisa), les spectateurs sont invités, de l’aveu même de la réalisatrice Céline Sciamma, à « l’identification et l’empathie » [5]. Les gros plans et fonds flous nous plongent dans l’ambiguïté pour que l’on vive aussi l’identité double du personnage principal.
Le film, réalisé avec le soutien de la région Ile-de-France et coproduit par Arte France Cinéma a par ailleurs remporté lors de la Berlinale 2011 le Prix du jury aux Teddy Awards, prix récompensant les films traitant de sujets LGBT pendant le festival [6].
Une récompense qui a du faire plaisir à la réalisatrice qui confie à TV5 monde : « Je voulais pouvoir faire un film qui milite à un endroit où ça allait fonctionner, où je n’allais pas m’adresser à des gens déjà convaincus, parce qu’il y a une promesse de cinéma derrière. J’ai le souci de ces équilibres : il faut toucher un maximum de gens avec des messages subversifs et politiques » [7].
Cécile Sciamma ajoute même être « en faveur de ces enseignements [de la théorie du genre]. Je trouve même ça fou qu’il y ait une polémique ! Il y avait urgence à légiférer sur le sujet. Et c’est important que ça soit à l’école que ça se passe : le plus tôt le mieux » [8]
Les enfants scolarisés sont donc invités à réfléchir sur le message principal du film : le regard que nous portons sur ce(te) enfant détermine ce que nous voulons qu’il (elle) soit comme l’indique le dossier du CNC [9].On ne serait donc fille ou garçon que par le regard que les autres portent sur nous.
Le cinéma à l’école, un nouveau moyen de diffuser la théorie du genre auprès des élèves.
[3] Le dispositif prévoit « deux journées de pré-visionnage pour les enseignants suivies d’une analyse de film par un professionnel ; un livret fournit par le C.N.C. pour chaque film programmé ; un stage de formation sur deux jours sur l’image animé et le dispositif Ecole et cinéma »
[5] Entretien avec Céline Sciamma », par Bernard Payen, dossier de presse, février 2011
[8Ibid.



Pétition pour interdire la diffusion de ce film, tout a fait inapproprié pour des enfants d'à peine 8-10 ans (il manque une cinquantaine de signatures)





Source:
theorie du genre 

via les moutons enragés

17 commentaires:

  1. Cet article est dirigé sciemment et c'est regrettable de ne pas trouver de neutralité dans les propos.
    Bien sur que la sexualité doit être abordée à l'école et bien sur que les différences doivent y être enseignées pour neutraliser la ségrégation liée à l'ignorance! les différences ont toujours faits parties intégrantes d'une société et les ignorer divise l'humanité

    Je suis déçu que cet article soit relayé car ce n'est pas l'idée que l'on se fait d'un média alternatif Merci quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas quelle idée vous vous faites d'un média alternatif mais la plupart d'entre eux laissent clairement paraître leur avis sur les sujets qu'ils traitent. Ce blog n'a pas pour objectif de faire ce que les médias de masse font déjà. Certains préféreront la neutralité mais même dans les médias de masse, ça n'existe pas. Par contre, ils amènent ça plus finement probablement mais là encore, ce n'est pas mon but. Après, il me semble que les lecteurs savent se forger leur propre opinion. Vous n'êtes pas obligé d'adhérer :)

      Mon avis est que les films à orientation politique (terme utilisé par l'auteur) n'ont rien à faire dans une école primaire. ça s'appelle de la propagande (d'état pour le coup vu que c'est ce gouvernement qui a voté cette loi). Après le coup de la sexualité à enseigner en Europe dès la maternelle dixit l'OMS, ça commence à faire beaucoup.

      Supprimer
    2. Vu sous cet angle c'est acceptable mais ce qui ne l'est pas c'est la désinformation au sujet de cette pétition initiée par citizengo communauté contre l'avortement, les différences en tout points et qui prone un retour en arrière! il ne faut pas participer à cette propagande aussi alors

      Supprimer
  2. TAUX DE SATISFACTION DES ENSEIGNANTS DE 79 %

    Eugène Andréanszky, délégué général de l'association « Les Enfants de cinéma », qui coordonne « Ecole et cinéma », s'interroge. « S'agit-il d'une véritable pétition ? Nous essayons d'en savoir plus. » Mais il reconnaît que « le ton s'est durci, depuis septembre 2013 » : « En 2012-2013, Tomboy a été diffusé dans une quinzaine de départements (Charente-Maritime, Creuse, Morbihan…). A Paris, il a été vu par plusieurs milliers d'enfants, et il n'y a eu des protestations qu'à la marge. »

    Selon les statistiques d'« Ecole et cinéma », sur les 450 classes inscrites pour voir le film, à Paris, quinze d'entre elles se sont désengagées. Mais le taux de satisfaction des enseignants parisiens ayant visionné Tomboy est très élevé : 79 % d'entre eux ont jugé le film « très intéressant » – seul le film Peau d'âne (1970) de Jacques Demy a obtenu un score plus élevé, de 84 %.

    Eugène Andréanszky rappelle enfin que Tomboy a été retenu dans le catalogue d'« Ecole et cinéma » « à une très large majorité », par une « instance » de vingt-deux membres, composée à parité d'experts de l'éducation nationale et de la culture. Dans le compte-rendu de cette réunion, qui a eu lieu le 15 juin 2011, on pouvait lire ceci, ajoute-t-il : « Il faut faire confiance à la capacité d'analyse des élèves et ne pas projeter des peurs d'adultes sur ce que pourraient penser des enfants. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Hollande a bien été élu à la majorité également et on voit dans quelle merde noir nous sommes. Alors une choses est sur: l'avis de la majorité ne témoigne en rien d'une vérité absolue.

      Autre exemple, j'ai vu quantité de films que la majorité des gens trouvaient exceptionnels et au final ils étaient vide de sens et pour certains à la limite du vomitif.

      Autre exemple, nombre de gens n'admettrons jamais que les vaccins sont toxiques par exemple et pourtant, c'est une vérité indéniable celle ci. Un paradoxe de plus du sacro-saint avis de la majorité...

      Attention je ne plaide pas pour autant pour la dictature mais voilà on nous en sommes.

      Supprimer
    2. C'est une vérité mais il en est une autre! nous vivons dans une civilisation soit dit évoluée (j'en doute souvent...) des régles et des lois sont les garde fous de toutes dérives et d'équilibre, et il me semble que c'est l'avis de la majorité qui l'emporte! Même si cette majorité est dans l'erreur cela fait partie d'un karma et d'expériences permettant à une société d'avancer....Mais les mots ne sont que des maux et aujourd'hui notre monde s'écroule sur lui même. Ce n'est pas un retour en arrière qui changera quoi que ce soit mais un profond refondement de notre civilisation

      Supprimer
    3. "il me semble que c'est l'avis de la majorité qui l'emporte!"
      Sachez que la majorité des gens ne feront que peu de cas de votre blog et du mien. Ont-ils pour autant raison?Cesserez vous votre blog pour leur donner raison?

      " Même si cette majorité est dans l'erreur cela fait partie d'un karma et d'expériences permettant à une société d'avancer..."

      On voit bien ou cette majorité nous a emmené, vous le dites vous même: "notre monde s'écroule sur lui même".

      "Ce n'est pas un retour en arrière qui changera quoi que ce soit mais un profond refondement de notre civilisation"

      Le fait de montrer ce type de films ne présage en rien une refonte des civilisations. Tout juste une poursuite de sa décadence...et en plus avec l'accord de 79% des concernés.

      Non réellement, nous ne tomberons pas d'accord sur ce point, je regrette.

      Quand au parti pris de l'article, jetez un coup d’œil à celui là qui l'est encore davantage (mais contre la pétition):

      http://www.avoir-alire.com/une-petition-contre-tomboy

      Supprimer
    4. Vous avez raison quand vous dites que nous ne tomberons pas d'accord mais le positif c'est que nous avons pu échanger trés cordialement avec respect et ça fait du bien! :)
      A trés bientôt pour de nouveaux échanges sur nos blogs respectifs

      Supprimer
    5. Tout à fait, pas d'accord certes mais toujours respectueux :)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. "Propagande liberticide".
      Tout à fait.
      Mais bon de mon point de vue, du moment que nous votons pour un gouvernement, par définition, le boulot de ce dernier est de supprimer nos libertés donc pour moi votre point de vue est naïf.
      Le mouvement extrémiste que vous dénoncez ne serait-il pas souhaité par les instances dirigeantes actuelles et passées depuis bien longtemps?
      Je pense que oui, et dénoncer uniquement le mouvement extrèmiste qui va tout emporter en europe très prochainement selon moi, est une analyse incomplète, victime de propagande liberticide...

      Supprimer
    2. Encore faut-il que le peuple eût été libre un jour...

      Et ça c'est le réel point à analyser selon moi et je suis sûr qu'il est en lien direct avec nos origines mystérieuses...

      Supprimer
  4. Je suppose donc que vous êtes le webmaster de ce blog exact?
    Je suis ouvert au débat mais je ne vois pas en quoi le fait de relayer une pétition permettant aux parents qui ne souhaitent pas que l'on impose ce film à leurs enfants fasse que l'on participe "ainsi à son insu à une propagande liberticide grandissant en Europe..'.

    Je regrette mais j'ai moi même un enfant et je ne souhaiterais pas qu'il voit ce type de film en classe. Libre à chaque de le faire au domicile parental s'il estime que son enfant en bénéficiera. Je ne le pense pas et l'imposer à l'école est justement une atteinte à la liberté de conscience individuelle (un plan typiquement franc maçonnique d'ailleurs).

    Ceux qui jusqu'a il y a peu fumaient dans tout les lieux publics revendiquaient également ce droit à la liberté mais...ce sont ceux qui n'avaient pas fait ce choix qui en pâtissait. C'est exactement pareil dans ce cas.

    RépondreSupprimer
  5. Ce que j'essaie de vous faire comprendre est que la pétition en elle même est certainement légitime mais elle est initiée par des gens qui sont susceptibles de faire régresser toute l'Europe! voyez déjà ce qu'il en est avec l'avortement en Espagne (ces personnes gagnent du terrain par une statégie de propagande sournoise)

    RépondreSupprimer
  6. http://medias-presse.info/la-justice-italienne-rend-le-premier-acte-legitimant-la-pedophilie/4367

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Zangao, j'ai relayé. A défaut d'en parler dans les médias de masse, l'info va circuler autrement :)

      ça date pourtant d'il y a 3 semaines, ça montre bien qu'ils s'en fichent royalement. Par contre si on tape, divorce couple Obama sur un moteur de recherche...on obtient 118 millions de résultats. Cherchez l'erreur.

      Supprimer
  7. dav

    "Si 50 millions de personnes disent une bêtise, c'est quand même une bêtise."
    anatole france

    bonne meditation :)

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog