mardi 3 décembre 2013

L’Islande aide ses citoyens, pas les banques

L’ISLANDE NOUS MONTRE QU’UNE AUTRE POLITIQUE EST POSSIBLE EN AYANT A SA TÊTE DES DIRIGEANTS INTÈGRES


L’Islande va supprimer 24 000 euros de dette immobilière par ménage


L’Islande aide ses citoyens, pas les banques.
 

Une mesure qui coûte 9% du PIB !
La mesure semble totalement extravagante par rapport aux politiques menées au sein de la zone euro. Le gouvernement islandais a décidé de soulager les ménages d’une partie de leurs crédits immobiliers. En fait, la plupart des crédits en Islande sont indexés sur l’inflation et du fait de la très forte baisse de la couronne en 2009, l’augmentation de l’inflation a augmenté le poids de la dette des ménages, qui pèse 108% du PIB, un niveau élevé à l’échelle européenne. Ce allègement de dette dépendra du montant total emprunté et sera plafonné à quatre millions de couronnes, soit 24 400 euros.
Le coût global de la mesure devrait être de 900 millions d’euros sur quatre ans. Cela peut paraître peu, mais étant donné la petite taille de l’Islande, c’est colossal puisque le PIB de l’île avoisinne 10 milliards d’euros. Ce plan représente donc 9% du PIB de l’île, certes étalé sur 4 ans ! C’est comme si la France décidait de consacrer 180 milliards d’euros pour diminuer la dette ménage ! C’est une mesure qu’avait réclamée Paul Krugman aux Etats-Unis, sans succès. Il faut noter que le mode de financement ne semble pas bouclé, le gouvernement ayant envisagé de ponctionner les créanciers étrangers !
Une preuve que l’on peut fait de la politique différemment
Quel contraste avec la zone euro, où la BCE a prêté 1000 milliards d’euros à 1% aux banques. Il n’est pas anodin de noter que les montants en jeu, en proportion du PIB, sont similaires. Cela montre bien le sens des priorités des deux ensemblesLa solution islandaise est intéressante car elle n’aide pas que les ménages. Ce faisant, elle contribue à soutenir l’économie du pays en diminuant leur endettement et elle profite aussi in fine aux banques, puisque leurs clients se retrouveront plus solvables. L’aide directe aux citoyens, outre le fait d’être sans doute plus juste, semble plus efficace économiquement.
Et vu les montants, ils pourraient être financés par création monétaire de la Banque Centrale du pays si le gouvernement et le peuple islandais le souhaitent. Bref, l’Islande démontre qu’il est parfaitement possible de mener des poltiques différentes de celles menées dans la zone euro. Elle a montré que la baisse de la monnaie est un outil puissant pour relancer son économie, comme l’avait noté Paul Krugman en 2010, en comparant le destin de ce pays à celui de l’Irlande. Elle montre également que les Etats peuvent totalement dicter leurs conditions à la finance, à condition de vraiment le vouloir.
Image
Source:

2 commentaires:

  1. en meme temps,Union européenne : plus de 3 500 banquiers ont perçu plus d'un million d'euros en 2012
    http://www.blogapares.com/union-europeenne-plus-de-3600-banquiers-ont-percu-plus-dun-million-deuros-en-2012/

    RépondreSupprimer
  2. Cette information n'est pas tout à fait exacte. Il s'agit d'une petite partie de la dette, beaucoup moins que ce qui avait été promis par les partis qui ont remporté la majorité aux dernières élections, ceux-là mêmes qui avaient mis le peuple sur la paille en transférant des fonds de l'Etat vers leurs propres poches et celles de leurs amis, provoquant la chute des banques en 2008. Ces nouvelles mesures ne seront pas effectives pour tout le monde, loin de là, et elles seront surtout financées par les contribuables.
    Voir cette première analyse d'un spécialiste en Islande:
    http://icelandicecon.blogspot.fr/2013/12/the-icelandic-debt-relief.html?spref=fb

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog