dimanche 19 janvier 2014

INDECT: le projet de Big Brother européen façon minority report pour 2014



Ah ils sont nombreux les médias à polémiquer sur des histoires futiles, à faire le buzz pendant des semaines sur les liaisons secrètes de Flamby, par contre ce genre de projet liberticide, pas un journal n'en parle. Pourtant, c'est en préparation depuis 2009 et c'est prévu pour cette année. Tiens, tiens la loi de programmation militaire arrive en Janvier 2015, quel heureux hasard.

 La France se dote ainsi à fois de moyens de surveillance, de collecte et d'analyse de données absolument sans précédant avec INDECT tout en s'octroyant des droits poussifs dans la vie privée des citoyens avec la loi de programmation militaire.
Ce projet est réellement un Big Brother façon minority report qui se profile en Europe ou chaque citoyen est considéré comme une menace potentielle et chaque comportement suspect sera automatiquement analysé en tant que tel. Pourtant, le site d'INDECT se targue de ne pas être un système de surveillance européen et de respecter une certaine éthique...sauf qu'outre Atlantique, Obama dit aussi utiliser la NSA uniquement pour la sécurité nationale et que son agence ne bafoue pas volontairement la vie privée des gens. Parallèlement, des sites d'informations numériques, avocats, politiciens et citoyens dénoncent ce projet. Malheureusement, les pétitions publiées il y plus d'un an contre INDECT n'avancent pas car les citoyens n'ont probablement même pas connaissance de l’existence de ce projet. Fawkes

Pétition AVAAZ

Pétition Change

2009: description du projet sur numérama

L'enveloppe de 15 millions d'euros ne permet probablement pas de concrétiser les ambitions affichées sur le papier. Mais le projet INDECT, dont une vidéo de présentation a fuité sur Internet, fait froid dans le dos dans sa volonté de tout surveiller et d'anticiper sur la commission des délits, façon Minority Report.

L'Union Européenne a lancé en janvier dernier le Projet INDECT, une plateforme de surveillance globale assise sur la collecte et l'analyse d'informations tirées de la télévision, d'Internet, des conversations téléphoniques, des caméras de vidéosurveillance et d'autres sources qui permettent aux autorités de prévenir les menaces sur la sécurité en milieu urbain. Le projet, extrêmement ambitieux, est doté d'un budget de 14,68 millions d'euros, et doit se développer sur cinq ans.

La France, l'Autriche, la Bulgarie, la République Tchèque, l'Allemagne, la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie, l'Espagne et la Grande-Bretagne participent activement à la mise en œuvre du projet. Entre autres objectifs, le projet doit aboutir à une plateforme pour "l'acquisition de contenus multimédia, le traitement intelligent de toute l'information et la détection automatique de menaces et la reconnaissance d'un comportement anormal ou de violences", et au développement d'un "nouveau type de moteur de recherche qui combine la recherche d'images et de vidéos basées sur des contenus watermarkés, et le stockage de métadonnées sous la forme d'empreintes numériques".

INDECT doit savoir tracker les objets mobiles, détecter les personnes et les documents en se basant sur les systèmes de reconnaissance de visages et d'empreintes (watermarks), et indexer tout le net : sites web, forums de discussions, newsgroups, serveurs FTP, réseaux P2P, et même ordinateurs personnels.

Pour rassurer sur le bienfondé du projet, le groupe en charge d'INDECT a fait réaliser une vidéo surréaliste qui a fuité sur YouTube. On y voit un document relatif à INDECT volé, et un système de surveillance qui se met automatiquement en place grâce à la détection du comportement anormal pour reconnaître via les caméras de surveillance la personne qui a volé le document, et le véhicule utilisé, traqué grâce à la surveillance par satellite et l'écoute des téléphones portables. Le tout permet de récupérer le document avant-même qu'il parvienne à destination.

La sécurité vaut-elle un tel niveau de violation de la vie privée ?

Pire qu' ACTA, PIPA et SOPA réunis, il y a INDECT, le grand oublié des pétitions qui tournent en ce moment. Lancé en silence le 1er janvier 2009, le programme européen de recherche INDECT est étalé sur 5 ans. C'est le temps nécessaire pour mettre en place ce méga cyber espion. Officiellement, la Commission Européenne a chargé le consortium INDECT de mettre en place "un système intelligent d'information permettant l'observation, la recherche et la détection en vue d'assurer la sécurité des citoyens dans un environnement urbain" et dont le but est en fait "la détection automatique des menaces, des comportements anormaux ou de violence.". Voilà qui a le mérite d'être explicite ...

Au nom de notre "sacro-sainte" sécurité, il se construit un monde où notre liberté semble fondre comme neige au soleil. Le consortium INDECT est en train de plancher très discrètement sur une sorte de méga robot qui épluchera minutieusement et automatiquement tous les sites internet, les forums de discussion, les FTP, les P2P et même nos ordinateurs personnels ... Une sorte de clone du projet ECHELON des Etats-Unis.

Les informations collectées seront traitées par des programmes qui seront en mesure de comprendre et d'enregistrer les relations entre les individus ainsi que les diverses organisations aux quelles ils appartiennent.  Avec en prime, la création automatique de dossiers sur les individus et les différentes organisations. Autant dire que notre vie privée ne l'est plus du tout. Il en ressortira une méga base de données extrêmement détaillée et pointue de chacun d'entre nous. Il y est même question d'inclure le fichier ADN des Européens ainsi que leurs goûts et préférences !!!
Big Brother est bien là ...
Source:
--------------------------------
Voilà le vidéo fuitée de présentation du projet qui en dit long sur ses ambitions:



-----------------------------------------------------

Un avocat de l'Oise fait le même constat sur la privée des européens avec INDECT:

Avocat Beucher:
INDECT Projet européen de BIG BROTHER qui verra le jour en 2014, vise a surveiller tout les faits et gestes des internautes européens, et aussi surveiller leur vie quotidienne (mise sous écoute des lignes téléphonique, fichage ADN, mise en place de millions de caméras de vidéo-surveillance).
Son but est de détecter les menaces criminelles de manière automatisée grâce aux flux d edonnées fournis par des caméras de vidéosurveillance.
Les techniques appliquées sont décrites dans les objectifs du projet disponible sur le site web dédié :
Une pétition en ligne se trouve ici :
indect1
Comme on le voit sur la plaquette, les voitures de sports et les manifestants font incontestablement partie des “menaces criminelles” dont on voudrait nous préserver…


Source:
---------------------------------------------


François Asselineau parle du fichage des citoyens en tant que potentiels terroristes avec INDECT:


-------------------------------------

Plume citoyenne entre dans la matrice:
La Commission Européenne avait prévu en 2009, un investissement de plus de 10 millions d'euros. Nous ne savons pas à ce jour combien le projet à coûté à la collectivité. 
Le préambule du cahier des charges fixé en 2009 est sans appel :
"…La sécurité devient le maillon faible des infrastructures énergétiques et de communication, des centres commerciaux, des centres de conférence, des aéroports et plus généralement des sites fréquentés par un grand nombre de personnes."
En pratique, tout lieu public est vulnérable et les risques qu’il supporte doivent être contrôlés et réduits autant que possible. Un contrôle d’accès et une réponse rapide à toute menace potentielle sont des propriétés que tout système de sécurité de tels sites doit absolument posséder."
" Le projet Indect est destiné à développer de nouveaux outils et de nouvelles techniques qui permettront à leurs utilisateurs finaux d’améliorer leurs capacités de détection et de prévention des actes criminels, améliorant ainsi la sécurité des citoyens européens… ».

L'utilisateur final d'INDECT est la sécurité nationale c'est à dire la police, la gendarmerie et l'armée pour tout ce qui relève de la criminalité, du terrorisme et la gestion des migrations. Par ailleurs, quand on sait la perméabilité des services de polices, on peut craindre que les employeurs ne puissent également être au courant de ces informations afin de juger sur pièces de votre "bonne moralité".

Le « club Indect » comprend d’ailleurs du très beau linge en matière de prévention des méga-menaces : la police d’Irlande du Nord, le quartier général de la police polonaise, les universités et pôles universitaires de technologie les plus pointus en intelligence artificielle, tels ceux de Grenoble, Madrid, Vienne, Wuppertal et York, auxquels se sont joints des représentants de Gdansk, Kosice, Ostrava et Poznan.

Au niveau Européen, l'examen à mi-parcours du 7ème programme-cadre au Parlement Européen a invité la Commission Européenne à instamment rendre public tous les documents disponibles et définir un  mandat stricte et clair de l'objectif de la recherche, l'application et les utilisateurs finaux d'INDECT. Il a été souligné l'importance d'une enquête approfondie sur l'impact possible sur les droits fondamentaux des citoyens européens.

Ces questions légitimes ont été balayées d'un revers de manche. En effet, le 15 mars 2011, INDECT a passé avec brio son examen éthique sous la houlette d'experts en éthique autrichien, français, anglais, hollandais et allemands. Il a été officiellement confirmé qu'il n'y avait pas de lacunes relatives aux aspects éthiques du projet. Permettez-nous d'en douter quelque peu ...

Il est étonnant qu'il n'y ai quasiment aucune documentation sur le sujet sur internet. Aucun grand média national n'a de documents web archivés sur le sujet. Seuls quelques circuits informatifs alternatifs ont diffusé quelques infos en 2009 mais quasiment rien depuis. Pas de publication sur le sujet. INDECT a bien un site internet ... en anglais, traduisible en polonais. Recherchez des informations sur GOOGLE relève du parcours du combattant. Il est plus qu'étonnant qu'un tel projet soit passé quasiment sous silence. Il serait temps de mettre INDECT dans le débat démocratique tant que cela est encore possible. 

En effet, se pose la question légitime de savoir ce qu'est la prévision d'un comportement anormal où à la violence? C'est un grand fourre-tout liberticide aux mains de nos politiques, du futur MES (qui seront immunes et haut dessus de tous les
gouvernements et tribunaux) et leurs amis "bienveillants". Oui, ces braves gardiens de nos libertés d'agir et de penser qui agissent pour le bien commun. Savent-ils vraiment au moins ce que cela veut dire? 

Il est plus que temps de renverser cette tendance fascisante de notre société. Nous sommes en train de creuser nos propres tombes en nous déchargeant du débat politique à nos pseudos élites. Devenons des consciences éclairées et politiquement actives tant que cela est encore possible.
Réinvestissons l'espace politique qui nous appartient et défendons bec et ongles nos intérêts, celui de l'humain d'abord. 
Il est temps que toute cette conscience active se rassemble afin de mettre à mal leurs noirs desseins. 

La balle est dans notre camps. Prenons-la avant de la prendre dans la tête et dans la rue. A moins que nous ne finissions tous par croupir au fond de je ne sais quelle cellule pour avoir commis pour seul crime celui de vouloir s'informer en dehors des médias traditionnels, de sortir de la pensée unique, de vouloir changer le monde pour le rendre meilleur, plus humain, moins technocratique et oligarchique ...

Vous ne serez pas les fossoyeurs de notre vie privée et de la démocratie.

NON A L'INDECT, PIPA, SOPA , ACTA ET AU MES !!!
RESISTANCE !!!
Source:
Plume citoyenne entre dans la matrice




Pétition Change




Publié par Fawkes News

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog