samedi 11 janvier 2014

l'Espagne s'engouffre dans la dictature


L'article d'origine avait pour titre: "Brisons le silence sur ce qui se passe en Espagne" mais on peux dire clairement que "l'Espagne s'engouffre dans la dictature". Les méthodes nauséabondes du gouvernement espagnol montrent peu à peu le vrai visage du Nouvel Ordre mondial. Dans le même temps ou la censure, d'abord artistique et juste derrière idéologique, se met en place en France, l'Espagne elle franchit le pas en sombrant dans la folie de la répression incontrôlée et incontrôlable. Elle fait même d'une pierre deux coups vu que les amendes seront soit dissuasives soit renfloueront les caisses vides de l'état.

 La liste des amendes est sans fin et les sommes sont astronomiques. Petit rappel également, sachez que le moment venu, l'Europe pourra utiliser sans problème la peine de mort car le traité de Lisbonne l'évoquait expressément en 2007. Et après on nous parle de théorie du complot? Pardon? Quelle théorie? Tout est là sous nos yeux. Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Fawkes

Tribune rue89:
Sous couvert de l’inattaquable excuse de la sécurité, le gouvernement de Mariano Rajoy considère préventivement le manifestant comme dangereux. Il est ainsi automatiquement regardé comme une menace à la loi grâce au nouveau projet législatif de « Sécurité citoyenne »adopté par le conseil des ministres le 29 novembre dernier.
Metteur en scène et dramaturge, Astrid Menasanch Tobieson travaille entre la Suède et l’Espagne. Elle est membre du groupe de théâtre Sta ! Gerillan. La lettre ci-dessous était initialement adressée aux journalistes suédois et a été publiée le 19 décembre. Avec l’autorisation de l’auteure, la traductrice a pu la retranscrire en français.
Mathilde Rambourg

La lettre d’Astrid Menasanch Tobieson

Bouleversée, je vous écris sous le coup de l’indignation. L’Espagne, dans peu de temps, empruntera le chemin qui mène d’une démocratie ouverte à ce qui risque de devenir une démocratie fasciste et autoritaire.
Je vous écris après les événements qui se sont produits dans le quartier de Kärrtorp à Stockholm (où un groupe néonazi ultraviolent a attaqué une manifestation antirasciste il y a quelques jours).
Je vous écris à propos de qui se trame en Espagne. Je crois en tout cas que la Suède et l’Espagne se ressemblent en un point : l’avancée du fascisme devant l’indifférence de la société. Le 19 novembre, le gouvernement espagnol a approuvé un projet de loi dont le but est d’en finir avec les manifestations et les contestations au régime actuel. La méthode est classique : instaurer le silence grâce à la répression.

Je vous demande maintenant de l’aide, je vous demande d’informer. Le samedi 14 décembre à Madrid s’est déroulé une des 6 000 manifestationsqui se sont organisées cette année en Espagne. Je le répète : une des 6 000.
Ces dernières années, le réseau de protection sociale a été ébranlé : privatisation des théâtres, tentatives de privatiser les hôpitaux, droit du travail ébranlé et transformé depuis sa base, licenciements innombrables, familles chassées de leur domicile, éducation civique suspendue dans les écoles, etc. Et afin de clore une longue liste, le vendredi 20 décembre, le gouvernement a approuvé la réforme du droit à l’avortement.
Ce que l’on a désigné comme une crise économique est, depuis le début, avant tout une crise démocratique. La couverture médiatique en Suède et en France sur la situation en Espagne a été très faible, et son analyse d’un point de vue social, inexistante.
La manifestation qui s’est tenue au pied du Congrès de Madrid le samedi 14 décembre, avait pour but de protester contre une nouvelle proposition de loi : la « ley de Seguridad Ciudadana », loi de Sécurité citoyenne.

Un groupe Facebook : 30 000 euros

Cette loi, qui contient 55 articles et punit autant d’actes différents, prévoit des amendes pour le manifestant, allant de 100 à 600 000 euros. Les infractions ?
  • Pour commencer, toutes les manifestations non-déclarées et prenant place devant le Congrès ou autre édifice appartenant à l’Etat – comme celle qui s’est déroulée samedi 14 à Madrid – seront interdites et la sanction ira jusqu’à 30 000 euros par participant. Cela sera le cas lorsque plusieurs personnes seront considérées comme un groupe.
  • L’interdiction des manifestations non-déclarées s’appliquera également auxréseaux sociaux. Se rassembler en tant que groupe sur Internet, autour d’une opinion, sera sanctionné de 30 000 euros. Créer un groupe, sur les réseaux sociaux ou dans un lieu public, autour de symboles ou de drapeaux, sera interdit : 30 000 euros d’amende.
  • Si dans une manifestation, un citoyen manifeste avec une capuche ou avec le visage couvert : 30 000 euros d’amende.
Capture d’écran du Huffington Post espagnol qui montre huit photos prises en 2013, qui ne pourront être diffusées en 2014 (Huffingtonpost.es)
  • Refuser de décliner son identité devant un policier : 30 000 euros.
  • Empêcher un policier de remplir sa fonction : 30 000 euros, ce qui, dans la pratique, signifie que les sit-in comme ceux qui initièrent le mouvement du 15-M en Espagne [ « Les Indignés », ndlr], seront strictement interdits.
  • Déshonorer le drapeau espagnol : 30 000 euros [en France, cet acte est passible de 1 500 euros d’amende, ndlr].
  • Réaliser un dessin satirique, prenant pour sujet, par exemple, un politique, sera interdit.
  • Utiliser des pancartes critiquant la nation espagnole : 30 000 euros.
  • Filmer ou photographier un policier en service : 30 000 euros.
Et la liste n’est pas exhaustive. Dans tous les cas, le témoignage d’un policier ou d’un agent de sécurité sera suffisant pour infliger une amende au citoyen.
D’aucuns peuvent par conséquent se demander : l’Espagne fait-elle face à un mouvement de manifestations violentes ? Eh bien non. Le chef de la police Ignacio Casido a déclaré que ces 6 000 manifestations sont jusqu’à ce jour le mouvement le plus pacifique de l’histoire de l’Espagne.
Il n’y a pas si longtemps, l’Espagne était encore une dictature. Il n’y a pas si longtemps non plus que la guerre civile a eu lieu. Tous les débats sont politiques. Informer d’un événement est un acte politique. Ne pas le faire est un acte politique. Le silence est, au plus haut point, un acte politique. Le choix de garder le silence se fige dans la mémoire des générations. Cette loi néofasciste qui va être votée n’est pas sans lien avec la montée des fascismes en Europe. Cela nous concerne tous.
Je m’adresse à tous les journalistes, aux éditorialistes en France. Vous qui détenez l’espace médiatique. Je vous demande sincèrement de briser le silence vis-à-vis du régime qui est en train de s’imposer en Espagne.
Je vous demande de commencer à informer. Je vous demande de soutenir la liberté d’expression avec vos articles et vos apports au débat, je vous demande d’y apporter des analyses rigoureuses et profondes. Informez ! Informez sur tout !
Source:

19 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui,
      Je passe des heures à essayer de décrypter l'info venue des autres pays.
      Quasiment impossible.
      Il nous faudrait des interlocteurs qui puissent communiquer avec nous mais presque impossible.
      Je n'ai accès qu'aux médias officiels espagnols, même si je le comprends il n'y a que de l'info basique.
      Quelqu'un connaît des médias alternatifs espagnols ? Je pourrais avec l'aide d'amis les traduire en français.
      Avis à la popluacion :)

      Supprimer
    2. Précision : d'autant qu'entre la catalan, l'andalous et les autres ...difficile parfois.

      Supprimer
    3. "Il n’y a pas si longtemps, l’Espagne était encore une dictature. Il n’y a pas si longtemps non plus que la guerre civile a eu lieu"
      Mouai à vérifier.
      Rappelez-vous notre révolution française. Mefiez vous des "on dit"

      Supprimer
    4. Il ne s'agit pas de on dit. Franco est mort en 1975, et il s'en est passé un paquet de saloperies entre 1936 et sa mort.

      Supprimer
    5. Guy...
      Je n'ai pas assez bossé sur ce sujet, mais du peu que j'en sais (surtout quand j'étais plus jeune), je comprenais que les pro et les anti se battaient déjà avec des étrangers ...et d'ailleurs la venue massive (une des premières vagues en france).
      Je dis simplement comme comme nous ils doivent faire le tri de l'histoire.
      Rien n'est tout à fait blanc.je t'invite à lire un livre de franco écrit sous pseudo qui se battait lui aussi contre les fm
      D'ailleurs je t'invite à lire un livre de franco qui

      Supprimer
  2. Pour résumé dans dans futur très proche on aura droit à une dictature européenne et au pire des cas ce sera le Chaos !!!

    Pas très réjouissant tout ça .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'inquiète And@rrr.
      Un peu partout on légalise l'herbe magique (même en france), à défaut de réfléchir, tu pourras soulager ta peine :)

      Supprimer
    2. J arrête pas justement , je l accumule !

      Supprimer
  3. en tout cas, Fawkes, je te remercie pour ton courage éditorial.
    Il est bon même si je critique parfois le retard de ton actualité.
    Il a le mérite d'exister, informer et le recul apporte aussi la réflexion nécessaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais moi les scoops à tout prix et la primauté de l'info, ça ne m'intéresse pas. Parler de la néo-dictature espagnole il y a 15 jours, aujourd'hui ou dans un mois, peu importe: L'important c'est de parler des vrais sujets d'actualité et que les médias alternatifs fassent tourner les sujets qui en valent la peine.

      Parler des petites affaires d'Hollande avec Closer personnellement je m'en fiche et ça ne fera pas avancer les choses.Ce qui m'intéresse c'est d'analyser les choses avant tout, pas être le premier sur l'actu. Par exemple revenir sur les paradoxes de Valls je trouve ça intéressant et le parlement européen juif, je suis en retard de deux ans ;)

      Pas grave, y a un bon millier de personne qui n'était pas au courant visiblement donc ce n'était pas inutile. En tout cas, si certains d'entre vous veulent traduire des articles espagnols ou anglais à l'occase, n'hésitez pas.

      En voilà fumante de chez fumant, ça put la merde à plein nez:

      Nous voulons des Etats Unis d'Europe dit une officielle de l'Union européenne.

      http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/eu/10559458/We-want-a-United-States-of-Europe-says-top-EU-official.html

      Vous voyez...on y vient.

      Supprimer
    2. la face cachée de manuel valls:
      http://www.youtube.com/watch?v=FE_J7X4v6uk#t=301

      Supprimer
    3. la face cachée de manolo ver sion Evry, je ne prends plus les amis.
      A l'occas regardez le maire de grigny s'il existe encore....le voisin d'evry sous valls qui essayait de garder sa ville. (ville dite poubelle).

      Supprimer
    4. Guy,
      Ce que je tente de dire...
      Peu de mots et tant de choses.
      Un soubassement français difficile à détruire, et une europe à construire avec même ce monde média qui construit la même logique médiatique.
      On commence par éventuellement un meurtre d'enfant, ensuite on passe par l'info internationale avec les pseudo acteurs puis le sport pourri.
      il pourrait y avoir mille meurtres (c'est le cas) milles meurtriers (dits terroristes), et mille match de sports (euh j'ai tort ?)
      Un ministre peut causer mille meurtres, engendrer mille meurtriers, détourner des millions..on ne parler que de lui assistant à un match.
      Parlons d'eux si la police basique peut supporter ces élus..
      Parlons d'eux si les pseudos élus nous aident.
      Parlons de tout ça si le peuple peut entendre.
      Sinon silence. Restons planques
      (moi trop tard)

      Supprimer
    5. http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/eu/10559458/We-want-a-United-States-of-Europe-says-top-EU-official.html
      ps Guy,
      Chirac avait annoncé, et sarko le disait clairement :
      Nous sommes un état de l'union....ses propres mots.
      Cherchez, vous verrez.
      Nous ne somme pas une nation, d'ailleurs la yougo pleure encore.

      Supprimer
    6. quand la france sera disloquée....on verra;
      J'ai trouvé une carte de la future france.
      Vous verrez...le dessein des élus.
      Moi je serai je serai raccrochée aux catalans.
      Tout est régionalisé

      Supprimer
  4. la france va devenir une commune de l europe .....debut de desintegration du territoire
    francais
    http://tempsreel.nouvelobs.com/immobilier/logement/20131125.OBS6861/grand-paris-faut-il-supprimer-les-departements-de-la-petite-couronne.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les concepteurs du nouvel ordre mondial, la france ne doit surtout pas rester un état nation indépendant car du fait de nos traditions, de notre culture et notre croyance catholique nous représentons un obstacle principal.
      Leur objectif est de partionner le pays en euro-régions pour que nous soyons dilués dans la masse informe de l'europe.
      il ne faut pas oublier que d'un point de vue géostratégique nous sommes un pont entre les usa et le vieux continant.

      pierre hillard explique parfaitement cet objectif lors de ses conférences :

      au hasard, parceque toutes ses conférences sont au top:

      https://www.youtube.com/watch?v=srxJinM5xGw

      Supprimer
  5. @source9esprit
    La FRANCE, c'est quoi? Ce n'est pas un territoire au XXIe siècle où les gens parlent le français...
    La FRANCE, ce fut un ensemble de populations locales qui s'unirent autour d'un même ROI et partagèrent sa FOI CATHOLIQUE...
    Si la France "fout le camps" aujourd'hui et semble bien partie pour se disloquer c'est bien parce que le ciment n'est plus là... Il aura quand même tenu 2 siècles...

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog