jeudi 27 février 2014

Interrogé sur la « maison jaune », Bernard Kouchner nie toujours le trafic d’organes au Kosovo



Excellente vidéo d'Info libre en fin d'article. Je salue au passage leur courage et leur engagement, c'est du bon boulot. La réaction de Kouchner aux questions et son langage corporel en disent long sur cette affaire. Fawkes

Info libre:

Après avoir posé la dernière question de la soirée à Laurent Fabius, lors des mardis de l’ESSEC, le 04 février, c’est au tour de Bernard Kouchner de se voir poser la question qui fâche. Une question « dégueulasse et sans fondement » pour reprendre ses propos. Sans fondement ? Pourtant, l’équipe de l’Agence Info Libre s’est basée sur des rapports qui sortent depuis plusieurs années. 

A commencer par celui de Carla Del Ponte, alors  procureure du Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), avait attiré l’attention lors du printemps 2008, sur des enlèvements et des disparitions de personnes au Kosovo en 1999.

 «Je suis choquée et profondément affligée par les découvertes présentées dans ce rapport et par les révélations autour de cette «cueillette d’organes» – c’est-à-dire autour de l’assassinat intentionnel de prisonniers avec pour objectif de prélever et de vendre des organes pour de l’argent – réalisée par des membres de haut rang de l’UCK, y compris des personnalités du gouvernement actuel. Vous vous rappelez probablement son rire à gorge déployée lorsque des journalistes serbes l’avaient interrogé en mars 2010 sur cette question :





Pourtant, ces accusations, publiées dans le livre de Carla Del Ponte « La traque, les criminels de guerre et moi », ont conduit à une enquête du Conseil de l’Europe. C’est le député suisse Dick Marty, qui rendra son rapport en décembre 2010. Il y établissait un lien entre ce trafic présumé, qu’auraient organisé des combattants de l’Armée de libération du Kosovo (UCK) sur des prisonniers serbes, avec l’affaire Medicus, survenue des années plus tard. Affaire Medicus qui a vu par ailleurs, la condamnation récente de cinq médecins pour trafic d’organes international (avril 2013). Il suspectait également Hashim Thaçi, ancien chef de l’UCK, actuel premier ministre du Kosovo et « ami » de Kouchner, comme étant vraisemblablement à la tête d’un réseau mafieux de trafic d’organes.

 A la lumière de ces informations, on imagine bien qu’un tel rapport ne peut pas sérieusement décrire qu »une seringue trouvée dans une maison verte« , pour reprendre la synthèse très sélective de Bernard Kouchner. Pour rappel, ce dernier était Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Kosovo, durant la période juillet 1999 – janvier 2001. Plus récemment, un livre de Pierre Péan et Sébastien Fontenelle, « Une guerre juste pour un état mafieux« , paru en Mai 2013, recense des témoignages accablants d’anciens militaires de l’UCK qui confirmerait les précédentes analyses. Nombre d’éléments parus depuis la question de notre confrère serbe qui méritait de relancer Bernard Kouchner sur ce sujet. Un Bernard Kouchner en grande forme, visiblement pas content du tout que cette histoire de trafic d’organes ressorte sur le devant de la scène…





Propos recueillis par Jonathan et Ugo de l‘Agence Info Libre.


Source:

agenceinfolibre

1 commentaire:

  1. Quand je suis partit en mission au Kosovo on avait pas trops de soucis avec les serbes mais la plupart était le fait d' albanais qui était extrêmement raciste et on était sois disant la pour les protégés, mais on devait plus protégé les serbes et nous des albanais que autres chose.
    Personnellement j' ai vus des choses bien bizarre la bas mais je n' ai jamais entendu la bas la moindre choses sur le trafic d' organe mais évidement je n' était qu' un troufion alors a part ce que je voyais je ne savais pas grand chose, a part qu' ont a bien diabolisé les serbes par rapport aux albanais.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog