lundi 17 mars 2014

A Genève, des enfants de 10 ans assisteront à un film sur la Shoah interdit aux moins de 16 ans


A la fin du mois, des élèves genevois de 10 à 12 ans découvriront «No Place on Earth», un film sur la Shoah pourtant réservé aux plus de 16 ans à l’entrée de la salle.

C’est la lettre d’information «Correspondances» de l’enseignement primaire genevois qui l’annonce. Jeudi 27 mars, les élèves de 7P et 8P (10 à 12 ans) auront droit à une projection gratuite de «No Place on Earth», sur demande de leurs professeurs auprès de Donna Adiri, coordinatrice du Festival international du film juif de Genève, qui programme ce long-métrage. «Aucune connaissance préalable de la Shoah n’est nécessaire», précise «Correspondances». 


Racontant comment cinq familles juives ont survécu à la Shoah en se terrant dans une grotte en Ukraine, le film est décrit comme un document poignant sur les heures sombres du siècle dernier. «Une contribution substantielle au cinéma sur l’Holocauste», témoigne le magazine américain Variety .
«Courtes scènes de violence»
Seulement voilà, quelques parents ont dû grincer des dents en découvrant sur le site Internet des Cinémas du Grütli, où il sera projeté, que ce docu-fiction est interdit aux moins de 16 ans! Comment un tel écart entre l’âge d’admission légal et celui des élèves est-il possible?
Il s’agit en réalité d’une classification d’office qui ne tient pas compte du contenu du film, explique le Département de l’instruction genevois (DIP). En clair, le cinéma ne s’est pas offert les services de la commission ad hoc qui aurait pu abaisser l’âge d’admission. Reste qu’à cause de la dureté du sujet et de «courtes scènes violentes», le film est tout de même jugé inapproprié pour les moins de 13 ans (PG-13) par la Motion Picture Association of America. Par comparaison, un film d’action comme «Taken», multipliant bastons et scènes de torture, avait la même classification. Quant à l’Allemagne, qui fait souvent office de référence pour la classification suisse, elle réserve ce film aux plus de 12 ans.
«Le sujet est difficile, mais les images ne sont pas choquantes», estime pourtant Donna Adiri. Quant au DIP, il précise bien que la projection sera «encadrée» pour ne pas laisser les petits digérer seuls un contenu potentiellement choquant. Contactées, des membres d’associations de parents d’élèves locales jugent un peu précoce d’envoyer un enfant de 10 ans voir un film sur le sujet, même s’ils affirment se réjouir de la sensibilisation des enfants à l’histoire de la Shoah. «Ma fille est en 8P, et va sur ses 12 ans. Elle a la maturité nécessaire. Mais des petits tout frais de 10 ans? Pas sûr…» confie une maman.


Source:
Le matin

2 commentaires:

  1. Montrer ce style de film à des enfants de 10 ans est une ineptie selon moi.
    Tout d'abord parceque je pense qu'a cet age ils sont encore trop jeunes pour etre exposés à l'horreur et la folie des hommes.
    Je pense qu'ils ne possèdent pas toute la maturité et la reflexion nécéssaire pour comprendre, analyser une situation impliquant qu'ils se forgent des concepts moraux.

    Je suis pour le devoir de mémoire aussi bien de la shoah, une horreur absolue comme de toutes les autres guerres, génocides, esclavagismes, qui ont marqués notre histoire, mais d'après moi, ces sujets ne devraient etres abordés qu'avec de jeunes adultes et selon un enseignement vrai et impartial.

    J'ai le sentiment que nos gouvernements européens et anglo-saxons, par le biais de l'éducation, essayent de marquer le plus tot possible les esprits de nos enfants pour essayer de les façonner mentalement selon leurs objectifs.
    Que ce soit au niveau de la shoah, qu'avec l'idéologie du genre ou encore le satanisme FM artistique dans les écoles.

    RépondreSupprimer
  2. et leurs parents ils laissent faire?
    inconscience ou lâcheté?

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog