lundi 7 avril 2014

Les États-Unis et le Royaume-Uni utilisent les plates-formes sociales pour discréditer les gouvernements


D'après les nouvelle informations révélées par Snowden, les services de renseignements américains et de la Grande-Bretagne avaient planifié d'utiliser les plates-formes sociales comme Twitter, YouTube et Facebook pour répandre la désinformation et la propagande et aussi provoquer des manifestations (Ndt: ce qu'ils ont abondamment fait depuis d'ailleurs).

On savait déjà qu'en 2012, des analystes britanniques avaient demandé à l'Agence nationale de sécurité de surveiller Facebook, Twitter et YouTube et de recueillir les adresses IP des ordinateurs de millions d'utilisateurs. Mais peu de gens savent quand est née cette idée.


Le journaliste Glen Greenwald, qui épluche les données transmises par Edward Snowden, a révélé sur le site Web The Intercept des plans ambitieux des services de renseignements américains et britanniques concernant l'utilisation d'Internet, notamment des réseaux sociaux pour diffuser secrètement des idées favorables au monde occidental et diffuser de fausses informations sur leurs véritables objectifs".

Selon les documents de Snowden , déjà en 2010 lors de la réunion de la Five Eyes alliance qui inclue le Royaume-Uni, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et les États-Unis, des méthodes de contrôle de l'Internet sont proposées afin de « discréditer» les gouvernements étrangers par le biais de l'utilisation de la propagande des médias sociaux, du mensonge, de la messagerie de masse, de la psychologie et de l'imposition des " idées adéquates " .


Le thème principal dans le rapport « Psychologie : Nouveau type de développement de signaux (‘Psychology: A New Kind of SIGDEV’ ou Signals Development)
de cette réunion est de " faire bouger les choses dans le monde réel à l'aide de technologies en ligne. " Dans l'un des documents révélés par Greenwald, ils expliquent comment atteindre cet objectif.

"Il faut choisir un journaliste d'origine non-anglophone pour faire circuler l'information. Ce journaliste devra trouver l'audimat adéquat."


Selon les médias étrangers, il n'est pas difficile maintenant de nommer des exemples de l'application possible de cette stratégie.

Il y a quelques jours, il a été révélé que le gouvernement des États-Unis a secrètement financé un réseau social à Cuba, ZunZuneo, afin de générer des troubles politiques et affaiblir la position du gouvernement de l'île des Caraïbes.

Source:

Traduction:







0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog