lundi 21 avril 2014

Sa machine transforme 1kg de plastique en 1 litre de pétrole!



Cette machine est commercialisé depuis au moins 4 ans et je n'en entend parler qu'aujourd'hui. Quelle idée géniale! Par contre le prix est pour le moins rebutant pour un particulier: Plus de 7000€. Mauvaise nouvelle également pour les français car la machine n'est pas exportée en France (pourtant elle l'est en Allemagne, Espagne ou Belgique par exemple). Cela pourrait intéressant pour un achat communautaire par contre. Ce qui est étonnant également c'est que le projet semble sponsorisé par l'Université des nations unies. Peut être pour ça que la promotion de la machine a été si efficace ;) Fawkes


Japon – Plastique : Une société japonaise a créé une machine qui transforme des sacs en plastique en pétrole brut.
Comment? En inversant le processus. Car si du pétrole peut fabriquer des sacs… le contraire est possible aussi. A ceci près que …
… Que l’invention de Monsieur Akinori Ito de chez Blest corporation , peut transformer 1 kg de plastique en 1 litre de pétrole de manière beaucoup plus propre.
Le procédé chauffe le plastique dans un lieu complètement étanche. Les vapeurs sont piégées via tout un réseau complexe de tuyaux et de chambres à eau. Ensuite, il y a refroidissement des vapeurs. Refroidissement qui condense les vapeurs en pétrole brut. Ce pétrole brut peut être utilisé dans les générateurs et même certains poêles. Une étape de raffinement supplémentaire peut même convertir le pétrole brut en essence.
Mieux! Son système n’est pas réservé aux seuls industriels, il est aussi accessible aux particuliers.
En savoir plus >>> Clic Clic Clic 
(Cela fait plusieurs fois que je réédite… mais si cette machine fonctionne… on peut vider les océans des déchets de plastique!!!!)





Source:



Cet autre article développe un peu plus le sujet:


Akinori Ito, le directeur général de la société s’est un jour posé une question : "Si le plastique est en majorité composé de pétrole, pourquoi ne pas le retransformer en ce qu’il était à l’origine ?"
Akinori Ito est un chimiste japonais qui travaille pour la société Blest et qui a inventé une drôle de machine capable de refaire du pétrole à partir des déchets plastiques. Révolutionnaire ! En fait la technologie a déjà quelques années. Le principe : le plastique est fondu jusqu’à émettre un gaz qui est distillé en huile pouvant servir de combustible pour des générateurs et qui peut être ensuite raffinée en essence pour faire fonctionner n’importe quel type de moteur de voiture, de bateau ou encore de moto. Un kilogramme de plastique peut ainsi produire près d’un litre d’huile. sitesquibuz
***
Généralement à partir de pétrole, on estime que 7% de la production annuelle mondiale de pétrole est utilisé pour produire du plastique.  C’est plus que le  pétrole consommé par l’ensemble du continent africain.
On en parle peu présentement sur la toile : Akinori Ito, PDG de Blest a créé une machine capable de transformer les déchets plastiques en pétrole brut.
La technologie de conversion Blest est très sécuritaire  car elle  utilise un contrôle de la température de chauffage électrique plutôt que celle de la flamme.
Les machines sont en mesure de traiter  le polyéthylène, le polystyrène et le polypropylène.   Le résultat est un gaz brut qui peut  alimenter des machines  comme des génératrices ou des poêles et, une fois raffiné, peut même être pompé dans une voiture, un bateau ou en moto.
Un kilogramme de plastique produit près d’un litre d’huile. Pour convertir cette masse, cela  prend environ 1 kilowatt d’électricité, soit environ ¥ 20 ou une  20 cents.
L’entreprise fabrique des machines de différentes tailles et dispose de 60 en place dans les exploitations agricoles, la pêche et les petites usines au Japon et plusieurs à l’étranger.
Fabriquer une  machine que n’importe qui peut utiliser, c’est mon rêve», dit Ito. "La maison est le champ de pétrole de l’avenir."
Se débarrasser de tout ça…
Changer notre façon de penser
Mais c’est l’application en éducation de la petite maquette de la machine qui Ito est le plus passionné.   Il a pris l’avion à plusieurs reprises dans le cadre d’un projet qui a commencé il ya quelques années dans les îles Marshall.
Là, il a travaillé avec les autorités locales et les écoles pour enseigner aux gens la culture du recyclage  et la valeur du  plastique mis au rebut, en diffusant le concept japonais de mottainai , l’idée que jeter  est triste et regrettable.
«C’est un gaspillage n’est-ce pas?" fait remarquer Ito .  «Ce plastique est partout dans le monde, et tout le monde jette."
« Dans ces lieux reculés, la machine est également une solution pratique au problème du  plastique, en grande partie laissés par les touristes: l’huile produite est utilisée pour les bus de voyages ou de bateaux, dit Ito. » Ourworld ( Article de Carol Smith).  ( traduction libre de l’auteur).
Une idée nouvelle?
Agri-Plas, une compagnie américaine spécialisée dans le recyclage de plastique a elle aussi procédé à la transformation de plastique   en mars 2009.
«  Agri-Plas , en Orégon,  a commencé la conversion de déchets de plastique en pétrole brut. Selon BusinessWire , "la société a récemment rendu son premier pétrolier complète (8,200 gallons) d’huile d’une raffinerie à Tacoma, Washington, qui se traduit par une livraison finale de 196 barils de pétrole."  La méthode a été développée par Plas2Fuel , un Kelso, société d’énergie alternative Washington. »  Ourworld
Toutefois, la méthode japonaise semble avoir bien des avantages : des machines exportable et utilisables sur tous les continents et même dans de petites communautés.
Certains sont sceptiques. Mais les expériences faites au Japon paraissent concluantes.
Ce serait là un énorme progrès, car non seulement le plastique pourrait acquérir une certaine valeur, mais selon le PDG, 80 % de CO2 serait éliminé. En plus des tonnes de déchets dont on ne trouve plus place en certains endroits.
La vidéo
Il n’existe pas pour le moment de vidéo en français. Si un lecteur en trouve une, prière de nous la faire parvenir pour le profit des lecteurs.
Si vous ne comprenez pas l’anglais, les images sont là pour bien saisir le projet de M. Ito, et voir le fonctionnement de la machine…
Transportable…



MISE À JOUR Les plastiques sont généralement recyclés en pétrole, dans des installations massives, mais un inventeur japonais, Akinori ITO,  a construit une machine de table qui peut accomplir la même chose, plus proprement et en sécurité.
>
> C’est ce qu’on appelle la machine Blest , créée par Akinori Ito. Après avoir constaté que les endroits où il avait joué, enfant, disparaissent, Akinori Ito a voulu rendre le processus de recyclage des plastiques, plus accessibles, de sorte que moins d’enfouissement soit nécessaire – un problème croissant au Japon, pays très peuplé.
>
> Fonctionnement : vous placez les plastiques de votre poubelle, dans un grand seau, puis vous visser le couvercle de la machine Blest. La température intérieure augmente, faisant lentement fondre le plastique, qui devient liquide, puis se transforme en gaz.  Le gaz passe à travers un tube vers un récipient rempli d’eau, où il se refroidit et où se forme le pétrole recyclé. Ce pétrole peut ensuite, être brûlé tel quel, ou encore séparé en essence, diesel et kérosène. Un Kg de plastique se transforme en environ un litre de pétrole.
>
> Il y a encore quelques questions qui n’ont pas reçu de réponse, comme par exemple, celle des impuretés et des composés potentiellement toxiques, comme la peinture résiduelle, quand la machine a fini la conversion du plastique en pétrole.
>
> Ito a proposé la machine pour les pays en voie de développement , où le pétrole recyclé peut être utilisé comme combustible, en atténuant le problème des décharges. Mais la valeur réelle de l’invention et de cette machine est extraordinaire – la machine étant assez petite pour une utilisation domestique, ce qui signifie que la microproduction du pétrole devient une réelle possibilité.
>
> L’actuel modèle de table Ito peut être acheté à partir du website de Blest pour environ 7.050 € (9,200 US$ ; 6000 £).
> Si vous souhaitez en transformer davantage, il existe également, une gamme de machines plus imposantes.
>
> Enfin, les commentateurs du monde entier sont impatients de savoir si et où ils peuvent acheter une telle machine. Bien que la société produise essentiellement de grandes machines à usage industriel, Blest Co. sera plus qu’heureuse de vous entendre. N’hésitez donc pas à les contacter directement sur : info@blest.co.jp.
Source:


6 commentaires:

  1. À grande échelle, ce serait formidable pour l'environnement (déchets de plastics)

    RépondreSupprimer
  2. Et tu mets comment le plastique dans un recipient aussi petit?!

    Je suppose également qu'on ne peut pas mettre tous les plastiques (et plastique propre sans eau...).

    Prudence avant d'utiliser un moteur avec ce pétrole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a plusieurs modèles, regarde leur site. 1L, 20L, 50L, 200L
      évidemment, tout ce qui dépasse 1L doit être hors de prix pour un particulier.

      Pour produire 1 litre de pétrole il faut 3H avec le premier modèle.
      On comprend vite que le système n'est pas fait pour les particuliers car en dehors du coup d'acquisition élevé il faudrait plus de 50 kilos de plastique pour faire un plein de carburant. Pas évident...

      A part ça, on peut utiliser apparemment du polypropylène (PP), polyéthylène (PE) et polystyrène (PS). ça laisse le choix et du plastique on en trouve à la pelle.

      C'est des systèmes qui mériterait d'être utiliser de manière communautaire dans les villes. Permettre aux habitants de convertir leurs déchets en carburant. Ce serait une mesure très populaire, écologique et économique.

      Supprimer
  3. J'ai traduit et sous-titré en FRANÇAIS la vidéo de la machine convertissant le plastique en pétrole. Elle est visible ici :
    http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=7141

    Si vous le souhaitez, vous pouvez remplacer votre vidéo Dailymotion ou YouTube par mon lecteur, et présenter ainsi la version française de la vidéo à vos visiteurs (Utilisez le bouton [Code HTML] pour en récupérer le code HTML à insérer dans votre page).

    RépondreSupprimer
  4. La solution à grande échelle existe. Et elle déjà mise en œuvre en quelques endroits
    http://www.20minutes.fr/ledirect/1051652/quand-plastique-redevient-petrole-innovation-americaine-recyclage

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/05/du-plastique-bientot-transforme-en-diesel_1696199_3244.html

    RépondreSupprimer
  5. Exact, très bonne invention et ce n'est pas la seule du genre. Dans l'Ontario, une ville entière a ses déchets plastiques transformés en carburant à l'échelle industrielle. Total connaît parfaitement ce procédé vu qu'il a visité l'usine en question. Mais il est probablement plus rentable d'extraire du pétrole dans le sous-sol océanique, quitte à massacrer des millions d'animaux marins (les cétacés et les échouages ne sont que la partie visible de l'iceberg). L'association Sibylline Océans (http://www.carenews.com/fr/news/747-bienvenue-a-sibylline-faune-marine) était en relation avec la compagnie japonaise. Ils n'ont jamais voulu envoyer une machine le temps de la démonstration pour convaincre les pouvoirs en place (l'hiver 2014 a été particulièrement riche en macrodéchets sur nos plages). Etant donné que nous n'avons pas les moyens financiers de l'acquérir, effectivement, une campagne de collecte dans cette perspective reste la seule issue possible.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog