jeudi 15 mai 2014

Ce que soulève la jupe: le gouvernement et les médias démentent une fois encore...



Comme on pouvait s'y attendre, le gouvernement et les médias se sont empressés de démentir maladroitement la promotion de la journée en jupe du 16 mai dans l'académie de Nantes. Encore une fois, plutôt qu'adopter une attitude neutre, les médias se font les avocats de la gauche en tentant de désamorcer cette nouvelle bombe lancée au gouvernement.


On peut lire par exemple "Une initiative "potache" détournée par "des organisations radicales" ou bien un tweet de Barbara Bompili, grande défenseur de la théorie du genre à l'école: "le retour encore une fois de l'obscurantisme à l'Assemblée."


Tout est fait pour diaboliser et déformer cette nouvelle information. Le rectorat indique quand à lui: "L'académie de Nantes ne demande pas aux garçons de venir en jupe". Alors soit c'est un mensonge éhonté de plus soit ils jouent avec les mots (mais le résultat est le même, ils tentent de faire taire la polémique). En fait, c'est le Conseil académique de la vie lycéenne qui serait à l'initiative de cette journée (c'est encore pire, cela veut dire que ce sont les élèves eux même qui recrachent l'embrigadement idéologique qu'on leur enseigne déjà au lycée depuis 2011) et donc le rectorat s'en lave les mains. Là encore, il se trouve que le C.A.V.L est composé de 40 personne dont 20 élèves et 20 adultes dont le recteur d'académie donc il est un peu facile de dire que cette initiative est uniquement à l'origine des élèves. En fait, rien ne permet de l'affirmer alors qu'on est au contraire sûr que l'académie et le ministère de l'éducation sont à la manœuvre.

Non seulement le rectorat cautionne cette initiative mais elle l'encourage et en fait la promotion bien évidemment et ce document le prouve (ce qui est intéressant c'est que le document original a disparu du site de l'académie de Nantes dès que la polémique a enflé, c'est dire s'ils assument...). Et oui, il est bien évidemment estampillé éducation nationale et rectorat de Nantes donc ils étaient parfaitement au courant et le fait qu'il soit à l'origine de la démarche ou non ne change rien. Les lycéens ne font que faire écho à ce qu'on leur enseigne au lycée.

L'express titre également que "Des militants anti-"théorie du genre" ont faussement affirmé qu'une journée de lutte contre le sexisme proposée dans des lycées nantais obligeait les garçons à venir en jupe. Le rectorat a démenti." Voilà une jolie pirouette de désinformation car aucun média n'a indiquait qu'il s'agissait d'une obligation. Il s'agit d'une incitation et donc d'une banalisation.

Observez un peu les gesticulations du gouvernement dès que l'on évoque la théorie du genre. La rengaine des soit disant rumeurs extrémistes repart de plus belle. On dirait que Benoît Hamon reprend à merveille le rôle de Vincent Peillon...le même aplomb dans le mensonge.




Véronique Louwagie : question au Gouvernement... par Obsgender



Publié par Fawkes News


3 commentaires:

  1. Partant du principe que toute bonne éducation doit se faire par l'exemple, pourquoi l'ensemble du gouvernement et des députés hommes ne siègent-ils pas à l'assemblée en jupe?

    Ils n'assument meme pas leurs deviances sataniques...
    C'est bien connu, faites ce que je dit et pas ce que je fait....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après avoir lu ton post @1mondelibre je me suis imaginé fredo Mitterrand en jupe beirkkkkk ,je pense que lui n'attends que ça ce "monsieuroumadame" le pervers

      Supprimer
  2. Garçons en jupe au lycée : les idéologues du genre se frottent les mains

    http://medias-presse.info/garcons-en-jupe-au-lycee-les-ideologues-du-genre-se-frottent-les-mains/10021

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog