lundi 5 mai 2014

Les provocations ont mal tourné : un mystérieux commando a-t-il déclenché la violence à Odessa ?



Des vidéos filmées pendant les événements meurtrier d’Odessa qui ont causé la mort de douzaines de personnes révèlent que les choses se sont déroulées d’une manière beaucoup plus complexe et que des provocateurs ont déclenché la violence.
Les autorités ukrainiennes ont accusé les militants séparatistes d’être à l’origine des heurts qui ont mené au tragique incendie de la Maison des Syndicats. Le ministre de l’intérieur a déclaré que les militants anti-Kiev avaient attaqué les supporters des autorités de Kiev avant de se réfugier dans le bâtiment et qu’ils avaient lancé des cocktail Molotov sur la foule, déclenchant ainsi l’incendie. La chaîne 1 de la TV russe a reconstruit la chronologie des évènements de vendredi à Odessa à l’aide des vidéos disponibles sur YouTube étape par étape.


Tout a commencé par un match de foot entre deux équipes : Chernomorets Odessa et Metalist Kharkov. En dépit des grandes tensions politiques dans la région, les autorités ont autorisé le match en sachant très bien que quelques milliers de supporters pro-Kiev viendraient dans la ville.

Après le match, environ 1500 partisans des autorités de Kiev et des ultras du foot se sont réunis pour manifester en faveur de l’unité de l’Ukraine. La manifestation a été autorisée par les autorités locales.

Les nationalistes ont marché vers le centre de la ville en chantant "Gloire à l’Ukraine" et "Mort aux ennemis" ainsi que "Il faut poignarder les Moskals" (terme méprisant pour Russes). Certaines personnes portaient l’insigne du mouvement ultra-nationaliste. Elles étaient armés de chaînes, de bats de baseball et portaient des boucliers.
La violence a commencé quand la foule pro-Kiev a rencontré un groupe de gens qui avaient l’air de militants anti-gouvernement. Ils portaient des rubans de St. George – l’insigne des séparatistes – et des bandeaux rouges sur le bras. Certains des officiers de police présents sur les lieux portaient les mêmes bandeaux rouges sur le bras.

Puis le beaucoup plus petit groupe de soi-disant militants anti-Kiev a attaqué la manifestation, provoquant, selon toute apparence, les manifestants. Les vidéos montrent un plus petit groupe d’hommes portant des bandeaux rouges sur le bras qui entraînent la foule des militants pro-Kiev dans une autre direction.

A un moment donné le mur de policiers s’est entre ouvert, a laissé passer les hommes au bandeau rouge puis s’est refermé. Une vidéo montre alors un homme qui se tient derrière la rangée de policiers et qui tire sur les manifestants pro-Kiev.
Ces provocations ont déclenché le combat : les deux camps se sont mis à lancer des pierres et on a entendu des coups de feu.
Les soi-disant militants anti-Kiev disparurent alors et les manifestants pro-Kiev très en colère se dirigèrent ver le camp de tentes que l’opposition avait monté devant la Maison des Syndicats.
Cependant, sur la place, il n’y avait aucun de ceux qui avaient attaqué précédemment la manifestation. Il n’y avait que quelques dizaines de militants séparatistes qui n’avaient jamais bougé de là. Quand ils virent arriver la foule en colère, ils se réfugièrent dans la Maison des Syndicats.
Les survivants de l’incendie racontent qu’ils se sont barricadés dans la Maison des Syndicats pour échapper à la foule en colère qui mettait le feu à leurs tentes.
Les radicaux se sont alors mis à lancer des cocktails Molotov sur le bâtiment des Syndicats, déclenchant un incendie. Des témoins disent que ceux qui réussissaient à échapper aux flammes étaient violemment battus par les assaillants qui assiégeaient le bâtiment en flammes.

(Fawkes: Effectivement, j'ai réussi à retrouver une vidéo qui montre comment les survivants étaient mis à mort alors qu'ils tentaient d'échapper aux flammes). Dans ces vidéos, on peut également voir Un leader du Maidan tirer en direction du bâtiment alors que personne n'était armé à l'intérieur):


Mais le ministre de l’Intérieur ukrainien présente une autre version des faits. selon lui, les victimes des violences ont déclenché le feu elles-mêmes en lançant des cocktails Molotov du dernier étage.

Mais de nombreuses vidéos des incidents montrent les cocktails Molotov arrivant de l’extérieur du bâtiment. Une autre vidéo montre que des éléments radicaux pro-Kiev se trouvaient aussi dans le bâtiment, agitant un drapeau ukrainien.

Les preuves permettent de conclure que les supporters de foot ont sans doute été manipulés par des forces inconnues dont le rôle était de déclencher des violences.


Liens connexes:

L'Occident ne regrette pas le drame d'Odessa (Rick Rozoff)

Ukraine : les juifs d’Odessa se préparent à une évacuation massive


Source : RT

Traduction : Le grand soir (Dominique Muselet)

8 commentaires:

  1. Pour ceux qui comprennent l'espagnol, cette vidéo résume bien les faits en 3 min:

    http://actualidad.rt.com/actualidad/view/127250-video-investigacion-tragedia-odesa

    Encore une preuve que les médias occidentaux ont perdu toute crédibilité dans cette affaire (comme dans d'autres...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mode opératoire rappelle furieusement celui des néo-nazis à Maidan. La passivité des forces de police est incontestable. Il reste à voir si les coupables seront arrétés et chatiés comme il se doit, dans le cas contraire, c'est la fin de ce qui reste de l'état de droit. En 1941 les nazis roumains commirent un pogrom contre 30 000 juifs d'Odessa, les régionaux ne l'ont certes pas oublié tout comme les néo-nazis aussi stupides qu'ils soient ne peuvent l'ignorer au niveau du commandement. La boite de Pandore est réouverte , j'augure que la chasse au néo-nazi aussi.

      Supprimer
  2. J'ai franchement du mal à comprendre ce qu'il se passe.
    Pour résumé on pourrait dire que c'est les bleus casqués contre les autres? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En gros, un groupe d'agitateurs inconnus a manipulé les nervis fascistes pour faire croire qu'il s'agit d'une provocation des pro russes. Or on voit bien que la police de Kiev travaille de concert avec les agitateurs. Pour finir, ce sont de de vrais militants pacifistes situés plus loin qui ont trinqué à la place des agitateurs.

      Leur plan est donc éventé. D'abord ils ont diabolisé les russes, maintenant ils veulent faire passer les dissidents pour des provocateurs (en plus d'être des soit disant terroristes). En voyant les vidéos, on ne peut que constater que la propagande occidentale est comme d'habitude complètement à l'Ouest. Les médias français et ricains inventent des scénarios, les russes montrent des preuves tangibles et les témoins confirment...

      Lisez cet article (mais je vous préviens il est hardcore). On dirait que la massacre était encore pire qu'on le pensait et que plus d'une centaine de personnes sont mortes dont certains violées ou tuées par balles. L'incendie aurait été là pour maquiller le massacre. Les images sont crades, âmes sensibles s'abstenir:

      http://reseauinternational.net/odessa-un-simulacre-dincendie-pour-couvrir-lexecution-dun-des-plus-atroces-massacres-jamais-vus/

      Supprimer
  3. http://reseauinternational.net/odessa-un-simulacre-dincendie-pour-couvrir-lexecution-dun-des-plus-atroces-massacres-jamais-vus/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maman !!! Archi gore ton lien zangao ,vraiment très triste ce crime contre l humanité ,c'est triste vraiment très triste le faîte de savoir que des hommes puissent faire ça ....
      Paix a toutes les victimes

      Supprimer
    2. Oui cet article est accablant (je l'avais posté plus haut ;)
      Les photos montrent bien que certains ont été sûrement aspergé d'un liquide inflammable sur le visage et qu'on leur a mis le feu. Ensuite logiquement leurs mains brûlent aussi vu qu'ils doivent mettre leurs mains aux visages, c'est instinctif, du coup elles prennent feu aussi mais pas le reste du corps. C'est l'explication la plus logique. Et la femme enceinte...la pauvre.

      Les médias français couvrent ce mensonge...et la classe politique française ne pipe pas mot de ce massacre honteux.

      Supprimer
    3. je me suis rendu comte que tu l'avais posté au moment ou je l'envoyai.........
      Oui, c'est terrible et tellement révélateur du mensonge omniprésent que couvrent les médias.

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog