mercredi 14 mai 2014

Russie: "Nous répondrons si l'OTAN se dirige en Europe orientale"



On constate réellement un durcissement de la rhétorique de guerre de part et d'autre, même si cette impulsion est clairement d'origine atlantiste et que la Russie suit logiquement le mouvement. L'OTAN avait déjà mis en garde la Russie récemment via son secrétaire général. Paul Craig Roberts indique quand à lui que la dégénération du conflit ukrainien en nouvelle guerre froide serait profitable à Washington car la cessation progressive des confrontations au Moyen-Orient menace de mettre sur la touche l'immense complexe militaro-industriel des Etats-Unis et que la Russie ferait mieux de ne pas répondre aux provocations américaines. Mais jusqu'à quel point pourra-t-elle se permettre ce luxe? Fawkes

Dans le cas où les forces militaires de l'OTAN se déplaceraient vers l'Europe de l'Est, Moscou prendra toutes les mesures pour assurer sa défense, a déclaré dans un communiqué le représentant permanent russe auprès de l'OTAN, Alexandre Grouchko.


Selon Grouchko les actions de l'OTAN en Europe de l'Est sont contre productives en termes de sécurité et contribuent également à un accroissement de la tension. 

Le représentant permanent de la Russie auprès de l'OTAN a déclaré que l'alliance a également utilisé la situation en Ukraine à pour se revitaliser et réaliser une augmentation des dépenses militaires dans les pays membres. 

«L'OTAN essaie d'utiliser au maximum la crise en Ukraine afin de démontrer leur pertinence dans les conditions de sécurité actuelles. L'objectif de cette rhétorique est artificiellement intensifiée est de relancer l'alliance et de réaliser une augmentation des dépenses pour les besoins militaires. Et pour cela, ils ont besoin d'un ennemi "Grouchko a écrit sur ​​sa page officielle Facebook. 

Alexandre Grouchko a rappelé que l'OTAN avait auparavant promis de ne pas déployer des armes nucléaires sur le territoire de ses nouveaux membres (Ndt: engagement qu'ils ont clairement rompu en décidant d'armer carrément des pays alliés ne détenant pas d'arsenal nucléaire à ce jour), de ne pas créer l'infrastructure nécessaire dans ce but et à ne pas déployer de forces de combat permanentes supplémentaires.

" Maintenant, l'OTAN semble chercher à éviter ces engagements, à déplacer son potentiel militaire dans les pays baltes, la Pologne et la Roumanie, à déployer des brigades militaires américaines et dans ce cas, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour assurer une défense fiable", a déclaré Grouchko .

En outre, l'ambassadeur russe a été surpris par la conviction avec laquelle l'alliance déclare que seule sa force est capable d'assurer la sécurité de ses membres.

«Il est clair que la sécurité ne dépend pas de l'OTAN, mais des relations de bon voisinage, de la coopération, de l'interaction et de nombreux autres facteurs non militaires », a-t-il dit .

L'OTAN a annoncé la mise en place de mesures supplémentaires pour assurer la défense collective de l'Europe de l'Est. La question de l'élargissement de la présence militaire de l'Alliance dans la région sera discutée lors d'une réunion des ministres de la défense de l'OTAN à Bruxelles au début du mois de Juin.


Source:

Traduction:
Fawkes News

2 commentaires:

  1. Il est très étonnant que depuis le début de la crise ukrainienne, alors que nos journaleux pérorent à perdre haleine sur les « renforts » que l’OTAN et les Américains vont déployer dans les pays baltes et en Pologne pour les « protéger » d’une mythique agression russe, personne n’évoque l’enclave russe de Kaliningrad… Peut-être parce qu’il s’agit de la ligne rouge à ne surtout pas dépasser pour éviter que les rodomontades des Occidentaux ne se transforme en catastrophe si la Russie réagissait fortement à une atteinte à son territoire… La sagesse des Américains et l’intelligence politique des Européens n’étant plus à démontrer, cet opportun « oubli » de Kaliningrad s’expliquerait plutôt par un discret et subtil chantage des Russes sur le sort du corps expéditionnaire colonial de l’OTAN en Afghanistan qui n’a guère de portes de sortie…
    Vu l’actuelle intelligence de jeu des Russes, il me semble qu’ils ont clairement conscience du piège dans lequel veut les entrainer l’OTAN. C’est pour cela que leurs réactions ne sont pas celles qu’escomptent le camp d’en face : elles sont asymétriques et frappent les USA et l’Europe là où ils sont en position de faiblesse comme avec le retrait russe de l’ISS ou la fermeture des relais GPS sur le territoire de la Russie. Aux Baltes prêts à accueillir des forces américaines sur leur sol, la réponse discrète des Russes a été, qu’en ce cas, ils seraient en première ligne dans un conflit et que si l’on dérapait vers des frappes non-conventionnelles, ces pays aurait une espérance de vie de cinq minutes… ça douche pas mal l’enthousiaste des bellicistes de salon ! Les Russes jouent surtout l’effondrement du régime de Kiev. Après la Crimée, il perd progressivement le contrôle de l’est et du sud-est du pays… Plus de rentrées fiscales, plus d’apports économiques de ces régions industrialisées… Au 3 juin, plus de gaz russe… S’il n’est pas soutenu à bouts de bras par l’Occident, le régime fasciste de Kiev ne passera probablement pas l’hiver, sauf à se lancer dans une fuite en avant répressive qui lui aliènera fatalement le reste de la population… d’autant que le soutien occidental se paiera par un pillage éhonté du pays (ça a déjà commencé avec la nomination de Biden Jr à la tête de Burisma, le plus gros producteur de gaz privé d’Ukraine…).

    RépondreSupprimer
  2. Crise en Ukraine - ce que l'on vous cache

    http://www.youtube.com/watch?v=36o_iHXyuJ0

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog