jeudi 26 juin 2014

"Russian Aggression Prevention Act" Les américains veulent renverser Poutine


Si l'on prête attention au projet de loi introduit au congrès le mois dernier, on constate non seulement qu'il est une provocation très claire à l'encontre de la Russie avec des sanctions assez vastes à la fois économiques, commerciales et politiques, notamment dans le cas ou la Russie ne restituerait pas la Crimée à l'Ukraine (si, si ils y croient encore...).

Mais le plus inquiétant, c'est l'intention manifeste de préparer un scénario à l'ukrainienne également dans ce pays en faisant la promotion de la propagande antigouvernementale, en mettant des médias soit disant indépendants et en finançant des ONG dissidentes (sous-entendu pro-occidentales). Parallèlement, nous avons le représentant permanent de la Russie auprès de l'OTAN, Alexandre Grouchko, qui déclare: « L'alliance doit comprendre que toute tentative pour projeter la force contre la Russie ne fera qu'affaiblir sa propre sécurité ».  
 Fawkes

Le Département d'État des États-Unis va fournir 30 milliards de dollars afin de financer une ingérence directe dans les affaires intérieures de la Russie, ou, pour être exact - renverser Poutine.

Numéro de document 2277 sur le site officiel du Congrès des États-Unis appelé «Loi sur la prévention de l'agression russe 2014» (la «Loi sur la prévention de l'agression de la part de la Russie 2014»).


S.2277 - Russian Aggression Prevention Act of 2014

Budget - 10 milliards de dollars par an sur la période 2015-2017. But des crédits "le développement de la démocratie en Russie". (amélioration de la gouvernance démocratique, la transparence, la responsabilité, la primauté du droit et mesures anti-corruption).

Créer les conditions pour des médias indépendants en Russie, en augmentant le soutien du gouvernement des États-Unis, ainsi que l'aide à la protection des journalistes et des membres de la société civile.

Essentiellement, cela signifie ni plus ni moins qu'un changement de régime dans la Fédération de Russie et l'ingérence directe dans ses affaires intérieures.

Compte tenu de la majorité républicaine au Congrès, l'adoption de cette loi n'est qu'une question de temps.

Il est à noter que de vives critiques du projet de loi ont été lancées par un ancien sénateur républicain Ron Paul, qui a récemment pris explicitement une position pro-russe. Il n’y a pas si longtemps, il s'est exprimé contre l'imposition de sanctions contre la Russie et le bellicisme de l'administration Obama.


Source: zebuzzeo

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog