dimanche 10 août 2014

68 études prouvent l’efficacité du cannabis contre le cancer



Le cancer présente une des principales causes de décès dans les pays industrialisés. Les traitements proposés jusqu’à présent par l’industrie pharmaceutique possèdent hélas pour la plupart une efficacité limitée, accompagnée d’une toxicité importante et d’effets secondaires fortement indésirables. Il est maintenant reconnu depuis longtemps que la plante de cannabis peut aider de manière naturelle à soulager les symptômes du cancer ainsi que ceux causés par la chimiothérapie: réduction de la douleur, des nausées, des vomissements, amélioration de l’appétit, de l’humeur, du sommeil, de la relation avec l’entourage… et l’on sait à quel point la qualité de vie du patient joue un rôle important dans le combat contre la maladie.
Le cannabis, un nouveau traitement efficace contre le cancer (2014) (STFR)
On peut cependant maintenant faire un constat encore plus intéressant : certains cannabinoïdes de la plante de cannabis possèdent une action curative contre plusieurs formes de cancer.
De nombreux témoignages de patients sont désormais disponibles sur les réseaux sociaux, notamment aux USA où le cannabis thérapeutique est accessible beaucoup plus facilement qu’en Europe. Les exemples de guérison les plus fréquents concernent des cas de leucémie, ainsi que des tumeurs cérébrales (gliomes), notamment sur des enfants, parfois même des nourrissons.
Mais ces  nombreux témoignages ne peuvent suffire à convaincre la communauté médicale et scientifique, qui nécessite que des études sérieuses confirment ces affirmations. Afin d’y remédier, nous vous proposons cette liste (non exhaustive) de 68 publications scientifiques internationales, issues des meilleurs laboratoires de recherche mondiaux, prouvant l’efficacité des cannabinoïdes de la plante de cannabis dans le traitement du cancer.
Schéma de l´action des cannabinoïdes contre les cellules cancéreuses.
Schéma de l´action des cannabinoïdes contre les cellules cancéreuses.

Études de l’action des cannabinoïdes contre le Cancer


  • Effets anti-tumeurs du cannabis. Publication actualisée sur le site de l’Institut National du Cancer du gouvernement des États-Unis en Mai 2014.
  • Préparation et caractérisation de microparticules biodégradables chargées en THC, et leur efficacité anti-tumorale sur des lignées de cellules cancéreuses. Étude publiée dans le Journal of Drug Targeting en Septembre 2013.
  • Le système endocannabinoïde: une cible thérapeutique pour réguler la croissance du cancer. Étude publiée dans la revueLife Sciences en Mars 2013.
  • Le Cannabidiol CBD, en tant que médicament anti-cancer potentiel. Étude publiée dans le British Journal of Pharmacology en Février 2013.
  • Les cannabinoïdes en tant que modulateurs contre le cancer. Étude publiée dans la revue Progress in Lipid Research en Janvier 2013.
  • Le CBD inhibe l’angiogenèse via de multiples mécanismes. Étude publiée par le British Journal of Pharmacology en Novembre 2012.
  • Vers l’utilisation de cannabinoïdes en tant qu’agents anti-tumoraux. Étude publiée dans la revue Nature en Juin 2012.
  • Mécanismes de mort cellulaire associés aux cannabinoïdes dans des modèles de tumeurs. Étude publiée dans l’International Journal of Oncology en Mai 2012.
  • Les cannabinoïdes, endocannabinoïdes, et le cancer. Étude publiée dans la revue Cancer Metastasis Reviews en Décembre 2011.
  • Cancer et système endocannabinoïde: implication thérapeutique. Étude publiée dans le British Journal of Pharmacologyen Juillet 2011.
Et si le cannabis guérissait le cancer ? (2010) (FR)

Cannabis contre le Cancer du Cerveau (Gliomes, Glioblastome…)


  • Le Cannabidiol (CBD), un composant non psychoactif du cannabis, inhibe la prolifération et l’invasion des cellules de gliomes de type U87-MG et T98G en agissant sur plusieurs cibles. Étude publiée dans la revue Public Library of Scienceen Octobre 2013.
  • Le CBD, une nouvelle cible thérapeutique contre le glioblastome. Étude publiée sur le site Cancer Research en Mars 2013.
  • Des microparticules chargées de cannabinoïdes inhibent la croissance des cellules tumorales dans un modèle de glioblastome multiforme. Étude publiée dans le journal Public Library of Science en Janvier 2013.
  • Les cannabinoïdes inhibent la croissance des cellules malignes de gliome humain de type U87MG. Étude publiée dans la revue Oncology Reports en Juillet 2012.
  • Une thérapie préclinique combinée de cannabinoïdes et de Temozolomide contre le gliome. Étude publiée dans le journalMolecular Cancer Therapeutics en Janvier 2011.
  • Le CBD améliore les effets inhibiteurs du THC sur la prolifération et la survie des cellules de glioblastome humain. Étude publiée dans la revue Molecular Cancer Therapeutics en Janvier 2010.
  • Les cannabinoïdes induisent la mort des cellules du gliome humain par autophagie. Étude publiée dans The Journal of Clinical Investigation en Mai 2009.
  • Les cannabinoïdes inhibent l’invasion des cellules du gliome en modulant à la baisse l’expression des
    métalloprotéinases matricielles de type 2. Étude publiée dans le journal Cancer Research en Mars 2008.
  • Les cannabinoïdes et les gliomes, étude publiée sur le site Molecular Neurobiology en Juin 2007.
  • Les cannabinoïdes inhibent la genèse des gliomes. Étude publiée dans le Journal of Biological Chemistry en Mars 2007.
  • Une étude clinique pilote du THC sur des patients atteints d’un glioblastome multiforme récurrent. Les résultats furent publiés dans le British Journal of Cancer en Juin 2006.
  • Le CBD inhibe la migration des cellules de gliome humain grâce à un mécanisme indépendant des récepteurs à cannabinoïdes. Étude publiée dans le British Journal of Pharmacology en Avril 2005.
  • Les cannabinoïdes inhibent la voie du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF) dans les gliomes. Étude publiée dans le Journal of Cancer Research en Août 2004.
  • Effets anti-tumeurs du CBD, un cannabinoïde non-psychoactif, sur des lignées de cellules de gliome humain.  Étude publiée dans le Journal of Pharmacology en Novembre 2003.
  • Inhibition de la croissance in vivo du gliome par l’activation sélective du récepteur à cannabinoïdes CB(2). Étude publiée dans le Journal of Cancer Research en août 2001.
Mécanisme d'action des cannabinoides contre les tumeurs cérébrales.
Mécanisme d’action des cannabinoides contre les tumeurs cérébrales.

Cannabis contre le Cancer du Sein


  • Cibler les multiples voies anti-tumeurs des cannabinoïdes mène à l’inhibition des stages avancés du cancer du sein. Étude publiée  dans le British Journal of Pharmacology en Juin 2014.
  • Le CBDA (forme acide du CBD, que l’on retrouve dans la plante fraîche) inhibe la migration des cellules de cancer du sein de type MB-231. Étude publiée dans le journal Toxicology Letters en Novembre 2012.
  • Cannabinoïdes: un nouvel espoir pour la thérapie contre le cancer du sein? Étude publiée dans la revue Cancer Treatment Reviews en Juin 2012.
  • Voies permettant au CBD de réduire la prolifération, l’invasion et la métastase des cellules du cancer du sein. Étude publiée dans le journal Breast Cancer Research and Treatment en Août 2011.
  • Le CBD induit la mort programmée des cellules du cancer du sein en coordonnant la communication entre l’apoptose et l’autophagie. Étude publiée dans la revue Molecular Cancer Therapeutics en Mai 2011.
  • Les cannabinoïdes ralentissent la progression du cancer du sein lié au gène ErbB2. Étude publiée dans le journalMolecular Cancer en Juillet 2010.
  • Le CBD, un nouvel inhibiteur de l’expression du gène Id-1 lié au cancer agressif des seins. Étude publiée dans le journalMolecular Research Therapeutics en Novembre 2007.
  • L’activité anti-tumeur des cannabinoïdes de la plante met l’accent sur l’effet du CBD sur le carcinome du sein. Étude publiée dans le journal de l’American Society for Pharmacology and Experimental Therapeutics en Mai 2006.
  • Le THC inhibe le cycle de progression des cellules de cancer du sein par la régulation du gène Cdc2. Étude publiée dans le journal Cancer Research en Juillet 2006.
Explication de l'action des cannabinoïdes contre les tumeurs mammaires
Explication de l’action des cannabinoïdes contre les tumeurs mammaires

Cannabis contre le Cancer du Sang (leucémies, myélomes, lymphomes..)


  •  Les effets du CBD et sa synergie avec le Bortezomib dans les lignées de cellules de myélome multiple. Étude publiée dans l’International Journal of Cancer en Décembre 2013.
  • Augmenter l’activité du CBD et des autres cannabinoïdes contre la leucémie.  Étude publiée dans le journal Anticancer Research en Octobre 2013.
  • Un extrait de Cannabis pour traiter la leucémie lymphoblastique aiguë à chromosome de Philadelphie. Étude publiée dans la revue Case Reports in Oncology en Septembre 2013.
  • Inhibition de la croissance de cellules de lymphome, par l’activation des récepteurs à cannabinoïdes de type CB1 et CB2. Étude publiée  dans la revue International Journal of Cancer en Juin 2008.
  • Action des cannabinoïdes sur le lymphome à cellules du manteau. Étude publiée dans la revue Molecular Pharmacologyen Novembre 2006.
  • Apoptose des cellules de leucémie de type Jurkat par le THC. Étude publiée dans le journal Molecular Cancer Researchen Août 2006.
  • Cibler les récepteurs à cannabinoïdes CB-2, une nouvelle thérapie pour traiter les maladies lymphoblastiques malignes. Étude publiée dans le journal Blood de l’American Society of Hemmatology en Juillet 2002.
Du cannabis médical pour les enfants ? (2014) (STFR)

Cannabis contre le Cancer du Poumon


  • Les cannabinoïdes augmentent la destruction des cellules du cancer du poumon grâce aux cellules tueuses à lymphokine activée transformée, via la régulation des récepteurs ICAM-1. Étude publiée dans la revue Biochemical Pharmacology en Juillet 2014.
  • Les cannabinoïdes inhibent les capacités d’angiogenèse des cellules endothéliales, par la libération de tissu inhibiteur des métalloprotéinase matricielle de type 1 des cellules de cancer du poumon. Étude publiée dans la revue Biochemical Pharmacology en Juin 2014.
  • Les voies COX-2 et PPAR-γ permettent au CBD d’induire l’apoptose des cellules de cancer du poumon humain. Étude publiée dans la revue Molecular Cancer Therapeutics en Janvier 2013.
  • Le CBD inhibe l’invasion et la métastase des cellules du cancer du poumon, via l’expression de la molécule d’adhésion intercellulaire de type 1. Étude publiée dans le Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biologyen Avril 2012.
  • Les récepteurs à cannabinoïdes CB1 et CB2, de nouvelles cibles pour l’inhibition de la croissance et de la métastase des cellules du cancer du poumon non à petites cellules. Étude publiée dans la revue Cancer Prevention Research en Janvier 2011.
  • Le THC inhibe le facteur de croissance épithélial (EGF) de migration des cellules du cancer du poumon en vitro, ainsi que leur croissance et leur métastase in vivo. Étude publiée dans le revue Oncogène en Juillet 2007.
Les cannabinoïdes provoquent l'apoptose de nombreux types de cellules cancéreuses.
Les cannabinoïdes provoquent l’apoptose de nombreux types de cellules cancéreuses.

Cannabis contre le Cancer Colorectal


  • Inhibition de la carcinogenèse du colon par un extrait standardisé de Cannabis Sativa riche en CBD. Étude publiée dans la revue Phytomedecine en Décembre 2013.
  • Effet chimio-protecteur du phytocannabinoïde non-psychotrope CBD dans le cancer du côlon. Étude publiée dans la revueJournal of Molecular Medecine en Août 2012.
  • Les cannabinoïdes contre l’inflammation intestinale et le cancer. Étude publiée dans la revue Pharmacology Research en Août 2009.
  • Action des récepteurs à cannabinoïdes sur la croissance de la tumeur colorectale. Étude publiée par le Cancer Center de l’Université du Texas en Juillet 2008.

 Cannabis contre le Cancer de l’Estomac

  • L’activation des récepteurs à cannabinoïdes en tant que traitement alternatif contre les cellules du cancer de l’estomac résistantes au 5-Fluorouracil. Étude publiée dans le journal Anticancer Research en Juin 2013.
  • Mécanisme anti-prolifératif des cannabinoïdes dans les cellules de cancer de l’estomac humain. Étude publiée dans leJournal of Cellular Biochemistry en Mars 2011.

  Cannabis contre le Cancer de la Prostate


  • Les cannabinoïdes inhibent la croissance du carcinome de la prostate, in vitro et in vivo: effets pro-apoptotiques et mécanismes sous-jacents. Étude publiée dans la revue British Journal of Pharmacology en Décembre 2012.
  • Le rôle des cannabinoides dans le cancer de la prostate: perspective scientifique et applications cliniques potentielles. Étude publiée dans l’Indian Journal of Urology en Janvier 2012.
  • L’induction de l’apoptose des cellules du cancer de la prostate et du colon par les cannabinoïdes, est dépendante de la phosphatase. Étude publiée dans la revue Anticancer Research en Novembre 2011.
Mode d'action des cannabinoïdes contre les cellules tumorales
Mode d’action des cannabinoïdes contre les cellules tumorales

Cannabis contre le Cancer du Foie


  • Implication de la voie PPARγ dans l’action anti tumorale des cannabinoïdes sur le carcinome hépatocellulaire (CHC). Étude publiée dans la revue Cell Death and Disease en Mai 213.
  • Évaluation de l’effet anti-prolifératif des cannabinoïdes sur les cellules d’hépatocarcinome humain. Étude publiée sur le site Informa Healthcare en Février 2013.
  • Action anti-tumorale des cannabinoïdes sur le carcinome hépatocellulaire. Étude publiée dans la revue Cell Death and Differentiation en Avril 2011.

 Cannabis contre le Cancer du Pancréas


  • Les cannabinoïdes inhibent le métabolisme énergétique et induisent l’autophagie des cellules du cancer du pancréas. Étude publiée dans la revue Cell Death and Disease en Juin 2013.
  • Les cannabinoïdes induisent l’apoptose des cellules de tumeur du pancréas. Étude publiée dans la revue Cancer Research en Juillet 2006.

 Cannabis contre le Cancer de la Peau


Du cannabis pour soigner le cancer ? (David Triplett, 2010) (STFR)

Cannabis contre les autres types de Cancer


  • Vessie: Le cannabis réduit les risques de cancer de la vessie. Étude publiée sur le site Medscape en Mai 2013.
  • Sarcome de Kaposi: Le CBD inhibe la croissance et induit la mort cellulaire programmée du sarcome de Kaposi associé à l’infection de l’endothélium par le virus Herpes. Étude publiée dans la revue Genes & Cancer en Juillet 2012.
  • ORL (nez, bouche, gorge, oreilles): Les cannabinoïdes tels que le THC sont capables d’éliminer les cellules de cancer ORL humain. Étude réalisée par le Département de Pédiatrie de l’Université d’Etat de New York, publiée en Juin 2010.
  • Voies biliaires: Le double effet du THC sur les cellules du cholangiocarcinome: activité anti-invasion à faible concentration, et induction de l’apoptose à concentration plus élevée. Étude publiée dans la revue Cancer Investigation en Mai 2010.
  • Ovaires: Les récepteurs à cannabinoïdes en tant que cibles thérapeutiques du cancer des ovaires. Étude publiée sur le site de l’American Association for Cancer Research en 2006.
Pour conclure, nous pouvons remarquer dans ces publications que l’efficacité des cannabinoïdes contre le cancer est dépendante de la dose utilisée : plus celle-ci est élevée, et plus l’action sera importante. Comme il est difficile d’obtenir des concentrations sanguines élevées et constantes de cannabinoïdes en consommant la plante de cannabis de manière classique (fumer, vaporiser..), la plupart des patients utilisent des extractions de cannabinoïdes, la plus célèbre d’entre elle étant connue sous le nom d’huile de cannabis de Rick Simpson.
Efficacité des cannabinoïdes contre le cancer.
Efficacité des cannabinoïdes contre le cancer.
Nous vous conseillons d’utiliser pour vos extractions une variété de cannabis enrichie en CBD, ce cannabinoïde non-psychoactif paraissant être celui qui possède les meilleures propriétés anti-tumorales.
Un grand merci et bravo au groupe de chercheurs de l’équipe du Pr Manuel Guzman de l’Université Complutense de Madrid pour leurs travaux actuels sur l’utilisation des cannabinoïdes contre le cancer. Qu’attend donc la Recherche en France, où cette maladie touche chaque année plus de 350 000 personnes, pour suivre cet exemple espagnol et commencer enfin à rattraper toutes les années de retard accumulées sur ce sujet?!
N’hésitez pas à diffuser largement ces informations dans votre entourage, notamment si vous connaissez des personnes du corps médical (oncologues..), de la recherche contre le cancer, ainsi bien sur qu’à tous ceux qui sont touchés par cette maladie, et qui sont à la recherche d’une thérapie complémentaire naturelle, efficace et sans danger.
Guérison d’une tumeur au cerveau par le Cannabis – Dr William Courtney (2013) (STFR)

Source: 

13 commentaires:

  1. J'ai des doutes sur le bienfait du cannabis.
    Il me semble qu'il tue les neurones (peut-être à fortes doses) :)

    L'une de ses vertus serait qu'il libère la glande pinéale (calcifié par le fluor dans notre alimentation). La glande pinéale "libérée" nous permettrait d'élever notre conscience et donc d'éviter d'être un gentil mouton docile.

    Il n'y a fort heureusement pas que le cannabis pour libérer cette glande: il y a le magnésium, les noix, les amandes, les dattes, les bananes, le soleil en journée, dormir dans une pièce totalement sombre... Evitez le plus possible le fluor (dentifrice fluoré, l'eau du robinet, attention aux conservateurs).

    Peace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut voir le cannabis comme une plante utile médicalement parlant, ici c'est le cancer mais elle est aussi utile pour la douleur par exemple. Après, cela ne veut pas dire que c'est idéal de fumer du cannabis tous les jours sans raison. On rentre là dans le domaine du récréatif, c'est hors sujet. Par contre, on a tout de même beaucoup diabolisé cette plante qui tout compte fait se révèle très utile. J'ai vu des photos de cancer de la peau soigné avec de l'huile de cannabis par exemple, impressionant.

      Supprimer
  2. Perso, je préfère un petit joint au pastis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je préfère aussi consommer du cannabis que de boire de l'alcool qui la plupart du temps rend agressif (pour pas dire con)... mais il est préférable de le consommer en infusion ou par voie oral ou en huile comme faisait Jésus ;)
      Ne consommez surtout pas les nouveaux produits synthétique qui apparemment cause bcp d'accident..
      je ne veux pas en faire la pub mais je doit bien avoué que cela m'aide bcp pour l'anxiété, l'insomnie passagère.
      pour ce qui est de son action thérapeutique pour les malades en fin de vie , ça fait bien lgtp que l'on traite les patient avec du cannabis.. si vous perdez l'appétit , le cannabis vous le redonne X10 :) et avec le sourire :)
      A consommer avec modération bien évidement !
      merci fawkes pour ton blog que je suis regulierement

      Supprimer
  3. le secret de cette plante se situe dans le mode d'administration de la substance riche en THC. huile, pommade, savon, nourriture sont les moyens les plus efficaces et chacun des modes d'administrations sont adapté à sa pathologie.

    pour la peau : de l'huile (concentré maxi du cannabis), de la pommade selon le degré de la maladie,(huile pour cancer et pommade pour les mycoses, irritations, éxéma, troubles nerveux et autres petites maladies de peau sans gravité)

    Pour l’intérieur du corps : il faut le consommer par la voie orale de l'huile pour de grave maladie genre tumeur et différents cancers et pour des problèmes d'ordre digestifs, le mieux c'est des bonbons au cannabis ou space-cake ou autre support avec un peu de cannabis incorporé dedans (sans excès)

    Pour le coté récréatif la fumette reste le meilleur moyen.
    le problème n'est pas dans la consommation de cannabis par les voies pulmonaire mais le tabac avec lequel il est généralement associé.
    avec les feuilles de cannabis séché on peut fabriquer son propre tabac très pur pour les poumons et l'associé avec beaucoup moins de cannabis que si l'on ferait un pétard avec du tabac traditionnel commercial.(genre malboro)

    RépondreSupprimer
  4. N'oubliez pas que dans le tabac plus de 100 substances additionnelles sont injectés dans la maturation du séchage des feuilles de tabac. cela est soi-disant pour harmoniser le gout du tabac! pensez-vous qu'avec du goudron, de l’ammoniac et tout un tas d'autres produits toxic on puisse créer du gout harmonieux! non! on le dénature et en plus ça tue! rien de mieux pour les labos pharmaceutique afin d'avoir la bonne excuse de nous vendre leur merde de médicament chimique!
    les indiens, les hopis, et beaucoup d'autre tribu ont toujours fumé et des pétards gros comme un gros cigare de bourge! et ils ne souffraient d'aucune maladie,. les maladies lié au tabac sont arrivés depuis leur mode de frabrication moderne en usine rompant ainsi le coté traditionnel sans additifs, cela pourrai expliquer que personne d'autre que la SEITA puisse fabriqué des clops! ils cachent tout simplement quelques choses... tout simplement leurs procédés cancérigène (cancers-y-gène....beaucoup! :))
    le chanvre permet de faire des tissus de grande résistance et de qualité, du cordage, des voiles, des joints d'étanchéité (cela c'est pour la plante en elle même)
    Et le reste (la fleur) permet de soigner en surface, guerrir les cancers, développer les consciences, libérer l'esprit de ses tracas du quotidiens, favorise l'harmonie et l'échange entre les personnes en calant les comportements et permet de mieux relativiser en déstressant le corps et l'esprit.

    En se qui concerne la glande pinéal, il y a très peu d'études la dessus mais il faut savoir que le THC permet le développement de nouveau réseaux de neurones en favorisant les déconnections de vieux circuits neuronales en faveur des nouveaux.
    L'idée que le cannabis rend idiot est non fondé et fausse.
    l'alcool ou tout autres substances chimiques détruisent les neurones, le cannabis les déconnecte sans détruire. de plus le cerveau est conçue avec des récepteurs synaptiques spécifique pour le cannabis, comme si le créateur avait prévu sa consommation...
    l'effet et presque le même au final, seulement pour quelqu'un qui ne sollicite pas son cerveau... pour les autres cela permet le développement de la conscience en "permutant" les neurones sur d'autres réseaux neuronales. les neurones sont ni plus ni moins qu'une sorte de connecteur sur un maillage ou plutôt une toile de câblage électrique. (comme internet par exemple)
    celui qui ne suscite pas son esprit peu importe sa consommation de substance ou non, il aura une dégénération de la quantité de ses connections et reconnections de neurone dès l'age de 20 ans et cela s'accélère à 30 ans. Ce qui fait que quelqu'un est intelligent ou possède une conscience étendu est dû exclusivement au nombre de connections neuronales

    désolé pour les fautes d'aurtaugraffe!! mais à cette heure ci (2h30 du mat..) mes neurones sont déja en sommeil et sans même un petit pétard!! :)

    consommez et vous verrez par vous même au lieu de suivre des abruttis intéressé par le fric que rapporte les produits chimique qui eux ne poussent pas gratuitement dans la nature comme la plante du cannabis... suivez l'argent et vous saurez la vérité par vous même.

    bis les Z'ami(e)s et bonui!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis pas assez caller la dedans, mais si cela fonctionne moi je suis partant sans aucun problème, si cela enlève de la souffrance aux enfants malade du cancer, mais je me méfie toujours de ce que je ne connais pas, car on vit dans un monde assez ratoureux, mais bon, comme je le disais si ca marche pourquoi ne pas l'utiliser, de plus son procéder de fabrication est peu onéreux se qui peux faire peur aux pharmaceutique mafieux qui n’aurait aucun intérêt a ce que cela fonctionne, tous le monde peut faire poussé de la marijuana dans sa cours arrière.
    Ou il ne faut pas tomber dans le panneau est de ne pas faire la distinction entre le fumé pour se défoncer et a sujet thérapeutique, je ne dis pas que je ne fume pas a l’occasion pour la détente, je serait un menteur, mais je ne me défonce pas a tour de bras a tous les jours comme un malade pour faire un jeux de mot probablement pitoyable lolllll.

    Question : je connais une personne qui a la maladie de la sclérose en plaque, est ce qu’il y a des chance que ce soit utile a ce niveau la.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a de fortes chances. Dans certains pays, on utilise le cannabis médical pour la sclérose en plaque justement. Le médicament s'appelle Sativex, il a été approuvé cette année en France mais il n'est pas encore sur le marché et à un usage très restrictif. C'est juste pour dire que c'est efficace pour la SEP (ça réduit les douleurs, ça ne soigne pas la maladie):

      http://www.docbuzz.fr/2009/12/16/123-le-cannabis-efficace-dans-la-sclerose-en-plaque/

      http://www.lemonde.fr/sante/article/2014/01/10/sclerose-en-plaque-le-sativex-passeport-pour-une-vie-normale_4345897_1651302.html

      http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/le-cannabis-espoir-contre-la

      Supprimer
  6. J'oubliait moi je souffre de la maladie fibromyalgie et je peut dire que la fumette de temps a autre diminue les effet de la maladie, ca détend mes muscles qui se relâche pendant la nuit.

    RépondreSupprimer
  7. Donc moins de fatigue aigue plus reposé de ma nuit
    !

    RépondreSupprimer
  8. Toutes les vidéos ont disparues comme par hasard....

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog