dimanche 26 octobre 2014

L’UPR demande au parlement d’engager la procédure de destitution de François Hollande



francois hollande L’UPR demande au parlement d’engager la procédure de destitution de François Hollande
De l’aveu même du Président de la République, la France a reçu une lettre de la Commission européenne lui « demandant des précisions » sur son budget 2015 que l’instance bruxelloise qualifierait « d’insincère ». Il s’agit bien sûr d’euphémismes signifiant que l’UE exige des mesures supplémentaires d’austéritéFrançois Hollande a assuré qu’une réponse serait donnée à cette lettre « à la fin de la semaine », mais a refusé d’en divulguer le contenu.
L’UPR tient à dénoncer de la façon la plus solennelle l’inconstitutionnalité de cette procédure budgétaire en cours, ainsi que de l’attitude du Président de la République française. Au cours des dernières semaines et des derniers jours, celui-ci a purement et simplement piétiné l’essence même des valeurs républicaines qui fondent notre consensus national depuis 225 ans. En effet :

1°) En acceptant de soumettre le budget voté par les représentants du peuple français à l’appréciation d’un commissaire européen de nationalité finlandaise, Jyrki Katainen, François Hollande a violé expressément :
  • 1.1.)- l’article 3 de notre Constitution qui dispose que « la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. » ;
  • 1.2.)- et l’article 3 de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789 – qui fait partie du Préambule de notre Constitution – qui pose que « le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »
François Hollande, quant à lui, autorise un « individu » – en l’occurrence un citoyen finlandais non élu – à « s’attribuer l’exercice » de notre « souveraineté nationale ».
2°) Par la même occasion, il a violé l’article 5 de notre Constitution qui fait de lui « le garant de l’indépendance nationale. »
3°) En refusant de transmettre aux parlementaires français copie de la lettre que « l’individu » Jyrki Katainen a transmise au gouvernement français pour lui demander de modifier le budget de l’État, François Hollande a :
  • 3.1.)- violé les mêmes article 3 de la Constitution et article 3 de la Déclaration de 1789 puisqu’il s’est comporté lui-même comme un « individu » s’arrogeant une « autorité qui n’émane pas expressément de la Nation », les députés et les sénateurs étant seuls habilités à voter le budget de la République ;
  • 3.2.)- violé l’article 14 de la Déclaration de 1789 qui dispose que « tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée. »
François Hollande, quant à lui, refuse aux citoyens français de « constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique », et leur refuse également « de la consentir librement ».
  • 3.3.)- violé l’article 15 de la Déclaration de 1789 qui dispose que « la Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration. »
François Hollande, quant à lui, il refuse à « la Société le droit de lui demander compte de son administration.»
  • 3.4.)- violé l’article 16 de la Déclaration de 1789 qui dispose que « toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution. »
François Hollande, quant à lui, piétine les droits du Parlement, et bafoue purement et simplement « la garantie des Droits » et « la séparation des Pouvoirs », donc la Constitution.

L’UPR relève que l’attitude antidémocratique de François Hollande saute aux yeux si on la compare à celle du Premier ministre italien Matteo Renzi. Ayant été lui aussi destinataire d’un courrier comparable du Commissaire finlandais Jyrki Katainen, le chef du gouvernement de Rome a aussitôt publié cette lettre afin de prendre à témoin le peuple italien. On notera au passage que cette lettre a été écrite en anglo-américain, et non en italien, qui est pourtant une langue officielle de l’Union européenne. (1)
Le chef de l’exécutif italien a d’ailleurs fait savoir avec colère son intention de mettre sur la place publique le coût des institutions européennes, en lançant que « nous allons publier les données sur tout ce qui est dépensé par ces palais. On va bien s’amuser ». (2)
le Président du Conseil italien Matteo Renzi L’UPR demande au parlement d’engager la procédure de destitution de François Hollande
À la différence du locataire de l’Élysée qui préfère maintenir le peuple français dans l’ignorance comme le lui demande l’oligarchie, le Président du Conseil italien Matteo Renzi (équivalent de notre Premier ministre) a publié la lettre que lui a adressée le Commissaire européen finlandais, afin de prendre à témoin le peuple italien.
Jetant le masque, le président sortant de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a eu l’audace de faire connaître son mécontentement devant la publicité donnée par Rome à la lettre de Jyrki Katainen, preuve s’il en fallait que la dictature européiste, qui avance masquée, déteste rien plus que la transparence et la liberté d’information sur son action. (3)
Les agissements anticonstitutionnels de François Hollande sont d’ailleurs tellement flagrants que des députés français commencent à protester avec vigueur. Tel a notamment été le cas de plusieurs députés de sa propre majorité, dont la rapporteure générale du Budget Valérie Rabault, qui se sont élevés contre le refus du Président de la République de leur donner communication de cette lettre. (4)
Notons au passage, que cette lettre adressée à la France a fait l’objet d’une fuite et a été publiée sur un site Internet après « traduction ». Ce qui prouve que la soumission de François Hollande à l’ordre euro-atlantiste va même jusqu’à accepter de recevoir des courriers d’admonestation, non seulement anticonstitutionnels, mais écrits en anglo-américain alors qu’elles émanent d’une institution dont le français est théoriquement langue officielle et langue de travail.

L’UPR souligne que François Hollande n’en est pas à ses premières violations de notre Loi fondamentale.
En particulier :
  • il décide d’agressions militaires tous azimuts sans jamais procéder à la déclaration de guerre prévue dans l’article 35 de notre Constitution, ce qui lui permet de mettre systématiquement le Parlement devant le fait accompli ;
  •  il a imposé la loi dite Fioraso qui prévoit de remplacer progressivement le français par l’anglais dans l’enseignement supérieur et la recherche, ce qui viole l’article 2 de notre Constitution qui dispose que « la langue de la République est le français ».
Mais, cette fois-ci, les agissements de l’actuel président de la République violent de façon flagrante le Préambule et les articles 3 et 5 de la Constitution, ainsi que les articles 3, 4, 15 et 16 de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789.
Déclaration des Droits de lHomme et du Citoyen de 1789 L’UPR demande au parlement d’engager la procédure de destitution de François Hollande
Depuis son accession à l’Élysée, François Hollande viole continuellement des articles essentiels de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (à gauche) et de la Constitution de la République française de 1958 (à droite). Cette scandaleuse impunité est due au fait que personne – et notamment aucun parlementaire ni aucun grand média – n’ose appeler un chat un chat. Tout se passe comme s’il était admis que nos textes fondateurs ne doivent pas être lus avec le sérieux nécessaire, comme si les mots et les formules qu’ils utilisent n’avaient pas vraiment de sens ni de portée, comme s’ils ‘étaient d’application facultative et comme s’il était ridicule de vouloir s’y tenir. Cette folklorisation de notre Loi fondamentale nous conduit directement à la dictature si le peuple français n’y met pas le holà.
Dans ces conditions, l’Union Populaire Républicaine (UPR) estime que les parlementaires sont placés devant un choix simple et grave :
  • soit ils laissent sans réagir François Hollande bafouer notre démocratie, en estimant que les mots de notre Loi fondamentale n’ont plus de sens et peuvent être impunément piétinés ; ils se rendront alors coupable d’une lâcheté de même nature que celle qui poussa les parlementaires à saborder la IIIe République à Vichy ; 
  • soit ils se ressaisissent, en comprenant qu’il est plus que temps de donner un coup d’arrêt à la dictature européiste qui avance masquée, et à son complice qui siège à l’Élysée.
C’est à opter pour cette seconde solution que l’UPR convie solennellement les parlementaires.
Nous invitons donc les députés et sénateurs français, et notamment tous ceux qui protestent contre les agissements de François Hollande depuis son élection, à mettre en accord leurs paroles avec leurs actes, en demandant la réunion du Parlement en Haute Cour afin d’engager la procédure de destitution du chef de l’État, conformément à ce que prévoit l’article 68 de notre Constitution en cas de « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ».
L’UPR rappelle que cette procédure fait ensuite l’objet d’une instruction puis d’un vote à la majorité des deux-tiers des présents. Si les députés qui protestent contre les agissements de François Hollande se refusent ne serait-ce qu’a engager cette procédure, c’est que leurs protestations ne sont faites que pour la galerie et qu’ils s’accommodent en réalité fort bien, pour des motifs de carrière personnelle, de voir la République française sombrer silencieusement dans la dictature.

NOTES


Source: UPR

24 commentaires:

  1. Vous croyez en cet Asselineau ? C'est grotesque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Explique nous pourquoi au moins...Car dire ça sans rien développer eh bien c'est....grotesque^^ :D

      Supprimer
    2. Personnellement, je doute qu'une telle procédure soit même enclenchée en France un jour et encore moins d'ici 2016. Aux US, c'est pareil. Il y en a qu'Obala démange mais il ne se passe rien. Là encore, il ne se passera probablement rien, comme d'habitude. J'espère me tromper mais je serais plus optimiste quand je verrais des raisons de l'être.

      Pour l'instant, on ne voit que soumission, collusion avec le NOM et coups bas envers les français. En même temps, qui ne tente rien n'a rien donc l'UPR a raison d'essayer. Le peuple français entier devrait demander la destitution d'Hollande. Mais en même temps: qui prendrait sa place et pour faire quoi? La merde de droite et la merde de gauche n'ont pas le même aspecte mais elles ont la même odeur...

      Supprimer
    3. En ce qui me concerne, L'UPR est bien le seul parti politique auquel j'adhère.
      Sortir de l'euro, de l'europe et de l'otan sont pour moi des conditions essentielles pour que notre pays retrouve sa souveraineté et s'émancipe de l'esclavage atlantiste et mondialiste.

      J'adhère avec l'idée d'un gouvernement d'union nationnale ou le reférendum populaire serait une des règles de base.

      La nationalisation des banques et notre propre création monétaire sont également nécessaires pour sortir des griffes des banksters internationnaux.

      Ceux qui critiquent n'ont surement pas pris le temps de découvrir le programme politique de l'UPR, c'est bien domage...

      Supprimer
    4. Le problème c'est que chez Ruquier il a plusieurs fois menti sans vergogne pour se faire apprécier du système à la manière de Cheminade lors des dernières élections. On a vu le résultat. Pour moi Asselineau c'est discrédité.

      Supprimer
    5. Comment ça, chez ruquier il a plusieurs fois menti sans vergogne?

      Peux-tu me donner des exemples?

      Savais-tu que l'émission a été coupé au montage de plus d'une demi-heure pour bien évidemment ne montrer que les instants ou Asselineau semblait etre en diffuculté sur certains sujets.
      Manipulation classique du système pour discrediter un acteur politique qui fait extrèmement peur.

      Supprimer
    6. C'est déjà bien qu'ils l'ai invité. Jusque là, il a une certaine notoriété dans le circuit alternatif mais au niveau des mass média, sa notoriété est très relative et c'est tout fait voulu de leur part. D'ailleurs, ils l'ont invité chez Ruquier pour le descendre pas pour en faire la promotion. Curieusement, Asselineau n'a même pas le droit à une page Wipedia en France (seulement une page anglais donc inutile) alors qu'une cruche comme Nabila oui...

      Supprimer
    7. Il a dit par exemple qu'il n'y avait que des blancs chez ER (égalité et réconciliation) c'est un mensonge. Mais il a dit ça pour faire plaisir au système médiatique dans le but de se refaire inviter. En gros il dit "regardez je crache sur Soral donc je ne suis pas antisémite" même tactique que Cheminade ce qui n'a pas empêché le système de lui taper encore plus dessus. J'ajoute que même les médiats mainstreams reconnaissent que ER est multiculturel. Et oui j'ai vu le debriefing de Meta tv, je sais bien qu'ils l'ont coupé, raison de plus pour ne pas aller dans le sens des médiats. Tu veux voir un homme qui ne se couche pas ? Regarde Etienne Chouard https://www.youtube.com/watch?v=P835JQmtKOk

      Supprimer
    8. Au sujet d'E-R, si les propos d'Asselineau à ce sujet sont exact, c'est ce que j'appelle un non évènement.
      Asselineau a d'autre chat à fouetter que d'etre au courant de la composition des membres de ce mouvement de fausse dissidence.
      C'est sans aucun intéret et sans rapport avec le fond du programme politique d'Asselineau.

      Supprimer
  2. @1mondelibre
    Lorsqu'on critique l'UPR, ce n'est pas sur ses idées, mais sur sa déconnexion complète avec la réalité politique actuelle...
    Entendre Asselineau demander la destitution de Hollande c'est aussi ridicule que d'appeler en 1942 à l'arrestation d'Hitler par les Waffen SS...
    Asselineau a sans doute de bonnes idées mais ce n'est pas un homme politique de terrain... Il est complètement déconnecté de la réalité, comme tous les énarques de son espèce... Il ferait un bon conseiller de gouvernement... Reste à trouver un leader...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'il est en déconnexion complète avec la réalité politique actuelle, on voit ou elle nous a menée depuis 40 ans cette politique tout partis confondus.
      Asselineau demande la destitution du président en se basant sur la constitution et en cela il a totalement raison.
      (D'autres partis, le modem, le fn demande depuis longtemps la dissolution de l'assemblée pour en fin de compte continuer à endormir le peuple en changeant les acteurs de la scène politique mais en continuant à jouer la meme pièce.)
      Au état-unis, clinton a du faire face à une procédure d'impeachment pour des raisons de cul bien plus futiles que les actes de trahison de nos présidents.

      Quant à la stature présidentielle d'un Asselineau, chacun son opinion, mais je le répète, pour moi il serait aussi légitime et certainement plus compétants que d'autres.

      Est-ce que de vouloir sortir de l'emprise atlantiste, du libéralisme et de la loi de la jungle de la finance c'est etre déconecté de la réalité, et bien soit, qu'il en soit ainsi.
      De nombreux économistes non affidés au système annocent qu'un sortie de l'euro serait un moindre mal pour notre pays...
      (en Islande, ils enferment les banquiers)

      Supprimer
    2. @1mondelibre
      Tu n'as pas compris ma réponse. Asselineau n'a pas la carrure d'un leader politique. Il est mollasson...Il ressemble à ce qu'il est: un bon bourgeois nantis, habitué à rêver à refaire le monde pendant ses heures de bureau et qui pense avoir trouvé une "niche" politique: l'honnêteté, alors que les Français votent systématiquement pour celui qui leur promet le plus de monts et merveilles... Car dans ce pays, chacun se fiche totalement de savoir d'où provient le fric qu'on lui donne, pourvu qu'il l'empoche... Souviens toi du père Lepen! Ça c'était un leader .. Encore une fois je ne discute pas leurs programmes respectifs! Juste la stature: les Français ont besoin d'une "grande gueule" avec Asselineau, à la rigueur, pour lui souffler son texte...

      Supprimer
    3. Les français ont envie d'une grande gueule, ils n'en ont pas besoin. La carrure ça ne suffit pas. Sarkozy avait de la carrure et une grande gueule, ça n'en a pas fait un bon président pour autant. Je m'en tape de la carrure, ce qu'il faut c'est moins de parlote et plus d'action.

      Supprimer
    4. C'est ce que je pense Fawkes.
      Il faut aussi nettoyer les écuries d'augias de toute cette clique politique corrompue droite gauche confondue.

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. @Phil deFer : ce n'est pas l'auteur de ce communiqué de presse qui est en "dehors des réalités", c'est vous qui n'avez pas réellement compris à quoi sert un communiqué de presse... Ça sert à communiquer aux organes des médias le positionnement d'un parti politique. Et pour m'être entretenu avec M. Asselineau lors d'une conférence près de chez moi, je trouve contrairement à vous qu'il a la compétence et l'obstination d'un chef d'état. Ce que j'ai vu de cet homme (en vrai donc) ne correspond pas vraiment au portrait que vous en faites. Énergique, curieux de tout, à l'écoute, très au fait de l'actualité nationale et internationale, il est resté jusqu'à 3h du matin à discuter avec notre petit groupe dans un café... chapeau bas !

      Supprimer
  3. Mais vous l'avez déjà votre président à la gueule de fer, pas besoin de chercher loin.
    On ne va pas citer de nom, il transpire la haine.

    RépondreSupprimer
  4. L'UPR a aussi lancé une pétition pour demander à Hollande un référendum sur le TAFTA:

    http://www.change.org/p/gouvernement-fran%C3%A7ais-pour-l-organisation-d-un-r%C3%A9f%C3%A9rendum-sur-l-accord-de-libre-%C3%A9change-ue-canada-ceta-le-trait%C3%A9-transatlantique-tafta-et-l-accord-sur-le-commerce-des-services-tisa

    Désolé pour pour le défaitisme mais je n'y crois plus aux pétitions. Je passe l'info néanmoins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les pétitions,le trucs inutiles comme les élections,elections ou les français votent toujours pour les même(ceux qui défendent le système en place) mais cela n est pas près de changé car pour moi les français sont un troupeau de mouton suivant le berger qui les amène a l abattoir et ne se rebelle pas,quand je vois que ces même français manifestent contre le mariage pour tous et qu en même ils ne manifestent pas pour la sauvegarde des emplois,de la sécu,contre les inégalités,etc...... il n y aura aucun espoir de voir ce monde changé!

      Supprimer
    2. Aucun espoir!

      N'entends tu pas les dominos en train de tomber!

      C'est en cours en sous marin, patience.

      Supprimer
    3. Voilà... et à quand une pétition de l'UPR pour demander à mrs Balladur et Sarkozy de rembourser les sommes détournées pour financer leurs campagnes électorales?... ou une autre pour qu'il n'y ait pas de chemtrails au dessus des écoles... ou encore une autre pour diminuer par 3 le nombre de hauts fonctionnaires, surtout ceux payés à ne rien faire depuis des années... ;-)

      Supprimer
  5. Dans tes rêves ! #01 - François Hollande dit la vérité aux français...

    https://www.youtube.com/watch?v=Ls_G06bDtyE&list=UU0PDw0JkAeVHoEapkfZK5Bg

    Détournement vraiment bien fait. On y croirait presque.

    RépondreSupprimer
  6. Fil de fer , toi tu penses être dans la réalité ? Asselineau , est le seul à avoir dénoncer les lepen, et les origines maçoniques et nazis de l'UNION européenne.
    Si la france se fait annexer par la russie, religion unique et satanique swatiska nazi

    la politique se fait en loges maçoniques , en voici , les conséquence et les horreurs sur ces 2 documents

    http://enrichissement.over-blog.com/2014/10/jura-lina-1-2-dans-l-ombre-d-hermes-les-secrets-du-communisme-video-vostfr.html
    http://enrichissement.over-blog.com/2014/10/jura-lina-2-2-dans-l-ombre-d-hermes-les-secrets-du-communisme-video-vostfr.html

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    Il faut noter tout de fois, que l'UPR ne c'est pas lancer par le plus grand des hasard. Ils profitent simplement de la fenêtre d'opportunité qu'ils leur est offerte par ce projet de loi lancer par le parlement pour destituer Hollande --> http://www.20minutes.fr/politique/1465687-20141022-parlement-adopte-projet-loi-encadrant-destitution-chef-etat Si le peuple désir qu'il saute qu'ils le fassent savoir, c'est le bon moment !

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog