jeudi 30 octobre 2014

Pr. Francis Boyle: Une campagne de vaccination est à l'origine de l'épidémie Ebola


Vous devez probablement être soûlé du virus Ebola à force (et c'est compréhensible) mais cette interview vaut vraiment le coup d'être lu. Elle confirme une fois encore que les américains sont mouillés jusqu'au cou dans ce qui se passe actuellement. Comme ce genre d'article ne passera jamais dans les médias de masse, (le professeur confirme d'ailleurs ce point), n'hésitez pas à relayer l'info autour de vous malgré tout car cela change de la langue de bois usuelle sur le sujet et que le bonhomme connait son sujet.



Malheureusement, le seul impact qu'aura eu cette épidémie aura été de doper le nombre de téléchargements du jeu Plague, un jeu de stratégie consistant à "éradiquer l'humanité en faisant évoluer un virus mortel sur la planète tout en l'adaptant pour contrer tout ce que les êtres humains feront pour se défendre." Voilà ce que le virus Ebola aura inspiré comme réaction à des millions de gens jusque là. ça se passe de commentaire... Fawkes

*****

Voici la retranscription en français de l’interview récente du spécialiste en guerre biologique, Francis Boyle(*), auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet des armes biologiques américaines, dont celui paru en français aux Editions Demi Lune "Guerre biologique et terrorisme".
L’enregistrement audio de cette émission se trouve ici :http://prn.fm/cant-happening-102214/
* * *
T R A N S C R I P T I O N
David Lindorff (du site ThisCantBeHappening) : Nous avons l’honneur d’accueillir sur notre antenne le juriste (lawyer) Francis Boyle, qui s’est distingué en portant plainte auprès d’un tribunal de Malaysie contre George W. Bush et Dick Cheney pour Crime contre l’humanité. Il va nous parler de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Il a une opinion assez sinistre sur cette affaire. Francis, vous êtes là ?
Francis Boyle : Merci beaucoup David de m’avoir invité. Pour contextualiser cette conversation, je suis celui qui a écrit le brouillon de la loi anti-terroriste contre les armes biologiques (Biological weapons anti-terrorism act) en 1989. Les États-Unis ont mis en place cette loi au titre de la Convention sur les armes biologiques, qui a été votée à l’unanimité par les deux chambres du Congrès US et mise en application par George W. Bush, et vous pouvez lire tous les détails dans mon livre « Guerre biologique et terrorisme », tout y est documenté…
DL : D’accord. C’est évidemment un sujet que vous connaissez très bien, et j’ai lu une interview de vous par une chaine grecque, qui était assez surprenante, où vous dites que cette épidémie n’est pas ce qu’on dit, avec cette histoire de chauves-souris qui sont venues par les airs depuis le Zaïre, et qu’il s’agirait ici d’une variante de l’ « Ébola du Zaïre » ce qui est curieux, car le Zaïre est à plus de 3500 km de là. De quoi s’agit-il à votre avis ?
FB : Oui. Entre nous, toute cette histoire ne tient pas debout. Le gouvernement américain possède trois laboratoires BSL-4 (Bio Safety Lab niveau 4). Un en Guinée, un au Libéria, un en Sierra Leone, au coeur de l’épidémie en Afrique de l’Ouest. Et ces laboratoires BSL-4 font toutes sortes de  recherches plus effrayantes les unes que les autres sur les armes biologiques.
DL : Pourquoi sont-ils situés dans ces pays ?
FB : Parce que la Guinée n’a pas signé la Convention sur les Armes biologiques, le Libéria non plus. La Sierra Leone l’a signée, mais c’est une colonie britannique. J’avais d’ailleurs contesté dès 1988 le programme du Pentagone de recherche sur la Defense biologique (Biological Defense program) – et vous pouvez le lire dans mon livre, et leur avais demandé pourquoi ils conduisaient cette « double recherche », offensive et défensive, sur les armes biologiques au Libéria – qui à l’époque était une dictature militaire sous le joug du Capitaine Doe soutenu par la CIA – en contournant ainsi la Convention sur les armes biologiques. J’ai tout ici, dans un document du gouvernement US intitulé « Biological Defense program », et vous trouverez tout ça dans mon livre : le Center for Desease Control (CDC) menait des recherches dans le domaine biologique pour le Pentagone, en Sierra Leone, déjà en 1988, et probablement même avant ça, car il a fallu construire le laboratoire. De plus, la Columbia University menait aussi des travaux dans le domaine des armes biologiques (Bio warfare) pour le Pentagone, au Libéria, dès 1988. C’est celui que j’avais contesté en parlant de contournement des termes de la BWC (Bio-Weapons Convention, ou Convention sur les armes biologiques). Voyez-vous David, tout ceci n’est qu’une vaste opération de camouflage par le CDC. Ils sont plongés jusqu’au cou dans ces horribles travaux de recherche sur les armes biologiques depuis au moins 1988.
DL : Vous avez parlé de « double recherche », pouvez-vous préciser ?
FB : Bien, voilà ce qui se passe : pour pouvoir justifier ces travaux effrayants, si vous lisez les contrats, et j’ai pu en lire un avant que tout ne soit classifié, vous y lisez : "Il pourrait y avoir cette terrible forme de maladie émergente, et nous devons développer un vaccin pour cela. Et donc, nous allons commencer à travailler sur ce virus, il est possible que nous ayons à le modifier génétiquement et…"
DL : –    (l’interviewer a un rire nerveux)
FB : Non David, ne riez pas, j’ai lu ces documents…
DL : C’est un rire nerveux, c’est que je suis horrifié !
FB : …au début des années 1980, sous l’administration Reagan, au moment où j’ai pris connaissance de tout ça, « et par conséquent, nous devons le modifier génétiquement, ou faire une chose de ce genre, pour créer un vaccin et protéger tout le monde. » C’est ce qui était écrit, et ils font ça pour tous les virus : L’ébola, la fièvre hémorragique, etc…  Si vous ne me croyez pas, lisez l’édition du New York Times de vendredi dernier, où l’administration Obama a essayé d’enterrer tout ça. Obama y déclare : « Notre politique officielle est désormais d’arrêter ce type de recherche ». Ce qui revient à admettre qu’ils en faisaient.
DL : C’était vendredi dernier ?
FB : Oui, le New York Times de vendredi dernier. Cela revenait donc à admettre qu’ils en faisaient ce genre de recherches jusqu’à vendredi dernier au moins. Et si vous jetez un oeil sur la liste de ces recherches, le virus Evola n’y figure pas. Pourquoi ? Cela ne signifie pas qu’ils ne faisaient pas de « double recherche » sur l’Ebola. Toutes ces informations sont publiques. Si Ebola avait été sur la liste vendredi, les gens auraient demandé : mais que faisiez-vous avec ce virus Ebola ? Okay ? Cet article de vendredi dans le New York Times, c’est un peu le «Smoking Gun » [la preuve irréfutable - NdT], puisqu’Obama admet que les USA ont mené ce genre de recherches. Et en consultant la documentation, j’ai pu remonter jusqu’à l’administration Reagan, avec ces néoconservateurs qui sont arrivés au pouvoir et qui voulaient des armes biologiques. Et vous pouvez aussi lire le document du PNAC [Project for the New American Centurytraduit en français ici] en 2000, ces mêmes néoconservateurs de l’ère Reagan qui écrivaient clairement vouloir développer des armes biologiques. Ils sont revenus au pouvoir avec Bush Junior, et ils ont poursuivi dans cette voie. Les néocons voulaient ces armes biologiques, et je pense que ça a vraiment commencé sous Reagan et ça a continué depuis. La deuxième administration Reagan l’a fait aussi, pas la première, mais 2e très certainement, sous l’influence de ce Richard J. Danzig qui est maintenant aux Conseils d’administration de ces sociétés "Big Pharma", et qui a établi des accords (bundle) en violation duForeign Exchange (FX) and Governement Act.
DL : A-t-on la preuve que la souche du virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest a été génétiquement modifiée ?
FB : Laissez-moi vous dire ceci : toutes les précédentes épidémies d’Ebola en Afrique avaient été circonscrites, avec un taux de mortalité de 50%. Celle-ci n’est pas « contenue » et a un taux de mortalité de 70%. Cela me fait dire que nous avons affaire à un organisme génétiquement modifié, ou OGM. Nous savons que ce type de travaux était conduit à Fort Detrick. Il y a aussi ce Docteur Kawaoka  à l’University du Wisconsin de Madison, il a admis sur sa page Web avoir modifié génétiquement le virus Eola pour le rendre plus violent. Il a aussi ressuscité le virus de la grippe espagnole, pour le Pentagone.
DL : Doux Jésus…
FB : Il a aussi fait des recherches très poussées sur la grippe, y compris en modifiant génétiquement le virus H5N1, ce virus de la grippe si dangereux qui a sévi lors de l’épidémie du SRAS [SRAS -Syndrome respiratoire aigu sévère – NdT]. Et le tout était financé par le Pentagone ou bien le National Institute of Health (NIH), ou par le CDC. Ces travaux étaient si dangereux qu’il avait dû transférer son laboratoire du Wisconsin vers le Winnipeg au Canada. Mais peut-être que les Canadiens ont dit « allez-vous-en d’ici, on ne veut pas de vous ici, c’est trop dangereux pour nous », je ne sais pas. Ce que l’on sait, c’est que le laboratoire BSL-4 Kanema de l’Université de Tulane était impliqué. Nous savons qu’ils font ce type de recherches sur les armes biologiques depuis longtemps. [Le laboratoire US de] Fort Detrick était impliqué aussi. Ils sont connus également depuis longtemps pour conduire ce genre de recherches, y compris sur le virus Ebola. Les trois laboratoires que j’ai cités ont tous été mis en place par l’USAID, qui n’est rien d’autre qu’une organisation servant de couverture pour la CIA. Je suis juste en train d’essayer de relier tous ces points entre eux, sur la base des informations que j’ai pu récolter sur ces armes biologiques, depuis si longtemps, depuis mes études à l’université de droit à Harward, et je me suis intéressé professionnellement à la question, puisque j’ai été appelé à défendre le Council for Responsible Genetics au début des années 1980, dans leur Comité sur les armes biologiques, etc…
DL : Êtes-vous en train de suggérer que cette épidémie a été déclenchée délibérément, ou bien s’agit-il selon vous d’un accident, le virus leur aurait échappé sans qu’ils le veuillent ?
FB : Vous savez David, si vous allez sur le site Web du Ministère de la Santé de la Sierra Leone – c’est une information publique – ils ont fermé le BSL-4 de Kanema cet été et ont affirmé que c’était la source de l’épidémie Ebola, car Tulane et d’autres laboratoires administraient des vaccins aux gens.
DL : Vous voulez dire, au personnel des laboratoires ?
FB : Non, aux gens, aux Africains de l’Ouest. Sur une large échelle.
DL : Mais alors il y a un vaccin ?
FB : Ils disent que c’est un vaccin, mais ce dont il s’agit, c’est un virus Ebola vivant. Ils ont affaire à un virus Ebola vivant pour ce soi-disant vaccin.
DL : (rire nerveux du journaliste)
FB : De plus, nous savons que le NIH, a travaillé avec le CDC, depuis un certain temps pour combiner le virus vivant d’Ebola avec celui du « rhume commun ».
DL : Mon Dieu. Mais pourquoi font-ils ça ? Comment justifient-ils cela ?
FB : Mais pour développer un vaccin, David.
DL : C’est comme ça qu’ils l’expliquent ?
FB : Eh oui, c’est tout ce qu’ils peuvent dire. Et donc, si vous mettez ensemble le virus vivant d’Ebola avec celui du rhume, vous obtenez quelque chose qui est aussi contagieux que le rhume commun, mais pas autant que la grippe. Et ça pourrait bien être ce à quoi nous avons affaire ici. Ce vaccin, ou appelez-le comme vous voulez, avec l’Ebola vivant et le rhume commun, a été injecté à une vaste population en Sierra Leone, et peut-être au Libéria, et c’est cela l’origine de l’épidémie, mais ne me croyez pas sur parole et allez voir le site Web du Ministère de la Santé de la Sierra Leone, et vous verrez que c’est leur conclusion sur ce qui arrive aujourd’hui, et c’est pour cela qu’ils ont ordonné la fermeture du laboratoire américain BSL-4 cet été.
DL : Est-ce pour cela qu’ils sont contents que les Cubains soient venus, plutôt que de voir les Américains arriver ?
FB : Le problème c’est qu’aucun Américain ne veut y aller, parce qu’ils savent que les USA sont derrière tout ça. Si vous regardez ce qu’ils appellent le « projet d’aide », c’est le vide total. C’est simplement une vaste mise en scène pour faire croire qu’ils font quelque chose, alors qu’en réalité ils ne font pratiquement rien.
DL : Les USA n’ont d’ailleurs envoyé aucun médecin là-bas, seulement des soldats, n’est-ce pas ?
FB : Exact. Et la raison est claire. La semaine dernière il y avait une réunion à Kanema, en Sierra Leone, avec des représentants de toutes ces organisations gouvernementales internationales, et la décision a été prise d’abandonner ces gens  à leur sort. Pas de traitement…
DL : Oui j’ai lu ça, il faut juste les laisser se soigner eux-mêmes.
FB : Ils les renvoient à la maison avec du simple Tylénol (Doliprane). Ils sont désormais livrés à eux-mêmes, et ce à quoi nous assistons est seulement une mise en scène pour faire croire que les USA font quelque chose, alors qu’ils ne font rien. Les Cubains se sont montrés très héroïques vu la situation. L’organisation Médecins sans frontières est là aussi, et certaines ONG privées également. Mais toutes les organisations gouvernementales sont absentes, en fait elles n’ont jamais voulu s’en mêler, car elles ont réalisé que derrière l’épidémie, il y avait la recherche US sur les armes biologiques, et qu’il n’y avait pas grand-chose à faire, et que tout ce qui restait à faire c’était de laisser tout cela se consumer tout seul.
DL : Ce que vous dites est vraiment convaincant et me suggère deux choses. La première est la suivante : bien que le milieu de la médecine inclut beaucoup de gens très motivés sur le plan de l’aide humanitaire, pourquoi n’avons-nous eu aucun "whistle blower" (lanceur d’alerte) sur ce sujet ? Cela semble si scandaleux et dégoutant que quelqu’un aurait dû lancer l’alerte, non ?
FB : David, si vous regardez au cours de toutes ces années, et ces informations sont du domaine public, il y a environ 27 ou 28 microbiologistes qui sont morts.[1]
DL : Oui j’ai lu ça.
FB :  27 ou 28 microbiologistes morts. Je pense que ces chercheurs ont menacé de sonner l’alarme sur ces programmes aussi dangereux qu’illégaux de recherches américaines sur les armes biologiques, et on les a tués. Et c’est pour cela que nous n’avons pas de lanceurs d’alerte ici, parce qu’ils seraient tués eux aussi. Je crois que c’est clair.
DL : Oui j’ai lu à ce sujet, la liste est impressionnante. Et il y a des histoires bizarres de personnes qui arrêtent leur voiture au-dessus d’un pont et qui sautent.
FB : Des histoires souvent ridicules. Et je crois que tous ces microbiologistes, plutôt que de sonner l’alarme, ils sont allés voir leur supérieur, au CDC ou ailleurs. Cette information a suivi son chemin et on les a éliminés. C’est pour cela que nous n’avons pas de whistle blowers. En fait nous en avions, mais ils sont tous morts, avant qu’ils n’aient pu lancer l’alerte.
DL : Avez-vous publié vous-même sur ce sujet et sur les documents dont vous me parlez ? Ou bien comptez-vous le faire ?
FB : J’ai donné des interviews. Nous avons envoyé des communiqués de presse, à l’Institute for Public Accuracy, et j’ai donné aussi des interviews. J’ai travaillé sur d’autres sujets depuis le début de cette crise, mais si vous allez sur Internet, vous verrez que je suis un peu partout…
DL : Oui, j’ai vu ça. Mais pas dans les grands médias, évidemment.
FB : Évidemment, quelqu’un a donné l’ordre de ne pas m’interviewer, et d’ailleurs, après les attaques à l’anthrax d’octobre 2001, j’ai été le premier à dire qu’il s’agissait d’anthrax militarisé (weaponized anthrax) provenant d’un laboratoire gouvernemental américain. Ce qui fut confirmé plus tard. Mais personne ne m’a interrogé. Je crois que j’ai donné en tout et pour tout trois interviews. Une à FoxNews, à Boston, j’ai donné une conférence à Harvard, et une interview à la BBC, et à une chaine de la Pacific à Washington. Je parle de tout ça dans mon livre. Cela s’est passé dans les tout premiers jours après les attaques, et après plus rien. Le grand silence. Plus personne n’a parlé avec moi. Plus personne parmi les grands médias. Ces communiqués de presse sont envoyés à plus de 8000 organes de presse tout autour du globe, tous l’ont vu. Tous savent qui je suis. Mais il est clair qu’un ordre a été donné de ne pas avoir affaire avec moi. Et donc, non, rien dans les grands médias.
DL : Et les médias grands publics dans d’autres pays ? En Russie, en Chine, ou ailleurs ?
FB : Très peu. En Grèce, j’ai donné une interview[2], mais c’est la seule. Le gouvernement US a probablement dit à ces médias de se tenir éloignés de Francis Boyle. Mais vous savez, je ne suis pas payé pour les interviews, je ne suis pas en train de perdre de l’argent, je fais ça pour informer le public, pour essayer de faire sortir la vérité. Les seuls à m’interviewer ont été des médias alternatifs comme le vôtre.
DL : Ce qui est étrange dans cette histoire d’armes biologiques génétiquement modifiées, c’est qu’il est difficile de prévoir là où elle va frapper. En supposant que ce que vous dites est exact, comment peuvent-ils penser tenir ce virus éloigné des USA ?
FB : Vous savez, M. Duncan est ici, aux USA. Il est le cas « zéro » [le premier en dehors des USA – NdT]. L’information est déjà parue, selon laquelle le Département de la Défense et le NIH ont un programme informatique qui simule tout ça, ils savent exactement ce qui va se passer, en Afrique de l’Ouest, et maintenant en Espagne, à cause de l’infirmière là-bas [apparemment guérie depuis – NdT], et ici aux USA à cause de M. Duncan, puisque c’est le cas « zéro », et donc la liste de ses contacts. Ils peuvent insérer tout cela dans l’ordinateur et voir ce qui va se passer. Dans le New York Times hier, il y avait un diagramme avec M. Duncan et tous ses contacts et leurs enfants, et chacun d’entre eux est surveillé. Sauf pour les 4000 personnes sur le bateau de croisière. Ce qui pose la question : pourquoi n’ont-ils pas mis tous les gens du bateau en quarantaine ? Au Nigéria, où ils disent avoir stoppé l’épidémie…
DL : J’allais vous poser la question…
FB : …ils ont contacté tout le monde et les ont mis sous surveillance. Mais pas les 4000 personnes sur le paquebot de croisière, et ils ont tous été relâchés sur recommandation du CDC, qui a d’ailleurs dit « il suffit d’une période de quarantaine de 21 jours », et donc tous les gens sur le paquebot ont été libérés. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a critiqué cette décision et dit qu’il faudrait une période de 42 jours de quarantaine. Et si vous regardez les chiffres qui sont derrière les calculs de l’OMS et qui ont abouti à cette période de 42 jours, c’est toujours avec un taux d’efficacité de seulement 98% et un taux de mortalité de 50%, et non de 70%, ce dernier taux indiquant qu’il semble bien s’agir d’un virus manipulé génétiquement et qui est bien plus dangereux que l’Ebola d’origine. Je ne suis pas sûr, mais il me semble que par sécurité, il faudrait parler de période de quarantaine de 50 jours, et d’ailleurs tous ces chiffres du CDC ou de l’OMS sont simplement basés sur le rapport risque/coût, c’est tout. Ils disent simplement que c’est moins couteux de laisser les gens partir après 21 jours, ou 42 jours, plutôt que de les garder en quarantaine.  C’est une analyse risque/coût (Cross-Benefit Analysis) au détriment de nos vies. Peut-être que nous serons comme le Nigéria, mais la différence entre le Nigéria et nous [aux USA] est que le Nigéria a retrouvé tous les contacts, alors que nous avons laissé partir dans la nature 4000 personnes de ce paquebot, et avec ces 4000 personnes, ils ont simplement appliqué les protocoles du CDC qui n’ont aucune  valeur et sont très dangereux .
DL : Et bien sûr vous ne pouvez pas mettre en quarantaine toutes ces 4000 personnes ensemble, il faut les maintenir séparées les unes des autres, pour ne pas qu’ils se contaminent les uns les autres.
FB : Absolument. Ils auraient très bien pu les garder sur le bateau pendant 42 jours en leur expliquant les raisons, avant de les relâcher.
DL : Vous faites le lien entre l’OMS et le CDC en disant qu’ils sont tous deux coupables dans cette affaire, mais l’OMS comprend de nombreux pays, il y a du personnel venant de pays qui ne sont pas alignés avec les USA. Comment est-ce que ça marche ?
FB : David, je ne me rappelle pas exactement les chiffres, mais l’OMS est financée sur la même base que l’ONU, puisque c’est une organisation spécialisée.
DL: Oui, environ 25% par les USA
FB : En effet, environ 25%, plus le fait que nous devons des milliards de dollars à l’ONU.  Et celui qui paie les musiciens choisit la musique. Je ne sais pas à quel point nous devons de l’argent à l’OMS, mais ils font ce qu’on leur demande de faire. Ils peuvent à l’occasion essayer de révéler quelque chose, mais ils ne vont pas se dresser contre nous. Toujours est-il que le CDC est trempé jusqu’au cou dans cette affaire, et ils font du camouflage, nous ne pouvez pas croire un mot de ce qu’ils disent.
DL : Ouah. Mais alors que devons-nous faire face à cette situation ? Vu que nous ne pouvons pas faire confiance au gouvernement sur ce sujet ?
FB : Mon conseil est le suivant : heureusement, selon la Constitution des États-Unis, la Santé publique ne relève pas du gouvernement fédéral. Elle dépend des États, des comtés, des villes, des communautés, des villages, des autorités sanitaires [locales]. Et donc ces autorités sanitaires locales doivent s’unir, et faire appel à des experts indépendants qui n’ont jamais participé à aucune recherche dans le domaine des armes biologiques pour le gouvernement américain, et partir de là, élaborer une stratégie pour leurs communautés. Si vous lisez les médias grands publics, ils contactent tous ces experts qui ont trempé dans des recherches en guerre biologique pour les USA.
DL : Oui, c’est un peu comme demander à des généraux de nous parler des guerres.
FB : Exactement. C’est la même chose. Vous ne pouvez accorder aucune confiance à ce qu’ils disent. Et donc, je pense qu’il y a vraiment quelque chose à faire, mais que cela doit se passer au niveau local, dans les communautés et avec les autorités sanitaires. Par exemple nous avons eu une crise ici à l’université de Droit. Les abrutis en charge de l’Université ont envoyé un juriste gouvernemental taiwanais. Et ils savaient que nous avions affaire à la tuberculose. J’ai découvert cela, et ai demandé que tout le monde passe des tests, ils ont refusé, alors j’ai lancé l’alerte. Et avec les autorités sanitaires et tous ici, nous avons finalement obtenu que tout le monde passe les tests et nous avons découvert que cinq personnes étaient infectées par la tuberculose. Heureusement on a pu les traiter et elles s’en sont sorties. Sans cela, elles auraient développé la tuberculose, qui est une maladie extrêmement contagieuse. Ce qui est sûr, c’est qui faut travailler avec les autorités sanitaires locales et des spécialistes qui n’ont jamais été impliqués dans des travaux de guerre biologique pour le gouvernement des USA. Malheureusement nous avons 14 000 scientifiques qui participent à ces affreuses recherches en armements biologiques pour le compte du gouvernement des USA, je les appelle les « scientifiques de la Mort », et plus de 1500 laboratoires aux États-Unis qui font ce type de recherche. Vous ne pouvez pas leur faire confiance.
DL : Combien de laboratoires ?
FB : 1500
DL : Mon Dieu. Alors que nous ne sommes pas censés en faire.
FB : C’est exact. Ce genre de travaux de recherche constitue un crime selon les termes de la loi antiterroriste contre les armes biologiques que j’ai écrite, et nous avons dépensé 79 milliards de dollars depuis le 11 septembre 2001 dans ce domaine de recherche, ce qui en dollar constant, représente le double de ce qui a été dépensé pour le projet Manhattan pendant la Seconde Guerre mondiale pour développer la bombe atomique.
DL : Mais ils disaient que c’est défensif.
FB : Oui, ils disaient que c’est pour protéger le peuple américain de virus émergents comme l’Ebola. Mais regardez autour de vous. Vous pouvez voir qu’ils n’ont rien fait pour protéger qui que ce soit.
DL : S’ils travaillaient sur un vaccin depuis les années 80, ils devraient l’avoir maintenant, non ?
FB : Soit ils devraient l’avoir, soit ils l’ont, et c’est dans les tiroirs au fin fond du laboratoire de Fort Detrick, mais ils ne nous le disent pas, et ils ne l’ont donné qu’aux plus hauts dirigeants de notre gouvernement. C’est très similaire aux attaques à l’anthrax d’octobre 2001, et le fait que tout le monde à la Maison-Blanche prenait du Cipro [antibiotique prévenant les effets de l’anthrax – NdT]. Mais bon, je ne sais pas s’ils l’ont. Soit nous avons le vaccin, soit tout cet argent a été dépensé en pure perte, soit (et ce n’est pas incompatible) ils l’utilisent pour développer des armes biologiques. Faites votre choix. Je dois vous laisser. Merci de l’invitation.
DL : Merci Francis d’être venu si rapidement à notre antenne.

(*) Francis A. BOYLE est un professeur états-unien de renommée mondiale dans sa spécialité, le droit international, qu’il pratique et dont il est un ardent défenseur. Il rédigea la loi anti-terrorisme de 1989 sur les armes biochimiques, la législation américaine mettant en application la Convention sur les armes biologiques de 1972. Titulaire par l’université de Harvard de deux doctorats, un de Droit (Magna cum laude) et un en Sciences politiques, il enseigne à l’université de l’Illinois, à Champaigne. (Source Editions Demi Lune)

Traduction: IlFattoQuotidiano.fr

23 commentaires:

  1. Ce n'est pas leur premier coup d'essai.
    Ça me fait penser à cette histoire de grippe espagnole, qui n'est pas arrivée d'Espagne comme son nom pourrait le laisser croire, mais qui a été apportée par les soldats américains vaccinés avant leur départ pour la guerre en Europe.

    Je vous le redis, méfiez vous de leurs remèdes miracles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense plutôt que cette pseudo-épidémie d'Ebola en ce moment est un test à l'échelle planétaire. Ils doivent effectuer des tests psychologiques sur les réactions des masses par rapport à un risque d'épidémie sur une maladie mortel, et l'information la plus importante pour eux doit sûrement être le pourcentage d'acceptation du vaccin par la population.
      Leur plan, selon moi, est de développer un Ebola 2.0 bien plus contagieux et bien mieux propagandé (d'ici début 2015) pour lancer une nouvelle campagne de vaccination contre Ebola.

      De toute façon on leur fera un gros doigt quand ils nous présenteront leur seringue.

      Supprimer
  2. http://www.wikistrike.com/2014/10/le-createur-du-vaccin-experimental-contre-ebola-plaisante-sur-l-extermination-de-l-humanite.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai publié cette vidéo au mois d'Août :)
      Chacun peut retrouver l'ensemble des articles sur Ebola dans le menu du haut:

      http://fawkes-news.blogspot.fr/p/ebola.html

      Supprimer
  3. Plutôt que les incohérences , considérons les cohérences évidentes qui sautent aux yeux ...

    Rapprochons cette interview des événements en cours et de la mystérieuse construction il y a trois décennies du colossale monument Georgia Guidestones dont le premier precepte gravé dans la pierre énonce que l'Humanité doit être ramenée urgemment à 500 millions d'âmes ( pour son Bien ! ? ) .

    TOUT devient alors un peu plus clair et surtout cohérent ...

    Habituellement je ne suis pas trop adepte des explications fumeuses à tendance complotiste mais là je vais faire une exception car je n'imagine pas des dirigeants responsables en charge de la planéte se désinterraissaient de la "time-bombe" démographique exponentielle qui se précise à grande vitesse et qui est la cause ultime de nos soucis majeurs , inhabitabilité de la terre transformée en enfer , invasion du nord par le sud , guerre civiles et mssacres artisanaux épouvantables ...

    Il est évident que nos responsables ne se bousculent pas pour porter le chapeau des solutions qui devront OBLIGATOIREMENT être appliquées , sous peine de DISPARITION TOTALE de leurs descendances .

    La colonisation et ses apports civilisationnels , notamment ses immenses retombées sanitaires et médicales , a bouleversé la régulation naturelle en mettant fin à la mortalité virale infantile qui régulait la démographie africaine ( 10 enfants par femme dont 2 survivaient en moyenne ) , sans que les africains changent leur culture de famille nombreuse qui maintenant menace le monde et la survie de l'homme .

    Considéré à cette aune il est évident que l'heure du "grand sacrifice expiatoire" approche et qu'il prendra la forme d'un "super holocauste" pendémique programmé .

    Le stade des balbutiements est dépassé , nous en sommes aux essais finaux qui ont pour but de tester les souches spécifiques des virus élaborés sur des groupes humains homogénes africains et métis d'africains à travers les alléles chromosomiques de race et marqueurs biologiques typiques qui leur sont rattachés .

    Il va devenir compliqué d'être africain d'origine ou métis d'africain et de survivre , partout dans le monde , dans les années à venir .
    Obama et sa famille , génétiquement aux premiéres loges , faisant parti des concernés ...

    Obama a compris le plan viral adopté pour la "guerre démographique" , mis en place bien avant lui depuis déjà un demi-siécle , et il dit vouloir fermer les labos en cause , mais c'est bien trop tard et de plus "ils" , les vrais décideurs , ne le laisseront pas faire ...

    Les méga-cités cosmopolites , hypertrophiées comme des tumeurs , deviendront d'immenses cimetiéres et se videront , et le balancier repartira en arriére vers les campagnes qui seront relativement épargnées.

    Nul doute qu'il vaudra mieux , à ce moment être occupé à écouter pousser ses bananiers , habiter en campagne , et disposer de son lopin de jardin , de sa source , de ses cochons et de ses arbres fruitiers .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis impressionné par ce pavé et le nombre d'inepties qu'il contient.

      Supprimer
  4. Bonjour à tous,

    J'entends souvent ces temps ci des choses comme :" tout ça c'est du bidon , il n'y a rien " " c'est une fausse épidémie dans le but de nous faire paniquer pour nous vacciner..."

    Mon problème est le suivant , sachant que nous ne pouvons pas faire confiance à nos dirigeants , et que en règle général quand ils nous disent que c'est blanc , c'est souvent noir.
    Donc si le but était de nous faire paniquer , pourquoi les médias ( aux mains de qui nous savons) s'évertuent a nous rassurer en nous disant qu'une épidémie chez nous est impossible , qu'ebola ne se transmet pas facilement , qu'il n'y a rien a craindre !
    Pourquoi ne pas nous faire croire que nous allons tous mourir pour que nous allions nous faire vacciner?

    Je regarde les infos tous les jours , je suis les journaux français , belges, espagnols et anglophone en général et depuis deux semaines ebola y est devenu plutôt anecdotique , l'on préfère nous parler de tempête , de bygmalion , de politique , de Daech,etc etc ....hors d'après les derniers chiffres de oms nous serions a 14000 cas en Afrique , une augmentation de plus de 35% en 4 jours!!! Et pourtant ....silence radio sur le décompte depuis plusieurs jours , pourquoi? Le CDC a admis il y a de cela quelques jours que le virus pourrait se transmettre a la manière d'une grippe , qu'il pourrait être aéroporté jusqu'à 3 feet , que le virus pourrait survivre dans un bus via la transpiration et du coup se transmettre , et pourtant rien dans nos journaux , alors qu'il y a trois semaines à peine , nous avions droit au décompte de l' oms toutes les deux heures , aux infos sur la transmission du virus , à l'avancée des vaccins ,etc etc.... Puis plus rien!
    Lorsque le h1n1 ou le sras étaient une menace pour l'humanité , les médias en ont fait tout un foin , nous pensions tous que nous allions en mourir , bien plus de tapage que pour Ebola.
    La société qui vend les vêtements de protection HAZMAT , est débordée par les commandes ........DES GOUVERMENTS A TRAVERS LE MONDE.....ils ont plus de un millions de pièces en commande , avec une demande de livraison pour le premier trimestre 2015 !! Le gouvernement USA avait commandé 160.000 pièces et vient d'en redemander 250.000 a livrer " d'urgence " au Texas, de plus ils ont réquisitionné tous les stocks déjà existants aux USA pour raison de sécurité national!!
    POURQUOI N'EN PARLE T ON PAS DANS NOS MÉDIAS ????

    Il y a quelque chose de pas clair dans tout cela.

    RépondreSupprimer
  5. Pour votre information , voici le dernier rapport du CDC , vous trouverez un lien au sein de l'article .
    C'est en anglais , mais il n'est pas nécessaire d'être parfaitement bilingue pour saisir l'idée générale de l'article .

    http://www.naturalnews.com/047457_Ebola_transmission_CDC_quackery_aerosolized_particles.html#

    RépondreSupprimer
  6. fawkes

    j ai fais une petite lecture dernièrement ........et je suis tombè aujourd hui sur cet article des moutons enragès

    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/10/30/pourquoi-le-pentagone-et-le-cdc-creent-ils-des-vaccins-et-de-nouvelles-souches-brevetees-debola-william-engdahl/

    et il y a aussi celui la meme sur lequel je post

    et je fais le lien avec ce que j ai lu dernièrement

    extrait
    Lorsque nous provoquerons l’effondrement économique, alors le communautarisme le plus absurde que nous avons développé dans chaque pays conduira la plus grande partie de ces pays vers des guerres civiles de grande ampleur où chaque communauté se chargera pour notre compte de tuer le plus grand nombre des membres de la communauté adverse. Noirs contre blancs aux USA, musulmans contre chrétiens en Europe, ces guerres civiles auront l’immense avantage de détruire les hommes sans que des affrontements entre pays dégénèrent en guerre nucléaire mondiale. Enfin, lorsque les guerres dévasteront les pays, nous en profiterons pour amplifier la diffusion de virus comme notre projet de e-bola 2.0 modifié génétiquement que nous testons actuellement avec efficacité puisque nous obtenons de précieuses données épidémiologiques, sociologiques (comportement des individus face à la maladie) mais nous visualisons également notre capacité à saturer des systèmes de soins qui seront, dans tous les cas, déjà considérablement dégradés par les guerres civiles que nous aurons créées sur l’exemple de la guerre entre les deux Ukraines.

    EXCLUSIF : le rapport classé "top secret" de la dernière réunion des Bilderberg…

    http://echelledejacob.blogspot.fr/2014/10/exclusif-le-rapport-classe-top-secret.html



    peut etre qu on assite aux test ultimes avec ebola sur certains pays et les reactions des organismes avec la mutation du virus pour qu il fasse bien son boulot a l avenir ou tres bientôt .....et sur la reaction du monde et des services de santè .......?????

    juste une analyse
    qu en pensez vous ???

    RépondreSupprimer
  7. Pour ce qui est de la lettre du bilderberg , c'est une fiction écrite par Sannat du site économique "les contrariens", voici la fin de l'article : "Évidemment, pour tous ceux qui ne l’auraient pas compris, ce que vous venez de lire n’a aucun rapport avec la réalité et toute ressemblance avec un ou plusieurs personnages existants serait purement fortuite (ou pas…). Il s’agit bien sûr de science-fiction (ou pas tout à fait…). C’était juste une petite histoire, sortie de mon esprit fertile (ou d’ailleurs…), que je souhaitais vous raconter. Vous pouvez évidemment vous rendormir tranquillement."

    Il faut très attention avant de relayer une fausse info , parce que les détracteurs de la résistance s'en donneront à cœur joie pour nous dénigrer et nous faire passer pour des farfelus , o l'occurrence c'est du site qui a relayé l'info sans la lire jusqu'au bout dont parle , pas de toi :)

    RépondreSupprimer
  8. j avais lu la fin du recit ....et j ai mis le lien pour que les gens lisent la chose entierement ..........

    tu dis ceci
    "Il faut très attention avant de relayer une fausse info "

    il faudrait que tu apprennes a lire entre les lignes de ce qu a ecrit l auteur de l article il s amuse a dire science fiction et que cela sort de son imagination et esprit fertile mais il dit aussi (ou pas…).et encore (ou pas tout à fait…).


    extrait
    Évidemment, pour tous ceux qui ne l’auraient pas compris, ce que vous venez de lire n’a aucun rapport avec la réalité et toute ressemblance avec un ou plusieurs personnages existants serait purement fortuite (ou pas…). Il s’agit bien sûr de science-fiction (ou pas tout à fait…). C’était juste une petite histoire, sortie de mon esprit fertile (ou d’ailleurs…), que je souhaitais vous raconter. Vous pouvez évidemment vous rendormir tranquillement.
    Disons qu’il s’agit juste du point de départ de ce que pourrait être un roman (ou pas…) mais il n’en demeure pas moins que, comme toute histoire, cela pose de véritables questions.



    si ce que dit l auteur de cette article te semble farfelu est que cela releve reellement de son imagination fertile et de la science fiction c est que tu as tres peu de connaissance sur ce qu est l agenda qui nous attend avec ces societes secretes qui oeuvrent pour des hierarchies bien plus puissantes
    cela ne veut pas dire que ce qu il dit est la veritè absolue mais ce qu il propose contient des veritès selon moi :) mais comme le dit son article tu peux choisir de te rendormir etd e ne pas t interroger sur cette fiction ......ou pas :)
    amicalement




    RépondreSupprimer
  9. au fait ....perso peu m importe de passer pour un farfelu au yeux des gens .......ceux qui devront s eveiller a ces realitès s eveilleront ...les autres termineront la ou ils doivent terminer ......

    de plus ce n est rien de passer pour un farfelu quand ils nous accuseront bientot d terrorisme et de criminel et qu ils condamneront les gens ...quand ils ne les eliminent pas deja surtout que certaines lois sont deja passès pour arriver a cela :)
    laccusation de farfelu on la regretttera bientot mdrrrr

    RépondreSupprimer
  10. pour terminer tu n arretes pas de citer le Le CDC dans tes posts

    tu penses qu ils te diront toute la veritè et rien que la veritè ???,

    depuis quand une agence americaine reliè au gouvernement dit la veritè absolue ???? et reliè a L OMS .......

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Centres_pour_le_contr%C3%B4le_et_la_pr%C3%A9vention_des_maladies

    des bureaux répartis sur tout le territoire, et des correspondants avec les grandes agences de santé du monde en collaboration avec l'OMS.........L'origine des CDC est d'abord militaire. Aux États-Unis, les institutions militaires, pour la protection de l'US Army ont joué un rôle important en matière de santé et surtout d’épidémiologie, via d'abord le suivi et l’étude de la santé des soldats, puis par l'étude des épidémies en tant que pouvant être utilisées par le bioterrorisme ou comme arme de destruction massive.


    tu devrais peut etre appliquer a toi meme ce que tud emandes aux autres cher BILL DERBERG et surtout controle ta peur ......pour ne pas la propager aux autres ...elle est un virus plus puissant qu ebola ...... :)

    RépondreSupprimer
  11. extrait l histoire secrete du VIH

    Traditionnellement, les maladies contagieuses sont la spécialité de CDC. A l'origine, les initiales CDC signifiaient "Communicable Disease Center" (Centre d'étude des maladies contagieuses) et ce depuis 1946, date de sa fondation, jusqu'en 1970, année de son changement de nom. C'est le mot contagieuses qui résume le problème, en effet, cette organisation a tendance à interprêter toute éruption de maladies comme contagieuse. Et de fait, le CDC ne manque pas matériel de travail à interprêter. Il se déclare annuellement plus d'un milliers de foyers d'éruption de maladies, un toutes les huit heures. Il peut s'agir de grippe ou de pneumonie ou même de cancers se déclarant dans un périmètre restreint, mais chacune de ces éruptions de maladies ne frappe en général qu'une petite poignée de personnes. Depuis la fin de l'épidémie de polio, aucune grande épidémie n'a présenté un véritable danger public. Mais le CDC est prompt à qualifier d'épidémiques ces petits foyers de maladie et plus prompt encore à les attribuer à un virus ou à un microbe, créant ainsi des mouvements de panique propres à mobiliser l'action politique en faveur des scénarios qu'il propose.

    Au cours des quarante dernières années, le CDC n'a pas hésité à provoquer un grand nombres de fausses alarmes et de campagnes inutiles, réduisant si nécessaire au silence la contestation de scientifiques appelant à une vision plus pondérée. Le sida n'est pas la première épidémie que le CDC manipule mais c'est celle qui lui a assurée son plus gros succès. Deux armes puissantes ignorées du grand public ont permis cette réussite. Il s'agit d'une part, d'une branche quasi secrète du CDC dont le nom est Epidemic Intelligence Service (EIS), Service de

    RépondreSupprimer
  12. SUITE


    Service de Contre-espionnage des Epidémies ; et d'autre part, d'un programme de partenariat discret avec le secteur privé.
    Les épidémiologistes qui n'en sont pas membres ont baptisé avec ironie l'EIS la "CIA médicale". Fondée en 1951 par le professeur en santé publique Alexander Langmuir, l'EIS fut d'abord conçue comme le corps d'élite de défense chimique et bactériologique du CDC. Langmuir fut choisi pour ce poste parce qu'il avait été l'un des conseillers techniques du programme de guerre biologique et chimique du Ministère de la guerre.

    La première promotion de l'EIS comprenait vingt et un diplômés en médecine ou en biologie. Formation et entraînement intensif de plusieurs semaines eurent lieu au quartier général du CDC à Atlanta. Après quoi, les vingt et un nouveaux soldats du CDC furent affectés à des postes divers dans des services de santé publique locaux ou nationaux. Devenus l'oeil et l'oreille du CDC, leur fonction était d'enregistrer toute éruption possible de maladie éventuellement engendrée par la guerre bactério-chimique. Pendant leurs tournées d'inspection, chaque officier de l'EIS était susceptible d'être envoyé sur une nouvelle mission dans les vingt-quatre heures. En cas de guerre, ces officiers étaient habilités à prendre des mesures d'urgence et avaient les pleins pouvoir du CDC : ils pouvaient ordonner des quarantaines, des vaccinations de masse ou tout autre mesure aussi draconiennes.

    Depuis 1951, chaque année voit éclore une nouvelle promotion de recrues de l'EIS et certaines promotions dépassent la centaine. Ces quelques deux mille officiers occupent des positions importantes dans la société, le plus souvent sans faire état de leur appartenance à l'EIS. Ces derniers temps, en fait, le CDC opère plus que jamais dans l'ombre car la liste des membres directeurs n'est plus accessible au public. On trouve des officiers de l'EIS dans les bureaux du Surgeon General ou dans d'autres secteurs gouvernementaux, ou dans des instances internationales comme l'OMS, sans parler des universités, des compagnies pharmaceutiques, des fondations sans but lucratif et des hôpitaux mais aussi comme rédacteurs, journalistes ou échotiers dans des journaux d'intérêt général, des publications scientifiques ou à la télévision. Lorsqu'ils occupent de telles positions, les officiers de l'EIS ne sont pas que l'oeil et l'oreille ou l'armée de réserve de l'EIS, ils jouent aussi le rôle de défenseurs, apparemment indépendants, pour mieux soutenir les politiques du CDC........

    vive le CDC qui nous dit la veritè !!!!! pour notre bien etre pour nous proteger :)

    RépondreSupprimer
  13. J'ai repensé à cet article aujourd'hui, et je me suis dis que le timing est assez étonnant. Les ricains ont commandé d'urgence et massivement des vaccins contre la grippe pour leurs soldat de manière à ce qu'ils soient vaccinés d'ici fin Septembre:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/07/les-etats-unis-se-preparent-une.html

    Ne serait-ce pas typiquement une décision pleine de bon sens quand on sait à l'avance que cette année en particulier, une épidémie est prévue (et pas que de la grippe)?

    RépondreSupprimer
  14. Salut Source ,

    Tu as pris un peu trop personnellement ma remarque ( pourtant je précisais bien que je ne te visais pas) je suis désolé que tu te sois vexé , là n'était pas mon intention.
    d'un autre côté , tu as aussi mal compris mes posts , a l'instar d'un Alex Jones (source de mes infos au sujet du CDC) je préfère continuer à suivre les mass médias et les organismes gouvernementaux , je pense qu'il y a beaucoup d'informations dans leurs désinformations, moi je ne suis personne mais j'imagine que tu n'aurais pas l'outrecuidance de penser qu'Alex Jones ne serait pas crédible dans le domaine de la résistance , si tu ne le connais pas google it :).
    Dans mes précedents post j'utilise très souvent le conditionnel , je me pose des questions, base de toute réflection , me semble t il , non?
    Pour finir, je tiens malgré tout à te remercier de m'avoir consacré autant de ton temps pour me répondre , je ne suis pas sur que j'en aurais fait autant , je n'ai pas tout lu , mais rien de neuf sous les tropiques , ceci étant je suis persuadé que cela pourra être utile à un "bleu" qui nous rejoindrait.

    Je te souhaite une excellente journée.
    PS: il y a tellement de gens à combattre , qu'il me semble inutile de nous chamailler entre nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alex Jones Crédible !!!!??????
      Ben t'es pas sorti de l'auberge...

      Supprimer
  15. Voici une liste de ses productions , les gens ne le savent pas toujours mais il est à la base de beaucoup d'informations qui sont ensuite relayées par les médias alternatifs , je ne dis pas que tout ce qui sort de sa bouche est sacré mais je lui accorde un minimum de crédit , il quand même averti des attentats du 11 septembre en juillet 2001!!!! et il est probablement le premier a avoir denoncé cet acte , il aussi été celui qui a interviewer Russo , interview qui a boosté la "dissidence" et qui a réveillé beaucoup de monde , et toi ? et moi? qu'avons nous fait?
    La critique est facile.....
    Un dernier point avant de publier la liste , je ne répondrai plus aux remarques après mes commentaires , j'ai déjà assez à faire pour convaincre les gens qui m'entourent que pour perdre mon temps à me justifier auprès d'etranger , quand je donne une info , un avis , prenez le....ou pas.....peu me chaux comme dirait l'autre...si ça peut servir , tant mieux , et si ce n'est d'aucun intérêt pour certaines éminences grises ....qu'ils zappent...


    Année Film Notes
    1998 America: Destroyed by Design Traduction possible : L'Amérique détruite par préméditation.
    1999 Police State 2000 : L'État Policier.
    2000 America Wake Up or Waco : Amérique réveille-toi ! Waco
    2000 The Best of Alex Jones
    2000 Dark Secrets Inside Bohemian Grove : Sombres Secrets Producteur, metteur en scène
    2000 Police State II: The Takeover : L'État Policier. La Prise du pouvoir.
    2001 Comprehensive Annual Financial Reports: Exposed : Rapport financier annuel global.
    2002 911: The Road to Tyranny : La voie vers la tyrannie Producteur, metteur en scène
    2002 The Masters of Terror: Exposed : Les maîtres de la terreur.
    2003 Matrix of Evil : La matrice du Mal
    2003 Police State 3: Total Enslavement : L'État Policier. L'asservissement total.
    2004 American Dictators: Documenting the Staged Election of 2004 : Les dictateurs américains. L'élection de 2004. Producteur, metteur en scène
    2005 Martial Law 9-11: Rise of the Police State : La montée en force de l'État Policier. Producteur, metteur en scène
    2005 The Order of Death : L'ordre de la mort.
    2006 TerrorStorm: A History of Government-Sponsored Terrorism : Tempête de terreur. Histoire du terrorisme sponsorisé par l'État. Producteur, metteur en scène
    2007 Endgame: Blueprint for Global Enslavement : Fin de Jeu. Modèle d'asservissement global. Producteur, metteur en scène
    2007 Endgame 1.5 : Fin de Jeu.
    2007 TerrorStorm: A History of Government-Sponsored Terrorism - Second Edition : : Tempête de terreur. Histoire du terrorisme sponsorisé par l'État. Seconde Édition.
    2007 Loose Change: Final Cut by Dylan Avery : Changement mou. Touche finale. Producteur exécutif
    2008 The 9/11 Chronicles: Part 1, Truth Rising : Chroniques. La montée en puissance de la vérité.
    2008 Fabled Enemies : Ennemis imaginaires. by Jason Bermas Producteur
    2009 DVD Arsenal: The Alex Jones Show Vols. 1—3
    2009 The Obama Deception: The Mask Comes Off : Obama, une mystification. Les masques tombent. Producteur, metteur en scène
    2009 Fall of the Republic: Vol. 1, The Presidency of Barack H. Obama : Chute de la République : La Présidence Obama. Producteur, metteur en scène
    2009 Reflections and Warnings: An Interview with Aaron Russo : Réflexions et Avertissements. Interview.
    2010 Police State IV: The Rise Of FEMA : L'État Policier. La montée du FEMA.
    2010 Invisible Empire: A New World Order Defined : L'Empire Invisible. Description du nouvel ordre mondial. by Jason Bermas Producteur
    2010 The Fall of America and the Western World : La chute de l'Amérique et du Monde Occidental. by Brian Kraft Featured

    RépondreSupprimer
  16. apres le cdc et l oms comme reference... alex jones :) tu portes vraiment bien ton pseudo ;) (amicalement)

    je ne me chamaille pas avec toi ........j apporte un "son de cloche" different et chacun fait ce qu il veut de ce son de cloche . au pire je ne serais qu un farfelu de plus ............tu dis que certaine informations seraient utile a un bleu qui arriverait ....il ya tellement de chose a connaitre et savoir que je me sent un bleu tout les jours .....et il me semble que tu l etais toi aussi le 31 octobre 2014 a excatement 11:04 en balancant du CDC a tout va :) et il me semble que tu pourrais etre vu comme un" bleu " 1 novembre 2014 15:46 en balancant comme reference supreme alex jones :)

    je te taquine un peu .....oui alex jones nous dit certaines veritè...... avec beaucoup de manipulation dont il a le secret .......... c est tout un art .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, Alex Jones, il y a du bon et du mauvais. Certaines infos sont intéressantes, notamment quand il y a des témoignages. Mettons l'exemple du scientifique ignoré par l'USAMRIID et les médias concernant son traitement efficace sur Ebola. Il ne faut pas juste pas tout prendre pour argent comptant sur son site.

      Quand au fait que Bill Derberg soit un "bleu", ce n'est pas parce qu'il commente pour la première fois sur le blog qu'il faut l'accueillir aussi mal. Les bizutages, c'est passé de mode :)

      Supprimer
  17. fawkes as tu lu ce que j ai ecris :

    "oui alex jones nous dit certaines veritè........." il me semble qu on dit la meme chose et aussi a mon sujet je dis ceci
    ............"....il y a tellement de chose a connaitre et savoir que je me sent un bleu tout les jours ....."
    "je me sent un bleu tout les jours "
    moi aussi je suis un bleu tout les jours ..........et j ai rappelè qu il l etait aussi tout autant que les bleus dont il faisait allusion .

    et ce qui m a etonnè le plus c est qu il me dise ceci
    "moi je ne suis personne mais j'imagine que tu n'aurais pas l'outrecuidance de penser qu'Alex Jones ne serait pas crédible dans le domaine de la résistance , si tu ne le connais pas google it :)."

    alex jones je dois le considerer comme un resitant credible d apres lui ????? et je ne dois pas avoir l outrecuidance de penser autrement ????
    il veut donc qu alex jones sois pour moi celui qui est credible et que je dois ecouter et surtout ne pas remettre en question sa credibilitè et il parle de resistance ?????
    il essai de me preparer a quoi ????
    alex jones doit etre pour moi une reference de la resistance d apres bill derberg ???? et je ne dois pas avoir l outrecuidance de penser autrement ....

    je ne l ai pas accueillit mal ......j ai jouer a son petit jeu fawkes

    je lui en rajoutes une couche avec son alex jones super resitant et credible dont il ne faut pas avoir l outrecuidance etc.... avec ceci


    alex jones agent double et sioniste declarè

    http://www.youtube.com/watch?v=5a2icvAuK3Q

    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2012/04/alex-jones-un-agent-double-du-service.html

    ce sera mon dernier post avec lui promis jurè je ne commenterais plus jamais une de ses interventions

    RépondreSupprimer
  18. @fawkes

    je pense que tu te souviens que j avais poster que l elite avait connaissance que nous arriverons a cette periode ou la veritè jaillirait et j avais dis qu elle avait preparer ce moment ou l elite va controler elle meme les divulgations pour controler le chaos et la chute .............et manipuler les choses un autre niveau ......on veut nous presenter des resistants modeles a suivre et a ecouter ......pour que la revolte soit controler a tout les niveaux et les resistants heros de la revolution qui prendront le pouvoir ne serviront que les memes maitres .......

    juste une opinion parmi plein d autres

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog