dimanche 9 novembre 2014

Allemagne : de la prison pour une mère refusant des cours sur le genre pour ses enfants



Par La Voix de la Russie | La répression outre-Rhin dans le domaine de la politique familiale et de l'éducation continue. En France les médias et les responsables politiques, comme l'actuelle Ministre de l'éducation, expliquent que la théorie du genre est un produit de l’imagination et qu’elle n'existe pas, et que des cours de sexualisation précoce des enfants dans les petites classes sont un fantasme.
En janvier 2014, nous avions dans un article parlé des dégâts de l'éducation du Genre et de parents en Allemagne qui sont menacés d'être mis en prison quand ils, ou leurs enfants, refusent les cours de sexualisation, cours sur le Genre dans le primaire. En Allemagne des enfants tombent littéralement dans les pommes durant ces cours ou refusent d'y retourner. Quand les enfants ne vont pas en cours du Genre, l'école menace les parents et dépose une plainte si les parents ne veulent pas obéir. Puis la justice condamne les parents à payer une amende. Si par principe, les parents refusent de payer l'amende, c'est la police qui se présente à leur domicile pour les mettre en prison !

Aujourd'hui c'est une mère d'un des couples déjà menacés de prison qui doit être mise derrière les barreaux. Ce 15 novembre, une manifestation a lieu à Dresde pour demander d'arrêter les cours de sexualisation précoce dans les écoles élémentaires, le Gender (Stoppt die Frühsexualisierung an Grundschulen). L'association Besorgte Eltern, qui a organisé sa dernière manifestation le 25 octobre contre le Gender à Augsbourg, lance un appel à l'aide au niveau international pour aider la famille Martens et pour dénoncer ces horreurs. L'enseignement de la théorie du Genre est bien réelle et Besorgte Eltern souhaite voir au niveau international les gens s'organiser pour dénoncer et stopper les cours du Gender dans les écoles primaires.

Arrestation. La famille Martens vit dans une jolie maison avec ses neuf enfants. Le 24 octobre 2014, la police a voulu arrêter Madame Martens car une de ses filles n'était pas allée en cours de sexualisation précoce donnée à l'école élémentaire il y a trois ans. Monsieur Martens a été emprisonné l'année dernière pour la même raison car il avait refusé de payer une amende. Les Martens ont un bébé, leur neuvième enfant, que la mère doit allaiter. Un policier est venu frapper à la porte des Martens pour emmener la mère. La voyant tenir son nourrisson dans ses bras, le policier a décidé de ne pas intervenir et de laisser du temps à la mère pour pomper du lait pour le bébé pour quand elle serait en prison. En Allemagne, les parents touchés par ces affaires vivent dans la psychose et la peur, et filment et enregistrent tout pour avoir des preuves. C'est d'ailleurs en voyant la caméra qui le filmait que le policier a décidé de ne pas intervenir sur le champ.

Dans cette vidéo qui date du 24 octobre nous voyons un policier se rendre au domicile des parents et parler avec M. Martens. Le policier se tient devant la porte de la maison. Derrière M. Martens, nous voyons Mme Martens qui porte son nouveau-né dans ses bras et leurs enfants qui écoutent la conversation du policier. M. Martens dit au policier que leur seul moyen de défense est de montrer aux médias ce qui leur arrive car la justice a échoué. «Nous avons déjà parlé hier. Vous avez dit que vous ne pouvez rien faire et que vous appliquez la loi. Mais nous ne trouvons pas du tout correct de séparer une mère de son nourrisson. Vous voulez faire votre job et arrêter ma femme ?», dit M. Martens au policier. « Non, nous n'allons pas le faire maintenant», répond le policier. « Nous ne voyons aucune faute de notre part et nous ne sommes pas prêts à payer les 30 euros. Il n'est pas question de la somme mais du principe. La justice a simplement échoué et le droit est simplement bafoué. Un Etat qui doit garantir les droits fondamentaux fait exactement l'inverse », dit M. Martens. Le policier, voyant qu'une caméra le filme répond : « Comme votre femme allaite maintenant votre fils, je ne vais pas l'emmener. Je dois employer la force mais je ne veux pas le faire maintenant. Je vous fait remarquer que l'affaire n'est pas finie. Le bureau du procureur veut faire appliquer la décision de justice. Quelqu'un va passer de nouveau. »

Pays destructeur de famille. Il faut rappeler qu'en Allemagne, un pays qui compte plus de 1,6 million d'enfants de moins de 15 ans vivant dans la pauvreté (chiffre du 10 octobre 2014), la police et le Jugendamt retire tous les jours 100 enfants à leurs parents. Souvent la justice allemande utilise de fausses expertises et de faux témoignages pour intervenir et souvent les parents forment malgré les aléas de la vie des familles stables. Ainsi, chaque année, de nombreuses familles totalement normales et équilibrées vont plonger dans l'horreur de la répression. La police rentre dans les domiciles et volent avec violence les enfants. Les parents qui tentent de défendre leurs enfants sont menottés et les cas ne sont pas rares où ils sont envoyés en psychiatrie et ne revoient plus leurs enfants. Pour la famille Martens, nous avons le cas d'une famille qui réussit dans la vie, qui a réussi à avoir une grande famille mais qui est aujourd'hui menacée par le système allemand devenu fou et dangereux à cause de l'obligation de suivre les cours de sexualisation précoce.

Lien connexe: 

Comment l’Allemagne retire des enfants à leurs familles (cet article est hallucinant et ça se passe à deux pas de chez nous, dans un pays libre et démocratique il parait).
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_09_08/Comment-l-Allemagne-retire-des-enfants-a-leurs-familles-3211/



Source: La voix de la Russie

4 commentaires:

  1. Et oui, en Allemagne l'Ecole est obligatoire, et ils est impossible de se soustraire à la dictature institutionnelle.
    En France, la loi de 1882 déclare l'Instruction obligatoire, et même si cette loi a été modifiée plusieurs fois, il est toujours possible d'instruire soi-mêm ses enfants, en famille.
    Les Associations françaises de parents pratiquant l'ISF viennent régulièrement en aide à des familles allemandes persécutées, il n' y a pas d'autres mots, en raison de leur choix éducatif. Or l'Article 26 .3de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Article 26 3 stipule: " Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants."

    Certaines familles allemandes quittent leur pays pour pouvoir vivre en paix...

    Au fait, qui a rendu l'Ecole obligatoire en Allemagne ? Hitler, en 1939.

    Pour en savoir plus: http://www.lesenfantsdabord.org/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La violence de certaines images absorbées par les yeux d'un enfant et certains propos tenus , sont des formes de pédophilie, ceux qui se disent élites et qui font voter les lois, le savent bien, ils n'ont même plus peur de confessés leurs fautes dans des bouquins aux phrases si bien tournées que les auteurs auront du laissé libre cours à leurs démoniaques pathologies, à vomir si vous les avez lu, ou confessées sur des plateaux d 'émissions grand publique à la télé, ils ne se refusent plus rien dans leurs délires, la complète, même de penser que, sachant leurs arrières protégées par leur famille p........ou leur c..fr.. , le publique va expier leur péchés,ce publiques complètement dépassé par des journées herculéennes et avachi dans leur fauteuils la têtes dans leur grand écran n'ont même plus l'énergie de faire la différence entre ce qui était juste de ce qui ne l'est plus, et revoteront pour les mêmes satires qui ont jeté leurs femmes en prison.

      Supprimer
    2. dsl, pour les fautes d'hortos de mon post ci-dessus mais elles n’altèrent en rien le message qu"il contient.

      Supprimer
  2. "Au moins 48 morts dans un attentat contre une école du Nigeria"
    http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN0IU0RZ20141110

    «Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille
    On oubliera la faiblesse sacrée de l'enfant et son mystère»

    « Parlons des attentats : Le monde, s’il ne réagit pas à l’ignominie – le pire étant d’attaquer des enfants – ne se relèvera pas de l’incendie qui guette la Terre : la folie destructrice. Plus les hommes capables de changer le monde se taisent et attendent, plus il y aura de morts. Est-ce si difficile de s’unir, de faire front commun contre les menaces.
    Ce ne sont pas les âmes innocentes qui sont ici visées, c’est vous, chacun de vous.
    Tous ces enfants honteusement assassinés sont le crime le plus vil qui soit, qui montre la noirceur et l’horreur qui habite les sans-âmes. »

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog