jeudi 4 décembre 2014

Même après la mort, les banques continuent à entuber leurs clients


INFO RTL - L'Association Française des Usagers des Banques accuse celles-ci de prélever jusqu'à 150.000 euros par an sur les comptes de personnes décédées. Le pactole atteindrait entre 55 et 150 millions d'euros.

Selon l'Association Française des Usagers des Banques (AFUB), ces dernières prélèveraient des sommes importantes sur les comptes de clients décédés. Elle a reçu plus de 800 plaintes de consommateurs mécontents, depuis le début de l'année, et estime le montant total de ces prélèvements entre 55 et 150 millions d'euros.



Jusqu'à 100 euros ponctionnés

Lors du décès d'un client, une banque a le droit de prélever de l'argent sur son compte, qui sert à rembourser les frais administratifs liés à sa fermeture, et des transferts d'argent vers le notaire ou les héritiers. 

Problème : les montants ponctionnés seraient disproportionnés. Selon l'AFUB, pour un compte de défunt présentant 1.000 euros d'avoirs, une banque peut prélever autour de 100 euros, en moyenne.

"Un véritable racket"

Pour certaines familles, la facture peut être encore plus élevée. C'est le cas de Michel : la banque de sa mère décédée a prélevé sur son compte autour de 800 euros, officiellement, pour rembourser des démarches administratives. L'homme affirme avoir subi "un véritable racket".

"Cela fait très cher, parce qu'en plus, ils n'ont fait aucune démarche administrative. C'est le notaire qui a tout fait", a-t-il affirmé à RTL. Il n'est pas le seul dans ce cas : l'AFUB révèle avoir reçu plus de 800 plaintes dans ce domaine, depuis le début de l'année.

Un arrêté du 8 mars 2005 stipule la gratuité de la clôture d'un compte, mais il ne s'étend pas aux personnes décédées. 

En 2010, l'Express affirmait : "Pour 3.500 euros d'avoirs, il en coûte 140 euros à LCL ou au Crédit agricole, 100 euros à La Banque postale et 87,50 euros à la Société générale".

Source: RTL

5 commentaires:

  1. Cette info me rappelle ce clip des inconnus ;)

    https://www.youtube.com/watch?v=fy5ewMwLvMc

    RépondreSupprimer
  2. De quoi nous dégouter de passer l'arme à gauche, autant s'accrocher à la vie ;
    la mort est depuis toujours, un business très rentable, d'abord on nous fait crever à petit feu, pour empocher par mafia farma, ensuite direction p funèbres, ou rien n'est gratuit , jusqu'a la parcelle de repos eternelle, ou la jate du crématorium .
    ensuite les banquiers , qui ramassent , et ceux qui attendent nos organes .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout dégueulasse pour les héritiers. Une personne n'économise pas pour se faire au final dépouiller par la banque dès qu'elle rend l'âme.

      Fermer un compte c'est gratuit donc c'est un abus indigne des banques que de servir sur le dos d'un mort. Certes, on n'en emmène pas nos économies avec nous mais cela revient de droit aux enfants, pas à ces vampires de banquiers.

      Supprimer
    2. bien d'accord mais qui pondu cette loi, pour obliger a déposer le salaire aux banques ! c'est là le problème, ils pompent à volonté , et même le prélèvements automatiques , deviennent incontrolables;
      certains enfants, pris dans le matérialisme , n'attendent même plus le trépas de leur parents, ils les expulsent de chez eux, et c'est pas une blague, j'ai des tas de témoignages ;

      Supprimer
  3. Le système étant totalement irréformable, il ne reste que le choix entre l'accepter tel qu'il est ou en sortir... en attendant qu'un événement providentiel viennent remettre "les compteurs à zéro"... Patience...

    http://textup.fr/112087II

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog