mardi 20 janvier 2015

Le directeur de l’école juive Merkaz Hatorah : « Tout est faux »


La réaction de ce directeur est de mettre le blâme sur BFM pour cette fausse information sauf que le problème est plus complexe. L'information provient de l'Agence France Propagande (alias AFP), qui a déjà été largement critiquée pour ses intoxs et déformations en tout genre dans de nombreuses affaires. On dirait que cette fois encore, ils ont fait fort. Dire que la quasi totalité des agences de presse reprennent leur dépêches. Voilà donc un cas d'école qui montre comment la presse instrumentalise l'actualité pour entretenir un climat de peur et de haine sociale. Fawkes


Depuis le début de journée, une information a priori sérieuse fait le tour des medias et de la communauté juive. Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme cagoulé, dans une voiture aurait tenté de tirer sur l’école Merkaz HaTorah. « Encore une affabulation de BFM » pour le directeur de l’établissement. « Ce n’est pas la première fois que BFM s’illustre de cette façon, de manière lamentable et complètement irresponsable » tempête Benjamin Tagger.

Ce lundi, une information, dite «  de source policière » a circulé vitesse grand V sur les réseaux sociaux. A l’origine, non pas BFM qui a bien repris l’information, mais une dépêche AFP, que la chaîne d’information continue a titré « Menacés par une arme devant un collège juif, des soldats arment leur fusil d'assaut ».

Le scénario décrit est le suivant : vers deux heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche, une camionnette se serait arrêtée devant le collège-lycée juif du Raincy. La porte du véhicule aurait coulissée dévoilant un homme cagoulé tenant un fusil. Celui-ci aurait chargé son arme, imité par les deux soldats enclenchant leur Famas et mettant en joue l’homme au visage couvert. La camionnette aurait alors démarré en trombe, et aucun coup de feu échangé. Fin de l’histoire.

« Mais c’est de la folie, ils ont crée une psychose depuis ce début d’après-midi je ne gère que cette affaire… les coups de fils des parents apeurés, les élèves inquiets, la presse qui appelle ! » peste le directeur de l’école.

Une réaction fréquente de la part des militaires, selon le directeur

Dans les faits, selon lui, les choses se seraient déroulées de manière beaucoup plus anodine. « Une camionnette s’est arrêté devant l’école des filles à la sortie de shabbat, devant les hommes en faction. Les militaires ont levé leurs armes et la camionnette est repartie. Pas de cagoules, pas de fusils, juste un bruit non identifié. Mais les militaires sont emmenés à mettre en joue leurs fusils fréquemment » explique Benjamin Tagger. «Par exemple, il suffit qu’un motard passe devant un autre, et lève le pouce en signe de reconnaissance comme ils le font par habitude, et les militaires brandissent leurs fusils par reflexe et par prudence. Ils peuvent brandir leurs armes pour tout et n’importe quoi ».

Selon le directeur de l’établissement scolaire juif, l’information aurait donc été dramatisée à l’envi, transformant un fait fréquent lors d’une faction, en attaque terroriste potentielle.

Benjamin Tagger veut désormais faire paraître un démenti dans les chaînes d’information et les journaux concernés.

Source: Actu Juive

3 commentaires:

  1. Netanyahu a appelé les juifs de France à déménager vers Israël, ce qu'il semble souhaiter de tous ses vœux et dont ces attentats semblent en partie être la cause.... Pourquoi n'a t il pas suggéré que toutes les élites juives qui ont accaparé tous les rouages de notre nation y compris au plus haut sommet de l'état, commencent par leur monter l'exemple....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est,ce que j'appelle,de la transmition de pensées....idem! bonne question merci de l'avoir posée....

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog