jeudi 22 janvier 2015

Otages japonais de l’État Islamique : un grand journal démontre la supercherie de la dernière vidéo



L'article évoque la dernière vidéo présentant des otages japonais, mais les précédentes sont du même acabit. Cela saute aux yeux que ces vidéos sont truquées. D'ailleurs, dans l'une des vidéo, le terroriste a une ombre et celle de son otage (Steven Sotloff) s'est faite la malle. Pour James Foley, journaliste aux fortes accointances avec la CIA, la vidéo était également peu crédible. Fawkes

Le journal nippon The Japan News met en doute l’authenticité de la vidéo des deux otages japonais détenus par Daesh.


Le gouvernement pense que la vidéo des deux otages japonais publiée sur Internet par le groupe takfiriste Daesh a été trafiquée. La raison ? Des éléments discutables sur cette dernière, telle que les ombres incohérentes des personnages.

Le gouvernement est en train d’analyser les images de cette vidéo

Daesh a pris l’habitude d’utiliser des technologie d’édition vidéo afin de maximiser l’effet promotionnel de celles-ci, et des experts dans le domaine de l’imagerie numérique estiment que les images des otages ont pu être tournées séparément pour ensuite être combinées en une seule vidéo afin de rendre la scène plus effrayante.

Dans la vidéo, les deux hommes, qui se nommeraient respectivement Haruna Yukawa, 42 ans, et Kenji Goto, 47 ans, sont agenouillés dans un désert. Un homme tout de noir vêtu se tient entre eux. Il porte un couteau et profère des propos intimidants.

Les ombres de l’homme situé à gauche de l’écran, probablement Kenji Goto, et de la personne au centre semble s’étendre vers l’arrière et vers la droite. Cependant, l’ombre de l’homme situé à droite de la vidéo, probablement Haruna Yukawa, s’étend vers l’arrière-gauche.

Les ombres de la tête des otages se voient sur leur cou, et semblent être dirigées dans des directions opposées.

« Il est possible que les images vidéos aient été tournées à plusieurs moments différents et ensuite reliées entre elles », affirme Tsuyoshi Moriyama, professeur agrégé à la Tokyo Polytechnic University et expert en imagerie numérique, « Il est nécessaire de posséder un très bon niveau de connaissance et de bonnes compétences pour produire de tels montages vidéo ».

Le professeur Shigeo Morishima, de la Waseda University, est expert en ingénierie de la communication et de l’information. Il s’est penché sur la couleur orange que portent les deux otages.

Les couleurs ont des ombrages différents, et les habits ne subissent pas l’effet du vent au même moment, selon Morishima. Pour cette raison, « il est possible que les images de ces deux otages aient été tournées dans des endroits différents ».

Daesh s’est donné une aura particulière, a remonté le moral de ses troupes et a recruté des extrémistes dans le monde entier grâce à l’emploi de ces clips vidéo ainsi qu’à d’autres ressources sur Internet.

La vidéo des otages japonais, après vérification, a bien été publiée sur Internet ce mardi, trois jours après l’annonce officielle du Premier ministre Shinzo Abe d’une aide financière humanitaire de 200 millions de dollars (environ 23,7 milliards de yens) aux pays voisins afin qu’ils luttent contre Daesg. Abe est actuellement en visite au Moyen-Orient [ndQ+ : en Israël…].

L’expert en anti-terrorisme Shiro Kawamoto, chef du conseil de la seconde section de recherche du ministère publique, a déclaré :

Il est possible que les terroristes takfiristes aient saisi l’occasion de cette annonce du Premier ministre Abe pour réaliser ce montage vidéo en toute hâte. Ils ont ainsi imaginé créer une onde de choc supérieure en montrant deux otages au lieu d’un.
Shiro Kawamoto
Le professeur Kazuo Takahashi, de l’Open University of Japan, expert du Moyen-Orient, a mentionné la rançon extrêmement élevée demandée sur cette vidéo : « Je ne crois pas qu’ils entendent négocier de façon honnête », a-t-il déclaré.

« Leur but est probablement de rappeler leur présence et de mettre en garde le Japon, qui prend des décisions en accord avec les États-Unis et les pays européens », a-t-il affirmé.


Source: The Japan News

Traduction: Quenel plus


7 commentaires:

  1. Mon analyse est qu'ils sont devant un écran vert, le décor c'est de l'intox. Il y a au moins deux sources d'éclairage artificielle et une soufflerie à droite pour simuler le vent.

    Voici la vidéo. Je préviens, il n'y a rien de choquant, pas d’exécution, c'est juste présenté comme un avertissement de l'EI au gouvernement japonais qui demande une rançon:

    https://www.youtube.com/watch?v=NItFBjLZFxE

    RépondreSupprimer
  2. Bon et bien toujours la même comédie , encore une fois on le sent le " consentement " en gros c'est vous voyez que c'est bidon mais comme vous dîtes rien "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sérieux j'ai l'impression de voir une parodie avec cette vidéo .

      On rigole bien chez les djihadistes ou plutôt chez les ...

      Supprimer
  3. Il faudrait revoir la photo avec les asiatiques mais quand je l'ai vue la 1ère fois, je trouvais que quelque-chose clochait. J'ai pensé à une photo manipulation mal faite.

    RépondreSupprimer
  4. La base de la désinformation est de mélanger le vrai et le faux et de sur-jouer certains événements pour discréditer l'ensemble, faire de faux grossier, etc.
    Pendant ce temps ils continuent de décapiter les chrétiens.

    RépondreSupprimer
  5. c'est étonnant...Habituellement les japonais n'ont pas pour habitude de perdre la tête (rires)

    orné.

    RépondreSupprimer
  6. Fox News: ....., la vidéo publiée par l'État islamique dans laquelle le groupe menace d'assassiner deux otages japonais est truquée!

    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2015/01/fox-news-selon-des-experts-sur-le.html

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog