mardi 3 février 2015

L'armée ukrainienne utilise des munitions de l'Otan contre les populations civiles du Donbass



L'Occident a de facto lancé les livraisons d'armes létales à Kiev, a déclaré mardi à Sputnik le vice-président du parlement de la République populaire de Donetsk Denis Pouchiline qui conduit la délégation de la DNR aux négociations de Minsk.

"Malheureusement, ces livraisons sont déjà en cours. A Gorlovka, les pro-Kiev ont tiré des obus arborant le label de l'Otan", a déclaré M. Pouchiline en commentant les informations selon lesquelles les Etats-Unis pourraient fournir des armes létales à Kiev.


 "Cette démarche ne tardera pas à provoquer une escalade du conflit", a indiqué le négociateur de Donetsk.

"Ces armes font un grand nombre de victimes fortuites. Il serait plus judicieux de revenir à la table de négociations, mais Kiev ne cherche pas la paix", a affirmé le responsable de la DNR.

Selon lui, les forces ukrainiennes "utilisent les méthodes criminelles américaines de guerre qui consistent à mener le tir de loin à l'aide de l'artillerie lourde".
Ces méthodes "font de nombreuses victimes parmi les civils et causent un énorme préjudice à nos républiques", a conclu Denis Pouchiline.

D'après le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH),  plus de 5.300 personnes ont péri et plus de 12.000 autres ont été blessées depuis le début du conflit dans l'est de l'Ukraine.

Source: Sputnik News



Les USA pourraient livrer des armes à l'Ukraine


Washington étudie la livraison d'armes défensives en Ukraine, alors qu'un rapport indépendant publié lundi par des experts éminents de trois institutions américaines recommande à la Maison blanche d'octroyer à Kiev des équipements militaires, notamment létaux, pour 3 milliards de dollars, écrit mardi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Jusqu'à présent, la Maison blanche avait limité son aide militaire à l'Ukraine aux équipements non-létaux, notamment des gilets pare-balles, des jumelles de vision nocturne, des médicaments et du matériel de génie militaire.

L'administration américaine craignait que les fournitures d'armes conventionnelles poussent le président russe Vladimir Poutine à surenchérir. Mais comme les sanctions économiques n'ont pas pu forcer Moscou à renoncer à transmettre aux insurgés des armes lourdes et des experts militaires, la question de la livraison d'armes conventionnelles à Kiev a été de nouveau soulevée.

Hier, ce débat a été complété par le rapport "Le maintien de l'indépendance ukrainienne, l'opposition à l'agression russe. Ce que doivent faire les États-Unis et l'Otan", rédigé par trois centres américains d'analyse politique: l'Atlantic Coucil, la Brookings Institution et le Conseil de Chicago pour les affaires globales.

"Ces recommandations restent hypothétiques car les États-Unis s'abstiennent toujours de lancer des actions pouvant provoquer une confrontation ouverte avec la Russie, remarque l'analyste militaire Alexandre Golts. Mais le refus des insurgés de respecter les accords de Minsk et leur tentative de fermer le "chaudron" de Debaltsevo renforcent les positions des congressistes et des sénateurs, qui exigent une position plus ferme de l'administration américaine".

D'après lui, il n'est pas si facile de fournir des armes américaines en Ukraine: "Les militaires ukrainiens n'ont jamais utilisé ce matériel. Il faudrait donc envoyer à Kiev des centaines d'instructeurs américains. Et cela crée un double problème: il faudrait garantir la sécurité des experts américains et s'attendre à une réaction forte de la Russie, qui n'appréciera pas le déploiement de l'Otan près de ses frontières".

Le rattachement de la Crimée et l'intervention dans les affaires ukrainiennes se sont soldées par des pertes considérables pour la Russie, a souligné Barack Obama lors de son interview à CNN le 1er février. D'après lui, les actions russes ne font pas partie d'une "grande stratégie" mais résultent de la frustration de Poutine suite au Maïdan à Kiev et la destitution du président Viktor Ianoukovitch. Cette "improvisation" des autorités russes a provoqué des violations grossières du droit international et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine, aussi bien que l'isolation diplomatique de Moscou selon Obama.

Il a également souligné que Washington avait joué le rôle d'intermédiaire lors du changement de pouvoir en Ukraine. "Si quelqu'un avait besoin d'une confirmation, il l'a obtenue, a réagi Sergueï Lavrov, ministre russes des Affaires étrangères, lors de sa conférence de presse à Pékin. Cela confirme que les États-Unis étaient dès le début impliqués dans le coup d'État, que le président Obama a considéré comme une transition du pouvoir". 


Source: Sputnik News

2 commentaires:

  1. Un bataillon pro-Kiev qui utilise une ambulance équipée d'une mitrailleuse pour commettre des crimes de guerre .
    http://youtu.be/xwlpMqbg8_g

    RépondreSupprimer
  2. L'OTAN est déjà en guerre en Ukraine ... et est en train de perdre

    http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/02/l-otan-est-deja-en-guerre-en-ukraine-et-est-en-train-de-perdre.html

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog