lundi 2 mars 2015

Complotisme officiel : Alain Cotta affirme que la France n'est pas une démocratie dans CSOJ


Ce membre de la Trilatérale, fier d’en être puisqu’il l’avouera lui-même sur Radio Notre-Dame, vient nous expliquant en s’esclaffant de rire que le monde et pas que la France, est dirigé par un groupe de personnes très riches qui détiennent le pouvoir et qu’il estime à 50.000 personnes ! 

Nous aurions dit ça, on aurait eu la planète média sur le dos pour complotisme parno. Sur CSOJ en direct via le service public ça passe comme une lettre à la poste… C’est assez ahurissant comme des infos graves et importantes sortent de plus en plus ces derniers temps ! On aura eu l’intérêt public d’avoir dénoncé ce complot oligarchique avant tout le monde ou du moins les ratés et autres paillassons du système.






------------------------

Alain Cotta, membre de la Trilatérale : "La démocratie est un leurre" ( 22 mars 2011)

Alain Cotta, économiste, membre de la Commission Trilatérale, et auteur du Règne des oligarchies, était l’invité du Grand Témoin sur Radio-Notre-Dame le 14 février 2011.

Selon lui, partout sur la planète, le pouvoir est détenu par 1% de la population. C’est le règne des oligarchies, qui prennent "toutes les décisions qui nous concernent". Cotta distingue quatre types d’oligarques : les dirigeants des grandes entreprises de production et financières, les hommes politiques, les militaires, et les "oligo-riches".

L’économiste ne dénonce pas cet état de fait, dans la mesure où il lui semble assez naturel : "L’oligarchie ne me paraît pas du tout inquiétante, ça me paraît être, au contraire, le gouvernement naturel des hommes en communauté". En outre, comme il le souligne, l’oligarchie peut permettre, dans certains cas, une réelle participation démocratique, comme en Suisse avec l’usage fréquent du référendum.

Pour autant, dans la plupart des cas, "ce que nous appelons la démocratie est un espèce de leurre, qui nous fait plaisir, parce que nous préférons nous dire tous les matins que nous avons quelque pouvoir sur les décisions collectives et que nous vivons en démocratie plutôt qu’en oligarchie..." (8 min 30)

Dans une interview à Scriptoblog, parue le 14 février dernier, il avait également reconnu l’inexistence des démocraties : "Nulle part aujourd’hui il n’existe de démocratie directe, pas plus que représentative." Et alors qu’on lui demandait comment les oligarchies se prémunissaient contre la vindicte des peuples, il avait répondu : "Elles disposent de plusieurs moyens de protection : la réussite économique, la corruption et les moyens de détourner de l’attention des masses, désormais très efficaces : Internet, Twitter, facebook et plus généralement tous les médias de communication. Ajoutons que la complexité croissante des problèmes posés aux différentes collectivités nationales écarte naturellement la participation d’un très grand nombre d’individus à cause soit de leur incompétence, soit de leur indifférence à l’égard de solution qui ont peu d’influence sur leur vie quotidienne".

Dans la suite de son intervention sur Radio-Notre-Dame, Alain Cotta décrit son expérience au sein de la Commission Trilatérale, fondée par David Rockefeller et Henry Kissinger, avant d’évoquer la sortie de l’euro, qui gagne de plus en plus les esprits parmi les politiques, même s’ils pratiquent encore le double langage, dans les médias et en privé.

***

2e partie de l’interview d’Alain Cotta, sur la sortie de l’euro, inévitable selon lui, et les "révolutions" arabes, qu’il qualifie plutôt de "révoltes" ou d’"agitations" :


Alain Cotta : "L'euro est condamné" par taike-eilee

Sources:

LLP
Agoravox

7 commentaires:


  1. http://www.fichier-pdf.fr/2014/02/27/revelations-explosives-gouvernement-2014-grand-monarque/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir. Un journaliste qui publie sous nom d'emprunt...Mouais...Cela sème un sérieux doute sur le contenu ainsi que les sources de ce fichier. De plus j'ai à ma connaissances bien des faits, vérifiables aisément par quiconque y soumet un temps soit peu d'attention, et qui réfutent avec une cinglante pertinence les allégations rapportées par ce document. Les rares interlocuteurs avec qui j'ai eu la chance de pouvoir les partager peuvent selon leur propre discernement, bien en attester je pense. à bon entendeur.

      Supprimer
    2. Tu es libre de croire ou pas,
      Selon les écritures, Dieu portera ses regards, sur les humbles, et ceux qui suivent les lois ;
      Lui même, n'en sait pas plus pour le moment , l'anlyse qu'il fait de la franc maçonnerie est plus que vérifiable, ceux sont des lucifériens hautains, imbus, et vaniteux écrasant la masse , en manipulant les religions, si tu as d'autres , arguments et des faits vérifiables, et des interlocuteurs, de qualité pour , prouver que cet homme ne sait pas encore lui même alors prouve le !!
      tu as la chance d'avoir eu a partager et tu nous en dit moins que ces 2 hommes, qui ont de bonnes raisons de garder l'anonymat, tes accusations sont vagues , mais rare ta contreargumentation, inexistante, moi aussi je peux te dire beaucoup sans rien prouver.
      un conseil , relis l'aurore rouge ou les 10 commandements du guidestone ou même ce que dis sans se cacher cet illuminati de cet article
      Pour le reste personne n'en sait plus ..,

      Supprimer
    3. Mon commentaire ne prétend pas être à lui seul "les arguments" dont tu reproches l'absence dans ce qui se veut comme une proposition quant à entendre/voir leur exposé. Ta réaction reflète peu être une mauvaise lecture ou interprétation de mes propos je pense. Je sais très bien ce qu'est un argument, et ce qu'il nécessite afin d'être à la hauteur de la prétention défendue par son émetteur. Les raisonnements bâtis sans être étayés convenablement, connaissent logiquement le même sort qu'une dalle de plusieurs tonnes coulée de la sorte, sans étayes...Les deux ne peuvent tenir. Ne juges pas si hâtivement la pertinence que mes arguments pourraient avoir, sans y avoir prêté l'attention que je cherche à attirer, s'il te plaît. Surtout en me traitant tel un enfant que l'on renvoie à ses leçons. Tu conçois je pense que cela peut être offensant pour quelqu'un se proposant justement de partager une part de sa culture. Néanmoins, sans rancune pour ma part et l'invitation tient toujours. ;-)

      Supprimer
  2. On pourrait facilement rajouter deux zéros rien que pour la France si l'on devait prendre en compte ceux qui sont dans la poche du pouvoir, se taisent et agissent pour son compte en échange de rétributions et/ou de l'évitement de ses grosses claques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, c'est moi ou l'on ne voit plus mon avatar Blogger ?
      Oh encore mieux ! En cliquant sur mon nom mon profil est, comment dire... vide ! Plus de liens, plus description, plus de visites, rien que mon pseudo.

      Supprimer
    2. salut tout le monde j ajoute ceci en complement
      nous ne sommes pas en democratie d apres alain cotta
      et d apres ce militaire francais gradè nous sommes en dictature :)

      http://echelledejacob.blogspot.fr/2015/03/revue-de-presse-avec-interview-du.html

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog