samedi 18 avril 2015

Analyse: L'éventualité d'une attaque nucléaire américaine massive contre la Russie


Divers textes circulent actuellement en évoquant cette perspective. Il est clair que pour des gens sensés cette attaque serait terrifiante, provoquant des retombées susceptibles de toucher la Terre entière et durer pendant des décennies, sans mentionner ce que les spécialistes nomment un hiver nucléaire pouvant s'installer pour une plus longue durée encore. Au plan biologique, elle provoquerait une nouvelle extinction massive des espèces existantes.


Pourtant des militaires américains semblent l'envisager de plus en plus sérieusement, suivis en cela par des mouvements néo-conservateurs pour qui le plus grand risque que courre actuellement l'Amérique tient en la présence d'une Russie certes disposant de forces nucléaires conséquentes mais qui pourtant ne manifeste aucune intention de s'en servir contre l'Amérique. On lira par exemple à cet égard la mise en garde d'un certain Matthew Gault, du site Nedium.com-The War Is Boring, publiée sur son site le 7 avril 2015 et commenté par Dedefensa https://medium.com/war-is-boring/god-no-the-u-s-air-force-doesn-t-need-another-curtis-lemay-37de19c11652

Matthew Gault s'inquiète de la nomination à la tête du Global Strike Command (GSC) de l'US Air Force, du général Robin Rand, à qui son chef direct le général Welsh, chef d'état-major de l'USAF, a recommandé de se comporter à l'exemple du général Curtiss LeMay. Celui-ci, du temps de la guerre froide, avait été à deux doigts de provoquer un embrasement nucléaire général.

De leur côté les Russes, exaspérés par les provocations américaines en corrélation avec la crise ukrainienne, semblent de plus en plus persuadés que les Etats-Unis veulent effectivement détruire militairement la Russie, constatant qu'ils ne peuvent rien contre elle avec les moyens conventionnels. Dans ce cas les Etats-Unis seraient de plus en plus tentés, non seulement chez les militaires mais dans les cercles néo-conservateurs les plus radicaux, de recourir à une First Strike (première frappe ou frappe préventive) nucléaire.

Concernant le pronostic de plus en plus pessimiste que font à cet égard les stratèges russes, on lira un interview, abondamment commenté ces jours-ci, émanant de Leonid Petrovitch Rechetnikov, ancien Lieutenant-Général retiré de la direction du SVR (service de renseignement extérieur russe), directeur du RISS (Institut Russe des Études Stratégiques, Russian Institute of Stragic Studies) dont Rechetnikov ne cache pasqu'il s'agit d'une “couverture“ et que l'Institut est directement lié au SVR auquel il fournit des analyses. Rechetnikov est aussi considéré comme un conseiller direct de Poutine.

 Le site FortRus donne de ses propos, le 8 avril, une traduction anglaise http://fortruss.blogspot.be/2015/04/russian-foreign-intelligence-chief.html Le sakerfrancophone fait de même en français (http://lesakerfrancophone.net/interview-dun-ancien-analyste-russe-des-services-du-renseignement-exterieur/)

Rechetnikov se dit persuadé, de par les renseignements et indices dont il dispose, que les Etats-Unis se sont donné 5 ans pour détruire la Russie. S'ils ne le faisaient pas d'ici là, ce serait le système américain qui s'autodétruirait du fait des ses contradictions internes et de ses aventures extérieures. Ils le savent. Bien évidemment, il serait possible de suspecter que le SVR se livre ainsi à une opération de désinformation anti américaine. Quand on lit l'interview, on ne peut cependant qu'être frappé par la pertinence des analyses.

Cinq ans pour détruire la Russie

Ceci étant, peut on penser que, si les dirigeants américains, civils et militaires les plus hallucinés passaient à l'acte dans les mois qui viennent, ils auraient quelque chance de réussir à détruire la Russie, sans se détruire eux-mêmes. Nous ne retiendrons pas pour notre part l'argument selon lequel la Russie, qui est en train de se doter d'anti-missiles de dernière génération S 500, pourrait grâce à eux neutraliser avant qu'ils n'atteignent le territoire russe, des missiles balistiques intercontinentaux à tête nucléaire américain. Aussi perfectionnés que deviennent à échéance d'1 an ou 2 ans les S 500, ils seraient impuissants à neutraliser une volée de missiles nucléaires américains, provenant d'un sous-marin nucléaire lance-engins (SNLE) américain patrouillant non détecté dans l'immense étendue des mers. A plus forte raison si plusieurs de ceux ci attaquaient en même temps. 

La seule réaction que pourraient avoir les Russes serait de recourir dans les minutes suivant la frappe américaine, à une frappe en retour massive provenant de leurs propres SNLE et dotés des instructions préalables en ce sens. Ces sous-marins patrouillent eux-aussi en permanence, certains non loin des côtes américaines.

Dans ce cas la première frappe américaine détruirait à coup sur une partie de la Russie, mais la frappe en retour russe détruirait pratiquement l'ensemble des Etats-Unis, bien plus exposés. Il s'agirait évidemment d'une situation dite de MAD, du temps de la guerre froide (Destruction Mutuelle Assurée), mais la Russie, au territoire plus étendu, aurait de meilleures chances de s'en sortir, après la fin des retombées atomiques et de l'hiver nucléaire. Ce serait de toutes façons la mort de nos civilisations respectives, mais ce qui resterait des Russes repartiraient d'un meilleur pied que les Américains, car ils sont plus rustiques. Resterait aussi la Chine, qui échapperait sans doute à une première frappe américaine.

Sans pour autant nous rassurer complètement, nous pouvons penser, si nous ne nous trompons pas dans cette analyse, que les stratèges américains seraient fous à lier s'ils ne raisonnaient pas de la même façon de leur côté. Mais restons prudents. Dans le monde chaotique, au sens scientifique, qui est le nôtre, tout peut arriver.
(rédaction provisoire)


Project 955 classe Boreï : fin 2014, trois sous-marins sont en service alors que la Marine de guerre russe prévoit la mise en chantier de deux bâtiments supplémentaires. Cette classe devrait comprendre un total de 8 navires d'ici 2020 et remplacera les éléments des générations précédentes qui seront retirés en 2018. Ils doivent emporter 16 R-30 Boulava. Bien évidemment, si la tension avec l'Amérique s'aggravait, nul ne serait à l'abri d'une décision "folle" prise en bas de l'échelle hiérarchique, par exemple provenant du commandant d'un de ces sous-marins, d'envoyer un missile nucléaire "préventif" sur une ville américaine. 
____________________________________________________________________
Réaction de Luc Brunet (membre du comité de pilotage de Europe Solidaire)

Nous sommes ici sur un domaine très spéculatif où le bluff et les démonstrations de force sont plus nombreux que les informations objectives. 

Je voudrais simplement ajouter quelques commentaires:

 -       l'Ukraine joue bien sur un rôle de détonateur, mais il n'est pas le seul, et risque même de disparaître d'ici quelques mois si le régime de Kiev s'effondre. D'autres conflits régionaux ou les US risquent de se retrouver sont également très dangereux, je pense notament a une confrontation Saudi-Iran, ou a la différence de l'Ukraine,d'important enjeux économiques (les champs de pétrole !) s'ajoutent aux conflits d'intérêt géopolitiques.

-         Sur une note un (petit) plus optimiste, n'oublions pas que les politiques et certains généraux US ne sont que les marionnettes du système économico-industriel US. Ils ont montré à maintes reprises leur mépris des réalités et il semble qu'ils ignorent également le risque qu'ils font courir à leur propre familles si ils jouent les Docteur Folamour (je ne parle pas de la population US, dont ils ne doivent pas se soucier beaucoup). Mais je pense que la majorités des cadres de l'armée US sont eux bien plus réalistes et savent quelles pourraient être les conséquences des rêveries paranoïaques de leurs leaders. On peut espérer que ceux-là pourraient décider d'intervenir et de stopper les fous qui sont au volant. Un coup d'état militaire aux US mettant fin au système et ses folies, pourquoi pas ?


Jean Paul Baquiast
12/04/2015

Source: Europe Solidaire

9 commentaires:

  1. La prochaine guerre "de géants", si elle a lieu, sera nucléaire, il n'y a pas de doute.

    J'ai l'intime conviction que ça ne durera pas longtemps, quelques jours, quand toutes les bombes et anti-bombes auront frappé. Peut-être 1 seul jour.
    Celui qui n'aura plus de stock sera anéanti.

    Peace.

    RépondreSupprimer
  2. De toute façon on est tous voué à mourir un jour ou l'autre, et puis il n'y a pas une mort plus rapide que de se trouver à l'épicentre d'une explosion nucléaire. Après survivre à une déflagration, ca c'est la pire des choses qui peut arriver et la mort la plus douleureuse...

    RépondreSupprimer
  3. que peut faire l'Amérique devant la Russie plus forte de jour en jour alliée à la Chine comme prévue. rien il est trop tard ,même avec des petits zezers tueurs perceurs de chars ou autres bombes depuis 60ans nos amis russes se savent traqués ,,plus encore !! donc un russe averti en vaut 10 et nous mijotent un échec au roi par un pion bien placé face au fou un peu de poussière pour masquer tout ça et retour au calme

    RépondreSupprimer
  4. Les USA sont morts, y feront rien, 15 ans et c'est fini, on en parle plus.

    RépondreSupprimer
  5. Les USA s'auto détruisant avec la Russie...et l'Europe avec car elle est au milieu... tout ça pour le plus grand bénéfice de la Chine... Quand on se rappelle que c'est en Chine que seraient allés vivre les Rothschild... et quand on se rappelle que les Chinois qui sont tout ce que vous voudrez sauf idiots, ont bâtis des villes de luxe entières fantômes (plus de 66 millions de logements vacants...) dans des endroits perdus.... ils doivent bien les destiner en prévision de quelque chose...

    Mais en auront ils le temps?

    Matthieu 24
    …21Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. 22Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.

    Marc 13
    …19Car la détresse, en ces jours, sera telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis le commencement du monde que Dieu a créé jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. 20Et, si le Seigneur n'avait abrégé ces jours, personne ne serait sauvé; mais il les a abrégés, à cause des élus qu'il a choisis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mathieu 25.31 : Le jugement dernier

      31 - Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous ses anges, il prendra place sur son trône glorieux.
      32 Tous les peuples de la terre seront rassemblés devant lui. Alors il les divisera en deux groupes - tout comme le berger fait le tri entre les brebis et les boucs.
      33 Il placera les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche.
      34 Après quoi, le roi dira à ceux qui seront à sa droite :« Venez, vous qui êtes bénis par mon Père : prenez possession du royaume qu'il a préparé pour vous depuis la création du monde.
      35 Car j'ai souffert de la faim, et vous m'avez donné à manger. J'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire. J'étais un étranger, et vous m'avez accueilli chez vous.
      36 J'étais nu, et vous m'avez donné des vêtements. J'étais malade, et vous m'avez soigné. J'étais en prison, et vous êtes venus à moi. »
      37 Alors, les justes lui demanderont : « Mais, Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger ? Ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ?
      38 Ou étranger et t'avons-nous accueilli ? Ou nu, et t'avons-nous vêtu ?
      39 Ou malade ou prisonnier, et sommes-nous venus te rendre visite ? »
      40 Et le roi leur répondra :« Vraiment, je vous l'assure : chaque fois que vous avez fait cela au moindre de mes frères que voici, c'est à moi-même que vous l'avez fait. »
      41 Puis il se tournera vers ceux qui seront à sa gauche :« Retirez-vous loin de moi, vous que Dieu a maudits, et allez dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges.
      42 Car j'ai souffert de la faim, et vous ne m'avez rien donné à manger. J'ai eu soif, et vous ne m'avez rien donné à boire.
      43 J'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli chez vous. J'étais nu, et vous ne m'avez pas donné de vêtements. J'étais malade et en prison, et vous n'avez pas pris soin de moi. »
      44 Alors, ils lui demanderont à leur tour :« Mais, Seigneur, quand t'avons-nous vu souffrant de la faim ou de la soif ; quand t'avons-nous vu étranger, nu, malade ou en prison, et avons-nous négligé de te rendre service ? »
      45 Alors il leur répondra :« Vraiment, je vous l'assure : chaque fois que vous n'avez pas fait cela au moindre de ceux que voici, c'est à moi que vous avez manqué de le faire. »
      46 Et ils s'en iront au châtiment éternel. Tandis que les justes entreront dans la vie éternelle.

      Supprimer
    2. Jean 15
      10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour. 11 Je vous ai dit cela afin que ma joie demeure en vous et que votre joie soit complète.

      Supprimer
    3. « Autant elle s’est glorifiée et plongée dans le luxe, autant donnez-lui de tourment et de deuil. Parce qu’elle [Babylone moderne] dit en son cœur : Je suis assise en reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil ! » Cela ne vous rappelle-t-il rien ? C’est une citation directe d’Esaïe 47. Oui, ces mots s’appliquent à la Babylone moderne !

      « A cause de cela », dit Dieu, « en un même jour, ses fléaux arriveront [exactement comme Dieu l’a déclaré dans Esaïe 47 :9], la mort, le deuil et la famine, et elle sera consumée par le feu. Car il est puissant, le Seigneur Dieu qui l’a jugée » (Apocalypse 18 :8).

      Supprimer
  6. Un petit avant goût :

    https://youtu.be/82QYuYgkygA

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog