lundi 29 juin 2015

Apologie de la pédophilie au sein d’universités anglaises ?


Des universités anglaises tolèrent-elles l’apologie de la pédophilie ? «L’intérêt pédophile est naturel et normal pour les mâles humains». « Au moins une minorité non négligeable d’hommes normaux aimerait avoir des relations sexuelles avec des enfants … » Ces citations ne proviennent pas de la presse soixante-huitarde ou de la propagande immonde du PIE (Paedophile Information Exchange) qui bénéficiait autrefois du soutien de personnalités politiques de premier plan.


Non, ces propos qui présentent la pédophilie comme « naturelle et normale » datent de juillet 2014 et ont été prononcés lors d’une session académique d’été organisée par l’Université de Cambridge !

Parmi les thématiques abordées très officiellement : «Libérer le pédophile: une analyse discursive » et « Les enjeux de l’hébéphilie »… L’hébéphilie est présentée comme la préférence sexuelle pour les très jeunes adolescents dans la puberté précoce, généralement entre 11 et 14 ans ! 

Parmi les participants à cette session d’été de l’Université de Cambridge, il y avait un homme très enthousiaste, Tom O’Carroll,  délinquant sexuel pédophile multirécidiviste, militant de longue date pour la légalisation des rapports sexuels avec des enfants et ancien dirigeant du Paedophile Information Exchange (PIE) . « Merveilleux! », Écrivit-il sur son blog à propos de ce qu’il entendit à l’Université de Cambridge en juillet 2014.

La Grande-Bretagne a un grave problème avec la pédophilie. Depuis plusieurs années, les scandales se multiplient et éclaboussent des personnalités de la Finance, du monde politique, du showbiz et même de la Famille royale britannique.

Mais malgré ces scandales qui font la une des médias, l’apologie de la pédophilie à l’Université de Cambridge est passée quasiment inaperçue.

Il faut aussi noter les tentatives renouvelées de repousser les limites de l’acceptabilité de relations sexuelles avec un enfant. 









Avec la pilule, la légalisation de l’homosexualité et la diminution des tabous comme le sexe avant le mariage, les années soixante-dix ont ouvert la boîte de Pandore et légitimé tous les vices. Et des appuis importants sont venus du monde universitaire. En 1981, un éditeur respectable, Batsford, a publié un livre intitulé Perspectives sur la pédophilie, écrit par Brian Taylor, professeur de sociologie à l’Université du Sussex. Fait troublant, le livre était destiné « aux travailleurs sociaux, travailleurs communautaires, agents de probation et gardes d’enfants ». 


Parmi les personnes qui ont a collaboré à la rédaction de ce livre, il y a Peter Righton qui a été directeur de l’éducation à l’Institut national pour le travail social et a plus tard été reconnu coupable de crimes sexuels commis sur des enfants.

Mais deux autres personnes qui ont collaboré à ce plaidoyer pour la pédophilie sont toujours académiquement actives et influentes. 

Ken Plummer est professeur émérite de sociologie à l’Université d’Essex. Il y dispose d’un bureau et y donne encore des cours.

Le Professeur Plummer est lui-aussi encore présent sur les campus universitaires malgré qu’il fut membre du PIE.

Interrogé au sujet de ces deux professeurs, un porte-parole de l’Université d’Essex s’est limité à citer la charte de l’université qui donné au personnel universitaire « liberté de mettre en avant des opinions controversées et impopulaires sans se mettre en péril ».

Graham Powell est l’un des psychologues les plus éminents du pays, un ancien président de la British Psychological Society et un fournisseur actuel de services de soutien de la psychologie à la Serious Organised Crime Agency, le National Crime Squad, la Metropolitan Police, la police du Kent, l’Essex Police et de la Internet Watch Foundation. Il avait également signé un chapitre dans Perspectives sur la pédophilie, dans lequel il estimait que l’acte pédophile n’était pas nécessairement traumatisant pour la victime…

Autre intervenant à cette session d’été de l’Université de Cambridge les 4 et 5 juillet 2014, Ray Blanchard, professeur de psychiatrie à l’Université de Toronto.

Mais l’intervention la plus controversée fut faite par Philip Tromovitch, professeur à l’Université Doshisha au Japon, qui a déclaré dans une présentation sur la «prévalence de la pédophilie » que la « majorité des hommes sont probablement les pédophiles et hébéphiles» et que «l’intérêt pédophile est normal et naturel chez les mâles humains».

Lien connexe:

'Paedophilia is natural and normal for males' (The Telegraph)

Source: MPI

6 commentaires:

  1. Ouééé j'ai vu l'information déjà, je l'ai posté direct sur le forum avec un beau petit billet personnel, c'est dégoûtant !! On voit bien où ils veulent en venir, tout doucement imposer la pédophilie comme une normalité à même titre que l'homosexualité ! Quand on connais bien l'histoire des puissant lobby gay et aussi celle de la théorie du genre, on remarque que le cheminement est le même...

    voir ma note : http://www.lenouveaumonde.net/t783-degoutant-des-academiciens-de-luniversite-de-cambridge-disent-que-la-pedophilie-est-naturelle-et-quil-est-normal-que-les-hommes-soient-stimules-par-des-enfants#3653

    Akasha.

    RépondreSupprimer
  2. Avoir des relations sexuelles avec des êtres non sexués c'est A N O R M A L .
    On ne fait pas ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais, mauvais terme, non-pubère quoi.
      De toute façon j'ai l'impression que ce présent c'est la bataille du simple bon sens et de l' " être humain " contre les fous , les démons, ceux qui tordent leur verbe d'une manière malsaine.

      Supprimer
    2. ...Oui je vois ça ainsi aussi..on le sent très bien (nous les êtres sensibles). Que les forces démoniaques prennent le dessus ces dernières années..Mais ont sent aussi que d'autres entités du bon côté interviennent très souvent pour les mettre en échec, en claire la bataille final est en court ! Vous savez qu'à notre petit niveau on peut les aider grâce à la magie ? n'oubliez pas qu'ils n'y a pas que des mauvais égrégores ! Et ça se joue beaucoup au niveau des énergies justement, la plupart des gens sont prisonniers de mauvais égrégores et sont totalement conditionné, la 1er chose à faire c'est de s'en libérer justement. C'est juste incroyable, si ils continuent ainsi (niveau de se dossier), ils y arriveraient d'imposer la pédophilie comme normalité comme ils l'ont fait avec le reste, c'est abominable !! (blême)
      Akasha.

      Supprimer
  3. Absolument rien ne justifie la pédophilie , ce sont tous des sadiques pervers !!
    C'est un crime contre l'humanité de faire du mal aux enfants .

    RépondreSupprimer
  4. C'est dans la logique de manger du veau ou de l'agneau........... si vous aimer le gigot ou la blanquette, taisez vous.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog