mercredi 15 juillet 2015

L'aspartame augmente de manière significative les risques de leucémie, lymphome et myélome


D’après les résultats d’une étude, la plus longue jamais réalisée sur la propriété cancérigène de l’aspartame chez les humains, juste un soda par jour peut accroître les risques de leucémie chez l’homme et la femme, et de myélome multiple et de lymphome non hodgkinien chez l’homme seul. Fait important, il s’agit de l’étude de longue durée la plus complète jamais réalisée sur ce sujet. C’est pourquoi elle a plus de poids que les études antérieures semblant ne montrer aucun risque. Et, fait inquiétant, elle peut aussi ouvrir la porte à de nouvelles découvertes similaires sur d’autres cancers dans les études futures.

L’étude sur l’aspartame la plus approfondie jusqu’ici – Plus de deux millions de personnes-années


Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont analysé l’évolution des données de Nurses’ Health Study et de Health Professionals Follow-Up Study sur une période de 22 ans. Un total de 77.218 femmes et 47.810 hommes étaient inclus dans l’analyse, totalisant 2.278.396 de personnes-années de données. Hormis sa dimension, ce qui rend cette étude supérieure aux autres études antérieures, c’est sa rigueur dans l’évaluation de la prise d’aspartame. Tous les deux ans, les participants recevaient un questionnaire détaillé sur leur régime alimentaire, et celui-ci était reconsidéré tous les quatre ans. Les études antérieures qui n’ont trouvé aucun lien avec le cancer n’ont jamais évalué la consommation d’aspartame des participants à un moment donné dans le temps, ce qui pourrait être une faiblesse majeure affectant leur solidité.

Un soda par jour multiplie la leucémie, le myélome multiple et les lymphomes non-hodgkiniens

Les résultats combinés de cette étude montrent qu’à peine une canette de 12 onces (355ml) de soda allégé par jour entraîne:
- Un risque de leucémie 42 pour cent plus grand chez les hommes et les femmes (méta-analyse)
- Un risque de myélome multiple 102 pour cent plus grand (chez les hommes seulement)
- Un risque de lymphome non hodgkinien 31 pour cent plus grand (chez les hommes seulement)
Ces résultats sont établis sur des modèles de risques relatifs à plusieurs variables, par rapport à tous les participants qui ne buvaient pas de soda allégé. On ne sait pas pourquoi seuls les hommes buvant de plus grandes quantités de soda allégé montrent un risque accru de myélome multiple et de lymphome non hodgkinien. Notez que les sodas allégés sont la première source (et de loin) d’aspartame dans le régime alimentaire en Zunie. Chaque année, les gens consomment au total environ 5.250 tonnes d’aspartame, dont environ 86 pour cent (4.500 tonnes) dans les sodas allégés.

Confirmation d’une recherche antérieure de haute qualité sur l’animal

Cette étude montre l’importance de la qualité dans la recherche. La trop grande brièveté et imprécision de la plupart des études antérieures ne montrant aucun lien entre aspartame et cancer, a été critiquée pour évaluer la consommation d’aspartame à long terme. Cette étude permet de résoudre ces deux problèmes. Le fait qu’elle montre aussi une corrélation positive au cancer ne devrait être aucunement surprenant, puisqu’une étude antérieure, classée parmi les meilleures, effectuée sur l’animal (900 rats, tout au long de leur vie), a montré des résultats étonnamment similaires en 2006: l’aspartame augmente de façon significative le risque de lymphome et de leucémies chez les mâles et les femelles. Plus préoccupant encore est ce qui a résulté de cette méga-étude, qui a commencé à exposer les rats à l’aspartame dès le stade fœtal. L’augmentation des risques de lymphome et de leucémie ont été confirmés, et cette fois les rates ont également montré une augmentation significative des cancers mammaires. Cela soulève une question cruciale: Les futures études de haute qualité découvriront-elles des liens incriminant l’aspartame dans les autres cancers (cerveau, sein, prostate, etc.)?
Nous avons désormais plus de raisons que jamais d’éviter complètement l’aspartame dans la nourriture quotidienne. Pour ceux qui sont tentés de revenir aux sodas sucrés comme « saine » alternative, cette étude a fait une découverte surprenante: les hommes consommant un ou plusieurs sodas sucrés par jour voient une augmentation de 66 pour cent des lymphomes non hodgkiniens (encore pire qu’avec les sodas allégés). Peut-être bien que le soda le plus sain est pas tout de soda.
Source : Natural News
Traduction: Santé nutrition

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog