lundi 17 août 2015

Un lanceur d'alerte de la SNCF se plaint d'être payé 5000€ par mois depuis 12 ans...à ne rien faire



Il ne travaille pas depuis 2003 et touche pourtant 5.000 euros par mois. Ce cheminot, que son statut professionnel protège du licenciement, reproche à la SNCF de l’avoir étiqueté "lanceur d’alerte" et de l’empêcher ainsi de trouver un autre travail. La SNCF de son côté l’accuse de profiter de la situation. En jeu : un demi-million d'euros de dédommagements.

Victime ou profiteur ? Charles Simon se plaint d’avoir été mis au placard par la SNCF depuis douze ans. Un placard doré : il touche 5.000 euros par mois pour rester chez lui.


Une situation qui court depuis qu'il a dénoncé, en 2003, une fraude aux fausses factures au préjudice de Geodis, la filiale transport du groupe ferroviaire pour lequel il travaillait. Montant du préjudice : 20 millions d’euros.

Il ne travaille pas depuis 2003 et touche pourtant 5.000 euros par mois. Ce cheminot, que son statut professionnel protège du licenciement, reproche à la SNCF de l’avoir étiqueté "lanceur d’alerte" et de l’empêcher ainsi de trouver un autre travail. La SNCF de son côté l’accuse de profiter de la situation. En jeu : un demi-million d'euros de dédommagements.

Victime ou profiteur ? Charles Simon se plaint d’avoir été mis au placard par la SNCF depuis douze ans. Un placard doré : il touche 5.000 euros par mois pour rester chez lui.

Une situation qui court depuis qu'il a dénoncé, en 2003, une fraude aux fausses factures au préjudice de Geodis, la filiale transport du groupe ferroviaire pour lequel il travaillait. Montant du préjudice : 20 millions d’euros

"Depuis 12 ans et demi je suis au placard, à la disposition du président de Geodis, sans affectation et sans job avec un salaire plein tous les mois" Charles Simon, cheminot à la SNCF

Une étiquette de "lanceur d'alerte" lourde à porter

Il est alors convoqué au siège du Geodis et reçu par son président. "Il m’a félicité, m’a remercié de mon travail et de mon courage, de mon engagement... détaille Charles Simon, avant d’ajouter : et puis on m’a donné un coup de pied au derrière et renvoyé à la maison mère. Dix jours plus tard je suis convoqué à la SNCF, on me dit : vous restez chez vous, on ne vous emmerde pas et vous ne nous emmerdez pas !"

Problème : il est désormais, selon lui, étiqueté à la SNCF "lanceur d’alerte", une dénomination qui l’empêche de trouver un travail et de mettre fin à cette mise au placard. Comme lorsqu'il postule à cette offre de "responsable de lobbying auprès de la diaspora juive aux Etats-Unis". "A l’époque, le responsable du comité exécutif de la SNCF avait regardé sur Google et avait considéré que ma candidature n’était pas politiquement correcte".

"Un collaborateur malveillant qui abuse du statut de cheminot" (SNCF)

Mais la SNCF ne l’entend pas de cette oreille. Pour Christophe Piednoël, Charles Simon, diplômé de l’Essec et des Mines est "un collaborateur mal intentionné qui abuse du statut de cheminot et a volontairement fait durer les choses à son profit". Car ce statut interdit le licenciement.



Son but pour l'entreprise ? Toucher le demi-million d’euros qu’il réclame devant le tribunal des prud’hommes, un dédommagement au nom de son inactivité forcée. En 2011, le cheminot avait déjà attaqué la SNCF, pour faire reconnaître cette situation comme un "préjudice". Il avait été débouté.

En septembre prochain, Charles Simon devrait retrouver les rails du travail : la SNCF a décidé de lui octroyer un poste d'office.

Source: France Info

2 commentaires:

  1. "je suis convoqué à la SNCF, on me dit : vous restez chez vous, on ne vous emmerde pas et vous ne nous emmerdez pas !"

    Voilà comment ça se passe en réalité...et il a bien raison de les saigner jusqu'au bout en demandant 500 000 € devant le tribunal !

    Ca peut paraitre fou pour un smicard ou un r-miste mais ce n'est strictement rien face aux détournements, blanchiments, rétro-commissions et corruptions de nos politiques et autres industriels...

    Et en attendant 90% de la population en France gagne moins de 35k€ par an...

    RépondreSupprimer
  2. toujours les memes qui foutent la Merde avec un M majuscule, il n'y a qu'a voir ou il a postulé....................

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog