jeudi 8 octobre 2015

Quand François Hollande ne comprend rien aux changements climatiques, à quelques semaines de la COP21


A quelques semaines de la COP21, ce nouveau sommet mondial pour le climat, François Hollande a fait plusieurs discours passés inaperçus sur les changements climatiques. Et pourtant, ils sont à la fois confus et en partie hors-sujet, montrant toute l'étendue de l'intérêt et du sérieux de notre gouvernement sur cette question cruciale pour l'avenir de nos sociétés. Un message catastrophique pour la compréhension du phénomène et sa prise en charge. 


Une fois n'est pas coutume, il nous fallait reprendre le discours du président de la République française, François Hollande, sur les changements climatiques. Celui-ci a déclaré, le 28 septembre 2015, lors de la 70e session de l'Assemblée générale des Nations Unies :

 "il y a des catastrophes, des tsunamis, des tremblements de terre, des îles qui vont bientôt disparaître, des côtes qui sont recouvertes, des glaciers qui fondent ; ce sont les dérèglements climatiques."

 Cette seule phrase symbolise l'inquiétant défaut de connaissance et de sérieux du Président (et de ses conseillers). Comment peut-on, aujourd'hui, tout mélanger, amalgamer les pires catastrophes qui frappent l'humanité sous la responsabilité des "dérèglements" climatiques ?

 Tout d'abord, le mot "dérèglements" n'est pas approprié, le climat ne se dérègle pas, il fonctionne au contraire très bien, il est simplement dans une phase de changement qui peut prendre différentes caractéristiques intrinsèques et géographiques ; d'où l'emploi du pluriel : "changements". Il passe d'un équilibre à un autre. D'ailleurs, le climat a toujours varié sous l'effet de différents facteurs naturels, externes et internes à la Terre. Depuis quelques décennies maintenant, le climat planétaire se réchauffe, principalement sous l'effet de nos activités qui émettent des gaz à effet de serre.

 Ensuite, les tsunamis sont, la plupart du temps, la conséquence des tremblements de terre, comme l'illustre le terrible tsunami japonais de 2011. Mais les tremblements de terre ne sont en aucun cas liés aux changements climatiques ! Ils sont engendrés par le déplacement des plaques lithosphériques à la surface de la Terre qui crée des contraintes sur les roches. Celles-ci peuvent alors se déformer et même se rompre déclenchant un séisme qui se traduit pas la libération d'une quantité d'énergie colossale. D'ailleurs, la plupart des séismes ont lieu à la limite des plaques tectoniques, près des failles et des zones de subduction. Bref, il n'est nullement ici question de climat... 

En ce qui concerne les îles "qui vont bientôt disparaître, des côtes qui seront recouvertes", c'est une allusion à la montée du niveau des océans qui risque bien de dépasser le mètre d'ici à la fin du siècle. Sur ce point, François Hollande n'a pas tort, tout comme sur les glaciers qui fondent. Par exemple, les glaciers de montagne, régressent un peu partout dans le monde : en moyenne de 50 m par décennie depuis 150 ans.

 Le Président poursuit : "Face à ces défis, chacun à son niveau doit prendre ses responsabilités. La France, dans beaucoup de domaines, ne refuse jamais son concours. Mais la France a voulu accueillir la Conférence sur le climat, sans doute parce qu'elle avait conscience qu'un échec terrible s'était produit à Copenhague et qu'il fallait cette fois-ci prendre la bonne décision : une décision qui ne peut être que celle de la communauté internationale dans son ensemble."

 Comment un pays hôte de la future COP21 peut-il se prévaloir d'être responsable sur ces questions quand son président (et ses conseillers) n'y comprennent rien ? Rappelons que la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) aura lieu à Paris du 30 novembre au 11 décembre, une nouvelle grande messe pour le prestige qui a très peu de chance d'aboutir.

 On pourrait nous rétorquer que tout le monde fait des erreurs, mais il s'agit là d'une récidive comme en témoigne le discours de François Hollande pour l'ouverture du forum "Vers la COP 21 : la société civile mobilisée pour le climat" :

 "Le réchauffement climatique est aujourd'hui un fait scientifique. Et le GIEC est allé plus loin, en indiquant que si nous ne faisions rien, dans les prochaines années, ce n'est pas un réchauffement de la planète de 2 degrés que nous allons connaître d'ici la fin du siècle, mais de 3, 4, voire 5 degrés. Et avec des conséquences que l'on n'a pas besoin de forcer pour les décrire, nous les connaissons déjà ; tsunamis, tremblements de terre, élévation du niveau de l'eau, atteinte inexorable à la biodiversité, et avec ce que nous savons être les impacts de ces catastrophes ; des milliers de morts, des centaines de milliers de personnes déplacées, des destructions considérables, l'impossibilité de vivre sur des côtes, la disparition d'îles, voilà ce que nous savons déjà, et ce qui est en mouvement." 

Et pourtant, le Président était accompagné de Nicolas Hulot et Jean Jouzel (vice-président du GIEC) qui savent très bien faire la différence entre les catastrophes liées aux activités humaines et celles d'ordre géologique. 

On pourrait simplement en sourire, mais l'heure est à la fois au sérieux, à la responsabilité et à la sensibilisation. Comment faire comprendre au grand public notre responsabilité dans les changements climatiques quand notre Président nous parle de tremblements de terre et de tsunamis ? A l'écouter, nous avons l'impression que toutes les catastrophes se résument à nos émissions de gaz à effet de serre. Une vision simpliste et contre-productive, sans parler de l'image désastreuse de la France qu'il continue de dégrader dans le monde... Ces confusions graves sont symptomatiques d'un gouvernement qui, derrière une façade, n'a absolument pas pris la mesure de l'enjeu, ne s'instruit pas et n'écoute pas. Soulignons, à ce titre, la note désastreuse du programme environnemental de François Hollande que nous lui avions attribué lorsqu'il n'était encore que candidat à la présidentielle en 2012 : 2/10, l'une des pires notes de notre classement. L'histoire récente nous a déjà prouvé, sur de nombreux sujets et à de trop nombreuses reprises, que ce gouvernement, pourtant allié dans un premier temps à EELV, est à la hauteur de la note que nous lui avions attribuée... 

Source : notre-planète

4 commentaires:

  1. En parlant de réchauffement climatique, Que pensez-vous de l'affaire du climategate de 2009:

    http://www.objectifliberte.fr/2009/11/explosif-les-ordinateurs-du-hadley-center-pirates.html

    L'année suivante, un article est venu réhabiliter les chercheurs, pourtant le contenu était vraiment troublant:

    "Climategate" : une enquête indépendante blanchit les chercheurs du CRU

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/07/07/climategate-une-enquete-independante-blanchit-les-chercheurs-du-cru_1384806_3244.html#CoBsefCJdDejBGgP.99

    http://blogs.rue89.nouvelobs.com/blog-londres/2010/07/08/comment-le-faux-scandale-du-climategate-sest-degonfle-157963

    RépondreSupprimer
  2. C'est pourtant simple.
    M.Hollande reconnaît juste que les changements climatiques ont la même cause que l'accroissement des séismes et des tsunamis.
    Bien sur, les personnes croyant ce mensonge éhonté du réchauffement climatique anthropomorphique, vont penser qu'il est dingue.

    RépondreSupprimer
  3. Non il ne ment pas les deux sont liés, et il a raison.
    Il est tellement détaché de la réalité qui a répété bêtement le secret...
    En effet les FM ou illuminatie, les trucs quoi, lui ont dit que leur gadget antenne tesla faisait les deux. Mais bon c'est passé inaperçu ouf.
    Je rappelle que ces antennes peuvent aussi bien déclencher un tremblement de terre sous-jacent, que de provoquer un ouragan.
    Exemple : japon tsunami 11 mars 2011, Haiti..
    Ouragan du 11 septembre 2001 en direction de New-York, et qui tourne à droite de 90 degrés juste avant les attentats...

    Personnellement, je vis depuis plus de 45 ans, je vais toujours aux mêmes bords de plages, et je voie toujours les rochers de mon enfance, l'eau ne les a pas submergé. Même pas un petit 10cm !!!
    Oups !!!
    Par contre les poteaux de taxe pour la pollution on en a partout !
    Il n'y a pas de limite pour écraser la population et les culpabiliser avec des dogmes.
    Par contre je vois des bateaux de plus en plus gros dans les ports, qui font tourner leurs moteurs jour et nuit pour la clim, pendant ce temps les HLM on n'allume pas le chauffage avant novembre car il faut protéger la planète...

    Bonjour chez eux.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog