mardi 24 novembre 2015

Vladimir Poutine pourrait ordonner des frappes aériennes en Arabie Saoudite et au Qatar


Selon le quotidien russe La Pravda,la Russie n’exclurait pas de recourir à une intervention militaire contre deux pays qu’elle accuse de servir de base arrière pour les groupes islamistes armés dont ils financent les activités. Pour Moscou, l’Arabie Saoudite et le Qatar représentent une menace pour sa sécurité et seules des frappes directes contre ces groupes dans ces deux monarchies du Golfe pourraient stopper la déferlante de Daech et des autres mouvements terroristes de même obédience. 


Le journal russe croit savoir que l’intervention militaire de la Russie en Syrie, dans laquelle ont été utilisées des armes stratégiques, «est un signal lancé aux pays qui soutiennent le terrorisme». Ainsi, l’armée russe ne compte pas se limiter à la seule Syrie et devrait étendre ses opérations antiterroristes à d’autres pays du Moyen-Orient. La Russie s’acheminerait vers un élargissement du champ d’action de son armée de l’air en visant la matrice même du terrorisme islamiste, au cœur des deux pays qui en sont les principaux bailleurs de fonds depuis les années 1980. 

Si aucun lien direct n’est prouvé entre les régimes saoudien et qatari avec Daech, les experts s’accordent à dire que des institutions «indépendantes» dans ces deux richissimes monarchies du Golfe concourent, depuis plusieurs années déjà, au renforcement des groupes islamistes armés en Irak, en Syrie et, plus près de chez nous, en Libye et dans la région Sahel, infestée par une pléthore d’organisations terroristes. La Russie envisagerait, toujours selon le média moscovite, de porter l’affaire devant le Conseil de sécurité où elle demanderait un mandat de l’ONU pour mener ses frappes aériennes en Arabie Saoudite et au Qatar. Un mandat que la Russie sait d’ores et déjà qu’elle n’obtiendra pas, mais une telle démarche viserait à piéger les alliés occidentaux de ces deux pays qui se trouvent au banc des accusés depuis les derniers attentats sanglants de Paris et qui ont fait 130 morts.

 La décision de mener des frappes aériennes hors de Syrie serait intervenue, selon La Pravda,suite à l’attentat qui a ciblé un avion civil battant pavillon russe en Egypte. Moscou compte appliquer l’article 51 de la Charte des Nations unies qui considère comme «droit naturel» la «légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un membre des Nations unies est l'objet d'une agression armée, jusqu'à ce que le Conseil de sécurité ait pris les mesures nécessaires pour maintenir la paix et la sécurité internationales». L’article 51 stipule, par ailleurs, que «les mesures prises par des membres dans l'exercice de ce droit de légitime défense sont immédiatement portées à la connaissance du Conseil de sécurité et n'affectent en rien le pouvoir et le devoir qu'a le Conseil (…) d'agir à tout moment de la manière qu'il juge nécessaire pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales».

 Un troisième «ennemi» est dans le collimateur de la Russie : la Turquie. Une extension de la guerre à ce grand pays, aux portes de l’Europe occidentale et membre de l’Otan, signifierait que la guerre en Syrie prendrait la forme d’un conflit généralisé, comme l’avait prédit Damas. Plusieurs raids ont déjà été menés au plus près des frontières turques – et même au-delà – ces derniers jours. Le monde n’a jamais été aussi proche d’une troisième guerre mondiale depuis la crise des missiles, il y a 53 ans.

Source: Algérie Patriotique

6 commentaires:

  1. Ce dispositif me convient parfaitement, et il était inévitable. Je souscris entièrement à ces dispositions Russes en vue de rendre inopérant les djihadistes qu'ils soient directs ou indirects !

    RépondreSupprimer
  2. Vérifiez bien les sources!

    En aucun dans le texte original de ce quotidien russe la pravda, il n'est fait mention des dires de poutine.

    http://www.pravdareport.com/russia/politics/19-11-2015/132648-russia_qatar-0/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord sur le fait que le titre de l'article est un peu tiré par les cheveux dans le sens ou Poutine n'a pas déclaré officiellement envisager de frapper le Qatar et l'Arabie Saoudite. Cependant, le titre parle bien d'une possibilité et L'Arabie Saoudite y est bien mentionnée:

      "In Qatar and Saudi Arabia, there are those who organize and sponsor terrorist attacks - they are headquartered there. There are well-known people there, who control terrorist activities in Syria and Iraq."

      Les alternatives sont évoquées y compris les attaques:

      "After the terrorist attack in the skies over the Sinai Peninsula, Russia can use Article 51 to either bring perpetrators to justice, or take other measures against them (destroy them)"

      Mais aussi les traduire en justice en passant par l'ONU:

      "Is it time to raise the issue at the United Nations to organize an international tribunal for the governments of Turkey, Qatar and Saudi Arabia for their involvement in terrorism? "

      Le titre de l'article laisse entendre que c'est la position officielle de Poutine alors que ce n'est pas évident. Il le pense probablement (vu ce qu'il a dit récemment sur ceux qui aident les terroristes et ce qu'il a dit aujourd'hui sur la Turquie...).

      Je dirais que l'article est à pondérer.

      Supprimer
  3. C'est également la position officielle d'Al Assad:

    "La Turquie, l'Arabie saoudite et le Qatar sont les basses arrière (arrière cour) de Daesh"

    https://translate.google.fr/translate?sl=es&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Factualidad.rt.com%2Factualidad%2F192445-bashar-assad-situacion-siria&edit-text=

    RépondreSupprimer
  4. Oui al Assad il n'y a pas de doute qu'il est contre ces trois pays.

    C'est tout à fait possible que poutine pense ceci, mais de là à ce qu'il l'ai dit officiellement, si c'était le cas cela pourrait causer de gros problèmes diplomatiques voir pire!

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog