dimanche 13 décembre 2015

Hershey, Nestlé et Mars utilisent des enfants esclaves pour produire votre chocolat


Ce qui était l’un des secrets les mieux gardés du 21ème siècle est désormais totalement dévoilé. Les trois sociétés ci-dessus sont en grande partie responsables de l’approvisionnement en chocolat dans le monde, dont 60% provient de l’Afrique de l’Ouest.

En 2000, on a révélé que les enfants s’occupaient de la récolte et de la transformation des fèves de cacao, souvent non rémunérés et vivant dans l’esclavage. Ces enfants emprisonnés, étaient contraints de monter sur le toit et d’utiliser cet espace comme salle de bain – munis d’une tasse et souffrant de malnutrition – ces enfants étaient soit vendus pour 30 $ ou kidnappés, croyant qu’ils postulaient pour un emploi rémunéré.

Des enfants esclaves pour produire notre chocolat
Les règlements et les réglementations locales sont tellement laxistes dans certaines régions du monde, qu’aucun gouvernement n’intervient pour mettre fin à ces atrocités. Cette situation horrible d’esclavage des enfants constitue également la parfaite main d’oeuvre bon marché pour les entreprises de confiseries qui veulent vous vendre du chocolat à un prix relativement bon marché. A votre avis, pourquoi une barre de chocolat coûte seulement 1 euro?

Ces informations ont été révélées dans le documentaire, Slave: une enquête globale de Brian Woods et Kate Blewett, que vous pouvez visionner ci-dessous:


Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire en français

Les représentations macabres de nombreux récits originaux sur l’esclavage; des enfants avec le dos fouetté, craignant pour leur vie et battus pendant des mois, dans la soumission, ont fait l’objet d’une action immédiate devant les comités du Congrès.

Les compagnies de chocolat ont plaidé l’ignorance; le vice-président principal de Hershey, Robert M. Reese, a dit au journaliste de Philadelphia Inquirer, Bob Fernandez, que « personne, je le répète, non personne, n’avait entendu parler de cela » (comme s’il avait la science infuse). Mais après avoir reçu la confirmation que l’esclavage était bel et bien une réalité et que c’était aussi atroce que dans le documentaire présent, le membre du Congrès Eliot Engel a rapidement rédigé la législation américaine, donnant l’ordre à la FDA de faire une loi qui oblige les fabricants de chocolat à indiquer « sans esclavage » sur l’étiquette de leurs produits, semblable à l’étiquetage des produits biologiques. Le projet de loi a immédiatement gagné l’approbation à la Chambre des représentants puis a été envoyé au Sénat où il était prêt à être signé comme projet de loi.

 C’est alors que les fabricants de chocolat sont intervenus, promettant de régler eux-mêmes le problème, et affirmant qu’il n’y aurait plus d’esclavage d’enfants d’ici 2005. Il s’est avéré qu’ils n’ont pas fait grand chose. Nous sommes en 2015 et à l’heure actuelle, il y a plus d’enfants esclaves qu’en 2001. 51% en plus, en fait. Il y a maintenant 1,4 million d’enfants qui transportent d’énormes sacs de cacao sur leurs dos, qui se font fouetter, battre, et travaillent du matin au soir en subissant des mauvais traitements, sans aucune rémunération.



Maintenant qu’il est devenu évident que Hershey, Nestlé et Mars n’ont aucune solution au problème ( à part repousser la date limite à 2008, puis à 2020); les résidents de la Californie ont déposé un recours collectif, obligeant les entreprises à payer une indemnisation aux personnes qui ont acheté le produit « involontairement » soutenant les plaques tournantes de la traite d’enfants, et qu’il est indispensable que l’étiquetage de ces produis précise les pratiques abusives et esclavagistes dont sont victimes les enfants.

« Les conglomérats alimentaires mondiaux les plus rentables ne devraient pas tolérer le recours au travail des enfants, et encore moins au travail forcé des enfants, ou quiconque d’ailleurs, partout dans leurs chaînes d’approvisionnement », lit-on sur les plaintes. « Ces entreprises ne doivent pas fermer les yeux sur les violations des droits de l’Homme… surtout quand celles-ci affirment fermement qu’elles agissent de façon responsable sur les plans social et éthique. »

Liens connexes:

3 commentaires:

  1. quand c'est l'Afrique, on s'en bat les couilles avec des raquettes en bois, tout l'monde s'en tape, c'est écoeurant.
    Les "médias" ne sont pas responsable de tout, l'ignorance et la "non envie" de savoir le sont pour le plus.
    Mais ça à beau me chagriner, me révolter, me dégoûter, mais je fait quoi moi...
    RIEN, au final je suis un GROS CONNARD comme tout le monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, je n'achète pas de ces marques tout simplement. Je prends du bio équitable. Là au moins, il n'y a pas d'esclavagisme.

      Je suis d'accord sur le fait que ces sociétés le font parce qu'on le leur permet. Si les gens s'intéressaient davantage à ce qu'ils achètent et qu'il tenaient aux conditions dans lesquels ces produits sont conçus/produits, ce serait une autre histoire.

      Dans les faits, la plupart des gens se moquent éperdument de ce qu'il y a dans ce qu'ils mangent et comment c'est arrivé là...tant que c'est bon et pas SURTOUT pas cher. C'est triste mais on en est là.

      Supprimer
    2. Bien que je boycott ces marques comme neslté , mars , tout ces produits qui sont degueus en plus ,
      Je ressens la même chose qui toi , j'ai l'impression de ne rien pouvoir changer ca me bouffe aussi .
      Pour résumé je suis un gros CONNARD !

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog