vendredi 4 décembre 2015

Santé : 28 médicaments sans ordonnance "à proscrire"



"Les médicaments sont toujours dangereux parce que justement, ce sont des médicaments. Le risque zéro n'existe pas" déclare la présidente de l'Ordre des pharmaciens. C'est quand même extraordinaire comme déclaration. C'est des médicaments...donc c'est "toujours" dangereux. Comme si tout traitement visant à soigner devait forcément constituer aussi un danger pour nous. Ce n'est heureusement pas le cas des plantes, qui ont aussi leurs contre-indications mais qui sont beaucoup moins dangereuses, mieux tolérés et très efficaces. 

Cette liste ne parle que des médicaments dangereux sans ordonnance. Il y en existe bien évidemment beaucoup d'autres peu efficaces et/ou très dangereux (je pèse mes mots). Certains médicaments peuvent même vous faire avoir un AVC pour un simple rhume. C'est le cas par exemple du Rhinofluimucil que l'on ne retrouve pas dans cette liste curieusement. Par contre, le Fluimucil y est, alors qu'il présente très peu d'effets secondaires et qu'il permet d'améliorer la détox du foie avec le composé soufré qu'il contient (l'Acétylcystéine). Je vous conseil également d'éviter soigneusement tout médicament avec de l'aspartame (E951), et ils sont nombreux, en particulier pour les enfants. Fawkes

-------

Le magazine "60 Millions de consommateurs" met en garde contre 28 médicaments, qui permettent de lutter contre le rhume, la grippe ou la toux. Disponibles sans ordonnance, ils sont "à proscrire".

Attention à l’automédication. C’est le message envoyé par 60 Millions de consommateurs. Le magazine dévoile une liste de 28 médicaments disponibles sans ordonnance qui sont "à proscrire".
Ce sont des produits utilisés pour lutter contre les rhumes, la grippe ou encore les maux de gorge, qui peuvent être dangereux.

"Rapport bénéfice-risque défavorable"

Le magazine a testé 61 médicaments, dont 28 se sont révélés "à proscrire", car "le rapport bénéfice-risque est défavorable en automédication". "Ces résultats montrent que ces médicaments, bien que vendus sans ordonnance, ne sont pas des produits de consommation comme les autres", détaille le journal.

Il y a "trop de contre-indications et des effets indésirables disproportionnés pour soigner des maux passagers, sans compter que certains contiennent des substances inefficaces". Ce sont surtout les médicaments associant plusieurs substances qui augmentent les risques d’accidents cardio-vasculaires ou neurologiques. Sur cette liste de 61 produits, 20 sont classés faute de mieux, et 13 seulement sont "à privilégier".

Les plus vendus

Ce sont les remèdes les plus vendus qui ont été sélectionnés par le magazine, qui les a ensuite confiés au professeur Jean-Paul Giroud, pharmacologue et auteur de plusieurs ouvrages sur l'automédication, et à la pharmacienne Hélène Berthelot. Parmi les médicaments "à proscrire", l'Actifed rhume jour et nuit, le Toplexil sans sucre ou encore le Humex mal de gorge. 

La liste des médicaments "à proscrire"
Rhume
- Actifed Rhume Jour & Nuit 
- Nurofen Rhume
- Rhinadvil Rhume Ibuprofène et Pseudoéphédrine
- Actifed Rhume
- Dolirhume Paracétamol et Pseudoéphédrine
- Humexlib Paracétamol Chlorphénamine

Grippe
- Actifed États grippaux
- Doli État grippal
- Fervex Phéniramine adulte sans sucre

Toux
- Bronchokod Toux grasse sans sucre adultes
- Exomuc Toux grasse orange
- Fluimucil orange
- Humex Toux sèche Oxomémazine caramel
- Mucomyst Toux grasse orange
- Toplexil sans sucre
- Néo-Codion

Maux de gorge
- Colludol
- Drill miel rosat
- Drill Tétracaïne
- Hexaspray
- Humex Mal de gorge
- Maxilase Maux de gorge
- Strepsils Lidocaïne
- Strefen sans sucre orange

Diarrhé
- Ercéfuryl
Constipation
- Contalax
- Dragées Fuca
- Pursennide

Source: News Yahoo (via CrashdeBug)

2 commentaires:

  1. alors pourquoi sont ils en vente depuis des années ? sans 1 seul mort ...et donc pourquoi attendre des années pour supprimer certains médoc avec des centaines de morts ? ou il a fallut des procès sans fin ?? mon pharmacien me refuse un médicament en vente libre est-ce un (refus de vente ) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi sont-ils en vente? Pour le business bien sur. Sans un seul mort? C'est vite dit. D'une, il faudrait déjà avoir les chiffres. Et même quand on les a, les effets secondaires liés aux médicaments sont largement sous-estimés. A la fois car on ne fait pas toujours la relation soi-même et aussi car les prescripteurs ne font pas très souvent de déclaration à la pharmacovigilance, car, quelque part, c'est un aveux de faiblesse.
      Et puis, si une personne âgée meurt ou devient handicapé suite à AVC provoqué par de genre de médicament de confort, qui va faire le rapprochement?

      Pour la dernière question je n'ai jamais entendu un pharmacien qui refuse de vendre ses propres produits. ça me parais surréaliste. Si c'est dans la pharmacie, c'est que c'est habilité à la vente. S'il ne veut pas les vendre, alors qu'il les retirent des étales.

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog