samedi 30 janvier 2016

14 QUESTIONS QUE LA POPULATION PEUT SE POSER SUR « COMMENT PRÉPARER LE KRACH TOTAL »

Ce sont des questions qui reviennent assez couramment sur le blog, donc une réponse adéquate s’imposait un peu, et un très bon article sur le sujet est disponible sur le site theeconomiccollapseblog.com, le seul souci, l’article n’est pas en français et de ce fait, les anglophobes auraient eu un plaisir de gâché, celui de ne pas pouvoir lire cet excellent papier. Je vous propose donc une traduction et une adaptation un peu libre de cet article, histoire de rendre les choses encore plus compréhensibles qu’elles ne le sont déjà, mais également pour que cela soit adapté à nombre d’entre nous et pas uniquement aux américains.

Comment sur cette planète quelqu’un de censé peut-il se préparer pour un effondrement économique? Que devez-vous faire avec votre argent? Comment pouvez-vous vous assurer que pour votre famille cela va bien se passer? Comment pouvez-vous vous préparer si vos ressources sont extrêmement limitées? Ce sont les types de questions que les gens se posent tout le temps.
Une fois que les gens comprendront que l’économie a commencé à s’effondrer et qu’elle ne s’arrêtera pas de sitôt dans sa chute, l’étape suivante pour la plupart sera de se préparer au pire. Par où commencer donc? Eh bien, la vérité est qu’il n’y aura pas deux cas de figure similaires et que de ce fait, la préparation va être différente pour chaque individu. Il y a quand même certains principes fondamentaux dont nous pouvons tous bénéficier. Par exemple, quand un krach financier est à venir, la priorité n’est pas de dépenser des milliers d’euros pour des vacances ou certaines futilités, pour ne citer que cela.
Vous seriez surpris de voir combien de personnes il y a en ce moment qui prétendent ne pas avoir d’argent et qui en ont pourtant suffisamment pour aller dans le centre commercial du coin et acheter des piles de DVD voire le dernier écran plat (téléphone, tablette tactile, etc…) sortis. Quand les temps sont difficiles, chaque euro durement gagné devient beaucoup plus précieux, et nous avons tous besoin de commencer à prendre l’habitude de tirer le meilleur parti de nos ressources limitées.
La prospérité sans fin que nous avons tous pu apprécier pendant des décennies touche à sa fin, et la plupart d’entre nous n’avons absolument aucune expérience sur la façon d’affronter des temps vraiment durs. Cela pourrait déjà être une vraiment bonne idée de lire un livre ou deux sur les événements pendant la Grande Dépression des années 30, et je ne vous parle pas du livre « des souris et des hommes » de Steinbeck. Il y a beaucoup de choses que nous pouvons apprendre de notre propre histoire, celle-ci à malheureusement tendance à se répéter.
Une autre caractéristique clé que nous devons tous prendre en compte dans les années à venir est la flexibilité. Toute personne qui a passé quelque temps dans l’armée sait que très peu de plans fonctionnent parfaitement, le classique « j’adore qu’un plan se déroule sans accrocs » du Colonel Smith dans « l’agence tout risque », c’est bon pour la télé, nous allons devoir innover, nous adapter et tenter de réagir au mieux à chaque situation. Comme l’économie mondiale se dégrade et le monde devient de plus en plus instable, les conditions vont changer rapidement. Ce qui pourrait fonctionner à la perfection dans une situation peut être justement ce qu’il ne faudra pas faire 6 mois plus tard. Si vous n’êtes pas disposé ou capable de vous adapter aux changements extrêmes, alors vous allez avoir beaucoup de difficulté dans les années à venir.
Dites vous que ce seront ceux qui sont complètement inconscients de ce qui se passe vraiment qui seront totalement pris au dépourvu par la crise à venir, quand ils auront finalement réalisé ce qui leur est arrivé, un grand nombre d’entre eux seront totalement perdus, et de mon côté, de notre côté puisque nous sommes plusieurs, nous tentons de faire de notre mieux pour vous expliquer ce qui arrive et ce qu’il va se passer, même si nous ne connaissons pas tous les détails. Un peu d’espoir pour nous, on m’a dit un jour « ceux qui savent survivront », alors pourquoi pas? Autant s’informer, si on peut avoir de l’espoir de ce côté là…
Et je veux insister sur un autre point. En règle générale, les choses vont s’aggraver progressivement au fil du temps, je crois que l’effondrement économique n’est pas un événement unique mais au contraire fait partie d’une série de vagues qui seront ponctuées par des moments de grande crise, donc les conseils sur la préparation vont être différents si vous parlez à court terme, à moyen terme ou à long terme. Nous espérons que vous garderez à l’esprit les réponses aux questions ci-dessous. Ce qui suit sont des questions communes que les gens se posent sur la façon de se préparer à l’effondrement économique total ….

N °1 Comment puis-je commencer?

Lors de l’impact de la crise financière de 2008 , le plus grand danger pour la plupart des américains était de perdre leur emploi et de ne pas être en mesure de payer leurs factures. Au cours de la dernière récession, des millions et des millions d’Américains ont fini par perdre leur emploi et beaucoup ont perdu leur maison.
Vous ne voulez pas que cela vous arrive?
Donc ce que je m’apprête à vous dire suivant n’est pas considéré comme le plus sympathique dans les milieux « prepper » (ceux qui se préparent à « la fin des temps ») mais le conseil est absolument crucial. Vous avez besoin d’un fonds d’urgence, économisez assez d’argent pour qu’il puisse couvrir vos dépenses pendant au moins six mois, de cette façon, si vous perdez votre emploi ou que votre entreprise coule, vous serez capable de continuer pendant un certain temps, temps que vous pourrez utiliser pour comprendre ce que sera votre prochaine étape. Il est actuellement assez difficile de trouver un bon emploi, et cela risque d’empirer dans l’avenir, donc, assurez-vous d’avoir assez d’argent d’économisé au cas où, et si actuellement vous vivez grâce à des virements bancaires, vous êtes extrêmement vulnérables, ce qui représente malheureusement la grande majorité des cas. Si votre banque coule, comment ferez-vous?

N ° 2 Que dois-je faire de mon argent?

Je me pose souvent cette question. Les gens veulent toujours savoir où ils doivent mettre leur argent. Eh bien, mon premier conseil est toujours de construire un fonds d’urgence (voir N°1 ci-dessus), la plupart des gens n’en ont pas. Partez néanmoins du principe qu’il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Les gens expliquent qu’ils souhaitent retirer tout leur argent des banques et (ou) qu’ils n’ont pas confiance en elles, soit, mais en cas de souci, d’incendie, de cambriolage, que va-t-il se passer? Bien beau d’avoir stocker son capital sous un matelas, mais le pire peut aussi arriver. Le mieux est( de répartir l’argent dans une multitude d’endroits, tant que vous ne faites pas l’écureuil et que vous n’oubliez pas ces endroits…
Investir est une solution pour certains, mais évitez les marchés boursiers, les placements bancaires, les assurances-vie et autres joyeusetés proposées par ces personnes tellement bien intentionnées…
Pensez à faire des réserves, et pas uniquement de l’alimentaire, ce qui permettra le troc sera également indispensable, jetez un oeil à ce témoignage, celui d’un survivant de la guerre en Bosnie, cela sera toujours utile et peut vous donner de bonnes idées.

N ° 3 Devrais-je investir dans les métaux précieux?

Des personnes préconisent d’investir dans les métaux précieux, car ils ont tendance à avoir de la valeur au fil du temps (à la différence des monnaies fiduciaires). Comme pour tout le monde, les métaux précieux sont tentants, mais si vous souhaitez investir, vous devez vous informer afin de savoir ce que vous faites. Si vous y allez à l’aveuglette, vous êtes susceptible de vous brûler à un moment donné, en outre, vous devez être préparé pour les fluctuations sauvages des prix au cours des années à venir. Il y aura des moments où l’or et d’argent vont monter en flèche et il y aura des moments où les cours s’effondreront de manière tragique. Donc, si vous souhaitez jouer le jeu, vous devez être capable de faire avec les fluctuations. Investir une partie des économies dans l’or (voire l’argent) est une solution à ne pas négliger tout de même, surtout si le système doit revenir au bancor, donc une monnaie dont la valeur est basée sur la valeur de l’or et non du dollar comme c’est actuellement le cas dans la plupart des situations.

N ° 4 Sortir de l’endettement?

De nombreux intervenants sur l’effondrement économique expliquent que vous ne devriez même pas prendre la peine de payer vos dettes car le système financier va s’effondrer de toute façon. Le souci est que nos banques risquent de ne pas totalement s’effondrer et tout à coup sortir de nos existences, elles seront dans un premier temps nationalisées, donc nous continueront à devoir l’argent, mais c’est à l’état que nous le donneront cette fois plutôt qu’à notre banquier. Sortir de l’endettement reste la meilleure option, le souci, c’est que nous n’en avons pas forcément les moyens et qu’une horde d’encaisseurs viendront de toute manière nous trouver pour réclamer l’argent dù. En sortant de la dette, ce sont des libertés de retrouvées et dans ce contexte, il est sage de devenir aussi indépendant du système que possible. C’était donc un conseil pour ceux qui peuvent purger leurs crédits et régler ce côté là, pour les autres comme moi….. Wait and see…

N ° 5 si je ne dispose pas d’argent pour me préparer?

C’est bien beau de faire des discours mais il ne faut pas oublier la paupérisation généralisée, de plus en plus de foyers tentent de grappiller quelques euros à la fin de chaque mois, avec une grande difficulté, et ne se sentent donc pas concerné par les conseils précédents. Et je peux certainement sympathiser avec cela. Cependant, il y a beaucoup de familles qui peuvent réellement apporter une bouffée d’air frais à leur budget de manière simple, résilier une abonnement à une chaine de télévision par exemple ou un bouquet, 20 euros d’économisés voire plus? Repensez votre manière de penser et de dépenser, même si cela représente un sacrifice que de toute manière vous serez obligés de faire! Un exemple tout bète, arrêter de fumer car avec un effondrement économique, vous ne pourrez plus en acheter, donc mieux vaut prévenir sachant ce que cela va vous rapporter au final…
Plus vous réduirez votre « empreinte financière », mieux vous serez et plus nombreuses seront vos ressources pour vous aider à vous préparer. En outre, c’est maintenant le temps de chercher des façons pour augmenter vos revenus, et pour cela, il ne faut pas être fainéants, il faut soit travailler, soit user d’astuces. Un exemple, mettez en vente tout ce qui ne vous est plus utile ou réellement indispensable sur un site de petites annonces comme « le bon coin », même à prix cassé, un euro est un euro. Combien gardent une veste « au cas où », un matériel de dépannage, ou jettent simplement alors qu’un simple fusible à sauté et qu’il faut le changer?

N ° 6 Dois-je louer ou acheter?

Cela dépend vraiment de votre situation. Si vous êtes locataire, cela vous donne beaucoup plus de souplesse, vous pouvez vous déplacer pour un nouvel emploi ou une nouvelle opportunité sans avoir à vendre une maison, et vous arriverez à éviter beaucoup de tracas et de frais que peuvent connaître les propriétaire d’une maison. Si vous achetez, vous arrivez alors à «verrouiller» vos frais de logement pour de nombreuses années, ce qui, dans un environnement hautement inflationniste, pourrait être très bénéfique.
Si vous êtes à la recherche d’un bien à l’écart des grandes villes, il vous faut un lieu dans lequel vous pouvez faire pousser votre propre nourriture et devenir plus indépendant vis-à-vis du système. Souci à prendre en compte, si le système doit survivre, un tel achat pourrait vous handicaper en cas de besoin de mobilité. Pour ma part, la priorité, c’est un toit, un terrain, un puits (ou une source), les bases pour un nouveau départ et une certaines autonomie.

N ° 7 Qu’en est-il pour mon état ​​de santé?

Au cours des prochaines années, notre système de soins de santé devrait continuer à fonctionner normalement, j’insiste bien sur le conditionnel. Maintenant, en regardant plus précisément, on peut constater que le système de santé est en pleine mutation, le secteur public est voué au défaut de paiement ce qui risque d’amener le-dit système de santé à la privatisation, la médecine à deux vitesses, celle pour les riches et celle…pour « les autres ». De plus, les lobbys et labos pharmaceutiques pensent plus à leur profit qu’à votre santé, la surmédicalisation n’est pas vraiment salvatrice, mais c’est là un autre sujet. Et même si les conditions économiques étaient parfaites, cela serait une bonne idée d’apprendre certaines bases pour améliorer votre propre santé, à commencer par l’alimentation, les alicaments, les plantes dont l’effet peut être positif sur l’organisme, les remèdes de grand-mères qui ont fait leurs preuves, etc…

N ° 8 Devrais-je stocker des aliments?

Oui. Même si pour l’instant on peut penser qu’il n’y aura pas réellement de pénurie, mieux vaut prévoir quand même, surtout si nous prenons en compte qu’une inflation massive est toujours possible, entre autres raisons suite aux graves sécheresses sur la planète ou à la spéculation sur les matières premières par les financiers. Sur la route, cependant, c’est une autre histoire. J’encourage tout le monde d’apprendre à cultiver un jardin, privilégiez les remèdes naturels, la conservation en séchant les produits, en optant pour des matières impérissables dont des conserves. Oubliez les surgelés, en cas de problème électrique, c’est toute une partie de vos provisions qui est foutue. En cas de possibilité, optez pour la nourriture « renouvelable » et pas uniquement celle qui pousse et qu’on arrose, donc de la volaille, les poules sont à un prix raisonnable, pondent des oeufs donc source de protéine importante, et peut se reproduire. Quand aux semences, cherchez les semences bio (et donc non « F1 » qui finissent généralement stériles).

N ° 9 Devrais-je stocker l’eau?

Il est toujours bon d’avoir un peu d’eau à portée de main en cas de catastrophe ou de gel des systèmes de distribution, bref, en cas d’urgence. Vous devez également être en mesure de faire une « rotation » entre l’eau préalablement stockée et donc en bouteille, et l’eau que vous devrez trouver par vos propres moyens. Ce qui est très important, c’est de s’assurer que vous et votre famille ayez accès à une source d’eau sur laquelle vous puissiez compter en cas de problème majeur et d’arrêt de l’approvisionnement. Vous n’imaginez pas à quel point nous sommes incroyablement vulnérables quand à notre approvisionnement en eau…. Ne négligez donc pas l’eau, elle nous est réellement indispensable. Il est également de bon conseil de se renseigner sur les différentes techniques de purification de l’eau, via des pastilles disponibles en pharmacie comme à travers des filtres divers.

N ° 10 À part la nourriture et l’eau, de quelles autres fournitures ai-je besoin?

Tout ce que vous utilisez habituellement ou que vous pourriez utiliser dans une situation d’urgence , vous devez l’envisager en stock. Par exemple, si vous ne pouvez plus acheter de papier toilette, comment allez vous faire? Ce sont de telles fournitures de base qui sont souvent négligeés par de nombreux « preppers ». Dans un précédent article sur le blog source,des dizaines de choses que vous pourriez envisager de stocker sont énumérées, en anglais, mais de telles listes doivent être disponibles en français également, merci à ceux qui ont des liens fiables. La préparation va donc être différente pour chaque famille, mais une liste de base devrait déjà bien vous aiguiller.
Source et suite de l'article: Les moutons enragés

1 commentaire:

  1. article indispensable ! pour connaitre la facette d'un monde occulte.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog