lundi 7 mars 2016

D'après le commissaire européen à la Migration le système "pourrait s’écrouler dans les 10 jours"



LE PREMIER MINISTRE NORVÉGIEN ERNA SOLBERG NE VEUT PAS AVOIR À CONTOURNER LES RESPONSABILITÉS DE SON PAYS EN VERTU DE LA CONVENTION DE GENÈVE, ET ELLE NE VEUT PAS PIÉTINER LES DROITS HUMAINS, SOIT, MAIS SI ELLE DOIT LE FAIRE, ELLE LE FERA.

« C’est une proposition de force majeure que nous proposerons dans le cas où tout se détraquerait », a  déclaré Solberg, dans une interview avec Berlingske, décrivant les nouvelles mesures qu'elle estime que la Norvège pourrait avoir à prendre si la Suède croulait sous le poids de l'afflux de réfugiés, dont elle a vu quelque 163.000 demandeurs d'asile inonder le pays l'année dernière.

Solberg est effectivement prête à surprendre tout le monde et à passer en mode verrouillage, si tout devait se désagréger complètement, provoquant la chute de l’Europe dans une sorte de chaos hobbesien, libre pour tous.
Si cela semble exagéré ou hyperbolique, considérez que jeudi, le commissaire de l’immigration de l'UE, Dimitris Avramopoulos, a averti que le bloc a seulement 10 jours pour mettre en œuvre un plan qui apportera « des résultats tangibles et clairs sur le terrain » ou « l'ensemble du système s’effondrera ».
Avramopoulos a également averti que la crise humanitaire en Grèce et dans les Balkans est « très proche ». Les mesures spécifiques prises par les pays pour adopter des mesures ad hoc, afin d'endiguer le flux migratoire exacerbent le problème, soutient le commissaire.
« Nous ne pouvons pas continuer à agir à travers des actions unilatérales, bilatérales ou trilatérales, les premiers effets négatifs et leurs impacts sont déjà visibles», a-t-il dit. « Nous avons une responsabilité partagée - nous tous - envers nos pays voisins, à la fois de l'UE et en dehors de l’UE, mais aussi envers ces gens désespérés. »
Par « effets négatifs » des actions unilatérales, Avramopoulos fait probablement référence aux goulots d'étranglement qui bloquent des milliers de personnes dans les Balkans. Les goulots d'étranglement sont poussés par une série de clôtures frontalières qui ont été érigées au cours des six derniers mois, et le problème a été  exacerbé par l’intensification des contrôles aux frontières. En bref : nous assistons à la mort du bien-aimé Schengen de l'Union européenne. 
« Sept états européens ont déjà rétabli les contrôles aux frontières dans cette chère mais craquante zone de libre circulation de Schengen, mettant une énorme pression sur la Grèce, qui ne peut plus gérer la marée des arrivées en provenance de la Turquie, qui est située juste avant les Balkans », écrit Reuters. Plus tôt, aujourd'hui, Athènes a rappelé son ambassadeur autrichien. « La Grèce n’acceptera pas les actions unilatérales. La Grèce peut également mener des actions unilatérales », a déclaré Yannis Mouzalas, ministre de la migration, aux journalistes, jeudi : « La Grèce n'acceptera pas de devenir le Liban de l'Europe, et de devenir un entrepôt d’âmes, même si cela devait être fait avec l’apport massif de fonds en provenance de l’UE. »   
Le 7 mars, les fonctionnaires participeront à un sommet avec la Turquie, où l’action d’Ankara est critique, pour qu’il y ait une réduction significative dans le flux des demandeurs d'asile en Europe occidentale. Des documents fuités, divulgués récemment, indiquent que le Président Erdogan tente essentiellement de faire chanter l'Europe. Il a été rapporté qu’il l’avait dit le 16 novembre 2015 dans une conversation avec le commissaire européen
Jean-Claude Juncker et le président du Conseil européen, Donald Tusk, lors du Sommet du G20 à Antalya : « Nous pouvons ouvrir les portes de la Grèce et de la Bulgarie, à tout moment, nous pouvons les mettre dans des bus. » En plus des sept États qui ont déjà réintégré le contrôle aux frontières, davantage de pays ont promis de suivre le mouvement, sauf si Erdogan et Tsipras peuvent trouver un moyen de faire des progrès dans la défense de la frontière extérieure de l'Union.
Les autorités craignent que l'arrivée du printemps n’enhardisse toujours plus de migrants à tenter de faire le voyage, à la faveur d’un temps plus chaud qui dégèlera la route des Balkans.
Mercredi, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a appelé à un référendum sur le système de quotas, dont Bruxelles espère qu’il aidera à distribuer et placer des réfugiés. C’est seulement une question de temps avant que d'autres pays ne mènent des plébiscites similaires.
Peut-être Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères du Luxembourg a fait le meilleur constat : « Les perspectives sont sombres ... Nous n’avons plus de politique, et nous nous dirigeons vers l'anarchie.»
On dirait qu’Erna Solberg avait raison, après tout.

Source : Zerohedge
Traduction: Crashdebug

8 commentaires:

  1. Les médias anglais en pleine paranoïa antirusse comme d'hab.

    L'arme de destruction massive de Poutine - l'immigration: grâce à son opération éclair en Syrie, le leader de la Russie attise cyniquement la crise des migrants dans le but de faire s'écrouler l'Europe.

    http://www.dailymail.co.uk/debate/article-3477594/Putin-s-weapon-mass-destruction-migration-blitzing-Syria-Russia-s-leader-cynically-stoking-migrant-crisis-bid-tear-Europe-apart-response-EU-biggest-crisis-time-frankly-pathetic.html#ixzz42FfRFcrO

    C'est étonnant que personne n'ait collé les attentats de Paris sur le dos de Poutine tant qu'à faire.

    RépondreSupprimer
  2. La même annonce faites il y à deux semaines.
    La même annonce faites pour le 7 mars ( aujourd'hui ).
    Comme pour les 2 autres je vous dis " à dans 10 jours " .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas non plus que ça va forcément lacher dans les 10 jours...mais ça finira pas s'écrouler s'ils ne font rien, c'est une évidence.

      C'est surtout des effets de manche. Regarde Fabius avec ses 500 jours avant le chaos climatique...

      Supprimer
    2. Aprés ma mort ;

      Moi ce qui m'inquiéte c'est le chaos financier, tel que vu dans la revue de presse de Jovanovic.

      Supprimer
  3. Ils vont tous périr sur la route. Bloqués aux frontières seuls les plus forts pourront s'infiltrer. Ces politicards satanistes n'ont rien à foutre de leur sort.

    RépondreSupprimer
  4. Pour stopper la vague migratoire, le dictateur turc erdogan fait monter les enchères .
    Il faut que l'europe crache de plus en plus au bassinet (+ de 6 milliards d'euros) et qu'elle accélère les négociations pour l'intégration de la turquie en son sein.

    RépondreSupprimer
  5. Mais toi aussi Guy tu as fait des prédictions qui se sont avérées complètement fausses par la suite!! Il n'y a pas que Fabius...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis en avant des prédictions notamment d'économistes concernant le crash économique. Personnellement, je n'ai pas les compétences pour faire des prédictions. Déjà que ceux qui les ont se plantent alors moi.

      Et si j'en fais, c'est humain de se vouloir se projeter. Un blog, ça sert aussi à donner son avis (qui ne doit pas être pris comme parole d'évangile). Les lecteurs doivent le comprendre.

      Fabius, c'est différent, lui s'est fichu du monde avec ses annonces de chaos climatique. De part sa fonction, il porte une responsabilité quand il annonce des choses pareils. Ce commissaire européen également. Cette fois néanmoins, il y a des raisons de craindre un effondrement (pas forcément dans 10 jours, ça c'est vrai).

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog