mercredi 6 avril 2016

WikiLeaks: les USA derrière le scandale des Panama Papers ciblant Poutine



Voilà quelques infos pour compléter l'article. l'OCCRP qui a organisé la divulgation des Panama Papers est financé entre autre par l'USAid qui est "aujourd’hui un bras armé de la politique étrangère américaine. Ils récompensent les pays alliés des Etats-Unis, soutiennent les partis d’opposition dans les régimes ennemis et sanctionnent les Etats réfractaires au système démocratique américain. L’USAid travaille main dans la main avec la CIA et le Département d’Etat pour démultiplier l’effet d’influence et les canaux d’action.

De nombreux agents de la CIA utilisent l’USAid comme couverture dans certains pays et les frontières semblent perméables entre les deux agences." Wayne Madsen, ancien consultant de la NSA, confirme d'ailleurs, que l'USAID  a un lourd passé de société écran de la CIA. L'autre financeur de l'OCCRP, l'Open Society de Soros a été déclarée indésirable par la justice russe l'année dernière et voilà que celle-ci se met à financer une opération qui semble se focaliser sur la Russie. En consultant la page de l'OCCRP dédiée aux personnalités impliquées dans les Panama Papers, on constate que seul 14 sont citées...dont 8 russes y compris Poutine.

L'autre structure impliquée dans ces révélations est l'ICIJ (le consortium international du journalisme d'investigation). Ce consortium, crée en 1997, est en fait une émancipation mondialiste du Center for Public Integrity, crée à Washington en 1989. Non seulement l'ICIJ est aussi financé par Soros mais le CPI l'est également. Le CPI est aussi financé par le Rockefeller Brothers Fund et le Rockefeller family fund  Ces deux structures sont financées par la fondation Ford, historiquement liée à la CIA depuis la guerre froide. En gros, les financeurs de ces révélations sont des mondialistes convaincus basés à Washington. Fort logiquement, l'offensive médiatique s'est d'emblée dirigée vers leur ennemi public numéro un: Poutine. 

Or, dès le 28 mars dernier, le secrétaire de presse du président Poutine prévenait de "l’imminence d’une campagne médiatique contre Vladimir Poutine". Dmitri Peskov indiquait que "sous le nom du «Consortium international des journalistes d’investigation» se cachaient non seulement des journalistes mais aussi des «organisations non-gouvernementales, des services spéciaux de certains pays et certains médias qui essayaient de déstabiliser la situation en Russie». «Ils font usage de méthodes malpropres pour discréditer le gouvernement de notre pays, et en particulier, Vladimir Poutine. L’efficacité de leurs attaques informationnelles n’est pas importante mais souvent ces gens travaillent d’après des schémas préétablis. La falsification se poursuit et l’une d’entre elles aura lieu dans les plus proches délais".

L'origine de cette soit disant "fuite" proviendrait en fait d'un piratage provenant de l'extérieur de Mossack Fonseca et non d'un réel lanceur d'alerte. Qui pourrait donc être capable d'extraire 2,6 To de données et de les livrer sans demander aucune compensation en retour à des journalistes? Forcément quelqu'un qui a beaucoup à gagner en révélant ces informations.

P.S: Chose intéressante, l'enquête de Cash Investigation (faisant également parti de l'ICIJ) qui a été diffusée hier s'est penchée sur cette affaire. Le reportage s'intéresse plus particulièrement à deux banques: la Société Générale et la Banque Rothschild. Près de 20 minutes sont consacrées à cette dernière banque qui est accusée de blanchiment d'argent. Ariane de Rothschild, nouvelle présidente de la banque, finie par dire à l'organisateur de la conférence à laquelle elle assiste qu'il ne devrait pas inviter ces journalistes. Ce à quoi, il lui réponds (mode laquais activé): "Ils ne peuvent pas vous embêter. Vous êtes intouchables".


Fawkes

------

Les représentants de WikiLeaks ont déclaré que le scandale qui avait éclaté autour des documents baptisés Panama Papers avait été sponsorisé par Washington. La mise en ligne de ces données n'est qu'une attaque médiatique et vise la Russie, plus particulièrement Vladimir Poutine.

Le site WikiLeaks vient d'annoncer sur son compte Twitter que la polémique autour de la divulgation des Panama Papers qui font la lumière sur les avoirs cachés des dirigeants mondiaux et proviennent de la société panaméenne Mossack Fonseca a été organisé par le Centre pour l'étude de la corruption et du crime organisé (OCCRP) et financé par l'Agence américaine de développement internationale (USAID), ainsi que par la fondation de George Soros.

"L'attaque #PanamaPapers contre Poutine a été organisée par l'OCCRP, ciblant la Russie et les pays de l'espace post-soviétique, et a été financée par l'USAID et par Soros", indique WikiLeaks.



 De surcroît, le financement a été réalisé directement par le gouvernement américain. Un constat qui aura des répercussions sur la réputation de la Maison Blanche.

"Le centre américain OCCRP sait bien travailler, mais le fait que le gouvernement américain a directement financé l'attaque #PanamaPapers contre Poutine mine sérieusement sa réputation", précise WikiLeaks.



L'OCCRP est également la désignation officielle de l'Association de développement du journalisme basée dans l'Etat de Maryland. Le centre compte d'ailleurs des organisations en Europe occidentale et dans les pays de l'espace post-soviétique. Le projet du centre bénéficiait et bénéficie actuellement du soutien, sous forme de subventions, de la part du Fonds des Nations unies pour la démocratie, de l'USAID (organe central de l'administration de l'Etat américain s'agissant du soutien à l'étranger) et de la fondation du milliardaire Georges Soros.

Fait curieux: Vladimir Poutine semblerait être le personnage clé des Panama Papers, ou devrait au moins figurer parmi les leaders mondiaux impliqués dans l'enquête. Pourtant, pas un seul de 11,5 millions de documents publiés ne le mentionne.

Les Panama Papers sont-ils authentiques?

Le partenaire de la société Mossack Fonseca, l'avocat Ramon Fonseca, accuse de son côté ceux qui ont publié les Panama Papers d'avoir déformé les faits. Les initiateurs de l'enquête sur les avoirs offshores des grands de ce monde ont mal interprété les documents. Les e-mails ont été tirés de leur contexte, d'après M.Fonseca.

Plus tôt dans la semaine, l'avocat a déclaré que les Panama Papers n'avaient pas été octroyés aux médias, mais avaient été volés via une attaque de piratage, suite à quoi il a signalé le vol au parquet panaméen.

Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a publié dimanche 3 avril sur Internet des révélations sur les avoirs cachés dans des paradis fiscaux par des milliers de personnes ou organisations, parmi lesquelles figurent des dirigeants politiques en exercice, des personnalités du monde du sport et des organisations criminelles.

Source: Sputniknews / Fawkes News


3 commentaires:

  1. Soit dit en passant, je suis tombé sur une info intéressante qui me semble liée. L'année dernière l'ancien officier de l'U.S. Army Special Operations Scott Bennett a essayé d'alerter le congrès américain et les médias de masse concernant une affaire de financement du terrorisme (notamment l'EI) par la CIA et l'Arabie Saoudite via des banques tels qu'UBS. Pour le coup, Pas d'ICIJ, d'OCCRP ou d'enquête nationale ou internationale. L'affaire a été enterrée.

    l'https://wikispooks.com/wiki/Scott_Bennett

    On peut lire ce qu'il a envoyé au congrès ici:

    http://projectcamelotportal.com/files/SHELL_GAME.pdf

    Article sur le sujet:

    http://www.thefallingdarkness.com/2015/05/28/exclusive-trail-of-blood-foreign-banks-cia-financing-of-isis-al-qaeda/

    Cette vidéo est curieuse aussi. Elle montre Bennett discuter avec un policier français de cette affaire. Bennett le présente comme étant faisant parti des renseignements français (la DGSE je suppose?)

    https://www.youtube.com/watch?v=uPoleXCUudY

    Jamais vue une affaire aussi peu relayée dans les médias. Normal, cela implique la CIA.

    On voit la différence de traitement avec les Panama Papers...

    Bennett indique que la France n'a pas non plus voulu connaitre ses informations ni les 19 000 comptes liés au terrorisme.

    Faudrait que je m'intéresse à tout ça mais c'est tout frais pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. Intéressant effectivement.
    A quand un bon gros clash pour les USA. ...
    Les USA récoltent leurs semences

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette mise au point.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog