jeudi 12 mai 2016

L'article qui ne va pas du tout plaire à Woody Allen



 Le fils de Woody Allen, parle d'une véritable « culture du silence et de l’im­pu­nité », en racontant entre autres comment Dylan, sa sœur, a dû lutter auprès des journaux pour publier sa lettre évoquant ses viols en 2014, les uns après les autres le lui refusant. “Je crois ma sœur, je l’ai toujours crue, je lui faisais confiance. Je me souviens avoir été moi-même perturbé par le comportement de mon père: il montait dans le lit de ma sœur en pleine nuit et la forçait à lui sucer le pouce.”Dès l'ouverture du festival de Cannes, Laurent Laffite n'a pas manqué de tacler Woody Allen sur le sujet. La tête scandalisée des invités est assez remarquableFawkes
-------

Le fils de Woody Allen ressort les vieux dossiers quelques heures avant la montée des marches de son père à Cannes.


À quelques heures de la montée des marches, le fils de Woody Allen, Ronan Farrow, a pris la plume pour The Hollywood Reporter. Sa sortie va probablement un peu gâcher la fête organisée à l'occasion de la sortie de "Café Society". Ronan revient sur les accusations que sa soeur Dylan a porté contre leur père. Elle l'accuse depuis des années d'avoir abusé d'elle quand elle était petite fille. Des accusations que Woody Allen a toujours rejeté en bloc. Ronan a longtemps fait profil bas, refusant de se prononcer sur la question, implorant sa soeur de ne plus parler aux journalistes. "J'ai honte aujourd'hui", écrit-il. 

Comme il a honte d'avoir rencontré Bill Cosby pour une interview sans insister sur les accusations de viol et d'abus portées par plusieurs femmes à son encontre. "Aujourd'hui, elles sont 60 à l'accuser d'agressions sexuelles. Il a présenté ses excuses. Et les journalistes qui avaient couvert Cosby ont dû examiner des décennies d'omissions, de questions éludées. Je suis l'un de ces journalistes. Je suis honteux de cette entrevue."

Ronan Farrow se rappelle que le New York Times fut le premier à raconter l'histoire de sa soeur. C'était en 2014, elle a eu droit à 936 mots très exactement, sur le blog de Nicholas Kristof, journaliste lauréat du prix Pulitzer. "Peu après, le Times a donné à son agresseur deux fois cet espace dans son édition imprimée, sans mise en garde et sans contexte. Ce fut un rappel brutal de la façon dont la presse traite les accusateurs vulnérables et les hommes puissants accusés."

"Je crois ma soeur"

Aujourd'hui, Ronan assure: "Je crois ma soeur. Comme un frère fait confiance à sa soeur. Mais aussi comme un journaliste et comme un avocat: ses allégations sont crédibles. Les faits sont convaincants et bien documentés." Il espère que les journalistes à l'avenir vont refuser de se taire, regrettant que pour l'instant "les médias de la vieille école ont créé une culture de l'impunité et du silence. Amazon a dépensé des millions pour travailler avec Woody Allen, finançant une nouvelle série et son film. Des acteurs que j'admire beaucoup acceptent de tourner avec lui. L'un d'entre eux m'a dit un jour que ce n'était 'pas personnel'. Mais ça me fait mal de voir que des stars de son âge, comme Miley Cyrus, travaille avec Woody Allen. C'est personnel: pour ma soeur et pour toute les femmes qui ont dénoncé une agression sexuelle qui n'a jamais été confirmée par une déclaration de culpabilité."

Ronan aux journalistes: "Le silence est dangereux"

"Ce soir, le Festival de Cannes présentera un nouveau film de Woody Allen", remarque-t-il encore. "Il y aura des conférences de presse, un tapis rouge. Il aura des stars à ses côtés: Kristen Stewart, Blake Lively, Steve Carell, Jesse Eisenberg. Ils peuvent avoir confiance: la presse ne les interrogera pas là-dessus. Ce n'est pas le moment, pas l'endroit, ça ne se fait pas. Mais ce silence n'est pas seulement mauvais. Il est dangereux. Il dit aux victimes que ça ne sert à rien de se manifester. (...) Il a du travail à accomplir pour construire un monde où des femmes comme ma soeur ne seront plus traitées comme si elle était invisible. Il est temps de poser les questions difficiles."

Source: 7sur7

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog