lundi 25 juillet 2016

Selon les renseignements anglais, Erdogan avait prévu d’imputer le putsch à Gülen



Le magazine allemand Focus a rapporté dans son dernier numéro que le service de renseignements électroniques du gouvernement du Royaume-Uni (GCHQ, Government Communications Headquarters) avait intercepté des appels, des emails et des SMS des responsables de l’AKP (parti au pouvoir en Turquie) visant à accuser Fethullah Gülen d’avoir fomenté le coup d’Etat du vendredi 15 juillet.


Shocking news from Focus magazine. Brit. Intel. GCHQ interfered phone and email comm:
-Let purge start
-Blame Gulen

Co-écrit par Frank Nordhausen et Josef Hufelschulte, l’article indique que : 

 «Une demi-heure après le début des tirs, le service de renseignement britannique GCHQ a intercepté des appels téléphoniques, des emails et des SMS provenant de l'appareil gouvernemental turc disant que les purges commenceraient le lendemain et que Gulen devrait être présenté comme l'instigateur du coup d'État».
German Focus published story on Erdogan with information on the coup in  by well known German journo & intel expert Hufelschulte (2)
Ilhan Tanir, correspondant de Cumhuriyet à Washington, a également relayé l’information.
This is from German FOCUS magazine. It's not online yet. I'm told the reporter of piece v. credible on intel matters
Une information condamnée à rester inaudible dans un contexte où le rouleau compresseur a été déployé par le pouvoir pour faire porter la tentative de putsch à Fethullah Gülen et à ses sympathisants ou supposés tels.
Mis au courant de la sédition par leur beau-frère et leurs amis, le président Erdogan et le Premier ministre Binali Yildirim n’avaient pas hésité, dès la première minute du soulèvement, à accuser la «structure parallèle» alors que le service des renseignements (MIT) avait été incapable de fournir une quelconque information sur l’imminence d’un tel coup d’Etat.

«C’est un don de Dieu», avait encore été l’une des premières réactions du raïs. Le lendemain, des milliers de militaires, policiers, magistrats, enseignants, fonctionnaires, journalistes, étaient suspendus ou arrêtés, au vu des listes qui avaient été préalablement préparées. 

Source: Zaman France

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog