mercredi 17 août 2016

Washington vend encore pour 1,15 milliard de dollars d’armements à l’Arabie saoudite, principal financier, fournisseur d’armes et inspirateur idéologique d’Al Qaeda et de Daesh



Pendant la torpeur de l’été, on vient d’apprendre, ce 9 août 2016 au soir, que les États-Unis ont décidé de vendre de nouveau à l’Arabie saoudite des chars, des véhicules blindés, des mitrailleuses lourdes et des munitions, le tout pour la bagatelle de 1,15 milliard de dollars propre à satisfaire les marchands de canons états-uniens.
Cette vente vient d’être annoncée aujourd’hui par le département américain de la Défense, après approbation du département d’État. Il reste à obtenir le feu vert du Congrès, ce qui constituera une simple formalité tant le sujet, et les lobbys qui sont derrière, ont neutralisé la démocratie américaine.

Commentaires

Cette nouvelle vente massive d’armes américaines à l’Arabie saoudite intéresse d’autant plus les Français que François Hollande et son gouvernement se montrent les domestiques les plus serviles de Washington d’un côté, et les alliés les plus empressés de Riyadh de l’autre côté.
Cela m’incite à rappeler quelques vérités sur l’Arabie saoudite.

1) L’Arabie saoudite, le vassal américain qui prêche un islam ulra-rigoriste

Comme on le sait, l’Arabie saoudite est l’un des principaux « alliés » de Washington au Moyen-Orient, ou plus exactement un « vassal » puisque quelque 40 000 soldats américains stationnent en permanence dans le royaume wahhabite et que le régime s’effondrerait en quelques jours si les États-Unis lui retiraient leur soutien.
Cet État, soutenu à bout de bras par Washington, est aux mains de l’un des régimes les plus obscurantistes de la planète. Il applique la charia et une vision ultra-littérale du Coran pour assurer sa domination sur la société de l’Arabie.
Il est cependant à préciser que l’ensemble de la famille royale – qui compte des centaines de princes – est généralement la dernière à appliquer la lecture ultra-littérale et tendancieuse du Coran qu’elle impose au peuple. L’hypocrisie règne en maître dans les allées du pouvoir saoudien et tous les expatriés connaissent des anecdotes de corruption, de soirées libertines ou de réceptions princières où l’alcool coule à flot dans des bouteilles portant de fausses étiquettes…
Je conseille à l’internaute intéressé par cette hypocrisie générale – pourtant sévèrement condamnée par le Coran (cf. la sourate 63 : Al-Munafiqun = « Les hypocrites » ) – de lire à ce sujet un livre déjà ancien (1995) mais rédigé de première main par un ancien ambassadeur de France en poste à Riyadh écrivant sous pseudo (et que je connaissais personnellement) : « L’Arabie saoudite : La dictature protégée »

2) L’Arabie saoudite a décapité plus de personnes que Daesh en 2015

Entre janvier 1985 et juin 2015, environ 2208 personnes ont été victimes de la peine de mort en Arabie saoudite.
En 2015, le nombre de condamnations à mort exécutées a atteint un niveau sans précédent dans le royaume : 153 personnes ont été décapitées.
L’Arabie saoudite est un pays où sont punis de mort (liste non exhaustive ) :
– l’homicide,
– le viol,
– le vol à main armée,
– le trafic de drogue,
– le détournement d’avion,
– la sorcellerie,
– l’adultère (100 coups de fouet « seulement » sont prévus si l’adultère est commis entre personnes non mariées, la peine de mort par lapidation est prévue pour les personnes mariées)
– la fornication,
– la sodomie,
– l’homosexualité,
– le sabotage,
– le terrorisme,
– la sédition politique,
– l’idolâtrie
– et l’apostasie (le renoncement à l’islam est puni de mort par décapitation, sauf si le condamné se repent sous trois jours).
[ Source : https://en.wikipedia.org/…/Capital_punishment_in_Saudi_Arab… ]
Les exécutions sont publiques et les personnes exécutées sont très généralement décapitées d’un coup de sabre, ou lapidées pour l’adultère, rarement par d’autres méthodes comme la crucifixion ou l’arme à feu. (Plusieurs vidéos enregistrées clandestinement de certaines de ces exécutions publiques circulent sur Internet, il faut avoir le cœur bien accroché pour les regarder.)
L’assistance d’un avocat avant le procès et la représentation légale en salle sont régulièrement déniées aux prévenus.
Il est à noter qu’en 2015, les tortionnaires de Daesh ont décapité moins de personnes que l’Arabie saoudite, selon les affirmations de M. Hillel Neuer, directeur exécutif de « UN Watch », une organisation non-gouvernementale de surveillance basée à Genève.

3) L’Arabie saoudite a largement financé et fourni en armes Al Qaeda et Daesh, et il n’est pas sûr que cela ait cessé

Je renvoie ici à un long entretien de Roland Lombardi, docteur en histoire et chercheur associé à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman d’Aix-Marseille Université, également membre actif de l’association Euromed-IHEDN.
Il fait le point – en novembre 2015 – sur ce que le grand public peut savoir des liens plus que troubles entre l’Arabie saoudite, le Qatar, Al Qaeda et Daesh.

4) L’Arabie saoudite est engluée dans une sale guerre au Yémen, qui a déjà fait plus de 3200 morts civils

Il convient aussi de rappeler que l’Arabie saoudite, à la tête d’une coalition arabe sunnite,mène au Yémen une guerre contre les rebelles houthis (chiites).
Selon l’ONU, cette guerre, scandaleusement passée sous silence par les grands médias occidentaux, a déjà fait près de 6 300 morts, dont près de la moitié sont des civils (3 218), depuis l’intervention en mars 2015.
Il ne fait aucun doute que le matériel militaire vendu ce jour par Washington servira à tuer des centaines, voire des milliers de civils yéménites innocents.

Conclusion : « L’Arabie saoudite est un Daesh qui a réussi »

En conclusion, je laisserai la parole à l’écrivain algérien Kamel Daoud, par ailleurs lauréat du « Prix Goncourt du premier roman » et chroniqueur au Quotidien d’Oran.
Après les attentats effroyables de Paris du 13 novembre dernier, Kamel Daoud avait publié, le 21 novembre, en anglais et en français, une très intéressante « tribune » dans le quotidien américain « The New York Times ».
Dans cette tribune, Kamel Daoud affirmait que « L’Arabie saoudite est un Daesh qui a réussi ».
Il vaut le coup de la lire ou de la relire en ce jour où Washington annonce la vente à Riyadh d’armements supplémentaires pour 1,15 milliard de dollars.
Alors que la France a été de nouveau frappée par des attentats épouvantables, sur la promenade des Anglais à Nice et dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, il est fondamental de bien comprendre que ce sont les autorités américaines – et aussi le gouvernement français dans une moindre mesure – qui arment continuellement « le Daesh qui a réussi ».
Comble du déshonneur, le 4 mars 2016 à l’Élysée, François Hollande a remis personnellement la Légion d’honneur au prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef ben Abdelaziz Al Saoud.
C’est ainsi le même François Hollande, qui affirme avoir des « haut-le cœur » devant un discours de Donald Trump, et qui a osé remettre notre plus haute distinction nationale au prince héritier et vice-Premier ministre de cette Arabie saoudite criminelle, qui empoisonne mentalement et financièrement l’ensemble du monde musulman et qui est à l’origine même du fondamentalisme islamique.

Lien connexe:


Attention la France choisit ses amis (Arabie Saoudite)

Source: UPR

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog