jeudi 22 septembre 2016

Bataclan: "Pourquoi tant de gens en armes à proximité ne sont pas intervenus?"


Des familles de victimes des attentats du 13 novembre ont décidé de déposer un recours en justice pour savoir pourquoi des soldats de l'Opération Sentinelle, présents sur les lieux, n'ont pas eu l'autorisation d'intervenir au Bataclan lors de la prise d'otages. Les soldats auraient également refusé de prêter leurs fusils d’assaut aux policiers de la BAC dépêchés sur place.



5 commentaires:

  1. Traitres à la patrie et ennemis de la nation !

    RépondreSupprimer
  2. Ils ne sont pas intervenus parce que c'était un false flag, évidemment.

    RépondreSupprimer
  3. en remontrance d'une vision globale bien établi, ce genre d'action manipulation surenchère systématique à l'américaine ^^ compassion UNIVERSEL et sans frontière (shoatique).
    qu'en ais t'il des autres victimes ailleurs (moyen orient)? merde quand même.
    hiérarchie idéologie <<<
    "Ils ont estimé qu’ils ne devaient pas intervenir car leurs règles d’engagement ne prévoyaient pas qu’ils devaient intervenir. Leurs règles prévoyaient qu’ils ne pouvaient que se protéger eux-mêmes. C’est tout-à-fait incroyable, hallucinant. »



    RépondreSupprimer
  4. Ces écervelés ont obéi aux ordres tout simplement. Ceux-ci leur interdisaient donc de protéger les jeunes habitants de leur pays, comme leurs propres enfants (!) et de devenir les complices d' un ennemi de la France, intérieur, barbare et sanguinaire.

    Quelques jours avant l' attentat contre l' Hôtel de Ville de Paris, du temps où J. Chirac en était le maire, un ami et moi-même étions allé faire un tour à la poste qui se situait en sous-sol de ce bâtiment.

    Ce lieu n' était pas gardé par les forces de l' ordre, malgré le plan Vigipirate de l' époque, contrairement à l' entrée de l' Hôtel de Ville où un policier en faction avait pour mission de fouiller les sacs des visiteurs (pas folle la guêpe !).

    En sortant du bureau de poste, étonnés de n' y voir aucune surveillance, nous nous étions dit que c' était l' endroit idéal pour y déposer un sac d' explosif, afin de toucher les bureaux de la mairie situés juste au dessus.

    Par acquis de conscience, mon ami et moi-même étions allés prévenir le garde armé à la porte de la mairie, pour lui signaler ce qui nous semblait une aberration: l' entrée du bureau de poste et ce tout petit local n' étaient pas surveillés, c' était l' endroit idéal pour un attentat !

    A cause de notre insistance et faisant la sourde oreille, il nous demanda gentiment de circuler... Et quinze jours plus tard, une petite bombe explosa dans le bureau de poste (pas folle la guêpe !).

    Sans internet, ne doutant pas du patriotisme de nos gouvernants (oui, j' étais très con) et ignorant naïvement l' existence des opérations sous faux drapeau, j' avais mis cela sur le compte de la bêtise ; grave erreur !

    La taupe (qui se souvient)

    RépondreSupprimer
  5. z'étez pas bien dangereux ces terroristes, des kalaschnikovs qui tirent des balles magiques qui "tuent" des gens mais ne brisent pas les vitrines qui sont juste derrières eux (le petit cambodge et le carillon), un terrorire qui se fait sauter dans un bar et les verres sur la table à côté tombent même pas. A Nice les flics qui tirent sur le camion côté passager (trop forte celle là) : les attentats islamistes ? Toute la magie du cinéma ! Eh Serge Simon tu vas monter en grade dans ta loge avec tes gros mensonges...ah oui t'as été élu conseiller régional sur la liste PS quelques semaines aprés avoir sauvé...un rugbyman ! quel hasard ! quelle coincidence !!!T'arrive à bien dormir mec maintenant que tu bosses direct pur Satan?

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog